mercredi 3 octobre 2018

Note à l'intention de l'OTAN - Vous ne "supprimerez" pas les missiles russes sans avoir la guerre mondiale


Plus tôt ce jour, l'ambassadrice des États-Unis auprès de l'OTAN a menacé de "supprimer" un nouveau type de missiles russes :

L'envoyée des États-Unis auprès de l'OTAN a déclaré mardi que la Russie doit arrêter le développement de nouveaux missiles qui pourraient transporter des ogives nucléaires et a averti que les États-Unis pourraient "supprimer" le système si celui-ci devient opérationnel.

Note à l'intention de l'OTAN - Vous ne "supprimerez" pas les missiles sans avoir la guerre (Moon of Alabama) 
Les États-Unis et la Russie sont en désaccord depuis un certain temps au sujet du traité FNI. Le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) a été signé en 1987 entre le Secrétaire général soviétique Gorbatchev et le Président Reagan. Il interdit les systèmes nucléaires terrestres (et non maritimes) ayant une portée supérieure à 500 kilomètres et inférieure à 5.500 kilomètres. L'accord a été conclu après que les Soviétiques eurent stationné des missiles SS-20 en Europe de l'Est. L'OTAN a réagi avec le déploiement de Pershing II. Le problème avec ces missiles était la possibilité d'avertissement. Tirés à une distance relativement courte, ils ont menacé de submerger un camp avant qu'il ne puisse réagir. Les missiles pouvaient détruire l'équilibre de la destruction mutuelle assurée (DMA). Le traité FNI a interdit ces missiles.
La Russie a déclaré pendant des années que les États-Unis ont rompu l'accord FNI quand ils ont stationné des systèmes de défense antimissile en Europe pour prétendument détruire des missiles intercontinentaux nord-coréens et iraniens. Les missiles de défense antimissile pourraient éventuellement être armés d'ogives nucléaires et pourraient probablement être utilisés en mode sol-sol. (Les missiles de défense aérienne Nike-Hercules précédemment déployés aux États-Unis possédaient de telles capacités).
Les États-Unis nient que leurs systèmes de défense antimissile brisent le FNI et accusent la Russie de violer le traité en testant une version terrestre de leurs missiles de croisière Kalibr lancés de la mer. La Russie nie qu'elle teste tout ce qui n'est pas compatible avec le traité FNI. S'il existe une version terrestre lancée, elle est probablement limitée à une portée inférieure à 500 kilomètres et donc conforme au traité FNI. La version lancée de la mer a une portée allant jusqu'à 2.500 kilomètres. Une variante d'exportation est limitée à 300 kilomètres. La version éventuellement lancée par voie terrestre, qui serait plus courte que le missile Kalibr d'origine (voir commentaires), pourrait bien avoir une portée beaucoup plus courte que le système lancé par mer. Pour autant que le public le sache, les missiles ont des ogives non nucléaires.
L'ambassadrice des États-Unis auprès de l'OTAN est Kay Baily Hutchinson, une politicienne républicaine de longue date sans expérience militaire. Les mots qu'elle a choisis lors de la conférence de presse d'aujourd'hui n'étaient manifestement pas professionnels : vidéo
    Question : (...) Madame, pouvez-vous être plus précise sur le genre de nouvelles informations que vous apportez concernant la violation du Traité FNI ? Et plus explicitement aussi, quel type de contre-mesures vous envisagez.
    Ambassadrice Hutchison : Les contre-mesures consisteraient à supprimer les missiles que la Russie est en train de mettre au point en violation du traité. Ce serait donc la contre-mesure qui s'imposerait en fin de compte. Nous essayons de ne rien faire qui violerait le traité de notre côté, qui autorise la recherche, mais ne va pas de l'avant dans le développement, et nous gardons soigneusement les exigences du traité FNI de notre côté, tandis que la Russie le viole. ...
Les journalistes présents dans la salle n'étaient pas convaincus par ces propos agressifs et ont demandé un développement :
    Question : Merci, ambassadrice. Lorne[Inaudible], Associated Press. Pour clarifier un peu les choses lorsque vous avez dit enlever les missiles en cours de développement, nous sommes un peu interloqués ici. Voulez-vous dire les supprimer ? Vous ne voulez pas les supprimer dans un endroit plus[inaudible] ?
    Ambassadrice Hutchison : Eh bien, les supprimer, oui. Les faire supprimer serait notre choix, bien sûr. Mais je pense que la question était de savoir ce que vous feriez si cela continuait jusqu'à ce que nous sachions qu'ils sont capables d'y arriver. À ce moment-là, nous envisagerions la possibilité de détruire un missile qui pourrait frapper n'importe lequel de nos pays d'Europe et frapper l'Amérique en Alaska. C'est donc dans notre intérêt à tous, et dans celui du Canada aussi, je suppose. Nous avons donc le risque de l'Atlantique Nord et le risque européen.
Qu'est-ce que l'ambassadrice va faire ? Bombarder la Russie pour un désaccord sur les spécifications techniques d'un nouveau missile potentiel qui n'est même pas encore déployé ?
Cette absurdité survient quelques jours à peine après que le ministre étatsunien de l'Intérieur, Ryan Zinke, eut laissé entendre que la marine étatsunienne pourrait bloquer la Russie en raison de son commerce énergétique.
Lorsque le traité FNI a été signé, l'OTAN était loin de la frontière russe. Maintenant, il est directement à proximité. Le gouvernement russe prend ces menaces au sérieux. Son porte-parole ne s'est pas amusé de ces propos (traduction automatique du Russe) :
    L'Alliance de l'Atlantique Nord ne se rend pas compte du degré de sa responsabilité et des dangers d'une rhétorique agressive, a déclaré mardi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, en commentant les propos du représentant permanent des Etats-Unis auprès de l'OTAN, Kay Bailey Hutchison, sur la possibilité de tirer des missiles russes.
...
"Il semble que les gens qui font de telles déclarations ne réalisent pas le degré de leur responsabilité et les dangers d'une rhétorique agressive. Qui a autorisé cette femme à faire de telles déclarations ? Le peuple étatsunien ? Les Etatsuniens sont-ils conscients du fait que les soi-disant diplomates sont payés pour se conduire de manière agressive et destructrice ? Il est très facile de tout casser et de tout détruire. Il est difficile à réparer et à réparer. La diplomatie étatsunienne a beaucoup à faire pour se remettre des conséquences de ses erreurs inhérentes, a déclaré Mme Zakharova aux journalistes.
On espère que l'ambassadrice a commis une erreur avec sa réponse disant vouloir les "supprimer". Sinon, la Russie envisagera probablement de "supprimer" les missiles que les États-Unis déploient en Europe. Cela produirait sûrement beaucoup de contenu pour la catégorie "Troisième Guerre mondiale" de l'Express.
Moon of Alabama
Traduction SLT avec DeepL.com

