samedi 19 mars 2022

Les Russes sont-ils des connards ?

Comme les lecteurs le savent, je me réfère souvent aux "Américains  connards". Je commence à me demander si la même chose s'applique aux Russes.
Quant aux conneries des Américains, les preuves sont sans fin.

Nous avons maintenant un sondage Pew Research auprès des Américains, s'il est exact, qui révèle que 36 % des républicains américains et 35 % des démocrates américains soutiennent une intervention militaire américaine contre la Russie en Ukraine « même si cela risque un conflit nucléaire avec la Russie ». Le sondage révèle que la moitié de la population américaine pense que la préoccupation de la Russie pour sa sécurité nationale est une "menace majeure" pour les intérêts américains. https://www.rt.com/news/552095-americans-nuclear-war-ukraine/

Je suis époustouflé que plus d'un tiers de la population américaine soit prête à endurer l'Armageddon nucléaire pour l'État fantoche d'Ukraine, totalement corrompu et dominé par les nazis. Les Américains n'ont aucun intérêt pour l'Ukraine, et les Américains d'origine ukrainienne représentent un pourcentage insignifiant de la population américaine. Les connards d'Américains qui sont prêts à aller à la guerre nucléaire pour l'Ukraine sont ceux qui s'assoient devant CNN, MSNBC, Fox News, écoutent NPR, lisent le NY Times et le Washington Post. Ce sont des gens qui subissent un lavage de cerveau et vivent dans une fausse réalité créée pour eux par des récits officiels qui ne servent que les intérêts étroits de l'élite dirigeante. La plupart de ces imbéciles ne mourraient pas pour sauver leur conjoint, leurs parents ou leurs enfants. Mais ils sont tellement programmés par les médias putains qu'ils sont prêts à mourir pour que l'Ukraine puisse continuer à bombarder impunément les Russes du Donbass dans leurs villages et leurs villes.
Vraiment, c'est d'une stupidité au-delà de l'imagination.

J'ai toujours pensé que Poutine et la classe dirigeante en Russie étaient plus intelligents, mais je commence à me poser des questions. 

Certes, Poutine a interpelé Washington à la Conférence de Munich sur la sécurité en 2007 lorsqu'il a déclaré que le monde unipolaire de Washington était terminé, qu'il y avait maintenant sur la scène d'autres puissances ayant des intérêts indépendants. Pourtant c'était il y a 15 ans.
Depuis lors, à part repousser l'attaque géorgienne orchestrée par les États-Unis contre l'Ossétie du Sud et la récente tentative de révolution de couleur au Kazakhstan, la Russie n'a rien fait pour protéger ses intérêts vitaux. Au contraire, la banque centrale russe a placé ses réserves de change à l'étranger où elles ont été confisquées. Le Kremlin a encouragé l'opinion de l'Occident que les Russes étaient des connards en autorisant pendant huit ans le bombardement des républiques du Donbass par des néonazis ukrainiens utilisant des armes fournies par Washington et ses marionnettes de l'OTAN. Et maintenant, le Kremlin a autorisé tous les outrages de sanctions contre la Russie sans appliquer de contre-sanctions dévastatrices. Poutine a adopté le rôle du chef de gouvernement, le  seul au monde qui obéit au droit international. Étonnamment, Poutine pense que cette démonstration de justice aura un impact sur Satan.
https://www.rt.com/business/552077-russia-will-respect-private-ownership/

Dans un monde de gangsters, à quoi sert-il à  Poutine de respecter les contrats et la propriété privée ?

Comme je l'ai souvent pensé, le Kremlin n'a aucune idée de ce à quoi ni à qui  il a affaire. La Russie est criblée de complexes et de doutes venant de son passé soviétique et se comporte en victime expiatoire devant l'opération psyops de Washington et de ses vassaux [1].

Comme je l'ai dit, la guerre lente de la Russie a favorisé à 100% ses ennemis. La Russie avait besoin d'une victoire rapide pour empêcher une campagne dévastatrice de psyops contre elle et pour intimider une nouvelle expansion de l'OTAN. Ce que le Kremlin a réalisé en croyant que l'Occident respecterait les intentions humanitaires est une infamie. Au lieu de décourager les provocations de la Russie qui finiront par conduire à une guerre nucléaire, la politique de guerre libérale du Kremlin, que l'Occident considère comme une irrésolution, a encouragé davantage de provocations. Le Kremlin sera, en plus, confronté dans quelques jours à l'ancienne province russe de Géorgie qui va participer avec l'OTAN à des exercices militaires. La Finlande, ne voyant rien d'autre que la faiblesse russe en Ukraine, telle que la dépeint la presse occidentale, est maintenant assez courageuse pour demander son adhésion à l'OTAN.

Il semble qu'il faudra plus de temps à l'armée russe pour soumettre une partie de l'Ukraine impuissante qu'il n'en a fallu à Hitler pour conquérir toute l'Europe. Cela n'impressionne pas les Européens qu'il est dangereux de provoquer la Russie. Cela n'ébranle pas la croyance en l'expansion de l'OTAN. Tous les membres de l'OTAN savent que l'élargissement de l'OTAN est une mesure offensive et non défensive. Le but des bases de missiles à la frontière russe est d'éliminer la Russie en tant que frein à l'hégémonie de Washington.

Le Saker et Andrei Martyanov défendent la capacité militaire de la Russie, mais à quoi cela sert-il si elle ne peut pas être utilisée, car le Kremlin ne veut pas nuire à de nombreux civils ou effrayer l'Europe ? Poutine pense que l'empire de Washington va échouer, mais pas quand l'Europe voit la Russie échouer. Si les rapports sont corrects, le Kremlin n'a même pas eu assez de bon sens pour retirer ses réserves de change des mains de ses ennemis, là où ils ont été confisqué, avant de lancer son intervention militaire limitée en Ukraine.

La question que la presse russe ne s'est pas posée est de savoir pourquoi le ministre russe des Finances, Anton Siluanov, qui a annoncé que la moitié de l'or et des devises russes avaient été saisis par des sanctions, a permis à la directrice incompétente de la banque russe, Elvira Nabioullina, de disperser les réserves de change de la Russie à l'étranger où elles ont été facilement volées par les sanctions des états voyous? Ce niveau d'incompétence est incroyable, même dans un pays du tiers monde. Pourquoi Poutine soutient-il ces fonctionnaires manifestement incompétents dont chaque action soutient l'efficacité des sanctions de l'Occident contre la Russie ?

Le problème de la Russie est que le Kremlin n'arrive pas à comprendre le fait que l'Occident est l'ennemi de la Russie, pas son partenaire. Le ministère des Affaires étrangères semble penser que seuls les malentendus doivent être dissipés pour que la Russie puisse faire partie de l'Occident.

Un article publié en 2014 explique l'impuissance russe malgré la supériorité militaire claire et inutilisée de la Russie. L'auteur explique :
"
l'incapacité ou la réticence du président Poutine à résister plus vigoureusement aux agressions géopolitiques des États-Unis et de ses alliés ne découle donc pas tant de la faiblesse militaire ou du manque de ressources économiques en soi que de la manière dont son économie est devenue dépendante du rôle économique de l'oligarchie [2] et, par conséquent, des marchés mondiaux capricieux ou des caprices impérialistes des puissances occidentales. Malheureusement, la Russie n'est pas la seule à être aux prises avec ce dilemme de dépendance économique et/ou de vulnérabilité à la mondialisation des marchés, essentiellement aux caprices des marchés financiers internationaux ou aux aspirations de la ploutocratie mondiale.”
https://politicaleconomicsinfo.wordpress.com/putin-blinks/

Au cours de toutes ces années, ni la Russie ni la Chine n'ont fait grand-chose pour s'isoler des forces adverses opérant contre elles.

