jeudi 5 mai 2022

LETTRE OUVERTE CONTRE LA GUERRE IMPÉRIALISTE

Le 1er mai, la journée internationale de solidarité des travailleurs du monde, les groupes et individus suivants proclament notre opposition unie à la plus grande menace pour la classe ouvrière mondiale : la guerre impérialiste. Nous déclarons notre refus de nous accommoder de la poussée de guerre de l’impérialisme mondial. Nous arborons aujourd’hui sur nos bannières :
• A bas la guerre impérialiste par procuration de l’OTAN en Ukraine !
• pour le droit de la Russie à se défendre contre l’empiétement impérialiste !

Ceux de gauche qui cherchent à imiter la propagande de la classe dirigeante en réduisant ce conflit mondial à une lutte nationale pour «l’autodétermination» ukrainienne ignorent ce qui suit :

Bien que la Russie soit un État capitaliste depuis 1991, elle n’est pas une puissance impérialiste à part entière. L’impérialisme est plus que lorsqu’un État emploie la force militaire contre un autre. L’impérialisme est une étape du capitalisme représentée par la domination du capital financier. La Russie ne fait pas partie du «club impérialiste», mais d’une économie capitaliste relativement arriérée et dépendante.

L’opération militaire de la Russie en Ukraine est un effort désespéré pour l’empêcher d’être utilisée comme fer de lance dans les plans de longue date de l’impérialisme occidental visant à transformer la Russie en une semi-colonie pour piller ses vastes ressources internes. L’intégration de l’Ukraine dans la machine de guerre de l’OTAN était bien avancée avant que la Russie ne lance son opération militaire défensive. La Russie était confrontée à la perspective que toute sa frontière occidentale devienne partie intégrante de l’alliance de l’OTAN et qu’elle devienne un terrain d’essai pour le déploiement d’armements avancés, notamment des armes nucléaires, des systèmes de défense antimissile et des troupes visant directement la Russie.

Le coup d’État de Maïdan de 2014, mené par des troupes de choc fascistes sur le terrain et guidé par l’impérialisme américain, a installé un gouvernement fantoche efficace à Kiev. Depuis le coup d’État, ce gouvernement n’a pas seulement été un outil direct de l’impérialisme américain, mais a violemment réprimé tous les gauchistes, les Russes de souche et les autres minorités. La répression a provoqué une guerre civile sanglante en Ukraine lorsque les habitants du Donbass ont établi les républiques populaires de Donetsk et de Louhansk pour se défendre du régime violemment russophobe de Kiev et de ses chiens d’attaque fascistes.

C’est pourquoi nous rejetons la politique de «défaitisme révolutionnaire» prônée par de nombreuses tendances marxistes centristes. Il ne suffit pas de s’opposer à l’intervention de l’OTAN en Ukraine. L’opposition à l’impérialisme signifie étendre son soutien à ceux qui sont directement dans sa ligne de mire. Cela signifie offrir un soutien à la fois aux Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk et à l’État russe. La Russie a le droit de défendre sa souveraineté par la force militaire contre la guerre par procuration de l’impérialisme.

Nous sommes également attachés à la véritable indépendance de l’Ukraine. Cependant, cela ne peut être réalisé sous l’égide d’une alliance de guerre impérialiste qui utilise l’Ukraine comme pion.

Nous nous opposons à la guerre par procuration en Ukraine parce qu’elle fait partie de la poussée de l’impérialisme vers la Troisième Guerre mondiale. Les efforts pour subordonner la Russie par des sanctions, la guerre et un changement de régime font partie des efforts toujours plus imprudents de l’impérialisme américain pour maintenir son hégémonie mondiale et inverser sa politique économique. face à la fois à ses rivaux impérialistes en Europe et à la montée de la Chine. Les rivalités sont alimentées par la crise économique capitaliste actuelle aggravée par la pandémie de Covid19. Une victoire de l’OTAN en Ukraine ne conduirait pas à la paix mais ne ferait que faire avancer les plans de guerre de l’impérialisme contre la Chine.

Une guerre entre l’OTAN et ses alliés contre la Russie ou la Chine risque d’anéantir des milliards de vies dans une guerre nucléaire et de déclencher des horreurs qui éclipseraient les pires enfers du XXe siècle.

Le 1er mai, nous nous engageons à nouveau non seulement à résister à l’impérialisme, mais à construire un mouvement indépendant de la classe ouvrière au niveau international pour renverser le capitalisme par la révolution socialiste mondiale. La signature et le partage de cette déclaration le 1er mai visent à commencer à reconstruire des liens concrets entre les forces marxistes véritablement anti-impérialistes dans le cadre de ce processus.


