dimanche 5 septembre 2021

Antisémitisme ? Quand Einstein appelait “fascistes” ceux qui gouvernent Israël depuis 44 ans...

Que diriez-vous si on accusait Einstein...d’antisémitisme ? Et aussi, Hannah Arendt ? Et également, le plus emblématique des écrivains de l’Holocauste, l’Italien Primo Levi ? Impensable et inimaginable ? Non. Pas du tout si on pense que c’est exactement ce qui se passerait si ces personnes avaient vécu actuellement n’importe où en Occident. Il en serait de même pour  Jésus, Voltaire, Soljenitsyne, Goethe, Liszt  , Cicéron, Tacite, Cassius Dio,  Dostoïevski,  Louis-Ferdinand Céline  et tant d’autres.  H. Genséric
Ici, il ne s’agit pas d’une affaire marginale et occasionnelle mais d’une vraie machine de guerre mise en place, ces dernières années, par des milieux mondialistes qui visent à abattre leurs adversaires, réels ou supposés. Comme par exemple, entre plusieurs autres, le Britannique Jeremy Corbyn (qu’ils ont finalement réussi à faire disparaître), le Français Jean-Luc Mélenchon (qui a survécu mais sévèrement traumatisé), ou l’étasunien – et juif – Bernie Sanders (qui a résisté et les a mis en fuite grâce au soutien très actif du mouvement grandissant des jeunes juifs antisionistes) (1). Dans tous ces cas, il suffit de la moindre critique adressée aux politiques du gouvernement israélien ou le moindre soutien à la cause palestinienne, pour que soit lancée contre le « coupable » une attaque politico-médiatique en règle, proche du lynchage public, avec l’accusation qu’il est...antisémite !
Voici donc pourquoi Les Macron, Biden, BoJo, et autres amis de “l’allié stratégique” israélien pourraient faire juger pour ...antisémitisme le juif Albert Einstein, parce que ce dernier a osé dire et écrire les choses « inconcevables » suivantes, qui ont été publiées par le New York Times il y a 73 ans :

