mercredi 22 septembre 2021

USA. Le premier goulag "sanitaire" est prêt à accueillir les "refuznik" du Covid

Une installation « d'isolement et de quarantaine » pour ceux qui refusent la bio-arme américaine [1] (appelée Covid-19) a été mise en place par le gouverneur Jay Inslee de l'État de Washington. Et Inslee cherche maintenant à embaucher des personnes pour « l'équipe de choc » qui dirigera ce goulag "sanitaire".



REMARQUE : Quelques heures avant la publication de cet article, la fiche de recrutement a été modifiée furtivement pour supprimer le terme « équipe de choc » et l'URL d'origine qui contenait « équipe de choc » a été automatiquement transférée vers une nouvelle URL. Il s'agit d'une tentative évidente de la part des employés du gouvernement de Washington de tromper le public et d'obscurcir la vraie nature des postes proposés à la location. Cependant, nous avions déjà capturé les fichiers d'origine et nous révélons ci-dessous des captures d'écran qui vous montrent cette liste avant qu'elle ne soit modifiée furtivement.

Washington (État) — Wikipédia

Selon de nouveaux rapports choquants, "l'équipe de choc" d'Inslee fonctionnera de la même manière que les SS de la Seconde Guerre mondiale. Des employés embauchés fourniront « des services, une sécurité et une gestion à l'installation », nous dit-on. Ceux qui s'enregistrent « volontairement » dans l'établissement ne seront pas autorisés à partir sans en informer au préalable l'équipe de choc.
Une page d'embauche sur le site Web des «emplois gouvernementaux» de l’état de Washington explique que les «consultants pour "l'équipe de choc et d'isolement" de la quarantaine» seront payés 3.294 $ à 4.286 $ par mois pour leurs services. (Voir les captures d'écran ci-dessous, révélant ce que la page disait avant qu'elle ne soit furtivement modifiée.)
L'annonce d'emploi explique : «La Section Isolement et Quarantaine (I & Q) s'efforce de soulager les hôpitaux en soutenant l'isolement et la quarantaine locaux et nationaux, les établissements de soins alternatifs (ACF) et le transport des patients (EMS) en s'associant aux gouvernements locaux (tribus, comtés, villes) et aux communautés, aux agences d'État et aux autres entités en cas d'urgence ».
«Ces postes sont chargés de participer à la planification du programme et à l'évaluation des produits de prestation de services de santé et d'identifier les besoins en personnel, en fournitures et en activités pour soutenir les activités de réponse de la communauté et de l'État.»
Le listing explique ensuite que les équipes de choc "pourvoiront aux besoins des voyageurs" qui séjournent dans l'établissement, situé à Centralia. Les équipes de choc seront également chargées de « répondre aux urgences, de former les contractuels et le nouveau personnel, et de fournir un soutien aux invités si nécessaire ».

Le fascisme médical monte en flèche

Nous avons mis en garde contre ce genre de choses émergeant dans notre pays depuis de nombreux mois maintenant, ce qui nous a valu d’être appelés «théoriciens du complot» pour avoir fait la simple suggestion.
Maintenant, c'est tout à coup devenu un véritable  complot  dans l'État de Washington, le gouvernement établit des installations de détention, qui abriteront soi-disant les personnes qui choisissent d'y aller jusqu'à ce qu'elles reçoivent un résultat de test «négatif» pour la bio-arme  américaine appelée covid-19.
Combien de temps faudra-t-il avant que l'enregistrement dans l'une de ces installations devienne une exigence, un peu comme c'est déjà le cas au Canada, en Australie et ailleurs? [2] Si nous commençons cette descente sur la pente glissante de la mise en place de ces installations, qu'est-ce qui nous empêchera de sombrer dans le fascisme médical à part entière ?
On pourrait soutenir qu'un centre de détention comme celui en cours d'installation à Centralia est déjà un fascisme médical à part entière, vu que l'endroit fonctionnera un peu comme une prison avec du personnel sur place 24 heures sur 24, sept jours sur sept.
"Le personnel peut travailler tout ou partie des trois quarts de travail et peut faire des heures supplémentaires au besoin pour assurer un personnel adéquat de l'établissement", révèle en outre la liste d'emplois.
Ce n'est pas la direction à prendre si nous espérons un jour retrouver un semblant de liberté et de liberté. Mais la Branche des Covidiens encouragent tout cela, même après que beaucoup d'entre eux aient protesté contre le «fascisme» toute l'année dernière en réponse à la mort de George Floyd.
"Si je devais mettre en place des camps de prisonniers pour un besoin futur sous le nez de quelqu'un sans éveiller les soupçons, je lui donnerais un objectif crédible", a écrit un commentateur de Natural News.
"C'est une portée, mais c'est peut-être pour l'internement de tous les traîtres du gouvernement qui seront bientôt emprisonnés pour trahison. Ce serait un plan sacrément intelligent. Probablement un vœu pieux cependant. Ce serait le summum de la pensée furtive.
” a ajouté un autre.
D'autres ont exprimé des soupçons sur les camps, avertissant qu'ils seront utilisés pour emprisonner les libres penseurs et ceux qui rejettent le culte du Covidisme.
Les dernières nouvelles sur les camps de concentration de la bioarme américaine (Covid-19) peuvent être trouvées sur
Fascism.news.

