mardi 23 octobre 2018

Les Casques Blancs en Europe

D’après des indications recueillies en Syrie et deux sources du renseignement européen, un premier lot de 170 éléments de l’organisation terroriste « les casques blancs » ont été exfiltrés de la province rebelle d’Idlib en Syrie. Direction :  les Pays-Bas et la France.
Nos sources n’ont pas manqué d’exprimer leur grande préoccupation de voir ces éléments s’évanouir dans la nature en Europe et être tentés par l’action violente une fois leurs ressources financières épuisées.
Les casques blancs syriens sont une organisation terroriste impliquée dans la conception de films de propagande noire, des actes de kidnappings et assassinats de civils, des mises en scène de faux massacres et d’attaques au chlore, contrebande et faux et usage de faux, rackets, attaques à main armée, braquage d’établissements bancaires, extorsion et fuite de capitaux, blanchiment d’argent, l’établissement de check-points illégaux, trafic de stupéfiants et de substances hallucinogènes,  arrestations illégales et exécutions extrajudiciaires de civils et militaires syriens.
Devant les caméras, les casques blancs se transforment en une force de défense civile et humanitaire opérant en territoire rebelle sous la supervision directe des groupes rebelles et radicaux syriens, excellant dans l’art de la victimisation et de la mise en scène ;  hors caméras, l’organisation se transforme en une véritable pègre idéologiquement fermée au comportement intraitable : ses membres n’hésitent devant rien pour parvenir à leurs fins. 
Les représentants des casques blancs auraient reçu un peu plus de 20 millions d’euros de la part du gouvernement britannique et un soutien multiformes de la part de huit pays de l’OTAN.
Hollywood a sanctionnée les basses œuvres de cette organisation criminelle d’un Oscar. [1]
Une seconde vague de casques blancs devraient se fondre en Europe occidentale les jours qui viennent.
Outre le fait de savoir comment vont réagir des individus habitués à l’impunité dans les villes policés d’Europe, il est fort probable que ces éléments seront exploités pour entretenir un climat de peur et de terreur au sein des opinions occidentales afin de les maintenir dans la soumission.
Un attentat est si vite arrivé…
Source : Strategika-51 
Les terroristes Casques blancs démasqués par des photos

Pénélope Stafyla, militante syrienne, a publié une série de photos montrant un studio de cinéma des Casques blancs. C’est dans ces studios qu’ils fabriquent les « preuves des crimes de guerre du régime Assad » dans la Ghouta orientale, près de la capitale syrienne Damas.
[NdT : Comme il fallait s’y attendre, le compte Facebook de Pénélope a été aussitôt supprimé, mais les photographies ont été dupliquées sur d’autres sites Internet.]


IMAGE
IMAGE
IMAGE
IMAGE
IMAGE
http://www.thetruthseeker.co.uk/wordpress/wp-content/uploads/2018/03/White-Helmets-fake6.jpg

IMAGE
  

------------------------------------------------------

Hannibal GENSERIC
 

1 commentaire:

  1. De toute façon, pour moi, il est clair que autant la guerre de 14/ 18 que celle de 39/40 ,ont été initiées par "le pouvoir non élu" et sans frontière du fric de bois et du fric sale pour se débarrasser et voler les inutiles a ses affaires .Ca me me semble être un complot plus ou moins mondial ,tout comme aujourd'hui .A la différence qu'aujourd'hui, les pays embauchent a vil prix des gens de tous orisons pour former des armées mondiales qui attaquent ici ou là les population civiles qui dérangent .
    C'est un avis personnel .

    RépondreSupprimer