vendredi 11 mars 2022

CONFIRMATION. Les États-Unis prévoient d'utiliser des oiseaux migrateurs et des insectes pour infecter la Russie

"Le but du projet UP-4 était d'étudier la propagation d'infections particulièrement dangereuses  par les oiseaux migrateurs, y compris la grippe H5N1 hautement pathogène, dont la mortalité chez l'homme atteint 50 pour cent, ainsi que la maladie de Newcastle.

"Avec un haut degré de probabilité, on peut dire que l'une des tâches des États-Unis et de leurs alliés  est de créer des bio-agents capables d'infecter sélectivement divers groupes ethniques de la population, et , en particulier, les slaves."

Briefing de l'armée russe

En raison du fait que l'Ukraine a une situation géographique unique où les routes de migration transcontinentales se croisent, 145 espèces biologiques ont été étudiées dans le cadre de ce projet.

Dans le même temps, au moins deux espèces d'oiseaux migrateurs ont été identifiées, dont les itinéraires passent principalement par le territoire de la Russie. Des informations sur les routes migratoires passant par les pays d'Europe de l'Est ont également été résumées.

 De toutes les méthodes développées aux États-Unis pour déstabiliser la situation épidémiologique, celle-ci est l'une des plus imprudentes et irresponsables, car elle ne permet pas de contrôler l'évolution ultérieure de la situation.

Ceci est confirmé par le déroulement de la pandémie d'une nouvelle infection à coronavirus, dont la survenue et les caractéristiques soulèvent de nombreuses questions.

De plus, le projet R-781 est intéressant, où les chauves-souris sont considérées comme porteuses d'agents potentiels d'armes biologiques. Parmi les priorités identifiées figure l'étude des pathogènes bactériens et viraux pouvant être transmis des chauves-souris à l'homme : pathogènes de la peste, de la leptospirose, de la brucellose, ainsi que des coronavirus et des filovirus.

China Demands Answers From US Over Russian Revelations About Military  Biolabs in Ukraine - Daily Telegraph NZ 

La recherche a été menée à proximité des frontières de la Russie - les régions de la côte de la mer Noire et du Caucase. Le projet est mis en œuvre avec la participation non seulement de laboratoires ukrainiens, mais également de laboratoires géorgiens contrôlés par le Pentagone, en coopération avec le Virginia Polytechnic Institute et le Service géopolitique américain.

Les documents analysés sur le projet UP-8 visant à étudier le virus de la fièvre hémorragique Congo-Crimée et les hantavirus, en Ukraine, réfutent clairement la déclaration publique américaine selon laquelle seuls les scientifiques ukrainiens travaillent dans les biolabs du Pentagone en Ukraine sans l'intervention de biologistes américains.

L'un des documents confirme que toutes les études sérieuses à haut risque sont menées sous la supervision directe de spécialistes des États-Unis.

Le décompte de paie pour le travail effectué par les collaborateurs ukrainiens montre clairement le schéma de leur financement.

Le fait que le département américain de la Défense verse directement des fonds pour la participation à la recherche, sans l'intervention d'intermédiaires, est confirmé. L'attention est attirée sur les salaires extrêmement modestes, selon les normes américaines. Cela indique une faible appréciation du professionnalisme des spécialistes ukrainiens et un mépris à leur égard de la part de leurs collègues américains.

En outre, les documents étudiés contiennent des propositions visant à étendre encore plus largement  le programme biologique militaire américain sur le territoire de l'Ukraine. Ainsi, il y avait des preuves de la poursuite des projets biologiques achevés UP-2, UP-9, UP-10, visant à étudier les agents pathogènes de l'anthrax et de la peste porcine africaine.

Le Pentagone s'intéresse également aux insectes vecteurs capables de propager des maladies infectieuses dangereuses. L'analyse des matériaux obtenus confirme le fait que plus de 140 conteneurs contenant des ectoparasites de chauves-souris - puces et tiques - ont été transférés à l'étranger depuis le biolab de Kharkiv. Il est caractéristique que des études similaires aient été menées dans les années 40 du siècle dernier lors de la création de composants d'armes biologiques par le détachement japonais 731, dont les membres ont ensuite fui aux États-Unis après avoir été poursuivis pour crimes de guerre, où ils ont tranquillement poursuivi leurs recherches à l’image des savants nazis.

