dimanche 29 mai 2022

Troller le Pentagone

Selon des auditions tenues récemment par le Congrès américain, le Pentagone a accumulé un certain nombre de preuves d’une origine extraterrestre : des avions ou des vaisseaux spatiaux dont le comportement défie la technologie actuelle et, peut-être, les lois de la physique. Les choses sont devenues vraiment intéressantes lorsqu’il s’est avéré que ces extraterrestres avaient désactivé un certain nombre de missiles nucléaires américains. À ce moment-là, la réunion a été levée à la hâte et reconduite plus tard dans un format top secret.

Le fait que les meilleurs et les plus brillants as du Pentagone aient été déconcertés par des preuves déroutantes importe peu. En revanche, l’idée que des extraterrestres braveraient l’immensité de l’espace interstellaire juste pour se moquer d’une bande de crétins du Pentagone semble assez farfelue. Une question évidente à se poser est la suivante : qui voudrait troller le Pentagone, en se faisant passer pour des extraterrestres, tout en mettant l’arsenal nucléaire américain hors service ? Les Russes, bien sûr !

Quelle preuve puis-je présenter à l’appui de cette affirmation ? Aucune, bien sûr. Je ne sais rien, et si je le savais, je ne vous le dirais pas car ce serait une trahison de ma part. Mais ce que je peux faire, c’est vous raconter une histoire.

Il était une fois – il y a relativement peu de temps, en fait – des ingénieurs russes buvaient de la bière et se vantaient de leurs divers exploits technologiques. L’un d’entre eux se trouvait être une sorte de scientifique de l’espace top-secret du gouvernement. Une question s’est posée : Pourquoi y a-t-il tant de lancements de satellites militaires russes qui sont considérés comme des « lancements d’essai » et qui ne semblent pas aboutir à quelque chose d’utile ? Voici la réponse : ces satellites transportent des canons à rayons gamma, c’est-à-dire des armes à énergie dirigée, mais ils ne sont pas conçus pour faire exploser quoi que ce soit directement. Ils sont conçus pour une seule tâche : transformer du plutonium de qualité militaire en plutonium de qualité non militaire. Ces canons à rayons gamma ne sont qu’une des applications des « nouveaux principes physiques » dont Poutine ne cesse de se vanter en public. De temps en temps, l’un de ces satellites détruit une partie de l’arsenal nucléaire américain et continue à tourner en orbite.

Il est bien connu que les États-Unis ont perdu la capacité de fabriquer du plutonium de qualité militaire. Dès que l’on pourra compter sur l’arsenal nucléaire américain actuel pour faire un kaboom géant, cela mettra fin aux craintes russes d’une attaque nucléaire américaine. Qui plus est, une fois que le message sera passé que les États-Unis ne disposent plus d’un arsenal nucléaire fiable, la Russie sera en mesure d’obliger les États-Unis à se comporter correctement et à cesser d’ennuyer le reste de la planète. La Russie pourrait transformer Washington, DC et les quelques milliers de kilomètres carrés environnants en une grande plaque de verre en utilisant un seul lancement de Sarmat et ne pas craindre de représailles significatives.

Tout cela est-il vrai ? Bien sûr que non ! Ce sont les extraterrestres, je vous le dis ! Pourquoi ne devriez-vous pas croire les experts du Pentagone, qui dépensent des centaines de milliards de dollars pour vous protéger… des extraterrestres ? Vous ne devriez certainement pas croire les paroles d’un scientifique russe spécialisé dans les fusées qui a bu un peu trop et qui, par inadvertance, a vendu la mèche.

Au fait, ce spécialiste russe des fusées a mentionné que l’ensemble du programme devait s’arrêter vers la fin de l’année 2021, car d’ici là, sa mission sera terminée.

Par Dmitry Orlov – Le 21 mai 2022 –
Source Club Orlov via le Saker Francophone

-------------------------------------------------------------------------

Les ovnis sont « de plus en plus nombreux » selon le Pentagone

Pour la première fois depuis cinquante ans, le Congrès américain a tenu une audition publique sur les objets volants non identifiés. Le nombre de ces phénomènes augmente depuis 20 ans, sans qu’on ne puisse l’expliquer…

Les ovnis, ou « objets volants non identifiés » sont de plus en plus fréquents dans le ciel américain. Lors d’une récente audition du Congrès américain, le haut responsable du renseignement du Pentagone s’est exprimé sur ce sujet délicat. Selon Ronald Moultrie, la plupart de ces phénomènes trouvent une explication rationnelle. Mais une partie d’entre eux pose problème. Soit les enregistrements sont de trop faible qualité pour qu’ils puissent être analysés, soit l’objet en question ne peut pas être déterminé.

ovnis : pourquoi certains cas étranges sont inclassables ?

Plusieurs données sont nécessaires pour déterminer la nature d’un objet volant. Enregistrement vidéo, données infrarouges (pour l’image thermique de l’objet) et données radars (qui informent sur sa distance et sa vitesse). Malgré ces informations, il est parfois impossible d’identifier certains ovnis. Notamment parce que leurs caractéristiques sont très inhabituelles :

-Leurs effets sur l’environnement : interférences et dysfonctionnements électroniques sur des avions ou des bases militaires, traces chimiques retrouvées au sol et végétation desséchée à l’endroit du contact avec l’objet…

-Leur rayonnement électromagnétique caractéristique à une fréquence d’environ 3 gigahertz associé à une lumière blanche ou bleue…

-Leur comportement : vol stationnaire, accélérations brutales, virage à 90 degrés à grande vitesse, arrêts soudains… « Cette manière de se déplacer défie les lois de la physique », déclarait le spécialiste Luc Dini dans une interview du 29 octobre dernier.

ovnis : une technologie secrète très avancée ?

Parfois, au contraire, le recoupement des données optiques, de propulsion spatiale, d’électromagnétisme ou encore de cinématique permettent d’identifier l’objet. Après analyse, certains cas d’ovnis se sont révélés être des avions de ligne, des lanternes thaïlandaises, des drones, des retombées d’engins spatiaux, voire des phénomènes lumineux transitoires (comme des jets bleus) qui se produisent lors de violents orages.

Mais une autre explication est possible. « On peut se poser la question d’une technologie avancée créée par une puissance étrangère. Le sujet est pris très au sérieux par la Chine qui a déclaré en juin 2021 qu’elle avait aussi constaté une recrudescence d’observations d’ovnis .

Quant à une origine extraterrestre ? Elle n’est pas à écarter non plus. Quelque que soit la nature de ces phénomènes, ils posent des problèmes de sécurité aérienne. C’est pourquoi aux États-Unis, la loi exige désormais qu’un bureau permanent d’étude des ovnis soit tenu par l’armée.

 Des ovnis dans le ciel

VOIR AUSSI :
-  Cyclone sur le Pentagone. Les Russes paralysent toutes les défenses de l'Alaska
-  Un test d'armes iranien tue 145 baleines en Nouvelle-Zélande et provoque un séisme en Iran
-  Le Pentagone panique pour ses porte-avions
-  Ron Paul: La guerre en Ukraine est un racket

Hannibal Genséric

 

1 commentaire:

  1. nos Amis Russes ont des missiles hypersoniques et possedent donc la technique OVNI ...grace a JPP d'apres ..

    RépondreSupprimer

Les commentaires hors sujet, ou comportant des attaques personnelles ou des insultes seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Leur publication n'engage pas la responsabilité de ce blog ou de Hannibal Genséric.