En bref, Washington a conquis la Russie dans les années Eltsine lorsque la classe intellectuelle russe et les oligarques, qui ont privatisé dans leurs comptes bancaires les ressources nationales de la Russie, ont découvert que leurs intérêts résidaient dans l'Occident et non dans la souveraineté russe.
Le Kremlin, démontrant son attachement à la démocratie et à l'ouverture, a permis à d'innombrables ONG occidentales et financées par la CIA d'opérer en Russie au nom de Washington. Le Kremlin, dans sa naïveté, a toléré, peut-être même soutenu, une cinquième colonne contre la Russie en son sein. La tolérance du Kremlin à l'égard d'une cinquième colonne travaillant contre la Russie dépasse l'entendement [3]..

Je suis conscient que les sanctions contre la Russie alerteront d'autres pays qui pourraient avoir des aspirations à la souveraineté et que la prise de conscience se répandra que c'est l'hégémonie de Washington, et non la Russie, qui est une menace pour le monde. Mais cette prise de conscience peut-elle être efficace ?

Les pressions occidentales contrôlent les récits. Les faits n'ont pas d'importance pour l'Occident, peu importe combien de fois Poutine et Lavrov insistent sur les faits. Ils perdent leur temps et leur énergie.

Dans le monde occidental, les faits sont impuissants, tout comme les preuves de toutes sortes.
A la place des faits, il y a des récits officiels qui transforment le mensonge en vérité et qui transforment la fiction en réalité
.
Les Russes perdent leur temps à répondre à de fausses accusations. Les accusations sont une opération psyops. En répondant, le Kremlin valide les accusations.

J'en suis venu à la conclusion que le Kremlin n'a pas conscience qu'il traite avec le diable qui est plus  intelligent et plus déterminé que le Kremlin. L'échec du Kremlin à traiter l'Occident avec force conduit le monde à l'Armageddon nucléaire. Washington, sentant la faiblesse de la Russie et ayant tant d'alliés contre la Russie, va pousser les provocations au point que la seule alternative à la reddition de la Russie est la guerre nucléaire.

Même The Saker, un inutile apologiste de la Russie puisque des faits objectifs étayent la thèse russe, est arrivé à la conclusion que la situation « se dirige vers une confrontation militaire à grande échelle (conventionnelle et nucléaire) entre l'Empire du Mensonge et la Russie ». https://thesaker.is/russian-special-military-operation-in-the-ukraine-day-20/

C'est ce que j'ai dit depuis le début. Le monde basé sur les faits que les Russes pensent exister n'existe pas. Le monde dans lequel opère le Kremlin n'a aucun rapport avec le monde dans lequel Washington opère.

Dans son discours d'hier, Poutine a montré une prise de conscience naissante que l'Occident était fermé à la Russie et que la Russie fait face à un conflit avec un Occident qui "est simplement une dégradation morale, une déshumanisation complète". https://www.rt.com/russia/552096-putin-ukraine-west-speech/ 

Seuls quelques-uns, et ils ne sont pas largement entendus, sont conscients que les sanctions de l'Occident et la saisie des actifs de la banque centrale russe sont des actes de guerre, tout comme les livraisons d'armes des États-Unis et de l'OTAN aux forces néo-nazies ukrainiennes. Le Kremlin a mis en garde contre toute ingérence dans leur opération militaire. Si le Kremlin choisit de considérer les actions de l'Occident comme une ingérence, une guerre plus large s'abattra sur nous. Que Washington prend de tels risques reflète son insistance sur l'hégémonie et la tolérance du Kremlin des années de provocations.

