lundi 29 octobre 2018

La Grande-Bretagne était au courant d’un complot d’enlèvement de Khashoggi


Peu d'Américains sont au courant que les États-Unis, Israël et l'Arabie saoudite  mènent une guerre d’extermination contre le Yémen, dont le but ultime est d’anéantir sa population afin de récupérer ses gisements de pétrole non encore exploités. Veterans Today dispose de preuves irréfutables du fait que les États-Unis ont utilisé contre la population du Yémen l’avion furtif F-35 [1] et une nouvelle «bombe atomique guidée» expérimentale, basée sur l’ancienne bombe atomique tactique W54, avec "liaison de données" et "guidage GPS" .


Les Saoudiens et Israël ont bombardé le Yémen en utilisant toutes les armes imaginables, y compris des bombes atomiques et des bombes au phosphore blanc.
Nous savions qu’une arme nucléaire était utilisée, nous soupçonnions Israël, mais nous avons découvert depuis peu que c’étaient les États-Unis qui utilisaient une arme expérimentale également testée contre la population en Syrie, la première nouvelle arme nucléaire du nouvel arsenal de Trump.
Résultat de recherche d'images pour "f-35 lightning ii"
Les États-Unis ont aussi transféré d’Irak et de Syrie vers le Yémen, les terroristes de l’État islamique, ainsi qu’une cargaison de mercenaires loués aux barons de la drogue colombiens, et ont également constitué une fausse coalition de dictatures arabes.
L’histoire ci-dessous a été relatée dans les MSM britanniques: 
Le journaliste assassiné, Jamal Khashoggi, était sur le point de révéler des détails sur l’utilisation par l’Arabie saoudite d’armes chimiques au Yémen, ont déclaré des sources proches de lui hier soir. Les révélations interviennent alors que des sources de renseignement distinctes ont révélé que la Grande-Bretagne avait été informée d'un complot d’enlèvement du journaliste trois semaines avant qu'il ne se  rende au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul.
L’assassinat de Jamal Khashoggi est l’une des «pires dissimulations de l’histoire», a déclaré Trump.
Des interceptions par les communications internes de la Direction générale des renseignements britanniques ont révélé l’ordre donné par un «membre du cercle royal» d’enlever le journaliste gênant et de le ramener en Arabie saoudite.
Selon les sources du renseignement, les ordres n’auraient pas été émis directement par le prince héritier Mohammad bin Salman, souverain de facto, et on ignore s’il était au courant.
Bien qu'ils aient ordonné que Khashoggi soit enlevé et ramené à Riyad, ils "ont laissé la porte ouverte" pour d'autres actions si le journaliste se révélait gênant, ont indiqué des sources.
Le procureur général de l’Arabie saoudite a confirmé la semaine dernière que le meurtre avait été prémédité, contrairement aux premières explications officielles selon lesquelles Khashoggi avait été tué après le déclenchement d’une bagarre.
Source : Veterans Today  : Khashoggi BOMBSHELL, Britain ‘KNEW of kidnap plot and BEGGED Saudi Arabia to abort plans’

[1] Adieu la technologie furtive américaine. La Russie développe un radar radio photonique
Adieu la technologie furtive américaine. La Russie développe un radar radio photonique

La semaine dernière, Ruslan Ostachko a fait à la radio une déclaration assez surprenante.
Selon ses informations (très probablement à partir de ses sources), non seulement la Russie dispose déjà d’un radar radio-photonique (nous savions que cet appareil existait et fonctionnait en laboratoire), mais qu’il sera testé avec le Su-35 comme plate-forme avant 2021 et que ce sera un appareil de production série.
C’est une information véritablement sensationnelle, dans une certaine mesure, qui explique aussi pourquoi les Chinois, il y a quelques jours, ont commencé à parler de leur propre radar quantique. Eh bien, les amis, c’est la fin de l’aviation « furtive » telle que nous la connaissons.
Cette avancée correspond assez bien à Poutine qui a appelé très récemment au développement d’une nouvelle génération d’armes reposant sur de nouveaux principes physiques, comme celui-ci (en russe). De toute évidence, de tels systèmes sont en cours de développement et certaines informations commencent à nous parvenir, à nous, simples mortels.
Comme je l’ai déjà dit, nous assistons à une véritable révolution dans les affaires militaires (RAM) qui modifie le champ de bataille moderne de manière profonde et spectaculaire.
Eh bien, en regardant la nouvelle Académie des forces de missiles stratégiques de la Russie, on comprend un peu où tout cela va. Même son esthétique en dit long.
Traduction AvicRéseau International
---------------------------------------------------------------------------------
Commentaire
Le programme nucléaire de Washington tel que défini dans le « bilan de posture nucléaire de 2001 » consiste à se doter d’un arsenal nucléaire tactique en vue de son utilisation contre des États non dotés d’armes nucléaires.  
Depuis 2002, des armes nucléaires tactiques ayant pour cible le Moyen-Orient sont entièrement déployées par les USA et l’OTAN. 
Les armes nucléaires tactiques, les soi-disant « mini-nukes » ou bombes nucléaires miniaturisées, sont des bombes antibunker munies d’une ogive nucléaire. Leur capacité explosive (par exemple, la bombe B61-11) va du tiers de la puissance de la bombe d’Hiroshima à six fois cette puissance.
La photo  montre une bombe nucléaire tactique B61-11, qui peut être larguée d’un bombardier B-2 ou d’un F-16.
  
La bombe B61-11 est une véritable bombe thermonucléaire, une arme de destruction massive dans le vrai sens du terme.


Hannibal GENSERIC

1 commentaire:

  1. Il est peut être important de dire que le duc de Kent le cousin de la reine d angleterre est le numéro un de la franc maçonnerie et que toutes les têtes couronnées sont des parents et sont également des francs maçons!!! dans leur devise qui représente Dieu sinon satan!!!

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés.