jeudi 8 avril 2021

Plus on est éduqué et intelligent, plus on est antisémite !

Une nouvelle étude montre que plus les gens sont éduqués, plus ils sont susceptibles d'avoir des opinions antisémites. Pendant des années, le plaidoyer juif et les groupes suprémacistes juifs comme l'Anti-Defamation League ont affirmé que «l'antisémitisme» - comme d'autres formes de «racisme» - est né de l'ignorance et d'un manque d'éducation, mais une nouvelle étude menée par le magazine juif Tablet montre que c’est l'exact opposé qui est vrai :
plus une personne est éduquée et intelligente, plus elle a de chances d'avoir des opinions antisémites.

A contrario, cela voudrait dire que plus on est ignare et/ou bébête, plus on est philo-sémite.

Kurt Hoffman 

La façon dont nous combattons la haine devra peut-être être réévaluée après qu'une nouvelle étude ait révélé que les personnes éduquées peuvent en fait être à certains égards plus antisémites que les personnes moins éduquées , malgré des opinions largement acceptées soutenant le contraire, écrit  un article des chercheurs à l'origine de l'étude dans Tablet magazine.

L'opinion commune de la relation entre l'antisémitisme et l'éducation est que la formation de haut niveau conduit à moins d'antisémitisme, l'éducation étant considérée comme un outil important dans la lutte contre la haine de toutes sortes et l'antisémitisme en particulier.

Les chercheurs ont décidé de mener l'étude après avoir réalisé que les études précédentes avaient été construites de manière à permettre aux personnes éduquées de comprendre quelles étaient les «mauvaises» réponses, ce qui signifie qu'elles pourraient répondre d'une manière qui ne refléterait pas nécessairement un antisémitisme plus nuancé.

Par exemple, une enquête menée pour évaluer l'antisémitisme sur les campus universitaires était basée sur le niveau d'accord des répondants avec des déclarations telles que «les Juifs ont trop de pouvoir sur les marchés financiers internationaux », que les répondants plus instruits peuvent être en mesure de détecter comme étant moins socialement acceptables, selon Tablet.

Pour essayer de détecter un antisémitisme plus nuancé, les chercheurs ont développé une nouvelle enquête basée sur l'idée du double standard, avec deux versions de la même question demandant aux répondants d'appliquer un principe à un exemple juif puis à un exemple non juif .

Les sujets ont été assignés au hasard les versions des questions afin que chaque répondant ne puisse voir qu'une seule version de la question, ce qui signifie que les répondants éduqués n'auraient aucun moyen de savoir que l'enquête était censée mesurer leur sentiment envers les Juifs.

Plus de 1.800 personnes ont participé à l'étude et les résultats ont présenté une image très différente de la croyance largement répandue selon laquelle plus d'éducation signifie moins d'antisémitisme.

Les répondants ont été interrogés sur 29 sujets couvrant des questions politiques et des controverses et des informations démographiques et contextuelles, avec sept paires d'items demandant aux répondants d'appliquer un principe à un exemple juif ou non juif.

L'étude a sur-échantillonné les enseignants de la maternelle à la 12e année et les professeurs de l'enseignement supérieur afin de fournir un soutien supplémentaire pour tirer des conclusions sur les personnes ayant un niveau d'enseignement supérieur.

L'étude a révélé que les personnes plus instruites étaient en fait plus susceptibles que les personnes moins instruites d'appliquer les principes plus durement aux exemples juifs , les chercheurs écrivant que les personnes plus instruites aux États-Unis ont tendance à avoir une plus grande antipathie envers les Juifs que les personnes moins instruites.

Les chercheurs ont ajouté que non seulement l'éducation ne semble pas protéger les gens de l'antisémitisme, mais peut même en fournir une licence en fournissant aux gens des moyens plus sophistiqués et socialement acceptables de l'exprimer et de le soutenir, selon Tablet.

L'étude s'est concentrée sur quatre des sept points relatifs aux doubles standards avec les Juifs pour générer une mesure d'antisémitisme. La première question demandait aux répondants si «le gouvernement devrait fixer des exigences minimales pour ce qui est enseigné dans les écoles privées», les écoles juives orthodoxes ou Montessori étant données comme exemple illustratif selon la version reçue par le répondant.