Par Paul Craig Roberts

Source : Dumbshit Russians?   March 17, 2022

-----------------------------------------------------------------

La connerie n’a plus de limite
Nouveau mot d'ordre : la russophobie !
Dostoïevski déprogrammé d'une faculté à Milan, sa statue en passe d'être déboulonnée à Florence, des étudiants russes en Belgique ont leurs bourses d'études coupées du jour au lendemain, des chefs d'orchestre russes remerciés en France et un festival de musique russe déprogrammé, des athlètes russes interdits de participer aux jeux para-olympiques (auxquels ils se sont préparés depuis 4 ans),  etc. Ah oui j'oubliais : jusqu'à la fédération internationale féline qui interdit la participation des chats russes aux compétitions internationales de beauté (véridique)...
On en rirait si ce n'était pas aussi débile et surtout triste et que cela ne rappelait pas d'autres temps...
Tous les exemples pré-cités sont très graves : déprogrammer l'immense Dostoïevski et la meilleure école au monde de musique, comment en est on arrivé là ?
Ce n'est pas une sanction (sauf pour nous qui nous l'infligeons) contre Poutine, c'est juste un amalgame ridicule qui trouve ses sources dans la russophobie délirante qui revient en force.
Aucun monde présent ou à venir ne pourra se passer de l'immense et très riche culture russe. Comment imaginer la littérature sans Crime et Châtiment, ou sans Tolstoï, la musique sans Tchaïkovsky ou Rachmaninov et les immenses interprètes russes, la danse sans Noureev ou Baryshnikov, etc, tous ces créateurs exceptionnels qui m'ont fait chavirer d'émotion et d'admiration.
En fait, les cons peuvent se l'imaginer aisément, la preuve ! Et dans les temps de délire collectif, ce sont les conards qui prennent le pouvoir en Occident.

Et qui a porté ces connards au pouvoir ? La démocratie ? Quelle démocratie ?

Et le fait d'être sidéré par tant de stupidité ne m'empêche pas d'avoir de l'empathie pour le peuple ukrainien et les familles des morts.

Cela me rappelle aussi il n'y a pas si longtemps en France quand certains voulaient déboulonner certaines statues de personnages historiques du pays. [4]

Donc oui les conards sont partout.

Remarquons, cependant, que les Russes ne renversent aucune statue. Ci-dessous, une scène de rue dans une petite ville russe :
Les gens qui circulent étaient là pour assister à une cérémonie, qui vient de se terminer, au cours de laquelle des prix ont été remis aux enfants pour des œuvres d’art et des récitals de poésie à l’occasion de la Journée de la Russie. Notez que la statue de Lénine est recouverte d’une nouvelle couche de peinture. Peu importe que l’idéologie de Lénine ne soit plus du tout alignée sur les valeurs russes contemporaines ; il fait partie de l’histoire de la Russie, et l’histoire de la Russie – toute entière – est sacrée et inviolable. C’est ce qui fait que les Russes sont russes. Et si les Américains détruisent leur histoire… qui seront-ils alors ?
Extraits du discours de Poutine du mercredi 16 mars :
Nous continuons à être convaincus que le régime de Kiev, chargé par ses maîtres occidentaux de créer une agressive “anti-Russie”, est indifférent au sort du peuple ukrainien. Le fait que des gens meurent, que des centaines de milliers, des millions de personnes soient devenues des réfugiés, qu’une véritable catastrophe humanitaire se déroule dans les villes tenues par les néonazis et leurs criminels armés, libérés des prisons – tout cela lui est indifférent.
Il est également évident pour nous que les mécènes occidentaux ne font que pousser les autorités de Kiev à poursuivre l’effusion de sang. Elles reçoivent de plus en plus d’armes, de renseignements et d’autres formes d’assistance, notamment des conseillers militaires et des mercenaires. La politique visant à contenir et affaiblir la Russie, notamment par l’isolement économique et le blocus, est une stratégie consciente et à long terme.
Les dirigeants occidentaux eux-mêmes ne cachent plus le fait que les sanctions ne visent pas des individus ou des entreprises ; leur objectif est de frapper l’ensemble de notre économie, notre sphère sociale et humanitaire, chaque famille, chaque citoyen de Russie.
En fait, de telles mesures visant à aggraver la vie de millions de personnes ont toutes les caractéristiques d’une agression, d’une guerre par des moyens économiques, politiques et informationnels. Elle est totale et non dissimulée et, je le répète, la soi-disant élite politique occidentale ne se gêne pas pour le dire ouvertement.
Dans de nombreux pays occidentaux, des personnes, simplement parce qu’elles sont nées en Russie, sont aujourd’hui victimes d’un véritable harcèlement : on leur refuse des soins médicaux, on expulse les enfants des écoles, on met les parents au chômage, on interdit la musique, la culture et la littérature russes.
En tentant d’abolir la Russie, l’Occident a fait tomber tous les masques de la décence, il se comporte en goujat, il a montré sa vraie nature. Des analogies directes s’imposent avec les pogroms antisémites organisés par les nazis en Allemagne dans les années 30 du siècle dernier, puis par leurs sbires de nombreux pays européens qui se sont joints à l’agression de Hitler contre notre pays pendant la Grande Guerre patriotique.
Une attaque massive a également été lancée contre la Russie dans le cyberespace. Une campagne d’information sans précédent a été déclenchée, impliquant les réseaux sociaux mondiaux et tous les médias occidentaux, dont l’objectivité et l’indépendance se sont révélées être un simple mythe. L’accès à l’information est restreint, les gens sont inondés d’un grand nombre de fakes, de propagande – en d’autres termes, de balivernes.
Nous connaissons les ressources dont dispose cet empire du mensonge, mais il reste impuissant face à la vérité et à la justice. La Russie continuera de faire connaître sa position au monde entier. Et notre position est honnête et ouverte, et de plus en plus de gens l’entendent, la comprennent et la partagent.