Lettre au New York Times
Aux éditeurs du New York Times
Parmi les phénomènes politiques les plus inquiétants de notre époque, est l’émergence, à l’intérieur de l’Etat d’Israël, nouvellement créé, du "Parti de la Liberté" (Tnuat Haherut), un parti politique qui ressemble beaucoup, dans son organisation, ses méthodes, sa philosophie politique et ses prétentions sociales, aux partis politiques nazis et fascistes. Il a été créé par des membres et sympathisants de l’ancien Irgun Zvai Leumi, une organisation chauvine, droitière et terroriste en Palestine.
La visite en cours, aux États-Unis, de Menahem Begin, chef de ce parti, a, de toute évidence, comme objectif de créer l’impression qu’il y a un soutien des EU à son parti aux prochaines élections israéliennes, et de renforcer les liens politiques avec les éléments sionistes conservateurs étasuniens. Plusieurs Étasuniens de réputation nationale ont prêté leur nom pour soutenir sa visite. Il est inconcevable que ceux qui luttent contre le fascisme à travers le monde, si correctement informés sur le passé politique de Monsieur Begin et ses ambitions, puissent ajouter leur nom au soutien du mouvement qu’il représente.
Avant que des dommages irréparables soient causés par des contributions financières, par des manifestations publiques de soutien au profit de Begin et par la création, en Palestine, de l’impression qu’une grande partie de l’Amérique soutient les éléments fascistes en Israël, l’opinion publique américaine doit être informée sur le passé et les objectifs de Menahem Begin et de son mouvement.
Ce que dit publiquement le parti de Menahem Begin, cache son vrai caractère. Aujourd’hui, ils parlent de liberté, de démocratie et d’anti-impérialisme, alors que, jusqu’il y a peu, ils prêchaient ouvertement la doctrine de l’État fasciste. C’est dans ses actions que le parti terroriste trahit ses réelles aspirations. C’est à la lumière de ses actions passées, que nous pouvons juger ce qu’on peut s’attendre qu’il fasse dans le futur.
Attaque d’un village arabe
Un exemple choquant a été donné par ce qu’ils ont fait contre le village arabe de Deir Yassin. Ce village, situé à l’écart des routes principales et entourées de terres juives, n’a pris aucune part à la guerre et a même combattu des groupes arabes qui avaient l’intention d’établir leur base dans ce village. Le 9 avril, selon le New York Times, des groupes terroristes ont attaqué ce paisible village, qui n’était en rien un objectif militaire dans ce conflit, et ont tué la plupart de ses habitants (240 personnes, hommes, femmes et enfants), et en ont gardé quelques uns en vie, afin de les faire parader, en tant que prisonniers, dans les rues de Jérusalem. La plus grande partie de la Communauté juive fut horrifiée par cette démonstration et l’Agence Juive envoya un télégramme d’excuses au roi Abdullah de Cisjordanie. Cependant, les terroristes, bien loin de regretter leur geste, tirèrent fierté de ce massacre, en firent largement publicité, et invitèrent tous les correspondants étrangers présents dans le pays, pour voir les cadavres entassés et les dégâts causés au village de Deir Yassin.
L’incident de Deir Yassin illustre le caractère et les actions du Parti de la Liberté.
A l’intérieur de la Communauté juive, ils prêchent un mélange d’ultra-nationalisme, de mysticisme religieux et de supériorité raciale. A l’instar d’autres partis fascistes, ils ont pris l’habitude de briser des grèves et ont exercé, eux-mêmes, des pressions afin d’éliminer les syndicats indépendants. Dans leur élan, ils ont proposé la création de syndicats corporatistes sur le modèle de l’Italie fasciste.
Au cours de ces dernières années de violence sporadique à l’encontre des intérêts britanniques, les groupes IZL et STERN ont inauguré le règne de la terreur au sein de la Communauté juive de Palestine. Des enseignants ont été battus parce qu’ils ont parlé contre eux, et des adultes ont été abattus parce qu’ils n’ont pas autorisé leurs enfants à les rejoindre. C’est par des méthodes de gangsters, des coups, des vitrines brisées, des nombreux braquages, que les terroristes sont parvenus à intimider la population et à lui extorquer des grandes sommes d’argent.
Les membres du Parti de la Liberté n’ont joué aucun rôle dans les événements créatifs en Palestine. Ils n’ont récupéré aucune terre, construit aucune colonie, et n’ont fait qu’affaiblir l’activité de la défense Juive. Leurs efforts pour l’immigration, à grand renfort de publicité, ont été insignifiants et orientés principalement à porter en Palestine leurs compatriotes fascistes.
Des décalages constatés
Les décalages entre les prétentions hardies, formulées à présent par Begin et son parti, et l’historique de leurs actions passées en Palestine, portent l’empreinte d’un parti politique qui n’est pas comme les autres. C’est la marque indiscutable d’un parti fasciste pour lequel le terrorisme (contre les Juifs, les Arabes, aussi bien que les Britanniques) et la falsification sont les moyens, et “l’État Dominant”, le but.
A la lumière de ces considérations, il est impératif que la vérité, au sujet de Menahem Begin et de son mouvement, soit connue dans ce pays. Il n’y a rien de plus tragique que de constater que la direction du sionisme étasunien a refusé de mener campagne contre les efforts de Begin, ou d’exposer à ses propres électeurs les dangers que représente pour Israël le soutien à Begin.
Par conséquent, les soussignés ont recours à ce moyen pour présenter publiquement quelques faits marquants concernant Menahem Begin et son parti, et pour inciter toute personne concernée à ne pas soutenir cette dernière manifestation de fascisme.
Isidore ABRAMOWITZ, Hannah ARENDT, Abraham BRICK, Rabbi Jessurun CARDOZO, Albert EINSTEIN, Herman EISEN, M.D., Hayim FINEMAN, M. GALLEN, M.D., H.H. HARRIS, Zelig S. HARRIS, Sidney HOOK, Fred KARUSH, Bruria KAUFMAN, Irma L. LINDHEIM, Nachman MAISEL, Seymour MELMAN, Myer D. MENDELSON, M.D. Harry M. OSLINSKY, Samuel PITLICK, Fritz ROHRLICH, Louis P. ROCKER, Ruth SAGIS, Itzhak SANKOWSKY, I.J. SHOENBERG, Samuel SHUMAN, M. SINGER, Irma WOLFE, Stephan WOLF.
New York, 2 décembre 1948
 
