samedi 23 novembre 2019

La prétendue guerre américaine "contre le terrorisme" a tué 27 millions de musulmans


Selon le Dr Kevin Barrett, un universitaire américain qui étudie les événements du 11 septembre depuis la fin de 2003, quelque 27 millions de musulmans ont été tués à la suite des guerres menées par les États-Unis après le 11 septembre 2001, suite à des attaques sous fausse bannière.

Le Dr Barrett, (Vidéo) membre fondateur du groupe scientifique pour l'enquête du 9/11, a fait ces remarques lors d'une interview accordée à Press TV jeudi à la suite de la publication d'une étude réalisée par le Watson Institute of International Public Affairs au Brown Université.
Selon l'étude, la guerre menée par les États-Unis contre le terrorisme a entraîné plus de 800.000 décès directs en Afghanistan, au Pakistan et au Moyen-Orient.
Selon l'étude, les dépenses engagées par le gouvernement américain dans les guerres d'après les attentats du 11 septembre 2001 en Iraq, en Afghanistan et ailleurs dans le monde s'élèvent à 6.500 milliards de dollars.
«En fait, c’est une sous-estimation flagrante de la vérité. En fait, l'Université Brown et tous les responsables de l'étude devraient tous être accusés de négationnisme, car le nombre réel de personnes tuées au cours des guerres du 11 septembre 2001 dépasse largement les 800.000 », a déclaré le Dr Barrett.
«En fait, selon le Dr Gideon Polya - l’un des principaux experts mondiaux en matière de mortalité évitable; C'est un professeur de sciences australien - 27 millions de personnes ont été tuées, et cinq millions de personnes qui seraient nées ne sont pas nées parce que leurs mères enceintes ont été tuées, ce qui signifie que 32 millions de personnes ont été effacées de ce  monde à cause de ces guerres », a-t-il ajouté.
«De plus, le coût est beaucoup plus élevé que le chiffre supposé de six billions de dollars cité par l'Université Brown. Il est donc presque impossible d'exagérer l'ampleur de la catastrophe qui a eu lieu lorsque les autorités américaines et israéliennes ont décidé de poursuivre leur opération sous fausse bannière en faisant exploser le World Trade Center, qui devait être démoli depuis des années. La ville de New York était désespérée sur la manière de le détruire ", a-t-il noté.
Les attentats du 11 septembre 2001,  constituaient une série d'attaques aux États-Unis qui ont tué près de 3.000 personnes et causé des dommages à la propriété et aux infrastructures d'une valeur d'environ 10 milliards de dollars.
Les autorités américaines ont affirmé que les attaques avaient été perpétrées par 19 terroristes d'Al-Qaïda, mais de nombreux experts ont soulevé des questions au sujet du récit officiel.
Ils estiment que des éléments voyous au sein du gouvernement américain, tels que l'ancien vice-président Dick Cheney, en collusion avec Israël et le lobby juif américain, ont orchestré ou au moins encouragé les attaques du 11 septembre afin d'accélérer la machine de guerre américaine et de faire avancer le programme sioniste, en passant par pertes et profits la mort de 3000 goyim américains, car le jour de l’attentat, tous les juifs qui travaillaient dans ces tours étaient remarquablement absents.
Source :  Veterans Today
Hannibal GENSERIC

2 commentaires:

  1. SVP, mettez ce code CSS afin de ne plus faire défoncé par la droite les images de vos pages web lol.
    img.entry-thumb {
    max-width: 100%;
    }

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.