mardi 31 mai 2022

USA. Les Chapeaux Blancs trouvent que les Arrestations des Agents de l'État Profond sont trop lentes et ils veulent que tout cela s'accélère !

La lenteur avec laquelle les arrestations de l'État Profond ont eu lieu a commencé à semer la discorde entre les commandants des Chapeaux Blancs chargés de traduire en justice les traîtres et les pédophiles qui, pendant des décennies, ont fait des ravages sur le peuple américain, selon de multiples sources des Chapeaux Blancs dans la communauté militaire.


Un adjoint au bureau du général David H. Berger a déclaré à Michael Baxter qu'au moins deux des collègues du général ont déploré la lenteur du processus, demandant au général Berger de formuler un nouveau plan d'action pour accélérer la disparition des criminels de l'État Profond. 
"Il y a eu une réunion la semaine dernière, et deux des principaux alliés du général Berger n'ont pas caché leur frustration face à la lenteur des arrestations des membres de l'État Profond qui sont en liberté depuis trop longtemps", a déclaré notre source. 
Le plus virulent était le major général de l'armée américaine Richard E. Angle, commandant du 1er groupe de forces spéciales. Constitutionnaliste et partisan du président Donald J. Trump, le général Angle a obtenu sa commission en 1991, a combattu en Bosnie et au Kosovo, et a commandé des troupes en Irak et en Afghanistan. À la suite de l'élection volée de 2020, il a juré de soutenir le général Berger et la mission du Corps des Juges-Avocats Généraux de la Marine Américaine (la JAG) pour restaurer l'ordre en Amérique. Sa contribution, selon notre source, a été déterminante dans l'arrestation de Hunter Biden, Hillary Clinton et George W. Bush. 
Mais la vitesse actuelle des arrestations de l'État Profond, ou l'absence d'arrestations, a manifestement fait naître chez le général Angle un sentiment d'ambivalence quant au succès global de la mission. 
"Pendant que nous restons les bras croisés, les États-Unis sont en train de devenir rapidement les États-Unis du Venezuela. Chaque jour, en ce moment même, des milliers et des milliers d'Américains sont poussés dans la pauvreté. Non, nous ne sommes pas la cause, mais nous avons la responsabilité de l'arrêter. Nous avons juré de le faire. 
Et que faisons-nous ? 
On poursuit une arrestation ici, une capture là. Nous nous déplaçons comme des paresseux, et cela nuit à la cause au lieu de l'aider", a déclaré le général Engle au général Berger. 
Lorsque le général Berger a demandé des suggestions, le général Angle avait la réponse sur le bout des doigts. 
"Arrestations massives, sans délai ni hésitation", a poursuivi le Général Angle. "Le tri sélectif ne fonctionne pas. 
Nous désignons une personne et ils la dissimulent avec la technologie, les cosmétiques et les sosies. 
Si 50 sénateurs et 200 représentants disparaissent du jour au lendemain, ils ne sauront pas ce qui les a frappés, et ils n'auront pas le temps de réagir. 
Le temps de l'inaction doit être révolu, ou tout cela n'aura servi à rien." 
Son soliloque passionné lui a valu les éloges de l'amiral Eric T. Olson, de la marine américaine, à la retraite. 
Bien qu'il ne soit plus en service actif, l'amiral Olson, dont la carrière militaire distinguée s'est étendue sur 38 ans, a été conseiller auprès des commandants des Chapeaux Blancs en service actif. 
L'amiral Olson, âgé de 70 ans, a vu les États-Unis passer de la grandeur à un pays dirigé par des despotes et des régimes illégaux. 
"Avec tout le respect que je vous dois, Général Berger, les Américains, les vrais Américains, sont devenus impatients. 
Nous avons été apathiques, léthargiques, et presque catatoniques dans la résolution de ce dilemme. 
En ce moment même, 725 patriotes présents au Capitole le 6 janvier 2021 sont illégalement en prison. C'est inacceptable. Vous êtes assis sur 234 dossiers clos de l'État Profond qui n'ont pas encore été arrêtés, 400 dossiers actifs et plusieurs milliers d'enquêtes en cours", a déclaré l'amiral Olson. 
Un troisième partisan des arrestations massives est intervenu. Le colonel J.D. Keirsey, du 75e régiment de Rangers de Fort Benning, a déclaré que 2.500 soldats étaient prêts à arrêter les traîtres. 
Il est allé jusqu'à mettre en doute la crédibilité du JAG, affirmant que le vice-amiral Darse E. Crandall et son équipe poursuivaient des "cibles de grande valeur", mais ignoraient totalement les sous-fifres de l'État Profond qui sont tout aussi complices de la destruction de la société américaine. 
"Nous avons prêté serment, monsieur, de protéger l'Amérique contre tous les ennemis, étrangers et nationaux. La loi sur l'insurrection nous permet d'agir en toute impunité, et nous n'avons pas profité de ce privilège. 
Il n'y a plus de temps pour l'indécision, ce seuil est dépassé. 
Nous sommes en chute libre, et nos efforts, et Dieu sait qu'ils sont justes, ont eu un impact insignifiant sur la prise de contrôle de la société par l'État Profond", a déclaré le colonel Keirsey. 
Le général David H. Berger, cependant, avait un contre-argument. 
Les militaires, a-t-il dit, ont besoin du soutien implicite et explicite du véritable commandant en chef, Donald J. Trump, avant que les Chapeaux Blancs ne puissent même envisager d'arrêter simultanément une grande partie du Congrès. 
"Ce sont de belles pensées, messieurs, mais à moins que le président Trump, et ses loyalistes civils, n'arrêtent de tergiverser et ne montent sur le podium pour dire à cette nation ce qui se passe réellement - eh bien, vos idées, bien que nobles, seraient catastrophiques. 
Je lui ai parlé plusieurs fois, je lui ai recommandé d'arrêter de tergiverser. Oui, l'Acte d'Insurrection, qu'il a signé, nous donne l'autorité, mais pouvez-vous imaginer les ramifications de 200 ou plus de membres du Congrès disparaissant du jour au lendemain ? La moitié du pays serait heureuse, bien sûr, mais l'autre moitié hurlerait. Cela pourrait inciter à une deuxième guerre civile, et la dernière chose que nous voulons, c'est du sang dans les rues", a déclaré le général Berger. 
Trump doit dire aux Américains, lors de ses fréquents rassemblements, qu'il est toujours le Président légitime. Le langage ambigu de Trump, a insisté le général Berger, a nui non seulement à sa réputation, mais aussi à celle de ceux qui travaillent en son nom. 
"D'un côté, Trump dit que Biden a volé l'élection ; d'un autre côté, il se réfère à Biden en tant que président Biden. 
Chaque fois que Trump appelle Biden président Biden, cela rend notre travail plus difficile", a déclaré le général Berger. 
Selon notre source, la réunion s'est terminée de manière pacifique mais sans solution, les commandants des Chapeaux Blancs
 acceptant de se rencontrer à nouveau après le week-end du Memorial Day.