Les sources de cet article incluent :
ActivistPost.com
GovernmentJobs.com
NaturalNews.com

Les responsables américains font des les non vaccinés des boucs émissaires, et les traitent de terroristes

Parallèlement aux efforts continus du «président » Sleepy Joe Bidon pour injecter à chaque Américain un «vaccin» contre le Covid-19, les responsables du district de Columbia font tout pour essayer de piquer un maximum d’individus, même en se déplaçant quartier par quartier à la recherche des « non vaccinés ».
Elissa Silverman, membre du conseil de D.C., a expliqué lors d'une récente réunion à quel point elle est personnellement très contrariée par le fait que tout le monde dans la région n'a pas accepté de retrousser ses manches pour une piquouse "Opération Warp Speed". [3]
"Je veux comprendre la stratégie de notre ville concernant les non vaccinés parce que c'est le gros problème ici", a pleurniché Silverman. « Si je regarde correctement les données, presque tous nos résidents non vaccinés de 12 ans et plus sont assurés par Medicaid. C'est comme l'univers entier. »
Parce que la Silverman a la conviction que tout le monde devrait être obligé de se faire piquer contre son gré – on appelle cela le fascisme médical – elle appelle les hauts responsables de DC de prendre des mesures radicales et immédiates pour faire piquer tout le monde .
Un autre membre du conseil du nom de Mary Cheh s'est en outre plaint de la façon dont elle avait vu des élèves de l'école secondaire Wilson assis les uns à côté des autres au déjeuner ( Quelle Horreur !) et qui ne portaient pas non plus de masques faciaux, ce qui a encore plus bouleversé Cheh.
Pour tenter d'obtenir ce qu'elles veulent, ces deux sectaires covidiennes [4], tentent de lancer une croisade contre les personnes non vaccinées et autres «non conformes», y compris les élèves des écoles publiques qui refusent de porter un masque et de rester socialement éloignés les uns des autres à tout moment.
Elles sont rejoints par Patrick Ashley de D.C. Health, qui a annoncé que son département a lancé un «programme de sensibilisation» qui consiste à faire du porte-à-porte pour piquer les gens.

NOTES

[1] USA. Le virus Covid-19 se serait échappé du laboratoire dès juillet 2019

[2] COVID-Arnaque. Bientôt, des goulags "sanitaires" pour les récalcitrants, les contestataires, et tous les autres !!
-   Covid-Arnaque. Un simple éternuement peut vous envoyer au goulag
-   La police australienne du "goulag covidien" menace de gazer un prisonnier demandant sa libération après 14 jours de détention
Canada. Le gouvernement acquiert des «guillotines hydrauliques programmables» nécessaires «à l'appui de la réponse au COVID-19»

-  Ils m'ont baptisé "conspirateur COVID" : La mauvaise nouvelle est que deux des institutions les plus puissantes d'Amérique m'ont baptisé «super-épandeur de COVID». La bonne nouvelle est que je suis accusé de super-diffusion des «théories du complot COVID», et non de la maladie elle-même. Mais la pire nouvelle est que dans la façon dont les choses se passent, les «propagateurs de conspiration» pourraient bientôt être mis en quarantaine dans les goulags COVID en tant que menaces pour la santé publique. Les dissidents, semble-t-il, sont les nouveaux terroristes. [0]

L’État totalitaire, première étape à la préparation de la guerre bactériologique

[3] L'Opération Warp Speed est un partenariat public-privé du gouvernement fédéral des États-Unis pour faciliter et accélérer le développement, la fabrication et la distribution de vaccins thérapeutiques et diagnostics contre la Covid-19.

[4] La secte des « covidiens »

Les gourous de cette secte se caractérisent par un narratif très assuré pour ne pas dire arrogant. Leurs discours sont remplis d’injonctions contradictoires et de menaces envers ceux qui ne consentent pas à se soumettre à leur croyance. Ils assurent pouvoir garantir la sécurité et la bonne santé de leurs adeptes : ces nouveaux bergers rassurent et consolent en souriant. Autrement dit, des humanistes en chef.
Les fidèles de la secte, quant à eux, n’ont plus de jugement. Il faut les voir se soumettre aveuglément à l’autorité des chefs : on ne sait plus si on a encore à faire à des êtres humains ou à des zombies. Leurs signes d’appartenance sont divers mais les plus manifestes sont  le masque, une distanciation sociale marquée, une étrange façon de se laver les mains plusieurs fois en une heure, et une agressivité envers les personnes qui ne font pas comme eux.

Il y a presque 2 500 ans, Aristote a dressé la liste des procédés des tyrans dans son traité Politique. Et on ne peut s’empêcher de le citer longuement, tant notre temps a besoin de retrouver cette sagesse antique : « Il y a les procédés que nous avons mentionnés antérieurement, destinés à assurer dans la mesure du possible la tyrannie : nivellement des élites et anéantissement des esprits supérieurs ; il faut y ajouter l'interdiction des repas en commun, des hétairies, de la culture intellectuelle et toutes autres choses de cette nature ; mais on se tient en garde contre tout ce qui engendre habituellement deux sentiments : noblesse d'âme et confiance, et on n'autorise la formation ni de cercles littéraires ni d'autres réunions d'études, et on emploie tous les moyens pour empêcher le plus possible tous les citoyens de se connaître les uns les autres (car les relations entretiennent la confiance réciproque). En outre, on oblige ceux qui résident dans la Cité à vivre constamment sous le regard du maître (…) et ils prendront l'habitude de l'avilissement, soumis qu'ils sont à une perpétuelle sujétion… » (Politique, V, 11).

http://

Hannibal Genséric

5 commentaires:

  1. Réponses
    1. & au-dessus de la porte d'entrée de ce camp de vacances le signe dira "Impfung macht frei "

      Supprimer
  2. "IL EST DE PLUS EN PLUS EVIDENT QUE QUELQUE CHOSE ENCORE PLUS GRAND EST SUR LE POINT DE SE PRODUIRE, MAIS CELA N'APPARAÎT QUE POUR CEUX QUI ONT UNE RELATION ÉTROITE AVEC DIEU.
    JE CROIS QUE A.C. FERA MAINTENANT PRESSION SUR LES PAYS POUR QU'ILS ENTRENT EN GUERRE, PAR LA QUELLE IL TIENDRA PLEIN PROFIT ET AFFIRMERA SON INFLUENCE TOUJOURS CROISSANTE SUR LE MONDE."
    THE A.C. SCRIPT: THROUGH MY ANALYSIS.
    "IT IS BECOMING APPARENT THAT SOMETHING EVEN GREATER IS ABOUT TO TAKE PLACE, BUT THIS IS ONLY APPARENT TO THOSE THAT HAVE A CLOSE RELATIONSHIP WITH GOD.

    I BELIEVE THAT A.C. WILL NOW PRESSURE COUNTRIES TO GO TO WAR, THROUGH WHICH HE WILL TAKE FULL ADVANTAGE AND ASSERT HIS EVER GROWING INFLUENCE ON THE WORLD."

    http://prophecyinthemaking.blogspot.com/2021/09/the-ac-script-as-i-see-it-coming.html

    RépondreSupprimer
  3. REGARDEZ https://strategika.fr/2021/09/21/met-gala-2021-une-demonstration-publique-doccultisme-et-de-sociopathie-elitaire/

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.