La grande importance de cette lettre ne consiste pas tant au fait que des personnalités comme Einstein (2) et Hannah Arendt qualifient Begin et son parti de “fascistes”, c’est à dire qu’elles font quelque chose qui serait aujourd’hui plus que suffisant pour que les médias leur collent le stigmate infamant d’antisémite, et pour que plusieurs des Etats de notre Europe Unie les poursuivent pénalement. Le plus important c’est que les avertissements contenues dans cette lettre publique ont été pleinement confirmés durant ces 40 dernières années, et même qu’ils continuent à être confirmés jour après jour en Israël, et dans tout le Moyen Orient, avec les conséquences tragiques que l’on sait.
En effet, le “fasciste” et “terroriste” Menahem Begin de 1948 est le même Begin qui, 29 ans plus tard (1977), devient premier ministre d’Israël ! Et il le fait à la tête d’un nouveau parti, le Likoud, qui a comme base constitutive son vieux parti de la “Liberté” (Herut), qu’Einstein et Arendt dénonçaient en 1948 comme “fasciste” ! Mais, le plus important est que depuis lors (1977), c’est exactement ce Likoud qui gouverne Israël, en monopolisant le pouvoir puisque la confrontation fratricide – souvent très violente – au sein du mouvement sioniste, qui a duré presque un siècle (!), s’est conclue avec la victoire totale du Likoud et la presque disparition du parti Travailliste des fondateurs de l’État d’Israël.
Mais il ne s’agit pas seulement de Begin, fondateur et chef de l’organisation « terroriste » Irgoun. Son successeur à la direction du gouvernement israelien et du Likoud Yitzhak Shamir s’est illustré à la tête de l’encore plus droitière et terroriste scission à l’intérieur de l’Irgoun, l’organisation Stern, qui, selon la lettre ouverte d’Einstein et Arendt, ensemble avec Irgoun « par des méthodes de gangsters...ont inauguré le règne de la terreur au sein de la Communauté juive de Palestine » ! Un « règne de la terreur » qui a coûté la vie à des milliers de Palestiniens Arabes et Juifs...
Et quid de celui qui a occupé le plus longtemps le poste de premier ministre d’Israël, le président du Likoud Benyamin « Bibi » Netanyahou ? Sort-il lui aussi de la même matrice « fasciste » qui a engendré Begin, Shamir et les autres dirigeants israéliens d’extrême-droite ? Bien que beaucoup plus jeune d’eux, Netanyahou peut afficher des rapports directs et même familiaux avec les tendances les plus extrémistes et carrément fascistes – et plus tard, scissionnistes – du sionisme « Révisionniste » déjà très droitier, inspiré, fondé et dirigé par Ze’ev Jabotinsky il y a un siècle. En effet, le père de « Bibi », qui a servi de secrétaire de Jabotinsky, a suivi Abba Ahimeir quand celui-ci est entré en conflit avec Jabotinsky qui a rejeté sa proposition de devenir un... Mussolini juif a la tête d’un parti sioniste clairement fasciste (3). Étroit collaborateur de cet idéologue et théoricien fasciste, le père de « Bibi » a dirigé les publications de l’organisation de Ahimeir, lequel a noué des liens assez étroits avec l’Italie fasciste de Mussolini mais il n’a jamais réussi la même chose avec l’Allemagne nazie bien qu’il n’ait pas hésité à faire l’éloge d’ Hitler en 1933 !
Bien qu’il n’ait jamais eu une importante base populaire, Ahimeir a influencé directement ou indirectement ceux qui ont façonné l’Israël actuel. Ce n’était pas seulement que son culte de la violence la plus brute, son extrême nationalisme et ses théories racistes aient imprégné des organisations comme l’Irgoun de Menahem Begin. C’est que le fondateur de l’organisation Stern a été son « enfant spirituel », comme d’ailleurs l’était aussi son chef militaire, le futur premier ministre d’Israël Yitzhak Shamir. C’est que Benzion Netanyahou, qui a été « élève » et étroit collaborateur de Ahimeir, a influencé comme nul autre son fils Benyamin. Et peut être pas seulement son fils mais aussi le fils de son fils, son tristement célèbre petit-fils Yair Netanyahou qui défraie la chronique par ses scandales, les caricatures antisémites qu’il publie et ses sympathies néofascistes payées en retour par les néofascistes Allemands et Américains qui l’appellent « frère » et le considèrent comme leur héros !
****
Voici donc pourquoi les avertissements concernant les malheurs qu’allaient provoquer le “fascisme” et le “terrorisme” de Begin et de son parti, contenus dans la lettre ouverte d’Albert Einstein et de Hannah Arendt, restent extraordinairement actuels 73 ans après sa publication. Et c’est exactement parce que les successeurs de Begin à la tête du Likoud et d’Israël sont chair de sa chair, des continuateurs de son œuvre, des élèves de ses propres maîtres à penser, et des dépositaires du même patrimoine idéologique, politique et organisationnel, que tout ce qu’ils font aujourd’hui en Israël, au Moyen Orient et dans le monde entier, ne sont ni des produits d’improvisation, ni des astuces occasionnelles. Ce sont des choix politiques qui obéissent à la « logique » d’un courant politique extrêmement dangereux, le courant « révisionniste » du mouvement sioniste, qui a déjà derrière lui une histoire séculaire...
Alors, sont-elles vraiment surprenantes et contre-nature les “alliances stratégiques” et le flirt de Netanyahou et de ses amis avec la racaille internationale des anticommunistes et des racistes jurés, lesquels « par coïncidence » sont aussi des antisémites jurés. Non, pas du tout, puisque le premier à pratiquer ces « alliances contre-nature » n’était autre que le fondateur et théoricien du révisionnisme sioniste Ze’ev Jabotinsky qui, poussé par sa haine viscérale de la Révolution russe, est allé jusqu’à conclure une alliance avec le chef de guerre nationaliste et anticommuniste Ukrainien Petlioura, l’armée duquel avait commis en 1917-1922...897 pogroms anti-juifs durant lesquels ont été massacrés au moins 30 000 juifs Ukrainiens ! D’ailleurs, le même anticommunisme pathologique a poussé les élèves et les successeurs de Jabotinsky à flirter, sinon à conclure occasionnellement des alliances, avec Mussolini ou même avec Hitler ! Et tout ça avec un raisonnement actualisé aujourd’hui par le tristement célèbre Yair, le rejeton de « Bibi » Netanyahou, quand il déclare « je préfère les néonazis aux voyous d’Antifa et de Black Lives Matter »...
Manifestement, la même chose vaut en ce qui concerne le culte de la violence brute ou la profonde haine des Palestiniens que nourrissent les dirigeants israéliens de ces dernières décennies. Encore une fois, ils n’inventent rien de nouveau, vu qu’ils n’ont fait que répéter les pratiques des organisations dont ils se revendiquent et pour lesquelles ils se déclarent toujours fiers : les terroristes et fascisantes Betar, Irgoun et Stern. Cependant, il y a une importante différence entre hier et aujourd’hui : hier, les Jabotinsky, Ahimeir, Begin et Shamir n’étaient pas du tout « présentables » et l’établissement politique international évitait leur compagnie, quand il ne les condamnait ouvertement. En d’autres termes, ils étaient malfamés.
Aujourd’hui, les choses sont très différentes. Les « fascistes » et les « terroristes » malfamés de 1948 sont devenus non seulement des « amis » et alliés tout à fait présentables, mais aussi – et de plus en plus – des partenaires stratégiques privilégiés de ceux qui gouvernent ce monde, et même des pylônes de leurs empires ! Et ce qui est pire est que les « fascistes » et les « terroristes » d’hier vont jusqu’à imposer aujourd’hui leurs choix antidémocratiques et autoritaires à la plupart des gouvernements occidentaux !
Nous terminons donc ce texte comme nous l’avons commencé. Avec Einstein et ses avertissements. Quelques jours après le massacre de Deir Yassin, ceux qui représentaient aux États-Unis les organisations qui avaient commis ce massacre, ont eu la brillante idée de s’adresser à Einstein pour lui demander son soutien. La réponse du grand savant juif, qui reste – malheureusement – largement inconnue, a été presque laconique, tout juste 50 mots :
M. Shepard Rifkin, Directeur exécutif
Amis Américains des Combattants pour la Liberté d’Israël
Cher Monsieur,
Lorsque une catastrophe réelle et finale nous surprendra en Palestine, les premiers responsables seront les Britanniques et les seconds seront les organisations terroristes nées de nos rangs.
Je ne veux voir personne qui soit associé à ces gens qui font fausse route et sont des criminels.
Sincèrement vôtre,
Albert Einsein
Malheureusement, tout montre qu’Einstein a eu de nouveau raison. Avec les Britanniques étant depuis longtemps un lointain souvenir, ce sont effectivement les épigones des « organisations terroristes » de 1948 qui inéluctablement conduisent Israël – qu’ils gouvernent – vers la « catastrophe finale » ! Un Israël qui peut se montrer maintenant plus puissant et arrogant que jamais, mais qui, en même temps, est en train de traverser sa plus grande crise existentielle de son histoire, pourrissant et se désintégrant à son intérieur. Le compte à rebours a déjà commencé et l’heure de la vérité approche...