Source: Ukraine – LETTRE OUVERTE POUR MAYDAY – les 7 du quebec

Groupes ayant signé cette lettre :
Revolutionary Communist Action (Greece)
Classconscious.org (Australia/USA)
Communist League (LCFI – Brazil)
Consistent Democrats (LCFI-Great Britain)
Militant Trend Bolshevik (LCFI-Argentina)
Socialist Workers League (LCFI- USA)
Bolshevik Group (South Korea)
Trotskyist Fraction Proletarian Vanguard (Brasil)
Socialist Fight (Great Britain)
Red Border (Brasil)
Socialist Unity Party (US)
Anti-imperialist Aotearoa
Brazlian People’s Communist Party
Planning Beyond Capitalism (USA)
Socialist Party (US)
Young People’s Socialist League (US)
US Friends of the Soviet People
New Communist Party of Britain
Communist Workers League


7 commentaires:

  1. Le 1 mai ce n'est pas du tout la fete des travailleurs mais le jour de la fondation des Illuminati de Bavière (1 mai 1776) et les travailleurs sont depuis toujours exploités par les memes Illuminati dont Karl Marx, le celebre prophete et gouru de la defense des travailleurs de la planete entiere, est l'un des principaux theoriciens ou agents ou ce qui vous voulez.
    Le 1 mai est devenu "fete des travailleurs" pour cacher, comme d'habitude, l'incroyable verité et gagner le consensus des victimes (les pauvres travailleurs) vis à vis de leur bourreaux (les Illuminati et tous leur fideles et richissimes serviteurs). Voilà quelques une des innombrables mensonges de l'histoire.

    RépondreSupprimer
  2. Quel est l'objectif des Illuminés de Bavière (les fameux Illuminati) ?
    "1. L’Abolition de tous les gouvernements nationaux.
    2. L’Abolition de l’héritage.
    3. L’Abolition de la propriété privée.
    4. L’Abolition du patriotisme.
    5. L’Abolition de la maison individuelle et de la vie de familiale, cellule à partir de laquelle toutes les civilisations ont été bâties.
    6. L’Abolition de toutes les religions établies et existantes de façon à ce que l’on puisse imposer l’Idéologie Luciférienne du totalitarisme à toute l’humanité." (W-G Carr, "Des pions sur l'échiquier")
    En un mot, l'instauration du communisme universel (que n'a pas inventé Marx, lequel en a seulement été le génial agent de diffusion en faisant croire aux exploités que c'était leur salut, travail réalisé sur commande et financement de Wall Street, les preuves dans Antony Sutton, "Wall Str. et la révolution bolchevique").
    Il est hilarant de consulter la liste des signataires. Il est facile d'en conclure que les deux mâchoires de la tenaille hégélienne bloc Russie-Chine d'un côté, OTAN de l'autre, travaillent pour le même patron ! Et que chaque mâchoire a ses aficionados, dont l'auteur ce cet article.
    Pour mémoire, la 3° GM est commencée depuis le 24/02. Et les événements vont se précipiter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il est hilarant de consulter la liste des signataires. Il est facile d'en conclure que les deux mâchoires de la tenaille hégélienne bloc Russie-Chine d'un côté, OTAN de l'autre, travaillent pour le même patron ! Et que chaque mâchoire a ses aficionados, dont l'auteur ce cet article."

      Correct. L'auteur de l'article : "les 7 du Québec"

      Supprimer
  3. Il s'agit bien d'une guerre des impérialistes contre la Russie. La gauche en Europe n'assume plus la défense des travailleurs, de même que les syndicats aux abonnés absents. Peu importe les signataires de cette protestation, au moins il y a une action.

    RépondreSupprimer
  4. Cela n'a rien à voir avec l'article. C'est juste un appel discret.
    "Est-ce que tu es là ?
    Fais que je ne te trahisse pas.
    Fais que je ne trahisse mes hommes.
    En toi je place ma confiance."
    Au cours du Moyen-âge, une controverse fondamentale a opposé les partisans du mysticisme et les partisans du rationalisme. Les uns, opposés à l’usage de la raison, les autres, cherchant à unir la philosophie et la théologie. Dans l’Europe chrétienne, cette querelle a d’abord opposé Abélard à Bernard de Clairvaux, puis Thomas d’Aquin aux partisans de l’interdiction d’Aristote.

    Or, cette querelle a eu lieu aussi dans l'islam. Mais à la différence du christianisme, c’est le mysticisme qui l’a emporté à la fin du Moyen-âge. À partir du XIVe siècle, on voit disparaître les philosophes au profit des juristes dont la fonction principale est de faire observer les préceptes du Coran, codifiés par leurs soins. On ne trouve quasiment plus de chercheurs, de savants, de penseurs. Un penseur perse fut à l’origine de cette tradition mystique, hostile à la philosophie: Al Ghazali. Il fut combattu vainement par Averroès.
    Philosophe de Bagdad au XIème siècle, Al Ghazali écrivit un livre intitulé De la destruction de la philosophie dans lequel il défendit un point de vue antirationaliste.