La deuxième question demandait si « l'attachement d'une personne à un autre pays crée un conflit d'intérêts lorsqu'elle plaide en faveur de certaines positions de politique étrangère des États-Unis », Israël ou le Mexique étant donnés comme exemples illustratifs. La troisième question demandait si «l'armée américaine devrait être autorisée à interdire» les couvre-chefs religieux, avec une kippa ou un turban sikh comme exemples. La quatrième question demandait si le rassemblement public pendant la pandémie de coronavirus «constituait une menace pour la santé publique et aurait dû être évité», avec des funérailles juives orthodoxes ou des manifestations de Black Lives Matter comme exemples.

Les situations dans ces questions étaient suffisamment similaires pour que les répondants y répondent ; en moyenne, de la même manière, indépendamment de ce qu'ils pensent des problèmes généraux eux-mêmes. Par exemple, quelqu'un contre les rassemblements publics pendant la pandémie devrait être contre à la fois les manifestations du BLM et les funérailles juives si elles ne tiennent pas un double standard , selon Tablet.

Les trois autres points avec des exemples juifs et non juifs étaient suffisamment différents pour qu'une personne puisse répondre différemment sans nécessairement refléter l'antipathie ou le favoritisme, y compris une question de savoir si les universitaires d'Israël ou de Chine devraient être soumis à des boycotts universitaires «pour protester contre les violations des droits de l'homme par les gouvernements de ces pays. »

Concernant les quatre items qui ont été utilisés pour mesurer les niveaux d'antisémitisme, les sujets titulaires d'un diplôme universitaire étaient 5% plus susceptibles d'appliquer un principe plus durement aux juifs qu'aux non-juifs. La probabilité augmentait chez les sujets titulaires d'un diplôme d'études supérieures qui étaient 15% plus susceptibles d'appliquer les principes plus durement aux juifs qu'aux non-juifs.

En général, les répondants ayant un niveau d'éducation supérieur étaient plus défavorables aux juifs pour trois des questions et n'ont exprimé aucune différence pour l'une des questions. En ce qui concerne la réglementation gouvernementale des écoles privées, les personnes plus instruites étaient favorables à une réglementation gouvernementale plus poussée, mais n'appliquaient pas ce principe différemment si l'exemple illustratif était juif ou Montessori, selon Tablet.

En ce qui concerne l'opposition aux rassemblements publics pendant la pandémie, les titulaires d'un diplôme étaient 11% plus susceptibles de s'opposer aux funérailles juives que les manifestations du BLM et ceux qui avaient un diplôme avancé étaient 36% plus susceptibles de s'opposer aux funérailles juives également.


Les chercheurs ont écrit que les résultats étaient préoccupants pour un certain nombre de raisons, dont la première est que les Juifs peuvent se tromper sur la prédominance des menaces antisémites. Les personnes bien éduquées ont également tendance à avoir une plus grande influence, ce qui pourrait nuire davantage à leurs opinions .

Les stratégies de lutte contre l'intolérance et l'antisémitisme ont également tendance à tourner autour de l'idée que la haine est causée par l'ignorance; cependant, si les personnes plus instruites ont plus d’antipathie envers les Juifs, alors les niveaux d'enseignement supérieur pourraient augmenter les préjugés .

«S'attaquer à l'antisémitisme et aux préjugés de manière plus générale peut exiger la culture de la vertu », ont écrit les chercheurs dans Tablet. «Plus précisément, cela nécessite la formation d'une sorte de personnage qui n'est pas seulement familier avec les autres groupes externes et les normes démocratiques, mais qui a également l'intégrité de se comporter de manière à démontrer la prise en compte de leurs intérêts et la retenue dans l'utilisation du pouvoir politique dans la poursuite d’intérêts personnels. »

«La lutte contre l'antisémitisme des personnes instruites sera une lutte politique et morale, pas une lutte qui puisse être abordée par des approches et des conceptions conventionnelles de l'éducation », ont ajouté les chercheurs.

Il y a un biais implicite évident avec les sujets choisis pour cette étude - les enseignants de la maternelle à la 12e année et les professeurs de l'enseignement supérieur - un groupe politiquement libéral - et de manière démesurée.

Historiquement, les Juifs ont insisté sur le fait que «l'antisémitisme» est beaucoup plus répandu au sein la droite politique. Ceci était peut-être vrai au siècle dernier. Mais depuis quelques années, avec le flux incontrôlé des immigrés venant des pays dévastés par l'Occident (Syrie, Irak, Libye, Afrique, etc.), tous les mouvements d’extrême droite européens sont devenus de fervents philo-sémites, s'appropriant même le langage et le comportement haineux de l'extrême droite  israélienne. Il est vrai aussi que le niveau intellectuel ou le QI des adeptes de ces mouvements ne sont pas parmi les plus brillants de leurs populations respectives. Ce qui confirme les résultats de cette étude.

Quant aux Etats-Unis, le niveau intellectuel et culturel de leurs dirigeants explique, au moins en partie, leur fanatisme philo-sémite.
En effet, dans
Les États-Unis peuvent-ils être dissuadés de déclencher les hostilités ?, nous avions écrit :
"Depuis W. Bush, chaque administration américaine a toujours été dirigée par un président ignorant et faible, peut-être bon pour faire des discours, mais qui n’avait ni l’intelligence, ni la volonté, ni le courage de diriger les États-Unis. Dans le même temps, le monde a observé avec un mélange de stupéfaction et d’horreur la chute libre de la qualité des « diplomates » américains. Par exemple, depuis James Baker, les États-Unis n’ont jamais eu de secrétaire d’État compétent. On peut dire la même chose du Pentagone ou de la CIA. Vous vous souvenez de Pompeo ou de Petraeus ? Il serait juste de dire que si la compétence des diplomates américains a diminué, leur arrogance a atteint des niveaux de « chutzpah »  jamais vus auparavant. Ce que nous voyons est une fusion quasi-parfaite entre le messianisme anglo-saxon et le messianisme sioniste, devenus fous furieux (les « monstres LGBTQ+ » en sont un autre exemple parfait).
Les administrations faibles sont également une cible parfaite pour le lobbying, d’où la montée phénoménale de l’influence des lobbies sionistes et ukronazis aux États-Unis.
Enfin, les Américains en général, et les décideurs américains en particulier, ont une ignorance phénoménale de l’histoire. Si l’on ajoute à cela leur narcissisme messianique, on obtient une combinaison des plus toxiques, faite d’un sentiment total d’impunité et d’une incapacité terminale à voir le moindre danger ou la moindre menace."

La meilleure illustration de ce qui précède  nous est fournie par les deux derniers gouvernements, celui de Trump et celui de Biden , dans lesquels les juifs, qui représentent à peine 2% de la population, occupent jusqu'à 50% des postes essentiels.

 

Et maintenant que les Juifs ont élargi leur définition nébuleuse de «l'antisémitisme» pour inclure la critique du sionisme politique et de l'État d'Israël, ils ont ouvert une boîte de pandore.

Ce que cette nouvelle étude montre est vraiment très simple et intuitif : plus les gens en apprennent sur les juifs - quelle que soit leur affiliation politique - moins ils les aiment.

Et même lorsque les gens trouvent un moyen d'aimer les juifs, ils se retournent et prétendent que si vous aimez trop les juifs, cela peut s’apparenter à une autre forme d'antisémitisme.

Les tentatives d'éduquer le public sur «l'antisémitisme» - principalement par l'endoctrinement des écoliers sur la fable de «l'Holocauste» - a été un échec absolu. Plus les gens se penchent sur l'Holocauste, plus ils sont susceptibles de réaliser à quel point il ne s'agit que de la propagande des atrocités de la Seconde Guerre mondiale, une psy-op sophistiquée pour diaboliser l'Allemagne et justifier sa destruction totale, tout en assurant aux Juifs en général, et à Israël en particulier,  une vache à lait ad vitam æternam.

Il semble donc évident que, si les Juifs veulent réduire l'antisémitisme, ils devraient tout faire pour s'assurer que personne n'apprenne rien sur les Juifs (Talmud, Protocoles, mafia juive, mafia khazare, propagande harassante sur l’holocauste, mensonges sur la terre promise, etc. ), ou n'ait aucune interaction directe avec eux. 

En d'autres termes, les juifs doivent peut-être convaincre le monde qu'ils n'existent pas en tant que tribu à part, ou qu'un peuple "élu" différent de tous les autres et bien au-dessus d'eux.

VOIR AUSSI :

La naissance antisémite de l'État sioniste: une histoire des fondateurs auto-haineux d'Israël

Makow - Pourquoi les rabbins ont crucifié le Christ

-   An de grâce 2019. L’Inquisition Sioniste est imposée légalement au monde chrétien
-   Antisionisme/antisémitisme : Shlomo Sand adresse une lettre ouverte à Macron, «inculte politique» 
-   Comme COVID, l'antisémitisme ʺ asymptomatique '' peut passer inaperçu et se propager silencieusement s'il n'est pas ʺ traité '' de manière agressive
-   Comment fut inventé le peuple juif
-   Comté de Broward (Floride): QG pour les attaques sous faux drapeau dirigées par les services de renseignement israéliens en Amérique
-   Cours accéléré sur les vraies causes de l’«antisémitisme», 2e partie : la chasse aux antisémites
-   Dostoïevski et la "question juive"; Le Journal d'un écrivain, mars 1877
-   ESSENTIEL. Vérité de l'Holocauste: Six millions ? Chambres à gaz ? par Ernst Zundel et Joseph G. Burg
-   France. Un gouvernement sous la botte sioniste
-   G.B. Une femme emprisonnée pour avoir qualifié l'Holocauste de "vache à lait"
-   HOLOCAUSTE. Lettre du Dr juif français Roger Dommergue à Steven Speilberg
-   Introduction aux Protocoles des sages de Sion
-   L’origine yéménite des Hébreux
-   La croyance en «l'Holocauste» s'effrite dans le monde
-   LA RELIGION DE L’HOLOCAUSTE : LA SHOAH OU LE CHAÎNON MANQUANT DE LA TORAH
-   Le martyr et l'holocauste des Noirs par les Juifs trafiquants esclavagistes
-   LE TALMUD révélé. 2. La haine raciste envers les non-juifs et envers Jésus et Marie
-   LE TALMUD révélé. 3è partie. Les non-juifs ne sont pas humains, génocides, racisme, pédophilie, zoophilie,...
-   LE TALMUD révélé. Une littérature de la haine raciste. 1. Introduction La Torah et le Talmud
-   LECTURE ESSENTIELLE. La Controverse de Sion
-  
Les Protocoles des Sages de Sion sont-ils authentiques ?
-   Liste des personnes persécutées pour avoir contesté les données de l'Holocauste
-   Que disent Jésus, Einstein, Voltaire, Soljenitsyne, Goethe, Liszt sur l'antisémitisme ?
-   Quelques mensonges évidents dans la Shoah - Par le professeur R.Dommergue
-   Ron Unz – Pourquoi on cache aux Juifs les raisons de l'antisémitisme
-   Un cours accéléré sur les vraies causes de l’« antisémitisme »
-   USA (et UE). La loi sur l’antisémitisme va rendre le christianisme illégal
-   USA. Cours obligatoire de catéchisme pour les flics sur la religion de l’Holocauste
-   USA. Un directeur d’école secondaire congédié pour avoir dit qu’il «ne peut pas dire que l’Holocauste est un événement factuel et historique»

 Hannibal GENSÉRIC

 

7 commentaires:

  1. Faudrait savoir ! Ecoutez ce génial rabbin Hannibal : https://www.youtube.com/watch?v=pg2qs7wE4io&t=2544s

    RépondreSupprimer
  2. il suffit de croire en la parole de jesus pour etre anti juif talmudiste et anti sioniste

    RépondreSupprimer
  3. Comment est-il possible que presque personne ait compris et comprends que derriere tout ce bordel qui se passe depuis 2000 ans et de plus en plus dans le monde, il y a la regie satanique des Juifs (sionistes, mondialistes, globalistes, cabalistes, fran-maçons, ce que voulez), qui cherchent a affaiblir et aneantir les Goyims, en les opposant les uns (surtout Chretiens) contre les autres (surtout Musulmans) ? Il ne s'agit pas d'antisemitisme, car Jesus dit a ses disciples d'aimer ses propres enemies, mais au moins avoir les idees claires sur ceux qui sont les vrais enemies de l'humanité, en sachant que les juifs, considerent les non-juifs comme des betes et qui ne font depuis des siecles que les exploiter avec l'usure et les affaiblir avec les guerres (financés par eux-memes) pour les asservir et s'en servir comme des esclaves. http://whale.to/c/rabbi_quote_banners.html http://whale.to/c/rabbi_q.html https://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/esp_sociopol_zion18.htm

    Pratiquement il n'y a plus rien à faire, sinon se faire tuer, car toutes les richesses de la planete sont dans leur mains et leur permettent de faire ce qu'ls veulent, en se moquant et meprisant (de facon incroyable) tous les non-juifs. Pour un homme normal c'est presque impossible croire à une telle laideur et mechancete exprimés par les juifs et leur Talmud (qui ont choisi comme leur dieu, par leur meme admission, lucifer), mais c'est comme ça. Il n'y a que Jesus Christ et Sa Tres Sainte Mere qui puissent, a un moment donne, balayer tous ces gens qui sont des tres dangereux ennemies de Dieu et de l'homme. Nous devons seulement prier et prier beaucoup pour le salut des ames, car dans toute cette confusion creee expres par le demon lui-meme (par le biais des Juifs), un tres grand nombre d'ames risquent serieusement la damnation eternelle.

    RépondreSupprimer
  4. La police devrait soutenir la populasse qu'elle est sencé protéger.
    Tant que cela perdurera il n'y aura pas d'amélioration.

    J'attends avec impatiance le moment où les occidentaux fuiront l'europe pour l'asie ou l'afrique ou l'amerique du sud.
    Détruisons la planète pour le bien d'izrael !!!
    vive izrael et que crève ce monde antisémite...lâche.

    L'action et le courage, c'est tout ce qu'il manque à la polulasse qui en a marre de subir mais refuse de verser une goutte de sang, de sueur.

    Mouton m'entends tu !

    RépondreSupprimer
  5. Très comique, moi quand j'avais 28 ans, un Français m'a fait hair les Juifs, alors que je ne les connaissais même pas... La haine vient de l'ignorance. J'ai appris à connaitre les Juifs et ils font partie des plus gentils sur Terre. Plus tard, j'ai appris que j'étais moi même fils d'un Juif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yves .. Dans la seconde moitié des années 40 en tant que jeune enfant, je vivais à Oudjda au Maroc, nous avions des voisins juifs, des voisins musulmans et bien sûr des voisins chrétiens français et drôle de voir le monde aujourd'hui, puis nous vivions tous dans la paix et l'harmonie.
      A la fin des années 60, j'ai rencontré un juif séfarade d'Alexandrie qui parlait mieux le français que moi? Cette personne était un vrai gentleman
      Mais j'ai également rencontré des juifs talmudistes, principalement d'Europe de l'Est et la plupart d'entre eux étaient des racistes et se considéraient comme une race de maître /
      Comme on dit, toutes les races ont des racailles et des psychopathes qui pensent être choisis ?? Par Satan peut-être?

      Supprimer
  6. Bon, soyons bien précis !

    Le QI est une mesure qui sert à quantifier ”l’intelligence” d’un individu, mais pas sa qualité !

    Comme cette mesure a été trouvée par des scientifiques et chercheurs narcissiques, c’était tout bénef pour leurs égos.

    L’intelligence ne se mesure pas, mais se constate et se remarque à 10 km à la ronde !

    Pour l’autre intelligence, c’est même visible encore plus loin, grâce aux merdias, tous confondues.

    Comme dans le showbiz, les plateaux TV et les people, une personne ”normale” ne s’acoquine pas à ce genre de fadaises. Comme disait Monsieur de La Fontaine : ”,pour vivre heureux vivons cachés”.

    Alors pour moi, les juifs et les amerloks (leurs caniches) auraient un QI à deux chiffres, quoi que ?

    Comme les cons et les imbéciles pullulent de plus en plus (comme un certain peuple élu connu), la question lancinante se pose ?

    Où se cacher ?

    Ou comment les ostraciser ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.