jeudi 11 octobre 2018

Réel et prouvé: le plan américain de dépeuplement par la guerre biologique


Le SIDA et Ebola sont-ils simplement des expériences dans un programme plus large? À un moment donné, nous pensions que c'était impossible, mais nous sommes en train de reconsidérer cela comme réel et vrai.
Ce n'est que maintenant que les MSM (Main Stream Medias, que je traduis par Médias Super Menteurs) couvrent une histoire qui a éclaté il y a 7 ans, selon laquelle les États-Unis avaient construit une série d'installations interconnectées/intégrées de recherche et de production d'armes biologiques et chimiques, dont l'une à Tbilissi, en Géorgie. Ces centres ont déversé des armes biologiques sur des villes locales, faisant des dizaines de morts, et sont responsables d'épidémies en Russie, en Turquie, en Iran et aux attaques au gaz sarin en Syrie.
Les preuves sont accablantes: documents, échantillons d'agents biologiques, témoignages de travailleurs de l'installation, pour la plupart télévisés il y a de nombreuses années et rapportés maintes et maintes fois mais bloquées par les MSM américains et européens et blanchis/effacés par les Maîtres de Net, comme Facebook et Google.
La Russie a commencé à faire du bruit à propos du laboratoire Lugar; pourquoi cette question n'a pas été soulevée plus tôt; pourquoi la Russie n'a pas empêché la construction du laboratoire?
Des entrepreneurs militaires américains ont amené le gaz Sarin en Syrie, à Techwise (Colorado), un entrepreneur du Pentagone a été surpris par des courriels négligents:
La Russie a maintenant de VRAIS documents et ses services de renseignement, GRU (renseignement militaire) et FSB, travaillent d’arrache-pied. Je suis sûr qu'ils ont enregistré une grande partie de ce qui se passe là-bas et de ceux qui passent leur temps à bavarder après le travail. Jusqu'à présent, ils avaient de nombreux soupçons éclairés, mais ils n'ont pas été en mesure d'accéder à autant de documents compromettants qu'ils en ont maintenant entre les mains.
En outre, les médias russes ont interviewé de nombreuses victimes de projets biologiques américains en Géorgie et plaident en faveur d'une présentation devant la communauté internationale, en particulier en ce qui concerne les violations du Traité sur les armes biologiques par la Géorgie et les États-Unis.
Certains contractuels étrangers sont morts de gaz toxique en Géorgie, et ce même gaz était lié à l'attaque au gaz en Syrie, dont on a  accusé Assad.
La situation en Syrie et en Iran est une menace pour la Russie. Les États-Unis, sous l’encouragement (voire l’ordre) d’Israël, préparent des plans de guerre contre l’Iran. C'est pourquoi la Russie fait plus de bruit que jamais auparavant. Elle sait que cela peut poser des problèmes, en particulier pour la Géorgie, si les États-Unis commençaient à élaborer de véritables projets d'attaque contre l'Iran. Tout ce qui a été fait en Syrie avec des armes chimiques et le rôle joué par la Géorgie dans divers efforts pour renverser les régimes, voilà ce qui motive la Russie sur de nombreux fronts.
Techniquement, le Richard Lugar Lab sur papier était un projet civil  destiné à la non-prolifération des armes biologiques, mais plus tard, il s'est "transformé" comme un papillon pour devenir tout le contraire et a maintenant un objectif offensif. Jeffrey Silverman: «J'ai donné de nombreuses interviews sur le sujet, mais celles-ci sont désormais bloquées par les chaînes de télévision géorgiennes et la plupart des médias imprimés. »
Pourquoi VT est-il le seul média américain - et cela inclut des médias menteurs tels qu'InfoWars et les soi-disant blogs tels qu'Anti-War et des dizaines d'autres, que nous considérons tous comme des outils de propagande américano-israéliens - rapportant cette énorme histoire?
Ce n’est pas simplement que les États-Unis utilisent leur propre gaz sarin manufacturé comme prétexte pour bombarder la Syrie ou d’autres nations à l’avenir. Les États-Unis utilisent des armes biologiques, pas seulement pour détruire des cultures et tuer des animaux de ferme. Les États-Unis étudient l’ADN lié aux programmes de réduction de la population, ce qui pourrait être un plan visant à éliminer des groupes ethniques spécifiques en Russie et au Moyen-Orient, en introduisant par le biais de la génétique, des vulnérabilités essentielles pour provoquer la mort prématurée.
Nos recherches sur la famille Warburg qui gère la Réserve fédérale - certainement celle de Londres, Washington, Paris et Tel-Aviv - nous ont conduits à leurs premiers travaux sur la recherche en eugénisme par le biais d'organisations créées par la famille Bush et leurs sponsors, financées par Warburg Harrimans. De Wikipedia, de tous les lieux:
Le mouvement eugénique était populaire et considéré comme progressiste aux États-Unis au début du XXe siècle [2]. Charles Davenport était l’un des responsables de cette campagne et était convaincu qu’il était nécessaire d’appliquer les principes de la génétique mendélienne aux humains. Gertrude Davenport, l'épouse de Davenport, a également joué un rôle important dans ce mouvement et dans la création de l'ORE [3]. Gertrude Davenport était une embryologue et une généticienne qui a écrit avec son mari des articles soutenant l’idée que les théories de la génétique mendélienne s’appliquaient à l’homme.

