mardi 2 octobre 2018

L’Iran bombarde les terroristes en Syrie : « missiles et drones contre cartouches »


Dans un communiqué émis le lundi 1er octobre, le Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a fait état d'une puissante frappe aux missiles visant le QG des terroristes impliqués dans l'attaque contre un défilé militaire lundi dernier à Ahwaz au sud-ouest de l'Iran.

En effet, les engins iraniens ont atteint l’ultime camp de positionnement de Daech sur la rive ouest de l'Euphrate, camp où les chefs terroristes opéraient sous commandement US/OTAN. 
« Les terroristes ont utilisé des cartouches, nous leur avons répondu avec des missiles ; la sécurité du peuple iranien constitue notre ligne rouge », a affirmé le commandant de la force aérospatiale du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), le général Amir-Ali Hajizadeh, en allusion à l’attaque aux missiles et drones du CGRI contre les positions des terroristes en Syrie.
« Lors de cette opération, nous avons utilisé à la fois des missiles et des drones. Que cela serve de leçon aux ennemis et qu'ils ne soutiennent plus les groupes terroristes à l'avenir. Ils devraient avoir peur des circonstances », a-t-il affirmé.
« Nous poursuivrons cette lutte jusqu’à l’élimination complète des terroristes et tout comme le Leader de la Révolution islamique l’a fait remarquer, à la moindre attaque de leur part, nous riposterons avec une attaque dix fois plus puissante. »
Le commandant de la force aérospatiale du CGRI a souligné que l’attaque contre les positions des terroristes à l’est de l’Euphrate en Syrie marquait une terrible vengeance contre les groupes terroristes soutenus par les États-Unis et certains pays arabes de la région.
Le Corps des gardiens de la Révolution islamique a annoncé ce lundi premier octobre à l'aube avoir mené une puissante frappe aux missiles visant les positions des terroristes impliqués dans l'attaque terroriste perpétrée le 22 septembre contre un défilé militaire à Ahwaz au sud-ouest de l'Iran.
Le Pentagone réagit
Des militaires américains dans la base al-Tanf. (Archives)
Des militaires américains dans la base al-Tanf. (Archives)
Un responsable du Pentagone reconnaît que les missiles tirés par l’Iran vers l’est de l’Euphrate se sont abattus à environ 5 kilomètres d’une position militaire des États-Unis en Syrie.
Ce lundi 1er octobre, l’unité balistique du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a fait une démonstration de force en ciblant les positions des terroristes en Syrie.
Un responsable du Pentagone qui a requis l’anonymat a aussitôt rapporté à la chaîne CNN que les missiles tirés par l’Iran s'étaient abattus à environ 5 kilomètres d’une position des forces américaines. Selon lui, les satellites de reconnaissance US ont identifié et enregistré le déplacement des systèmes lance-missiles vers leur position du point de lancement.
La ville d’Abou Kamal, à l’est de l’Euphrate, est l’un des derniers bastions de Daech où se trouvent les forces kurdes et américaines.
Le porte-parole de la coalition US, le colonel Sean Ryan, a pour sa part confirmé les tirs de missiles du CGRI..

Les daéchiens courbent l’échine à Soueïda
L'armée syrienne poursuit son opération contre Daech dans le désert de Soueïda. (Archives)
L'armée syrienne poursuit son opération contre Daech
dans le désert de Soueïda.
L’armée syrienne poursuit sa progression contre le groupe terroriste Daech sur la partie orientale du désert d’al-Soueïda. Les terroristes takfiristes prennent la fuite alors qu’ils abandonnent leurs armes et perdent leurs ressources en eau.
L’armée syrienne a pris position ce lundi contre Daech depuis cinq axes difficiles d’accès sur la partie orientale d’al-Soueïda dans le sud syrien.
Selon des sources d’information syrienne, les daechistes ont perdu la plupart de leurs ressources en eau dans la région et ils ne peuvent plus résister aux offensives de l’armée syrienne.
Résultat de recherche d'images pour "soueida syrie"Les militaires syriens se sont rendus maîtres des hôpitaux de campagne à al-Soueïda et ils y ont détruit le QG de Daech.
L’armée syrienne a progressé, ce lundi 1er octobre, d’environ 6 km² et elle a repris le contrôle des zones difficiles d’accès où se trouvaient les cachettes et les fortifications de Daech. En outre, l’armée syrienne a découvert et saisi des armes et des dépôts de nourriture des terroristes.
Selon des sources syriennes, la bataille est devenue rude et difficile tant que l’armée syrienne avance vers les deux principales collines où se sont retranchés les terroristes.
De nombreux étangs ont été repris aux daechistes et un certain nombre d’entre eux ont été tués tandis que plusieurs autres ont pris la fuite alors qu’ils ont laissé leurs armes derrière eux.
L’armée syrienne a découvert des centres d’entraînement des terroristes dans ces régions. En outre, la découverte d’hôpitaux de campagne et de médicament montre qu’un grand nombre de terroristes ont été blessés.
Après avoir essuyé de lourdes défaites, des éléments du groupe terroriste Daech se sont rasés et ils ont mis les uniformes de l’armée syrienne. En fait, ils avaient l’intention de se mêler aux soldats syriens. Mais tâche inutile, car ils ont été capturés par les militaires syriens quasi directement.

Source : PressTV

1 commentaire:

  1. Très heureuse pour la Syrie et j"espère de tout cœur quelle sera tout bientôt LIBRE de ces "nazis"!!!!

    RépondreSupprimer

Les commentaires hors sujet, ou comportant des attaques personnelles ou des insultes seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Leur publication n'engage pas la responsabilité de ce blog ou de Hannibal Genséric.