samedi 6 février 2021

Le cauchemar de Netanyahu en 2015 est de retour: les États-Unis sont prêts à rejoindre l'accord nucléaire iranien

Benjamin Netanyahou n'appréciera certainement pas le récent développement à Washington concernant l'accord nucléaire iranien. Le Washington Post a récemment déclaré que les États-Unis avaient l’intention de respecter à nouveau l'accord nucléaire iranien. [1]

Le cauchemar de Netanyahou de 2015 revient. C'était un cauchemar que Bibi n'a pas oublié parce que c'est lorsque l'administration Obama l'a complètement humilié. Appeler le Bibi «de poule mouillée» [2] était l'une des pires insultes de l'histoire politique, en particulier quand nous savons tous que les présidents américains n'ont jamais critiqué les premiers ministres israéliens en public. Netanyahou, nous dit-on, «craint d'être qualifié de 'poule mouillée' '.» [3]. Un assistant du Congrès, pro-israélien, a déclaré à John Hudson de Foreign Policy: «Il y a une limite à tout, comme chier partout à la Maison Blanche [ce que faisait Netanyahou avec Trump], puis s’attendre à obtenir toutes les réunions que vous souhaitez. » [4]
Netanyahou a alors répondu au qualificatif de «poule mouillée» par : «Je suis attaqué simplement parce que je défends l’État d’Israël.» [5] Faisant écho à Netanyahou, le ministre de l'Économie Naftali Bennett a déclaré alors:
«Le Premier ministre d'Israël n'est pas une personne privée. Il est le chef de l'Etat juif et le chef de tout le peuple juif. Maudire le Premier ministre et l'appeler par des noms est une insulte non seulement pour lui, mais aussi pour des millions de citoyens israéliens et de millions de juifs à travers le monde. [6]
Le «chef de out le peuple juif»? Cela inclut-il Norman Finkelstein, qui a écrit une étude scientifique après l'autre sur la façon dont Israël a récemment manipulé le système politique au Moyen-Orient, massacré et torturé sans discernement des hommes, des femmes et des enfants palestiniens? [7]
Si Bennett n'est pas disposé à embrasser Finkelstein dans son équation politique, alors sa déclaration était un mensonge catégorique. Nous avons suffisamment de preuves pour supposer qu'il mentait parce que Finkelstein a été interdit en Israël et en a été expulsé  pour avoir simplement documenté l'histoire des activités criminelles d'Israël. [8]. Les parents de Finkelstein, comme nous le savons tous, sont morts dans l'Allemagne nazie, et là, il n'y a aucun os antisémite dans ses veines. Pourtant, il a été qualifié sans cérémonie d'antisémite vicieux par la police de la pensée et des pseudo universitaires comme Alan Dershowitz.
De toute façon, ce n'était pas la première fois que Benjamin Netanyahou était insulté. Le chef de l'opposition israélienne, Isaac Herzog a déclaré: «Netanyahou agit comme un pyromane politique, et il a ramené nos relations avec les États-Unis à un niveau de bassesse sans précédent.» [9]
En effet, il l'a fait.
Actuellement, Washington est en concertation avec les dirigeants européens pour revivifier l'accord avec l'Iran. L'attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré: «Si l'Iran revient en plein respect des obligations» de l'accord nucléaire, «les États-Unis feraient de même, puis utiliseraient cela comme plate-forme pour construire un accord plus long et plus fort qui aborde d’autres sujets de préoccupation. ». Or, l'Iran se conforme à ses obligations depuis la nuit des temps. C'était l'une des raisons pour lesquelles l'administration Obama avait conclu un accord.
Nous pouvons conclure un autre accord avec l'administration Biden. Tout ce qu'ils ont à faire en ce moment est de garder Benjamin Netanyahou à Tel-Aviv. Les responsables américains doivent également se procurer des Oreillettes. Pourquoi? Lorsque Netanyahu donne des coups de pied et crie, crie et hurle comme un bébé qui n'a pas eu son lait, ils peuvent simplement mettre leurs oreillettes. Cela mettra fin au bruit politique.
Source : Netanyahu’s 2015 nightmare isback: US open to rejoin Iran nuclear deal
By Jonas E. Alexis ; February 6, 2021

 

Biden révoque la désignation par "terroriste" des Houthis du Yémen

L'administration du président Joe Biden s'apprête à révoquer la désignation des Houthis du Yémen comme groupe terroriste, invoquant la nécessité d'atténuer l'une des pires catastrophes humanitaires au monde.
L 'administration du président Donald Trump avait qualifié les Houthis soutenus par l'Iran d 'organisation terroriste étrangère, une décision qui empéchait la fourniture d'aide au peuple yéménite assiégé, qui a souffert pendant des années de guerre civile et de famine.
Un responsable du département d'État a confirmé cette décision vendredi après que les membres du Congrès ont été informés des plans de l'administration. Le responsable, qui n'était pas autorisé à parler publiquement et s'exprimait sous couvert d'anonymat, a déclaré que le renvoi n'avait rien changé à l'opinion de l'administration Biden sur les Houthis, qui ont ciblé des civils et enlevé des Américains.
«Notre action est entièrement due aux conséquences humanitaires de cette désignation de dernière minute de l'administration précédente, dont les Nations Unies et les organisations humanitaires ont depuis clairement indiqué qu'elle accélérerait la pire crise humanitaire au monde», a déclaré le responsable.
Cette décision intervient un jour après que Biden a annoncé la fin du soutien offensif à la campagne de l'Arabie saoudite contre le Yémen.
L'administration Obama en 2015 a donné son accord à l'Arabie saoudite pour mener une campagne aérienne de terreur contre le Yémen. La conséquence en a été que les Houthis ont libéré de plus en plus territoire, y compris Sanaa. Les Houthis ont lancé plusieurs frappes de drones et de missiles au plus profond de l'Arabie saoudite. Les États-Unis affirment que la campagne menée par l'Arabie saoudite a renforcé le rôle de l'Iran dans le conflit, au côté des Houthis.

Résultat de recherche d'images pour "yemen houthis map" 

L'aide ciblée par les États-Unis au commandement et au contrôle de l'Arabie saoudite était censée minimiser les pertes civiles lors des frappes aériennes menées par l'Arabie saoudite. Mais les bombardements depuis lors ont tué de nombreux civils yéménites, y compris des écoliers et des pêcheurs dans leurs bateaux. Les survivants ont montré des fragments montrant que les bombes étaient de fabrication américaine.

Résultat de recherche d'images pour "yemen houthis massacres"Résultat de recherche d'images pour "yemen houthis massacres" 

Le sénateur démocrate Chris Murphy du Connecticut a salué la décision de l'administration Biden, déclarant: «La désignation [comme terroristes]n'a pas eu d'impact sur les Houthis de quelque manière pratique, mais elle a empêché la livraison de nourriture et d'autres aides critiques à l'intérieur du Yémen et aurait empêché une négociation politique efficace.


2 commentaires:

  1. La situation se purifie depuis le départ de ce putois de Trump.

    RépondreSupprimer
  2. Nicolas bonnal toujours aussi fin dans ses commentaires, jamais d'insultes comme indiqué ci-dessous.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.