vendredi 13 mai 2022

Ukraine. V. Poutine: des pédophiles et des trafiquants se cachent dans l’Azovstal

Le combat final pour la ville ukrainienne de Marioupol a commencé cette semaine lorsque les forces russes ont pénétré dans l'immense aciérie Azovstal où, selon Volodymyr Zelensky, des milliers de soldats et de civils ukrainiens se cachent depuis des semaines.

Lors d'un appel mercredi soir avec le président Donald J. Trump, M. Poutine a déclaré que des trafiquants d'enfants responsables de l'enlèvement de milliers d'enfants russes étaient planqués parmi les civils piégés dans Azovstal.

Il a également affirmé que Zelensky mettait en danger la vie de milliers d'innocents en abritant les trafiquants à Azovstal.

Poutine a dit à Trump qu'il voyait deux possibilités :
-  Soit Zelensky essaie réellement de protéger les trafiquants, en utilisant des civils comme boucliers humains,
-  soit il espère que Poutine bombarde l'endroit jusqu'à l'oubli, tuant tout le monde, y compris les trafiquants, afin que ceux-ci, s'ils sont pris, ne puissent pas impliquer Zelensky dans le plus grand réseau de trafic d'êtres humains que le monde ait jamais connu", a déclaré notre source à Mar-a-Lago.

Poutine a cité deux personnes : Yuriy Kosiuk, un milliardaire ukrainien dont la propriété sur la colonie de Khotiv a été réduite en miettes par les forces russes, et Alexan Hadjetian, un riche ressortissant arménien qui commercialisait des enfants sur le sol ukrainien depuis près de 20 ans.

M. Poutine a déclaré avoir des preuves solides que les deux hommes étaient camouflés quelque part dans le système de tunnels sombre, sinueux et difficile à naviguer d'Azovstal.

Poutine a déclaré que les "combattants de la liberté" ukrainiens retranchés dans Azovstal ne connaissent pas la vérité sur Kosiuk et Hadjetian, qu'on leur a fait croire qu'ils étaient la clé de la résistance et qu'ils devaient être protégés à tout prix.
Poutine a le sentiment que le sang des civils est sur les mains de Zelensky, puisque c'est lui qui les utilise comme boucliers humains pour protéger les trafiquants d'enfants et les pédophiles", a déclaré notre source.

Vladimir Poutine, a permis à des centaines de civils de quitter la zone en toute sécurité par un couloir d'évacuation contrôlé, les troupes russes - qui ont des photos de Kosiuk, Hadjetian et d'une demi-douzaine d'autres trafiquants connus - scrutant chaque départ.

Avant d'assiéger Azovstal, Poutine aurait lancé un ultimatum glaçant à Zelensky : "Livrez les criminels et rendez-vous, ou je ne serai pas responsable de ce qui se passera ensuite".
"Comme nous n'avons reçu aucune réponse, les intentions du porc Zelensky sont claires",
aurait dit Poutine à Trump.

"Il va continuer à donner refuge à ces hommes maléfiques. Il veut peut-être que je les tue pour qu'ils ne témoignent pas contre lui. Ces hommes à l'intérieur ont commis d'horribles atrocités et ne s'échapperont pas."

En outre, Poutine a lancé un appel urgent au président Trump, lui demandant d'utiliser son prochain rassemblement pour avertir le monde de ce qui se passe réellement en Ukraine.

"Président Poutine, je suis avec vous, et je comprends, mais, vous savez, les choses sont trop brûlantes ici en ce moment.
Je travaille en coulisses pour que de grandes choses soient révélées au grand jour, mais pour l'instant, c'est le mieux que je puisse faire.

Bientôt, très, très bientôt, le monde saura ce que vous avez fait pour protéger nos enfants", a répondu M. Trump.

Pour conclure l'appel, M. Poutine a assuré à M. Trump que les rumeurs selon lesquelles il aurait perdu la raison ou abdiqué de la présidence à cause d'un cancer étaient des fictions créées par la CIA."


Source

 

1 commentaire:

Les commentaires hors sujet, ou comportant des attaques personnelles ou des insultes seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Leur publication n'engage pas la responsabilité de ce blog ou de Hannibal Genséric.