8 commentaires:

  1. Ce sont les Etats-Unis qui ne respectent pas les traités, quel que soit le pays avec lequel ils ont été signés; ce sont les Etats-Unis qui s'ingèrent dans la politique intérieure d'un pays et provoquent les coups d'état; ce sont les Etats-Unis qui sans être invités s'infiltrent sur le territoire d'un pays et bombardent sans considération pour les vies humaines; ce sont les Etats-Unis qui sont une menace pour la paix mondiale. Les pays européens devraient exiger le départ des troupes de l'OTAN qui occupent leur pays. Si la Russie en faisait autant, les Etats-Unis pousseraient des cris d'orfraie mais venant d'eux, il faut tout accepter; eh bien, non; la roue tournera tôt ou tard et l'Otan ne sera qu'un mauvais souvenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les richesses du plateau continentale arctique a été estimé a 22 milliards $ remarque faite par le daily star il peut combler la dette américaine. croyez vous que les occidentaux vont rester la devant a baver?

      Supprimer
    2. VOUS AVEZ CENT POUR CENT RAISON, AUCUNE CONTESTATION.

      Supprimer
  2. Les USA sont en plein désaroi, quoi de mieux que de se la jouer !!Dur, dur que de se savoir ne plus être la superpuissance militaire; les Russes sont passés par là !!!

    RépondreSupprimer
  3. Le pouvoir caché ricain veut sa guerre mondiale !

    RépondreSupprimer
  4. Le "Deap State" maffio-sioniste américain tient à sa 3ème guerre mondiale. Témérité et inconscience totale, car les 1ers coups de semonce nucléaires seraient naturellement pour les fouteurs de merde Shlomos... Il faudrait qu'ils se réveillent et empêchent les conneries dangereuses de leurs alliés yankees...

    RépondreSupprimer
  5. Décidément, il faudrait qu'une de ces nuits Poutine passe a l'acte,et direct sur le'' deap state.''
    un sans faute et bien ajuste fera les 3/4 de l'affaire.

    RépondreSupprimer
  6. De tout temps ces yankees n ont jamais rien respecte à part ce qui fait leur affaire,ce sont des coquins,malheur à quiconque qui les prennent au serieux.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet seront supprimés.