mardi 14 septembre 2021

La Grande-Bretagne renonce au pass sanitaire, quand la France va se séparer de 350 000 personnels soignants

 Alors qu'en pleine pandémie officielle mettant soi-disant rien moins que l'humanité en péril, et donc justifier le fameux "pass sanitaire", la France se prépare à se séparer de pas moins de 350.000 professionnels de santé qui refusent de se faire vacciner (or, ils ne sont pas suicidaires), la Grande-Bretagne renonce au pass vaccinal, pour des raisons éthiques. Il est vrai que la Grande-Bretagne ne fait plus partie de l'Union européenne, mais dans tous les cas cela doit nous faire réfléchir sur les fondements idéologiques des choix volontairement fait par nos gouvernants. Et le sanitaire n'a rien à voir ici, Israël le prouve amplement.

http://
Le gouvernement britannique a annoncé dimanche qu'il renonçait à son projet de mettre en place un passeport vaccinal en Angleterre pour permettre à la population de se rendre dans des endroits très fréquentés, Londres travaillant en outre sur un nouveau plan de lutte contre le COVID-19.
Boris Johnson  :"Ces temps extraordinaires ont nécessité des mesures nécessaires mais intrusives. Mais je suis déterminé à nous débarrasser de tous les pouvoirs dont nous n'avons plus besoin en raison de nos défenses vaccinales"

Le 15 septembre est la date fatidique à laquelle les personnes, notamment dans le domaine médical, qui n'auront pas pris leurs doses de vaccin pourront être suspendues. Nous sommes officiellement en pandémie, officiellement l'humanité est suffisamment menacée pour que des mesures liberticides mettant en place un régime d'apartheid sanitaire soit officiellement validées et suivies par une partie importante de la population.

Or, un nombre non négligeable de personnes liées au domaine de la santé, médecins, infirmières ou autres, refusent de se faire vacciner. Selon les données publiées, l'on en compterait 300.000 dans le domaine hospitalier et 50.000 dans les cabinets libéraux :

Selon le dernier décompte du ministère de la Santé, 13 % des personnels hospitaliers n'avaient pas commencé leur parcours vaccinal . Sur un effectif de la fonction publique hospitalière de 1,1 million d'individus, ce pourcentage laisse augurer des suspensions par milliers.

Selon un décompte provisoire du ministère de la Santé, 300.000 professionnels en établissement de santé ou médico-social ne sont pas encore vaccinés. Auxquels il faut ajouter 50.000 personnes parmi les libéraux.

http://

Sans ergoter sur les estimations, qui peuvent être logiquement revus à la baisse pour la publication, cela fait de toute manière déjà une masse importante de personnes compétentes en matière médicale. Et qui ne se vaccinent pas. Surprenant ... Si l'humanité est en danger et que son salut est dans la vaccination à tour de bras, sont-ils suicidaires ? L'on se pose des questions, car ils sont justement informés, eux, et formés pour comprendre cette information.

Et en effet, quand on regarde ce qui se passe en Israël, il y a de quoi se poser des questions, quant à l'efficacité d'une politique tout-vaccinale, qui n'a absolument pas pris en compte la dimension du soin :

Aujourd'hui, l'euphorie a laissé place à l'inquiétude. Sur les deux dernières semaines, le pays enregistre 10.402 nouveaux cas pour 100.000 habitants, soit le quatrième taux de testés positifs le plus élevé au monde derrière la Géorgie, la Dominique et Cuba, des petits pays où la vaccination est bien moins avancée. Cela représente une flambée de cas positifs de 600 % par rapport à juillet. Encore plus inquiétant : le nombre de décès connaît également une courbe exponentielle, avec 23 décès enregistrés au 22 août, contre zéro au mois de juillet. Du jamais-vu depuis février.

Et les courbes récentes continuent à le prouver, alors que le pays discute d'une 4e dose :

Dans ce contexte plus politique que sanitaire, la Grande-Bretagne, à contre-courant, renonce à l'application du pass vaccinal, qui devait concerner certains lieux dès la fin septembre. Et ce qui est encore plus surprenant, est que le ministre de la Santé ne joue pas à la fin de la guerre sanitaire sacrée et à la Victoire (puisque les chiffres officiels de contamination sont encore importants), non, il assume des raisons éthiques, alors que ses collègues du Gouvernement annonçait il y a quelques jours encore sa mise en place :
«Je n'aime pas du tout l'idée que les gens doivent présenter des papiers pour faire des choses basiques»

En effet, c'est une "idée" qui a déjà existé et qui n'a pas laissé de bons souvenirs ... Sa position à contre-courant est surprenante. Il est vrai que la Grande-Bretagne est sortie de l'UE. Mais cela n'explique pas tout. En tout cas, tous ces éléments, et beaucoup d'autres, devraient nous faire réfléchir sérieusement sur les motivations, idéologiques et non sanitaires, de nos gouvernants. 

Comment peuvent-ils ne pas être au courant, si nous savons ?