Je rappelle que les représentants des États occidentaux sont extrêmement prudents quant au transfert de leurs biomatériaux. Dans le même temps, les documents disponibles confirment de nombreux cas de transfert d'échantillons biologiques de citoyens ukrainiens à l'étranger. Ainsi, 350 cryo-conteneurs contenant des échantillons de sérum sanguin ont été transférés du Centre de santé publique du Ministère ukrainien de la santé au Laboratoire de référence des maladies infectieuses de l'Institut australien Doherty sous prétexte de déterminer les titres d'anticorps.

Un autre exemple est le projet financé par l'Allemagne n° 68727 EN sur l'étude des agents pathogènes de la fièvre hémorragique du Congo-Crimée et des hantavirus. Dans son cadre, un millier d'échantillons de sérum sanguin de citoyens de différentes régions d'Ukraine appartenant exclusivement à l'ethnie slave ont été transférés à l'Institut de médecine tropicale Bernard Nocht (Hambourg).

Avec un haut degré de probabilité, on peut dire que l'une des tâches des États-Unis et de ses alliés est de créer des bio-agents capables d'infecter sélectivement divers groupes ethniques de la population. Lors des auditions tenues le 8 mars devant la commission des affaires étrangères du Sénat américain, la sous-secrétaire d'État Victoria Nuland a fait état de la présence d'installations biologiques en Ukraine où des recherches dans le domaine de la biosécurité étaient menées. Elle s'est dite préoccupée par la possibilité de la récupération de ces laboratoires et du matériel par les forces armées russes.

Selon les informations disponibles, les Américains ont déjà réussi à évacuer la majeure partie de la documentation des laboratoires de Kiev, Kharkiv et Odessa, y compris les bases de données, les biomatériaux et les équipements, vers l'Institut de recherche d'épidémiologie et d'hygiène de Lviv et vers le consulat américain à Lviv.

La possibilité de déplacer une partie de la collection sur le territoire de la Pologne n'est pas exclue. En fait, avec sa déclaration, Nuland a indirectement confirmé la mise en œuvre par le Pentagone d'un programme biologique militaire en Ukraine, contournant les accords internationaux existants.

Source Henry Makow

------------------------------------------

Biolabs financé par les États-Unis en Ukraine

En fait, en disant que la Russie serait responsable d'une "attaque à l'arme biologique ou chimique", la stupide Nuland a  admis ce que le gouvernement russe a toujours dit , à savoir que des Biolabs financés par les États-Unis travaillent au développement d'armes biologiques en Ukraine dans le but d'exterminer les Russes slaves.

L'ambassade du gouvernement américain en Ukraine a déclaré, par ailleurs, qu'elle finançait des programmes de recherche en Ukraine qui travaillent sur "les agents pathogènes les plus dangereux au monde".

 

En détruisant ces laboratoires de la mort, les Russes essaient non seulement de sauver leur peau, mais ils rendent aussi un fier service aux Européens et au Monde entier.
En effet, les oiseux migrateurs et les insectes ne connaissent pas de frontières. Mais il est évident que ces animaux, partant d'Ukraine, et suivant les vents dominants (effet Coriolis) vont en très grande majorité, vers l'Est : la Russie.
Mais personne ne peut garantir que ces animaux s'arrêteraient, par exemple, juste à la frontière d'un pays comme la France, comme paraît-il, le nuage nucléaire de Tchernobyl. 

H. Genséric

VOIR AUSSI :

-   Ukraine. La Russie détruit des labos-bunkers d'armes biologiques Ukraine.
-  
Les Russes vont découvrir l'énorme complexe de laboratoires américains d'armes biologiques

-   La Chine soutient la Russie contre les menaces biologiques américaines
-   Programme financé par les États-Unis de «Désinformation» des armes biologiques développées en Géorgie
-   La «grippe mortelle» provenant de Géorgie est-elle créée dans le biolab américain?
-   Les armes biologiques du Pentagone ou comment les USA veulent NOUS exterminer
-   Réel et prouvé: le plan américain de dépeuplement par la guerre biologique
-   Confirmation : Les laboratoires US de guerre biologique à l’origine d’Ebola en Afrique de l’Ouest
-   Maladie de Lyme : le Pentagone a-t-il utilisé les tiques comme arme biologique ?
-   Les bombes biologiques du Pentagone ciblent la Russie, l'Iran et la Chine
-   ALERTE. Échappé d’un laboratoire étasunien, un fléau ravage l’Europe et les pays méditerranéens
-   La «grippe mortelle» provenant de Géorgie est-elle créée dans le biolab américain?
-   Poutine met en garde contre la collecte effrayante d'ADN russe par les Américains
-   Les Américains développent des armes biologiques pour exterminer les Slaves Russes
-   L'armée américaine met au point une arme «d'extinction de gènes» pour anéantir certaines populations