Soutenu par l'argument selon lequel le bureau d'eugénisme collecterait des informations pour la recherche en génétique humaine, Davenport a convaincu le Carnegie Institute de créer l'ORE [4]. Il était bien en contact avec des gens fortunés au cours de cette période et il a fait pression sur eux pour financer sa vision de l'ORE. L’ORE a été financée principalement par Mary Harriman (veuve du baron du chemin de fer E. H. Harriman), [5], la famille Rockefeller, puis par la Carnegie Institution jusqu'en 1939. En 1935, la Carnegie Institution a envoyé une équipe pour examiner le travail de l’ORE, ce qui a entraîné pour l'ORE d'arrêter tout travail. En 1939, le nouveau président de la Carnegie Institution, Vannevar Bush, força Laughlin à la retraite et retira complètement le financement de l'ORE, ce qui conduisit à sa fermeture à la fin de cette année. [6]
La science américaine s’efforce avec ferveur de tuer le plus grand nombre possible de citoyens «inférieurs et non méritants». Où avons-nous vu cela avant?
Du WaPo:
MOSCOU - Le ministère russe de la Défense a déclaré jeudi que les États-Unis semblaient exploiter un laboratoire clandestin d’armes biologiques en Géorgie, bafouant les conventions internationales et constituant une menace directe pour la sécurité de la Russie - des accusations rejetées par le Pentagone.
Le major-général Igor Kirillov,
chef de l'unité de protection radiologique,
chimique et biologique de l'armée russe
Le major-général Igor Kirillov, chef des troupes de protection contre les radiations, la protection chimique et biologique de l'armée russe, a affirmé lors d'un briefing que le laboratoire géorgien faisait partie d'un réseau de laboratoires américains situé près des frontières de la Russie et de la Chine.
M. Kirillov a déclaré que les documents publiés par Giorgadze indiquaient que des activités plus sinistres se déroulaient sous le couvert de recherches civiles.
Kirillov a affirmé que les morts avaient montré que le Centre Lugar avait utilisé les volontaires comme cobayes pour tester une nouvelle toxine mortelle.
"La mort quasi simultanée d'un grand nombre de volontaires donne à penser que le centre Lugar était à la recherche d'un agent chimique ou biologique hautement toxique et très meurtrier", a-t-il déclaré.
Le général russe a également affirmé que la propagation des maladies virales dans le sud de la Russie aurait pu être liée aux activités du Centre Lugar. Il a attiré l'attention sur la propagation de la Peste Porcine Africaine (PPA) en provenance de Géorgie depuis 2007, qui a entraîné des pertes énormes pour le secteur agricole russe.
Les tiques porteuses de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, une maladie virale mortelle, se propagent également dans plusieurs régions du sud de la Russie selon un schéma inhabituel, autre signe de l'implication présumée du laboratoire américain, a précisé Kirillov sans préciser de période.
"Il est fort probable que les États-Unis développent leur potentiel biologique militaire sous le prétexte d'étudier des moyens de protection et de mener d'autres recherches pacifiques, bafouant les accords internationaux", a-t-il déclaré.
Parmi les documents publiés par Giorgadze, il y avait un brevet américain pour un drone destiné à disséminer des insectes infectés, a-t-il déclaré. D'autres brevets couvraient des projectiles pour la dissémination d'agents chimiques et biologiques.
"De telles recherches ne sont pas conformes aux obligations internationales de Washington concernant l’interdiction des armes biologiques et des armes à toxines", a déclaré Kirillov. «Une question légitime est de savoir pourquoi de tels documents sont stockés au Centre Lugar de recherche en santé publique. Nous espérons recevoir une réponse précise de la Géorgie et des États-Unis »
Il a indiqué que la Russie était préoccupée par le fait que l’armée américaine ait commandé la collecte de matériel génétique de personnes originaires de diverses régions de la Russie, y compris le Caucase du Nord, et n’était pas sûre du but du projet.
Le laboratoire géorgien n'est "qu'un petit élément d'une partie d'un programme militaire et biologique tentaculaire des États-Unis", a déclaré le général, ajoutant que le Pentagone aurait d'autres laboratoires dans les pays voisins de la Russie.
"Le choix de l'emplacement de tels laboratoires n'est pas fait au hasard", a déclaré M. Kirillov, qualifiant les installations de recherche de "source constante de menaces biologiques" pour la Russie et la Chine.