Comment peut-on sérieusement penser que ce même Gouvernement pourra changer de politique, puisqu'il est manifestement en place justement pour réaliser cette politique-là ?

Source

Au Havre, des Urgences ferment faute de personnel, "une situation totalement inédite"

Posted: 13 Sep 2021 01:13 AM PDT

Faute de personnels suffisants, les Urgences des Ormeaux, mais aussi de l'HPE, seront fermés dimanche. Une situation
Faute de personnels suffisants, les Urgences des Ormeaux,
mais aussi de l’HPE, seront fermées dimanche.
Une situation « inédite » assure le directeur de la clinique. 

Alors que la clinique des Ormeaux est contrainte de fermer, dimanche 12 septembre, les portes de son service d'Urgences, son directeur revient sur les raisons de cette situation.

C’est la première fois qu’il voit cela dans son établissement. « De samedi minuit, jusqu’à lundi 8 heures », comme dans la nuit de jeudi à vendredi, les portes du service des Urgences de la clinique des Ormeaux, au Havre (Seine-Maritime), resteront closes. « C’est une situation exclusive, totalement inédite », souligne le docteur Bertin Njinou Ngninkeu, à la tête de l’établissement.

La cause de cette fermeture ? La pénurie d’urgentistes. Habituellement, une équipe de cinq praticiens fait fonctionner le service, « un pool auquel s’ajoutent trois ou quatre remplaçants, qui tournent également sur d’autres établissement », détaille le directeur. Mais entre les congés et les plannings des renforts déjà complets, les effectifs ne sont plus suffisants pour assurer la continuité du service ce dimanche.

70 à 80 patients en moyenne cette journée

Ce manque d’effectifs, reflet de la récurrente problématique de la pénurie de médecins sur le secteur, touche également l’Hôpital privé de l’Estuaire (HPE), pourtant plus important que les Ormeaux. Lui aussi sera contraint de fermer ses Urgences dimanche 12 septembre.

Pour gérer au mieux les flux de patients – ils sont en moyenne « entre 70 et 80 » à passer par les Urgences des Ormeaux habituellement sur cette journée – qui basculeront vers l’hôpital Monod, le GHH a d’ores et déjà indiqué que « les moyens paramédicaux des services vont être renforcés pour faire face à cette situation ».

Une concertation prévue entre les hôpitaux du Havre 

N’excluant pas que d’autres fermetures puissent se produire, le docteur Njinou Ngninkeu indique que « nous allons entamer, la semaine prochaine, une concertation avec les autres établissements ». Le tout en collaboration avec l’ARS (Agence régionale de santé), également saisie de la question.

Soulignant « le problème d’attractivité » que connait la région, le médecin rappelle d’ailleurs que « d’autres établissements de Normandie ont également été confrontés à cette situation récemment ». Cela a notamment été le cas début septembre à Mortagne-au-Perche, dans l’Orne.

Source

Ils ne parlent pas des personnels médicaux qui refusent de se faire "vacciner", dont un certain nombre a déjà quitté ces établissements...

NOTES

[1] Beaucoup de personnes qui ont reçu une ou deux injections commencent à se réveiller. Les « experts » leur ont dit qu'ils n'avaient qu'à se faire vacciner deux fois et que les choses reviendraient à la normale. Les choses sont loin d'être normales et on leur dit maintenant qu'ils auront probablement besoin de plusieurs injections de rappel et même d'une pilule pour traiter Covid-19

Le 10 septembre, il a été signalé qu'un hôpital de New York allait suspendre les accouchements de bébés après une « vague de démissions » d'employées de maternité qui ont refusé de s'injecter une substance expérimentale dans leur corps. Le même phénomène se passe en France et dans d’autres pays.

Au sein  de la NASA «presque tous les ingénieurs ici se sont tous regroupés et forcent l'administrateur de la NASA à les licencier (à la fois vaccinés et non vaccinés). La NASA est sur un gel des embauches, donc licencier tous ces gens tuerait essentiellement la mission Artemis. »

Beaucoup de gens pensaient qu'ils étaient "complètement vaccinés" après deux injections. Ils ont fait confiance au système. Ils pensaient que les choses allaient « revenir à la normale ». Ils ont pris les injections, souvent à contrecœur, avec ces choses à l'esprit et ils découvrent rapidement qu'on leur a menti.

Maintenant, ils se préparent à être à nouveau étiquetés « non vaccinés » s'ils refusent de se faire encore vacciner une troisième puis une énième fois. 

VOIR AUSSI :

Image: Hospital administrators CAUGHT ON CAMERA scheming to fabricate covid numbers and SCARE the public
Source


Hannibal Genséric

17 commentaires:

  1. Comment vous parler Hannibal : https://www.femina.ch/societe/actu-societe/comment-parler-a-un-ami-complotiste?token=uOO3fWhIcOLalyXhIaOnI6nQqJtyJiZT

    RépondreSupprimer
  2. https://strategika.fr/2021/09/14/pass-sanitaire-biopolitique-et-apartheid-social-lucien-cerise/

    RépondreSupprimer
  3. https://strategika.fr/2021/09/14/les-survivalistes-milliardaires-de-la-silicon-valley-achetent-des-bunkers/

    RépondreSupprimer
  4. Aux USA ça bouge. Bill Gates vient d'être condamné à la pendaison pour le 5 octobre 21. Dons son procès il était question des vaccins et de ses liens avec le Dr Fauci, qui lui est en relation avec des Français. Le château de cartes des criminels s'effondre.