    Selon lui, le vrai croyant doit exclure la philosophie de sa vie car la compréhension rationnelle du monde ou de Dieu est superflue et dangereuse, elle peut nous éloigner de la foi. En effet, la volonté de Dieu est à la fois souveraine et incompréhensible. Elle échappe à l’ordre des raisons et la seule attitude qui convienne pour le croyant est l'obéissance.
    La foi suffit puisque tout est écrit dans le Coran, qui est la parole incréée de Dieu. Le Coran est éternel, il est divin. C’est pourquoi on ne saurait l’interpréter mais seulement s’y soumettre. Chercher à comprendre avec sa raison serait sacrilège, ce serait comme vouloir enfermer Dieu dans les limites de nos propres concepts.

    Al Ghazali rejetait aussi la science, en vertu du principe selon lequel la nature physique obéit directement à la volonté de Dieu et non à des lois. Dieu gouverne toute chose par sa volonté toute-puissante, continuellement et directement. La causalité divine s’exerce sans intermédiaire et tout ce qui se passe dans la nature, tout phénomène naturel, relève de sa volonté toute-puissante.

    On retrouve ici une perception très ancienne du monde: la volonté divine est partout, elle commande tout, elle est responsable de tout. L’idée d’un ordre naturel ou rationnel autonome n’a donc pas lieu d’être. Et la science, le désir de découvrir des lois de la nature par la raison, est une prétention illusoire. Seul le Coran, la parole incréée de Dieu, est source de vérité.
    Médecin, juriste et philosophe arabe, vivant à Cordoue en Espagne musulmane, Averroès a joué un grand rôle dans la redécouverte d'Aristote en Occident. Thomas d’Aquin le cite des milliers de fois dans son œuvre.

    Or, Averroès a travaillé sur les œuvres d’Al Ghazali et a tenté de le réfuter dans un traité destiné à réhabiliter la philosophie: De la destruction de la destruction.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce livre, il écrit que, selon la tradition religieuse islamique, la première chose créée par Dieu en l’homme est l'intelligence. C’est pourquoi le croyant fait honneur à Dieu lorsqu'il raisonne, lorsqu'il utilise son intelligence. La foi invite le croyant à raisonner.

      Par ailleurs, répondant à Al Ghazali, il affirme qu’un homme abandonné depuis sa naissance sur une île déserte parviendrait de lui-même à l’idée de Dieu. Par sa raison naturelle, il est capable de vérités sur le monde et sur Dieu. Dieu étant l’auteur de la révélation d’une part et l’auteur du monde d’autre part, il ne peut y avoir de contradiction entre la foi et la raison.

      Mais dans l'hypothèse où la philosophie ou bien la science contredirait le Coran, alors il faudrait, dit Averroès, envisager deux possibilités:

      soit nous avons mal compris le Coran, auquel cas il faut l’interpréter. Car la loi divine a un sens extérieur (zahir) et un sens intérieur (batin);
      soit nous avons mal philosophé, auquel cas il faut revoir nos raisonnements.
      Quoi qu'il en soit, il ne peut y avoir de contradiction entre ce que dit la raison et ce que dit le Coran, car « le vrai ne peut contredire le vrai », dit-il. Ce sont simplement deux modes d'approche d’une même vérité. On retrouve la même doctrine chez St-Thomas. Pour lui, la philosophie et la théologie sont deux moyens distincts mais complémentaires d’arriver à la même vérité, même si la foi dépasse la raison. Elle n’est pas contre la raison.

      Averroès insiste également sur l’universalité de la raison qui dépasse les frontières culturelles et religieuses. Ainsi, on peut faire confiance à ceux qui nous ont précédés en philosophie, même s’ils étaient païens comme Aristote. Averroès écrit: « Si les paroles de Dieu sont vraies et si elles nous invitent au raisonnement philosophique qui nous conduit à la recherche de la vérité, il en résulte certainement que le raisonnement philosophique ne nous mène pas à une conclusion contraire à la vérité divine ».

      Terminons par une dernière citation: « Interdire la philosophie sous prétexte qu’elle risque d’éloigner les fidèles d’Allah, dit Averroès, c’est comme interdire l’eau à un assoiffé sous prétexte qu’elle pourrait le noyer ». Autrement dit, si nous sommes faits pour boire de l'eau, elle ne peut être un mal pour nous. De même, l’usage de la raison ne peut être interdit, quand bien même il pourrait nous éloigner de la foi, car il est inscrit dans notre nature.

      La pensée d’Averroès n’est donc pas une pensée islamique orthodoxe. Sous l’influence de celle d’Aristote, elle s’éloigne de l’islam de deux façons:

      1° Elle présuppose l’existence d’une nature qui a ses propres lois de fonctionnement.
      2° Elle suggère que le Coran devrait être interprété et non réduit à sa lettre.

      Averroès fut condamné par les autorités religieuses musulmanes de l’époque qui lui reprochaient son rationalisme. Ses livres furent brûlés et il fut emprisonné avant d’être assassiné.

      Supprimer

Les commentaires hors sujet, ou comportant des attaques personnelles ou des insultes seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Leur publication n'engage pas la responsabilité de ce blog ou de Hannibal Genséric.