Par Michael Baxter le 30 mai 2022

4 commentaires:

  1. Je suis complètement d'accord avec ce qui a été écrit. Je commence à m'interroger sur Donald Trump depuis que celui-ci, en étant très favorable, a encourager les patriotes américains à se faire vacciner... Le NOW est prêt a rejouer le film du covid avec la variole du singe et son programme de vaccination encore plus dangereux. Si D.Trump ne fait rien pour arrêter ou mettre en garde sur les effets délétères à venir, j'en tirerai la conclusion que l'on a été tromper, il ne reste plus beaucoup de temps...

    RépondreSupprimer
  2. Trump fait des tournées pour ne pas se faire oublier et conserver ainsi sa popularité. A voir s'il va passer à la vitesse supérieure pour contrer la caste de l'oligarchie.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai du mal à croire qu'il ya déjà eu des arrestations de certaines Célébrités comme Hilary Clinton, Georges D B, Hunter Biden. Pouvez vous nous confirmer ces arrestations ?

    RépondreSupprimer
  4. C'est du théâtre! Même Poutine pousse de son côté! Ce qu'il faut retenir de tout ce cirque c'est le signal téléguidé de l'Alliance! Ça va s'accélérer! Les arrestations se sont faites et se font; les tribunaux militaires sont au ROUGE! Les prisons sont pleines à craquer! Les acteurs de crises sont partout! L'Alliance jusqu'ici à protéger le plus possible les petites émotions des ignorants du monde qui sont formatés à l'os pour ne pas trop les brusquer dans leur éveil de la réalité de l'État Profond Satanique! Maintenant, bientôt dans les prochaines semaines et tant pis pour les retardataires, ce sera le CHOC!
    Le Plan Divin celui de l'Alliance suit son court! Il est PARFAIT! Sans CHOC, beaucoup d'endormis continueront à dormir! Attendons-nous à un ÉTÉ CHAUD, c'est le moins qu'on puisse dire! Ça va brasser dans les chaumières! Le temps des gangs doux est terminé! La Loi Martiale déjà déclenchée secrètement deviendra connu extérieurement de tous! Et les arrestations continueront à se faire, mais cette fois-ci ouvertement! Le Congrès, le Sénat, la CIA, le FBI, la Cour Suprême, la Maison Blanche seront fermés, s'ils ne le sont pas déjà, et les traitres arrêtés, s'ils ne le sont pas déjà...EBS en vue... L'infrastructure de l'État Profond de même, tous seront fermés, pendant la Loi Martiale Mondiale...l'ONU, l'OTAN, l'UE, la City, le Vatican, toutes les Banques de l'État profond...Nos gouvernements de même...Politiciens...fonctionnaires de l'État Profond, partout autour du monde...seront aussi arrêtés...Nous verrons tout cela de nos yeux...Mais le CHOC sera uniquement pour les ENDORMIS...le Réveil sera Brutal...Mais nécessaire...

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.