Notes
2. Einstein aurait pu devenir président d’Israël s’il avait accepté en Novembre 1952 la proposition que lui avait faite le fondateur de l’État d’Israël David Ben Gourion de succéder à Haïm Weizmann qui venait de mourir.
3. Jabotinsky n’était pas fasciste, mais Mussolini était d’un autre avis quand il déclarait en 1935 au future grand rabbin de Rome Davide Prato : « Pour que sionisme réussisse, vous avez besoin d’un État juif, d’un drapeau juif et d‘une langue juive. La personne qui comprend tout ça est votre propre fasciste, Jabotinsky ».
Par  Yorgos MITRALIAS

URL de cet article 37316
https://www.legrandsoir.info/quand-einstein-appelait-fascistes-ceux-qui-gouvernent-israel-depuis-44-ans.html


Albert Einstein prédit l’effondrement  d’Israël

Albert Einstein avait prédit l’effondrement d’Israël lorsqu’on lui a demandé d’aider à collecter des fonds pour les cellules terroristes sionistes. Dix ans avant que le pays ne déclare son indépendance en 1948 sur des terres volées au peuple palestinien, Albert Einstein a décrit le projet de création d’Israël comme contredisant la nature essentielle du judaïsme.

C’est ce qu’a déclaré Einstein dans un article écrit par Yvonne Ridley dans le Middle East Monitor. Après s’être échappé d’Hitler en Allemagne et de devenir  citoyen des États-Unis (US), Einstein n’a eu besoin d’aucune leçon sur ce qu’était le fascisme.

L’un des plus grands physiciens de l’histoire et soutenu par plusieurs autres intellectuels juifs bien connus, Einstein a vu des failles  en 1946 lorsqu’il s’est adressé à la commission d’enquête anglo-américaine sur la question palestinienne. Il ne comprenait pas pourquoi Israël était nécessaire. “Je crois que c’est mauvais”, a-t-il déclaré.

Deux ans plus tard, en 1948, lui et un certain nombre d’universitaires juifs ont écrit au New York Times la lettre ci-dessus pour protester contre la visite de Menachem Begin en Amérique. Dans cette  lettre bien documentée, ils ont dénoncé le Parti Herut (Liberté) de Begin, l’assimilant à un parti politique très similaire dans son organisation, ses méthodes, sa philosophie politique et son attrait social aux partis nazi et fasciste.

Herut était le parti nationaliste de droite qui devint plus tard le Likoud dirigé par Benjamin Netanyahou. En tant que chef du groupe terroriste sioniste Irgoun, qui s’est séparé de la plus grande organisation paramilitaire juive, la Haganah, Begin a été recherché pour activités terroristes contre les autorités du Mandat britannique. En fait, lorsqu’il était Premier ministre d’Israël (1997-1983), il n’a jamais osé visiter le Royaume-Uni.

Ce sont les violences terroristes qui ont conduit à la naissance d’Israël qui ont particulièrement dégoûté Einstein. Et c’était sans aucun doute ce qui lui importait le plus lorsqu’il a refusé l’offre de devenir président d’Israël. Cette offre lui a été faite en 1952 par le premier ministre fondateur de l’État, David Ben Gourion.

Albert Einstein

La dernière lettre examinée révèle la question de la Palestine. En bref, ces 50 mots comprenaient son avertissement concernant la “catastrophe finale” à laquelle la Palestine est confrontée aux mains du groupe terroriste sioniste.

Cette lettre particulière a été écrite moins de 24 heures après que les nouvelles ont été “filtrées” sur le massacre de Deir Yassin  en avril 1948. Environ 120 terroristes de l'Irgoun de Menahem Begin et Gang Stern  (dirigé par un autre terroriste qui est devenu plus tard le Premier ministre israélien, Yitzhak Shamir), sont entrés dans des villages palestiniens et ont massacré entre 100 et 250 hommes, femmes et enfants. Begin et Sahmir sont de la même trempe qu'un certain Al-Baghdadi (alias Shimon Elliot) placé à la tête d'ISIS (État Islamique en Syrie et en Irak) par Israël. Ce sont les rares cas, dans le monde contemporain, de terroristes notoires devenus chefs d'états. 

VOIR AUSSI

-  L’arnaque Covid est une mise en œuvre des protocoles de Sion

-  « Business as usual ». Les pardons impardonnables de Trump: une autre performance honteuse du "président d'Israël"
- 
À la demande des suprémacistes juifs, YouTube censure le leader noir qui avertit les noirs de la suprématie juive
- 
BHL-WEINSTEIN : LA CONNEXION ISRAÉLIENNE
- 
Ce que des hommes de renommée mondiale ont dit à propos des juifs. Introduction
-  Ce que des hommes de renommée mondiale ont dit à propos des juifs (suite et fin)
-  De la réalité d’un complot juif, ou la domination talmudique vue par des « juifs » dissidents

- 
Dostoïevski et la "question juive"; Le Journal d'un écrivain, mars 1877  
-  ESSENTIEL. Vérité de l'Holocauste: Six millions ? Chambres à gaz ? par Ernst Zundel et Joseph G. Burg

- 
Gaza : « De nuit comme de jour, ce que nous vivons est effroyable »
-  Gaza. Netanyahou ordonne à Biden de ne pas s'impliquer (en faveur des Palestiniens). Biden obtempère et donne plus d'armes à Israël
-  HOLOCAUSTE. Lettre du Dr juif français Roger Dommergue à Steven Speilberg

- 
Joe Biden vante le rôle «immense» des juifs dans les médias et dans la vie culturelle américains
-  Journaliste israélien : Les pires meurtriers du XXe siècle étaient Juifs !

- 
La bataille d'Auschwitz par Israël Shamir
- 
La domination juive de la traite négrière africaine
- 
LA RELIGION DE L’HOLOCAUSTE : LA SHOAH OU LE CHAÎNON MANQUANT DE LA TORAH
- 
La vie sexuelle secrète des Juifs, par Lasha Darkmoon
-  L'Amérique gouvernée par le Talmud: est-ce une bonne chose ?

- 
Le film "King of Kings" (1927) et les origines de la censure culturelle juive
-  Le génie des échecs Bobby Fischer: un juif qui détestait les juifs

- 
Le livre «Les Juifs vendent des Noirs» suscite un mouvement de demandes de réparations
- 
Le martyr et l'holocauste des Noirs par les Juifs trafiquants esclavagistes
- 
LE TALMUD révélé. Une littérature de la haine raciste. 1. Introduction La Torah et le Talmud
- 
LE TALMUD révélé. 2. La haine raciste envers les non-juifs et envers Jésus et Marie
- 
Les Juifs célèbrent le 200e anniversaire de la naissance de Baudelaire en se plaignant de son ʺ antisémitisme rageur ''
-  Les Juifs et la traite des Noirs

- 
Les juifs jouent à "la vierge effarouchée" parce que Van Morrison chante «Ils contrôlent les médias»
-  Les riches juifs dominaient la traite des esclaves : Pourquoi  personne ne proteste contre ce fait ?

- 
L'héritage nazi-sioniste polonais de Netanyahou réapparaît lors de la guerre civile israélienne actuelle
- 
L'industrie juive du porno : "activisme antifasciste" et terrorisme culturel (partie 1/2)
- 
L'industrie juive du porno : "activisme antifasciste" et terrorisme culturel (Partie 2/2)
-  Liste des personnes persécutées pour avoir contesté les données de l'Holocauste

- 
Louis-Ferdinand Céline et le "blabla" idéologique de notre temps
-  L'Union des prédateurs sexuels

- 
Marilyn Monroe et "ses juifs" de Hollywood
- 
Ministre de l’intérieur israélien : « Israël est le pays de l’Homme Blanc »
- 
PALESTINE. Pogroms juifs contre les goyim
-  Pédophilie "snuff porno": Ils tuent des enfants pour leur plaisir sexuel

- 
Pédophilie en haut lieu: la connexion juive
- 
Philip Giraldi: La pompe à fric de l'holocauste continuera à rapporter encore et encore
- 
Plus on est éduqué et intelligent, plus on est antisémite !
-  Pornographie et contrôle politique

- 
Pour un rabbin israélien, les non-juifs doivent servir les juifs
- 
Pourquoi les Juifs ont-ils créé et développé l'industrie du porno aux USA ?
- 
Que disent Jésus, Einstein, Voltaire, Soljenitsyne, Goethe, Liszt sur l'antisémitisme ?
-  Que dit le judaïsme rabbinique sur ce qui différencie les Juifs et les Gentils?

- 
Quelques mensonges évidents dans la Shoah - Par le professeur R.Dommergue
- 
Qui gouverne le "Web Sombre" de la pornographie et pourquoi ?
- 
Ron Unz – Pourquoi on cache aux Juifs les raisons de l'antisémitisme
- 
Tandis que des colons israéliens scandent « Mort aux Arabes » à Jérusalem, Washington assure que l’aide à Israël restera inconditionnelle

-  Le Talmud révélé. Voici comment les juifs doivent traiter les Goyim :
Abhodah Zarah 20a: Ne jamais faire la louange d'un goy, de peur  qu'il ne la croie.  
Abhodah Zarah 22a: Ne pas fréquenter les goyim; ils versent le  sang.  
Abhodah Zarah 22b : Les goyim sont impurs parce qu'ils n'étaient  pas là au Mont Sinaï.  
Abhodah Zarah 25b: Se méfier des goyim quand on voyage avec eux à  l'étranger.  
Abhodah Zarah 26a: Ne pas recourir à une sage femme non-juive,  qui une fois seule pourrait tuer le bébé. Même si elle était surveillée,  elle pourrait lui écraser la tête sans que personne ne puisse le voir.  
Abhodah Zarah 26b T. : Même le meilleur des goy devrait être  abattu.  
Abhodah Zarah 35b : toutes les filles des incroyants sont niddah  (sales, impures) depuis leur naissance.
Abhodah Zarah 35b: Ne pas boire du lait tiré par un goy.  
Abhodah Zarah 4b: Vous pouvez tuer un goy avec vos propres mains.  
Abhodah Zarah 54a: L'usure peut être pratiquée sur les goyim, ou  sur les apostats.  
Abhodah Zorah 26b: Ceux qui voudraient changer de religion  doivent être jetés au fond d'un puits, et oubliés.  
Baba Mezia 24a: si un juif trouve un objet appartenant à un  goyim, il n'est pas tenu de le lui rendre  
Babha Bathra 54b : La propriété d'un goy appartient au premier  juif qui la réclame.  
Babha Kama 113a : Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si  c'est pour tromper ou faire condamner un goy.  
Babha Kama 113a: Les incroyants ne bénéficient pas de la loi et  Dieu a mis leur argent à la disposition d'Israël.  
Babha Kama 113b: Le nom de Dieu n'est pas profané quand le  mensonge a été fait à un goy.  
Bammidber Raba c 21 & Jalkut 772: Tout juif qui verse le sang de  goyim revient à la même chose qu'une offrande à Dieu.  
Chagigah 15b : Un juif est toujours considéré comme bon, en dépit  des péchés qu'il peut commettre. C'est toujours sa coquille qui se salit,  jamais son fond propre.  
Choschen Ham 156, 5: Les clients goyim possédés par un juif, ne  doivent pas être démarchés par un autre juif.  
Choschen Ham 183, 7: Des juifs qui trompent un goy doivent se  partager le bénéfice équitablement.  
Choschen Ham 226, 1: Les juifs peuvent garder sans s'en inquiéter  les affaires perdues par un goy.  
Choschen Ham 26, 1: Un juif ne doit pas être poursuivi devant un  tribunal goy, par un juge goy, ou par des lois non-juives.  
Choschen Ham 34, 19: Les goyim et les serviteurs ne peuvent pas  témoigner lors d'un procès.  
Choschen Ham 386, 10: Celui qui voudrait avouer les secrets  d'Israël aux goyim, doit être tué avant même qu'il ne leur dise quoi que  ce soit.  
Choschen Ham 388, 15: Il faut tuer ceux qui donneraient l'argent  des Israélites à des goyim.  
Choschen Ham 425, 5 : Il est permis de tuer indirectement un goy,  par exemple, si quelqu'un qui ne croit pas en la Torah tombe dans un  puits dans lequel se trouve une échelle, il faut vite retirer l'échelle.  
Chullin 91b: Les juifs possèdent la dignité dont même un ange ne  dispose pas.  
Eben Haezar 44, 8: Sont nuls, les mariages entre les goyim et les  juifs.  
Emek Haschanach 17a: L'âme des goyim vient de la mort et de  l'ombre de la mort.  
Ereget Rashi Erod.22 30 : Un goy est comme un chien. Les  Ecritures nous apprennent qu'un chien mérite plus de respect qu'un goy.  
Hilkhoth goy X, 1 : Ne passez aucun accord avec un goy, ne  manifestez jamais de pitié envers un goy. Il ne faut pas avoir pitié des  goyim car il est dit: "tu ne jetteras pas sur eux un regard de pitié".  
Hilkhoth Maakhaloth: Les goyim sont des idolâtres, il ne faut pas  les fréquenter.  
Hilkhoth X, 2 : Les juifs baptisés doivent être mis à mort.  
Hilkhoth X, 6: On peut aider les goyim dans le besoin, si cela  nous évite des ennuis par la suite.  
Hilkhoth X, 7: Où les juifs sont fortement installés, il ne faut  plus tolérer la présence des idolâtres.  
Hilkkoth X, 1 : il ne faut pas sauver les goyim en danger de mort.  
Ialkut Simoni 245c : Répandre le sang des impies est un sacrifice  agréable à Dieu.  
Iebhammoth 61a : Les juifs ont droit à être appelés "hommes", pas  les goyim.  
Iore Dea 120, 1: La vaisselle achetée à des goyim doit être jetée.  
Iore Dea 146, 15: Leurs idoles [c'est à dire les objets du culte]  doivent être détruites, ou appelées par des noms méprisants.  
Iore Dea 147, 5: Il faut railler les objets du culte goy, il est  interdit de souhaiter du bien à un goy.  
Iore Dea 148, 12 H: On peut prétendre se réjouir avec les goyim  pendant leurs fêtes, si cela permet de cacher notre haine.  
Iore Dea 151, 11: Il est interdit de faire un présent à un goy,  cela encourage l'amitié.  
Iore Dea 151, 14: Il est interdit de concourir à la gloire d'un  goy.  
Iore Dea 153, 1: Les nourrices non-juives conduisent les enfants  à l'hérésie.  
Iore Dea 154, 2: Il est interdit d'enseigner un métier à un goy.  
Iore Dea 157, 2 hagah: Si un juif a la possibilité de tromper un  goy, il peut le faire.  
Iore Dea 159, 1: Suivant la Torah, il est autorisé de prêter de  l'argent à un goy avec intérêt. Toutefois, certains des anciens n'ont pas  reconnu ce droit dans des cas de vie ou de mort. Aujourd'hui, ce droit  est accordé dans n'importe quelle circonstance.  
Iore Dea 198, 48 : Les femmes Juives sont contaminées par la  simple rencontre de goyim.  
Iore Dea 377, 1 : Il faut remplacer les serviteurs goyim morts,  comme les vaches, ou les ânes perdus. Il ne faut pas montrer de sympathie  pour le juif qui les emploie.  
Iore Dea 81, 7 Ha: Un enfant ne doit pas être allaité par une  nourrice non-juive, car son lait lui donnera une nature maléfique.  
Jalkut Rubeni Gadol 12b: Les âmes des goyim proviennent d'esprits  impurs qu'on nomme porcs.  
Kallah 1b, 18: Le juif peut se parjurer la conscience claire.  
Kerithuth 6b p. 78 : Les juifs sont des humains, non les goyim,  ce sont des animaux.  
Kethuboth 110b : Pour l'interprétation d'un psaume un rabbin  dit : " le psalmiste compare les goyim à des bêtes impures ".  
Makkoth 7b : On est innocent du meurtre involontaire d'un  Israélite, si l'intention était de tuer un goy ; tout comme on est  innocent du meurtre accidentel d'un homme, quand l'intention était  d'abattre un animal.  
Orach Chaiim 20, 2 : Les goyim se déguisent pour tuer les juifs.  
Orach Chaiim 225, 10 : Les goyim et les animaux sont utilisés de  manière équivalente dans une comparaison.  
Orach Chaiim 57, 6a : Il ne faut pas avoir plus de compassion  pour les goyim que pour les cochons, quand ils sont malades des intestins.  
Peaschim 25a : Il faut éviter l'aide médical des goyim.  
Pesachim 49b : Il est permis de décapiter les goyim le jour de  l'expiation des péchés, même si cela tombe également un jour de sabbat.  Rabbin Eliezer : "Il est permis de trancher la tête d'un idiot, un membre  du peuple de la Terre (Pranaitis), c'est-à-dire un animal charnel, un  Chrétien, le jour de l'expiation des péchés et même si ce jour tombe un  jour de sabbat ". Ses disciples répondirent : " Rabbi ! Vous devriez  plutôt dire "de sacrifier" un goy. " Mais il répliqua : " En aucune  façon ! Car lors d'un sacrifice, il est nécessaire de faire une prière  pour demander à Dieu de l'agréer, alors qu'il n'est pas nécessaire de  prier quand tu décapites quelqu'un."  
Rosch Haschanach 17a : L'âme d'un goy descend en enfer pour  toutes les générations.  
Sanhédrin 52b: L'adultère n'est pas défendu avec la femme d'un  goy, parce que Moïse n'a interdit que l'adultère avec "la femme de ton  prochain", et les goy s ne sont pas des prochains.  
Sanhedrin 57a: si un juif tue un goy, il ne sera pas condamné à  mort. Ce qu'un juif vole d'un goy, il peut le garder.  
Sanhedrin 57a: Un juif n'est pas obligé de payer le salaire  redevable à un goy.  
Sanhedrin 58b : Si un goy frappe un juif, il faut le tuer, car  c'est comme frapper Dieu.  
Sanhedrin 59a : Les goyim qui chercheraient à découvrir les  secrets de la Loi d'Israël commettent un crime qui réclame la peine de  mort.  
Sanhedrin 90a: Ceux qui lisent le nouveau testament (chrétiens)  n'auront pas de place dans le monde à venir.  
Schabbath 145b : Les goyim sont impurs parce qu'ils mangent de la  nourriture impure.  
Schabbouth Hag. 6d: Les juifs peuvent jurer faussement en  utilisant des phrases à double sens, ou tout autre subterfuge.  
Schene Luchoth Haberith p. 250b : Bien qu'un goy ait la même  apparence qu'un juif, il se comporte envers les juifs de la même  manière qu'un singe envers un homme.  
Sepher Ikkarim III c25: Il est permis de prendre le corps et la  vie d'un goy.  
Sepher Ou Israël 177b : Si un juif tue un goy, ce n'est pas un  péché.  
Shabbath 116a (p. 569): Les juifs doivent détruire les livres des  goyim (nouveau testament).  
Tosaphot, Jebamoth 94b: Lorsque vous mangez en présence d'un  goy c'est comme ci vous mangiez avec un chien.  
Yebamoth 98a : Tous les enfants des goyim sont des animaux  
Zohar I, 131a : Les goyim souillent le monde. Le juif est un être  supérieur  
Zohar I, 160a: Les juifs doivent en permanence tenter de tromper  les goyim.  
Zohar I, 219b: Les princes goyim sont des idolâtres, ils doivent  mourir.  
Zohar I, 25a : Les goyim doivent être exterminés car ce sont des  idolâtres.  
Zohar I, 25b: Ceux qui font du bien à un goy, ne se relèveront  pas des morts.  
Zohar I, 28b, 39a : Les meilleures places dans les Cieux sont  pour ceux qui tuent les idolâtres.  
Zohar I, 28b: Les goyim sont les enfants du serpent de la Genèse.  
Zohar I, 46b, 47a : L'âme des goyim est d'une origine théologique  impure.  
Zohar II 64b : Les goyim sont idolâtres, ils sont comparés aux  vaches et aux ânes.  
Zohar II, 19a: La captivité des juifs prendra fin lorsque les  princes goyim seront morts.  
Zohar II, 43a : L'extermination des goyim est un sacrifice  agréable à Dieu.  
Zohar II, 64b : Le taux de naissance des goyim doit être diminué  matériellement.

Hannibal GENSÉRIC

 

Hannibal Genséric

1 commentaire:

  1. Devenez simplement anticesmythes, des variants de la même origine qui sont en concurrences dans le vrai semblable, de droite de gauche...un peu , bcp à l'infini...Strangelove par un autre roi cinéaste Stanley le lubrique avec la camera.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.