    RépondreSupprimer
  5. Réponses
    1. Il est possible de suivre le compte rendu du procès Bill Gates à Guantanamo sue le site: Page Gaulliste de Réinformation ou du journaliste Fab Dub. Pour ne pas tomber dans la propagande des médias de la caste oligarchique, il faut faire des recherches sur Internet.

      Supprimer
    2. Un tribunal militaire a-t-il condamné Bill Gates ? Non, ce n'est pas vrai : un officier de service du Pentagone a déclaré à Lead Stories que cette affirmation est "complètement fausse". En outre, la revendication provenait d'un site Web satirique auto-décrit avec un avertissement qui inclut l'avertissement : "à des fins de divertissement uniquement".
      La revendication est apparue dans un article (archivé ici ) intitulé "Military Convicts Bill Gates", publié par Real Raw News le 12
      https://leadstories.com/hoax-alert/2021/09/fact-check-military-did-not-convict-bill-gates.html

      Supprimer
    3. C'est quoi ce délire. Le journaliste Michael Baxter a reçu des menaces de la Fondation Bill Gates de ne pas révéler les séances du procès de Bill Gates. D'autre part le site Page Gaulliste de Réinformation publie des infos authentiques. Bill Gates sera bien pendu le 5 octobre 2021.

      Supprimer
    4. Effectivement, l'article du site gaulliste est une simple traduction de l'article paru dans Real Raw News (comme indiqué d'ailleurs en bas de l'article de Réinformation gaulliste). Bill Gates est intouchable, car c'est le juif le plus riche du monde. Si l'info était vraie, on aurait constaté des émissions non stop sur toutes les chaines TV et le Web aurait été submergé.
      .
      Libre à vous de croire à cette fake news...

      Supprimer
    5. Michael Baxter est un journaliste sérieux et accrédité pour Guantanamo. Vu que Bill Gates est très riche ceci explique son pourvoi devant un tribunal militaire. Le silence des médias s'explique par le simple fait de la complicité de ceux-ci avec l'Etat profond. Certains militaires au Pentagone (peu) encore avec l'oligarchie.

      Supprimer
    6. Baxter alimente la source mais il s'agit de fakes qui sont ensuite repris à travers quelques autres médias.
      Il précise quelque part que les faits décrits sont souvent satiriques et sans aucune base factuelle...

      Supprimer
    7. Ah oui, Baxter journaliste professionnel qui reçoit des menaces et qui risque sa vie pour informer les gens publie des fausses nouvelles. Il faut rester sérieux. Je n'ai jamais lu que Baxter déclare faire son travail pour amuser la galerie. Vous êtes victime de l'intoxication des médias de la mafia.

      Supprimer
  6. "Certaines professions sont soumises à l'obligation vaccinale, c'est-à-dire, à l'obligation de se faire vacciner contre le covid-19, d'ici le 15 septembre 2021 (pour la première dose) et d'ici le 16 octobre 2021 pour la vaccination complète."
    https://www.juritravail.com/Actualite/convoquer-recevoir-le-salarie-et-notifier-le-licenciement/Id/364824

    RépondreSupprimer
  7. Affaire Bill Gates: le journaliste Michal Baxter, vient du publier un article sur le jugement du tribunal militaire de Guantanamo. Gates est reconnu coupable de méfaits eugénistes, trafics d'enfants, pédophilie, conspiration, blanchiment d'argent, meurtre et mise en danger de la vie d'autrui. Après le verdict des juges militaires, le vice-amiral Hannink a fixé l'exécution par pendaison pour le mardi 5 octobre.

    RépondreSupprimer
  8. En ce moment Guantanamo, "ce n'est pas un divertissement". L'armée des Etats-Unis va investir 10 millions de dollars pour rénover le camp et construire un nouveau tribunal. Cette base militaire sert et va servir à juger les criminels de l'Etat profond. N'en déplaise à certains qui n'aiment pas les tribunaux militaires, c'est la seule solution pour éradiquer la caste mafieuse de l'oligarchie mondiale.

    RépondreSupprimer
  9. Le journaliste Michael Baxter vient de publier que Bill Gates après sa condamnation à mort de la part du tribunal militaire à Guantanamo, demande un nouveau procès. Il allègue que son avocat Maître David Baluarte ne l'a pas défendu correctement. Madame Melinda Ann French était témoin à charge, avec l'accord du tribunal. La commission de révision après 5 jours à étudier son dossier rejette sa demande d'un nouveau procès. Bill Gates est bien condamné à mort par pendaison pour le 5 octobre 2021.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.