lundi 22 février 2021

Syrie. Afin de sauver son poste, Netanyahou pousse à la guerre entre les États-Unis et la Russie

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a lutté contre les accusations de la justice israélienne de fraude criminelle d'une manière presque identique à la tentative de Trump de se maintenir au pouvoir après sa défaite aux élections de 2020. Netanyahou a ordonné que des expéditions de vaccins de la Russie à des millions de Palestiniens soient bloquées alors que presque tous les citoyens juifs d'Israël ont été vaccinés. Il y a eu un tollé mondial à propos de cet acte de génocide, mais il a, en réalité, renforcé la position politique intérieure de Netanyahou auprès des extrémistes néonazis qui constituent sa base politique «likoudiste». Encore un point commun avec Trump et ses "déplorables" suprémacistes.

Netanyahou a finalement eu son appel téléphonique tant attendu avec le président Biden.
Cet appel ne s'est pas du tout bien passé. On a dit à Netanyahou que l'accord avec l'Iran était une politique, que les sanctions imposées par Trump visant à affamer le peuple syrien seraient retirées et que la revendication d'Israël sur le plateau du Golan ne serait pas acceptée par la nouvelle administration.
La réponse de Netanyahou à Biden a été de détruire une installation d’aide financée par l’UE à Gaza et d’augmenter les attaques de missiles contre des zones civiles autour de Damas.

 

Cela a forcé la Russie à avertir Israël que toute nouvelle attaque aérienne se heurterait à la force. (Annexe I):
«La Russie a officiellement annoncé qu'elle était prête à abattre des avions israéliens en cas de nouveaux raids sur la Syrie. La Russie a menacé Israël qu’elle allait riposter en attaquant les avions israéliens.

L’envoyé spécial du président russe, Alexander Lavrentyev, a fait un rapport dans lequel il a souligné la réticence de la partie israélienne à respecter les accords conclus entre Israël et la Russie sur la désescalade de la situation en Syrie. Lavrentiev a noté que la patience de Moscou s'est complètement tarie, et que si Israël n'abandonne pas ses agressions contre la République arabe dans un proche avenir, la Russie sera prête à attaquer les avions israéliens, non seulement au-dessus de la Syrie, mais aussi dans l'espace aérien au-dessus des pays voisins ou dans l’espace aérien international.
»

La menace de la Russie contre Israël est venue du site Web russe Avia-Pro et a ensuite été «blanchie» par un bureau d’information français largement suivi au Liban et en Syrie. Cette méthode indiquerait une «menace douce».

Cependant, Netanyahou a choisi de transmettre ce message à ses amis du GOP aux États-Unis par l'intermédiaire du sénateur texan Ted Cruz assiégeant l'administration Biden pour la pousser à attaquer la Syrie si une nouvelle attaque chimique sous faux drapeau est organisée à Idlib par les suspects habituels.

En effet, depuis des jours, la Russie prévient que les Casques blancs, en collaboration avec les services de renseignement israéliens et avec les islamo-terroristes de Hay’at Tahrir al-Sham, prévoient de lancer des attaques au gaz à l’intérieur de la Syrie pour les imputer au gouvernement Assad, comme cela a été le cas dans le passé.

L'histoire vieille d'un jour sur Sputnik News a ensuite été retirée de la liste consultable à la fois par Google et par le moteur de recherche russe Yandex. (Annexe II). De telles actions sont généralement considérées comme la préparation d'une attaque terroriste sous fausse bannière, car Israël a toujours été capable d’exercer de fortes prsseions manipuler les principaux organes de presse russes, en particulier RT et Sputnik News, depuis début 2017.[1]

Annexe I

La Russie a officiellement annoncé qu'elle était prête à abattre des avions israéliens en cas de nouveaux raids sur la Syrie. La Russie a menacé Israël de se préparer à attaquer les avions des FDI.

L’envoyé spécial du président russe, Alexander Lavrentyev, a fait un rapport dans lequel il a souligné la réticence de la partie israélienne à respecter les accords conclus entre Israël et la Russie sur la désescalade de la situation en Syrie. Lavrentiev a noté que la patience de Moscou s'est complètement tarie, et que si Israël n'abandonne pas ses agressions contre la République arabe dans un proche avenir, la Russie sera prête à attaquer les avions israéliens, non seulement au-dessus de la Syrie, mais aussi dans l'espace aérien au-dessus des pays voisins ou dans l’espace aérien international.

«Tôt ou tard, la coupe est pleine et la patience a des limites, y compris celle du gouvernement syrien. Si les attaques continuent, une frappe de représailles suivra, ce qui entraînera une nouvelle vague de tensions. Ces attaques doivent cesser, elles sont contre-productives. Nous espérons que la partie israélienne entend nos préoccupations, y compris nos préoccupations concernant une éventuelle escalade de la violence en Syrie », a déclaré Lavrentiev.

Étant donné qu’il s’agit d’une déclaration officielle, il est évident que la Russie est extrêmement mécontente des actions d’Israël, en particulier après le lancement de frappes aériennes dans des zones où des civils syriens et du personnel militaire russe étaient stationnés.

