samedi 4 septembre 2021

Covid. Folie en Australie

A cause de la pandémie, des quarantaines de 14 jours sont imposées aux voyageurs qui circulent d'un État à l'autre en Australie. Pour assurer le respect de cette règle, l’Australie-Méridionale a développé et teste à partir de cette semaine l'application mobile Home Quarantine SA,  qui se distingue par son caractère particulièrement intrusif.
Pourquoi ? Car elle associe reconnaissance faciale et géolocalisation pour vérifier que les gens restent bien isolés. Une première. Concrètement, les autorités envoient des SMS à des moments aléatoires auxquels les personnes concernées doivent réagir en moins de 15 minutes avec un selfie pris à l’endroit où elles ont déclaré être. Si la réponse n’est pas satisfaisante, la police locale est envoyée pour vérifier sur place.

Coronavirus: L'Australie Méridionale (South Australia) va lever ses  restrictions - Courrier Australien Des chiens déployés en Australie-Méridionale pour détecter les cas de  coronavirus à l'aéroport d'Adélaïde | ThePressFree

La révélation a été mise en évidence dans un article de l'Atlantic par Conor Friedersdorf qui se demande si l'Australie peut toujours se qualifier de démocratie libérale à la lumière des restrictions paralysantes qu'elle a imposées à sa propre population.

Sans fin en vue pour la levée du verrouillage brutal du pays, les Australiens pourraient faire face à une intrusion encore plus invasive de l'État dans leur vie privée sous prétexte d'arrêter la propagation du virus.

Le gouvernement d'Australie-Méridionale se prépare à déployer une application qui "contactera les gens au hasard en leur demandant de fournir une preuve de leur emplacement dans les 15 minutes", selon les rapports.

Si des personnes refusent de signaler leur emplacement ou sont incapables de le faire, la police est alors dépêchée pour les traquer.

"Nous ne leur disons pas à quelle fréquence ou à quel moment, au hasard, ils doivent répondre dans les 15 minutes", a déclaré le premier ministre Steven Marshall.

C'est à peine différent d'équiper littéralement les gens de bracelets électroniques à la cheville qui suivent chacun de leurs mouvements, comme des prisonniers assignés à résidence, une politique qui a, en fait, été envisagée par les autorités australiennes plus tôt cette année.

Depuis The Atlantic :

Les voyages intra-États en Australie sont également sévèrement limités. Et le gouvernement de l'Australie-Méridionale, l'un des six États du pays, a développé et teste maintenant une application aussi orwellienne que n'importe quelle autre dans le monde libre pour faire respecter ses règles de quarantaine. Les habitants de l'Australie-Méridionale seront obligés de télécharger une application qui combine la reconnaissance faciale et la géolocalisation. L'État leur enverra des SMS à des moments aléatoires, et ils auront 15 minutes pour prendre une photo de leur visage à l'endroit où ils sont censés se trouver. En cas d'échec, le service de police local sera envoyé pour assurer un suivi en personne

Toute l'Australie pourrait être concernée
Elle est destinée pour le moment à ceux qui reviennent de Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria. Mais cette expérimentation pourrait concerner toute la fédération. « Je pense que chaque Australien du Sud devrait être assez fier que nous soyons le pilote national de l'application de quarantaine à domicile », a déclaré le premier ministre d’Australie-Méridionale Steven Marshall, d'après ABC News Australia.
Il doit remettre ses conclusions au Cabinet national dans les semaines à venir. Mais il se montre déjà confiant dans la perspective d’étendre l’application aux voyageurs internationaux. D’après lui, l’intérêt serait d’économiser de l’argent en chambres d'hôtel et de soulager les forces de l’ordre mobilisées pour faire respecter la quarantaine.
Ce n’est pas une initiative isolée dans le pays.
L’Australie Occidentale a fait, elle, appel à la société privée GenVis pour développer une application de quarantaine baptisée G2G, mais uniquement pour les quarantaines concernant les déplacements interétatiques. Même chose pour la Tasmanie. Cela fonctionne avec un QR code, comme le pass sanitaire en France, mais sans contrôler les utilisateurs avec des selfies.
« Je suis à peu près sûr que la technologie que nous avons développée au sein du gouvernement de l'Australie-Méridionale deviendra la norme nationale et sera déployée dans tout le pays », a déclaré avec assurance Steven Marshall. Plutôt inquiétant pour The Atlantic qui se demande si l'Australie n'est pas en train, avec cette application, de tester les limites de la démocratie.


. « Peu importe votre point de vue sur COVID, ce qui se passe en Australie est alarmant, extrême et dangereux », a fait remarquer le journaliste Glenn Greenwald.

Comme nous l'avons souligné de manière exhaustive, l'Australie a imposé l'un des blocages les plus draconiens au monde dans le but de poursuivre une stratégie désastreuse « zéro COVID ».

Le mois dernier, le Premier ministre de Victoria a affirmé que les autorités "n'hésiteront pas" à faire du "porte-à-porte" pour effectuer des tests COVID obligatoires sur les Australiens.

Les Australiens ont également reçu l'ordre de ne pas se parler, même en portant des masques, tandis que les personnes qui se contentent de publier des informations anti-verrouillage en ligne pourraient également encourir des amendes allant jusqu'à 11.000 dollars en vertu d'une nouvelle loi absurdement autoritaire.

Sources : The Atlantic, ABC News Australia, Home Quarantine SA

VOIR AUSSI :
-  Paranoïa en Australie – Pour seulement 5 personnes hospitalisées : permis pour quitter la maison ou pour travailler, couvre-feu, et masques faciaux obligatoires
-  L'Australie organise un rituel de vaccination luciférienne ciblant 24 000 enfants (images choquantes)
-  COVID-Arnaque. Bientôt, des goulags "sanitaires" pour les récalcitrants, les contestataires, et tous les autres !!
-  « Casdémie » Covid : le cartel bancaire est le moteur de l'agenda

-   https://odysee.com/@belhajkacem.mehdi:8/Mehdi-Belhaj-Kacem---Colaricocovirus:a

Hannibal GENSÉRIC

 

4 commentaires:

  1. Le NWO punit ses peuples les plus vendus : terre promise, Français et Wasps. Chose drôle : pas de résistance ou presque. Punition eschatologique des Anglo-saxons. Céline : Et les Français sont bien contents, parfaitement d’accord, enthousiastes.
    Une telle connerie dépasse l’homme. Une hébétude si fantastique démasque un instinct de mort, une pesanteur au charnier, une perversion mutilante que rien ne saurait expliquer sinon que les temps sont venus, que le Diable nous appréhende, que le Destin s’accomplit.

    RépondreSupprimer
  2. Il faut laisser le crime s'accomplir pour que les gens ou plutôt les moutons voient. Osons espérer que l'armée interviendra avant que le désastre ne soit total.

    RépondreSupprimer
  3. Les militaires sont disciplinés et vaccinés ; mais vous avez raison, le crime doit s'accomplir - et le blanc occidental doit payer.

    RépondreSupprimer
  4. La femme leader et géante intellectuelle à Sydney

    https://cairnsnews.files.wordpress.com/2021/08/gonzo-2030.jpg?w=300&zoom=2

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.