NOTES

[1] Depuis des années, et cela continue aujourd’hui (ce qui est parfaitement ahurissant, compte tenu des coups répétés qu’ils reçoivent des dirigeants occidentaux) , la Russie, par la bouche de Lavrov, continue de parler de « nos partenaires » Américains et Occidentaux, cela signifie donc que les dirigeants russes sont victimes du « syndrome de Stockholm » depuis la chute de l’Union soviétique. Poutine se fait traiter de dictateur, de fasciste par les dirigeants occidentaux et continue néanmoins de discuter avec eux comme si de rien n’était.

[2] C’est pourquoi Poutine s'attaque aux "traîtres oligarques" en Russie

[3] Dans  Poutine s'attaque aux "traîtres oligarques" en Russie :
Le président Vladimir Poutine a lancé mercredi un sévère avertissement aux « traîtres » russes lors d’une réunion avec ses ministres diffusée à la télévision nationale. « Le peuple russe sera toujours capable de distinguer les vrais patriotes de la racaille et des traîtres et de les recracher comme un moucheron qui a accidentellement atterri dans leur bouche », a-t-il déclaré.

 « Bien sûr, ils (les Occidentaux) vont essayer de parier sur la fameuse cinquième colonne, sur les traîtres – sur ceux qui gagnent leur argent ici, mais qui vivent ailleurs. Qui vivent, pas dans le sens géographique, mais dans le sens de leurs pensées, de leurs pensées serviles », a déclaré le président russe.
« Un seul objectif, la destruction de la Russie » :
« Tout peuple, et en particulier le peuple russe, sera toujours capable de distinguer les vrais patriotes de la racaille et des traîtres, et de les recracher comme un moucheron qui a accidentellement atterri dans leur bouche. »
« L’Occident veut diviser notre société, provoquer une confrontation civile en Russie et utiliser la cinquième colonne pour atteindre son objectif. Et il n’y a qu’un seul objectif – la destruction de la Russie. Mais ils n’y parviendront pas », a lancé Vladimir Poutine.

« Auto-purification naturelle » :
« Je suis convaincu que cette "auto-purification" naturelle et nécessaire de la société ne fera que renforcer notre pays, notre solidarité, notre cohésion et notre capacité à relever n’importe quel défi », a-t-il conclu, selon des propos rapportés par l’agence de presse Reuters.

[4] USA. Appels à abattre la statue du roi Louis IX à St Louis

Au sommet d’une colline devant le musée d’art situé en plein cœur du plus grand parc de St Louis se dresse la statue de Saint Louis (Louis IX), roi de France. Le monument dédié à celui qui a donné son nom à cette ville de Missouri, le roi français Louis IX, représente le roi à cheval, portant une couronne, un long manteau et une épée dans sa main droite.

L'Apothéose de St Louis, qui se dresse devant le Musée d'art St Louis dans le plus grand parc de la ville, rend hommage à celui qui a donné son mom à la ville. (Wikimedia Commons via JTA)
Érigée il y a 116 ans à Forest Park, cette statue est l’un des monuments les plus connus de la ville.
Maintenant, un groupe d’activistes juifs veut déboulonner la statue car Louis IX aurait persécuté les Juifs, supervisé le brûlage du Talmud , publié un ordre d’expulsion contre ses sujets juifs et mené deux armées de Croisade (contre les musulmans, mais ces derniers n'ont aucune animosité contre ce roi) .