Dans un premier temps, les analystes affirment que la Russie pourrait commencer à décoller ses avions de combat pour contrer Israël, et si une telle mesure ne suffit pas, la prochaine étape sera d'utiliser les systèmes de défense aérienne russes pour intercepter les avions et les missiles israéliens, puis de faire un pas plus radical, c'est-à-dire ouvrir le feu sur des avions israéliens qui constituent une menace pour l'armée russe sur le territoire de la République arabe.

Annexe II

Des militants préparent des provocations avec des substances toxiques à Idlib, selon l'armée russe

Auparavant, l'ambassadeur de Russie auprès des Nations Unies a souligné que si la Syrie fournit presque tous les mois des informations sur les terroristes qui planifient des provocations par armes chimiques, ces données ne figurent pas dans la documentation de l'OIAC.

Des terroristes en Syrie prévoient de lancer une attaque chimique pour en blâmer les autorités du pays, a déclaré le contre-amiral Vyacheslav Sytnik, chef adjoint du Centre russe pour la réconciliation des parties en guerre en Syrie, lors d'un briefing samedi.

Selon Sytnik, l’armée russe a reçu des informations sur la préparation par Hay’at Tahrir al-Sham * de provocations dans la partie nord-est de la zone de désescalade d’Idlib à l’aide de substances toxiques.

Une grande cache d’armes terroristes découverte dans la province syrienne de Homs, selon des militaires russes

"Selon les informations disponibles, les terroristes prévoient de lancer une attaque chimique afin de provoquer des morts et des blessés parmi les résidents locaux pour les accusations ultérieures contre les forces gouvernementales syriennes, les accusant d'utiliser des armes chimiques contre des civils", a déclaré Sytnik.

Il a ajouté que les terroristes avaient livré des conteneurs contenant des substances toxiques, vraisemblablement avec du chlore, dans plusieurs camions dans la zone de la colonie de Tarmanin.

La Russie a souligné à plusieurs reprises que l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) avait ignoré les informations sur les provocations terroristes, accusant l'organisme de partialité contre le gouvernement syrien. L'ambassadeur de Russie auprès de l'ONU, Vassily Nebenzia, a déclaré que l’OIAC était utilisé comme un outil politique par les pays occidentaux pour faire pression sur les États «indésirables».

En 2014, l'OIAC a mis en place la mission d'enquête pour établir la vérité sur l'utilisation présumée d'armes chimiques en Syrie. L’année dernière, WikiLeaks a publié un courrier électronique d’un membre de la mission de l’OIAC en Syrie à ses supérieurs dans lequel il exprimait ses plus vives inquiétudes quant à la version expurgée du rapport de la mission d’enquête qu’il avait co-écrit.

En novembre, l'armée russe a également signalé que des terroristes préparaient des provocations visant à déstabiliser la situation dans la zone de désescalade d'Idlib et à discréditer les forces armées syriennes. Selon l'armée russe, les terroristes avaient l'intention de bombarder la zone et de publier des images des conséquences du bombardement sur leurs sites Internet afin d'accuser les forces gouvernementales syriennes de frapper les positions des troupes turques.

* Hayat Tahrir al-Sham (anciennement connu sous le nom de Jabhat al-Nosra [2]) est une organisation terroriste interdite en Russie.

Source : Breaking: Netanyahu Pushing for Shooting War Between US and Russia Over Syria to Save Himself

By Gordon Duff, Senior Editor
February 21, 2021

NOTES de H. Genséric

[1] Poutine et ses juifs (partie 2)
- Poutine et ses juifs (partie 3 et fin)
- Poutine et ses juifs (partie 1)
- Poutine face à ses juifs. Osera-t-il fermer l’espace syrien aux attaques israéliennes
- « Poutinyahou et Rusraël »

[2] SYRIE : Devant la défaite de son armée, la CIA veut récupérer Al-Nosra
-  Qui est AL-NOSRA, l'allié et le protégé de la France ?
-  Les Américains retirent les filiales d'al-Qaïda de la liste des goupes terroristes
-  Syrie. Ayrault, digne successeur de Fabius pour le blanchiment des terroristes d’Al-Nosra
-  Karabakh: La Russie pourrait bientôt intervenir alors que les Azéris et les Turcs y installent 4000 terroristes
-  Terrorisme. Le théorème de Bachar Al Assad

VOIR AUSSI :
- Poutine se met à plat ventre en Israël pour un «Holocauste» qui n'a jamais eu lieu, devant ceux qui ont génocidé les Russes
- En 1994, les juifs Chabad ont comploté pour exterminer les Slaves ( partie 2)
- Soljenitsyne : Les Protocoles de Sion se réalisent sous nos yeux
- Russie. Le "meurtre rituel juif" de la famille impériale russe
- L'étrange amour de Trump et de Poutine pour le criminel Netanyahou
- Une Russie brutalisée par le sionisme
- Les juifs russes considèrent les goyim comme leur propriété
- Soljenitsyne condamne l'influence juive sur le peuple russe
- Vladimir Poutine : « 80 à 85% des bolcheviques au pouvoir en URSS étaient juifs. »
- Trump, Poutine et la mafia judéo-russe

Hannibal GENSÉRIC

2 commentaires:

  1. A savourer : https://www.francesoir.fr/videos-debriefings/vaccination-en-israel-des-chiffres-de-mortalite-qui-interpellent-video

    RépondreSupprimer
  2. Duff a l'air de croire au vaccin : il est idiot ou payé ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.