Hannibal GENSÉRIC

 

5 commentaires:

  1. Poutine sanctionne le FSB et les services d'intelligence. Echec total sur front psychologique. https://nicolasbonnal.wordpress.com/2022/03/11/echec-de-la-propagande-et-de-lintelligence-russe-qui-ont-sous-estime-la-resistance-ukrainienne-pour-qui-cette-invasion-est-tout-sauf-une-liberation-poutine-prend-des-sanctions-poutine/

    RépondreSupprimer
  2. Le champ du « Mondialisme » c’est « Starship Troopers » (le film de Paul Verhoeven).Le conflit perpétuel, mais un conflit à la Marvel Comics, une bouffonnerie hallucinatoire, un Luna Park déjanté, comme si autant de Tulsa Doom (le sorcier métamorphe de Conan le Barbare )ou de Thanos avaient pris le pouvoir. Ce champ est avant tout incarné par l’Occident et son messianisme aveugle (l’accoutrement du grand prêtre Schwab en maître de cérémonie style Eyes Wide Shut est juste le coming out de ce corpo culte oeuvrant en coulisse) d’ailleurs demandez a l’individu lambda, disons le « bourrin » de base (qui est largement répandu) si il connait le « Schwab » en question, il vous regardera avec des yeux ronds mâtinés de merlan frit, ce qui est l’image même de ce monde abruti et déjanté que j’évoquais plus haut. Dans ses conditions faire appel à une forme ou une autre de lucidité et de bon sens relève à la fois de l’handicap moteur et de la déficience mentale . Que dire du nouveau James Bond « Opération Ukraine » qui se déroule sous nos yeux, apparemment le « Spectre » avec sa dernière tentative de nous pourrir biologiquement semble ne pas avoir été satisfait. Evidemment avec les « Maîtres du monde » il faut toujours s’attendre à quelque chose qui tue sa race (sans jeu de mot, of course..) c’est ainsi. Comment cela finira t-il ?.... mal et je dirais même très mal. Les gens peuvent se rassurer comme ils le peuvent mais il faut quand même voir que ce monde est devenu un trou à rat ou prolifère parasites et dégénérescence, peut-être en des temps lointains voire originels, cela ressemblait vraiment à quelque chose de beau, un peu comme l’a montré Terrence Malick dans cette séquence fabuleuse de son film « Tree Of Life » laquelle nous plonge de manière méditative et non verbale dans cet univers vierge, intègre, ou d’autres espèces peuplaient ce monde. Celui d’aujourd’hui n’est qu’une calamité qui ne cesse d’accumuler et d’étaler ses tares.L’espèce humaine est loin d’être une réussite, c’est même plutôt raté. Des dirigeants qui se comportent comme des caids , mafia à tous les étages ou presque, chefs de gang en col blanc, gourous de science-fiction tout droit sortie de l’âge de cristal où de bien d’autres du même tonneau, que faire avec une telle faune ?... rien comme le disait un certain Jean-Pierre Coffe : C’est d’la merde.....

    RépondreSupprimer
  3. Les stupides peuples Occidentaux imaginent une guerre nucléaire. Peu de gens pensent à la guerre bactériologique. Il y a déjà les prémices avec le Covid mais comme les médias lobotomisent la population, la compréhension de cette criminalité n'est pas acquise.

    RépondreSupprimer
  4. Cette molécule qui guérit presque tout mais qui est interdite en Fr et ailleurs, allez savoir pourquoi..
    https://lemineralmiracle.com/
    Testé et approuvé

    RépondreSupprimer

Les commentaires hors sujet, ou comportant des attaques personnelles ou des insultes seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Leur publication n'engage pas la responsabilité de ce blog ou de Hannibal Genséric.