VT Bioweapon Information Series – 2012 to present
  1. Busted! VT’s Investigation of US Bio Weapons Lab Goes Mainstream
  2. Former Georgian ministers urge Trump to Investigate Experiments at Lugar laboratory
  3. Richard E. Lugar: Body of Evidence suggests new US Biological Warfront Opening
  4. NEO – Georgians as expendable as white rats (Part 3)
  5. NEO – Lugar Bioweapons Laboratory – a time bomb in Georgia and Region?
  6. Is Swine Flu (H1N1) in Georgia a Seasonal Virus or the result of the Lugar Lab Activities?
  7. NEO – Bio lab in Tbilisi top suspect in weaponizing new diseases 
  8. Jeffrey Silverman: Infected personnel from Lugar Lab secretly taken to “Aramyantz” Hospital
  9. Finally: MSM Dealing with US bioweapons labs in Europe
  10. Georgians as expendable as white rats (Part 2)
  11. NEO – Global Alliance for Health does Georgia
  12. International Criminal Court now considering weighing investigation into 2008 South Ossetia war
  13. Secret US Attack, Cited by Putin part of Pentagon Biowarfare Plan (Updated)
  14. NEO – Georgia in the Ebola zone
  15. NEO – The Skinny on Ambassadors and American values
  16. Georgians as expendable as white rats
  17. US produced Sarin gas used in Syria
  18. Vanishing bioweapons lab in Republic of Georgia
  19. John Kerry: Liar Liar – Pants on Fire
  20. Secret Bio-War Program Discovered
  21. US Bio-Chem Terror factories and Syria
  22. CIA Bio-Chem Nightmare exposed (interview by Jeffrey Silverman, with introduction by Gordon Duff)
  23. Press TV: US builds Israeli Nuke bunkers and Bio-War labs

Source :

Real and Proven: The American Plan, Germ Warfare Depopulation



VOIR AUSSI :

Programme financé par les États-Unis de «Désinformation» des armes biologiques développées en Géorgie


Hannibal GENSERIC

4 commentaires:

  1. Je suis tellement horrifiée pas surprise de chose provenant de ces sataniques US que je fais circuler l information partout où je peux mettre au courant les frères de Lumière!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo, patience nous réussirons !!!

      Les gens doivent savoir ...

      Je sais, certains en on marre des complots, mais quand on s'attaque à la race humaine et son environnement pour le détruire, ça je ne peux l'accepter.

      Propos troublant de Robert Mc Namara, ancien président de la Banque Mondiale, ancien secrétaire d'état des USA et un des instigateurs avec la Fondation Rockefeller, la Banque Mondiale et l'Unicef du PEV (Programme élargi de Vaccination universelle des enfants).

      Les propos en question, qui devraient pour moi mener à des accusations de crimes contre l'humanité, ont été relevés dans le N°2 de "J'ai tout compris" datant de février 1987, Ed. Machiavel : "Il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographique contre la volonté des populations. Réduire les taux de natalité s'est avéré impossible ou insuffisant. Il faut donc augmenter le taux de mortalité. Comment ? Par des moyens naturels : la famine et la maladie"

      Supprimer
  2. http://dilyana.bg/us-diplomats-involved-in-trafficking-of-human-blood-and-pathogens-for-secret-military-program/

    RépondreSupprimer
  3. Salisbury attack reveals $70 million Pentagon program at Porton Down
    April 30, 2018

    RépondreSupprimer