Hannibal Genséric

Peut être une image de 1 personne et texte qui dit ’La tolérance atteindra un tel niveau que les personnes intelligentes seront interdites de toute réflexion afin de pas offenser les imbéciles >>. Dostoïevski’

9 commentaires:

  1. C'est du délire total que de soutenir un tyran du 21em siècle, Poutine 666 tient le même langage qu'Hitler avant la guerre de 39/45. Toutes vos allégations partisanes et allégeance au prince de ce monde ce monde vous conduirons vous et d'autres qui soutiennent ce tyran, en enfer dans la grande tribulation des évangiles qui est aux portes et imminente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais si tu es convaincu de ce que tu raconte, mais au moins tu nous amusé beaucoup...

      Supprimer
    2. Beaucoup comme disait le curé d'Ars croiront à l'enfer quand ils tomberont dedans. Dans le contexte actuel il est parfaitement inutile de donner fe la confiture aux cochons comme disait le Christ de peur qu'ils ne vous dévorent.

      Supprimer
    3. Et si l'évangile t'étais conté tu ne combatrai pas l'homme qui défend les valeurs de l'évangile.

      Supprimer
  2. " ... Peu importe que l’idéologie de Lénine ne soit plus du tout alignée sur les valeurs russes contemporaines ; il fait partie de l’histoire de la Russie, et l’histoire de la Russie – toute entière – est sacrée et inviolable. C’est ce qui fait que les Russes sont russes..."
    Ce discours est totalement absurde. Une statue dans un lieu public, de Lénine ou autre, constitue un symbole honorifique, non un rappel de l'histoire (100 millions de morts) comme une photo dans un livre d'école.
    D'ailleurs comme je l'ai rappelé ici-même à plusieurs reprises, l'actuel maître (apparent) du Krémelin, non seulement n'a jamais publiquement rejnié les principes communistes, mais il revendique la continuité de l'URSS. Le pentagramme figure toujours sur les armes russes (comme américaines d'ailleurs), renseignez-vous sur sa signification (diabolique).
    Le succès pratique de la dialectique hégélienne est dû au fait que les gens qui rejettent un bord et à juste titre (j'aime les Américains autant que vous), se jettent aveuglément dans les bras opposés qui les attendent. Ils ne voient pas qu'il s'agit des deux mâchoires d'une même tenaille.

    RépondreSupprimer
  3. commentaires ( comment faire taire ) ou desinfo ?

    la Russie reprend la place qui lui est due dans le concert du monde et ca fait grincer des dents ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'autant plus que la nation Russe n'est ni belliqueuse ni
      prédatrice ,elle a payait le prix cher pour libérer l'Europe et le reste du monde des hordes fascistes , elle s'attelle actuellement à continuer cette noble
      entreprise contre vents et marées , les prédateurs de
      tous bords ,des quatre coins de la planète sont obligés
      de reconnaître la fin du monde unipolaire ,malfaisant,inhumain,injuste génocidaire...

      Supprimer
  4. https://unefrancearefaire.com/2022/03/19/les-crimes-de-staline-de-poutine-quelles-preuves-2-la-quantite-dinformations-quelles-ne-nous-fournissent-pas-est-reellement-stupefiante-page-198/

    RépondreSupprimer
  5. Les russes des connards ? je ne crois pas, les seuls vrais connards que je connaissent sur terre sont les américains, il suffit de regarder comment ce pays s'est bâti pour s'en convaincre.

    Colt, fusil, canon, missile, fusée, drone, robot.

    RépondreSupprimer

Les commentaires hors sujet, ou comportant des attaques personnelles ou des insultes seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Leur publication n'engage pas la responsabilité de ce blog ou de Hannibal Genséric. Les commentaires par des Anonymes pourraient provenir de trolls, ils sont donc susceptibles d'être supprimés en cas de doute.