lundi 26 avril 2021

Méritez-vous de mourir? Les dupes vaccinées vont-elles propager leur maladie à d'autres?

Nous avons été amenés à croire des choses qui ne sont pas vraies.
Si l'élection bidon de Joe Biden en 2020 ne vous a pas convaincu (Trump avait 402 votes dans les collèges électoraux à 23 heures, et puis 232 le matin), et les faux vaccins qui tuent les gens à un taux beaucoup plus élevé que la soi-disant maladie elle-même ne vont pas  vous empêcher de vous suicider par une aiguille, qu'est-ce qui peut vous convaincre que vous ne vivez pas dans une réalité artificielle sur laquelle vous n'avez absolument aucun contrôle?
Allez-vous simplement vous asseoir là et les laisser vous tuer?

Mon analyse de la situation politique actuelle sans précédent ( sans leadership sauf la coercition omnipotente imposée par les plus grandes entreprises ) est que nous sommes tous condamnés - à la fois en tant qu'individus et en tant qu'espèce - simplement à cause de notre incapacité à décrire ce qui nous arrive, ou les faits essentiels une fois que nous comprenons pleinement le terrible avenir qui nous attend.

La censure massive de la part Google, Facebook, Twitter et Amazon a exclu du débat public toute mention des forces réelles contrôlant toutes les questions du monde. Ce sont bien sûr les salopards et riches escrocs juifs du monde entier connus sous le nom de banquiers, d'investisseurs et bien sûr de philanthropes. Ils ont infecté tous les niveaux de l'organisation de la société en excluant tous les aspects de la morale fondamentale.

Vous ne pouvez jamais résoudre aucun problème sans résoudre réellement ce problème juif. C’est la situation à laquelle le monde entier est confronté en ce moment. En effet, il est interdit à tout le monde de discuter de la cause profonde des problèmes du monde car ceux qui créent la masse monétaire contrôlent le comportement de tout un chacun dans le monde, car chaque individu se soucie avant tout de préserver ses chèques de paie.

Les personnes qui commettent les crimes sont les mêmes qui rapportent la nouvelle.

Tant que nous ne nous en rendons pas compte, nous resterons esclaves d'une fausse réalité, si nous restons en vie.

On ne pense pas, lorsqu’on est dans le coma

Quelqu'un qui prend un vaccin qui n'est pas un vaccin contre une maladie présumée qui ne tue qu'une infime partie de ceux qu'elle infecte [1] alors que les vaccins actuels ont déjà tué plus de personnes que tous les accidents vaccinaux de l'histoire - DÉJÀ! et ce n’est que le début - les gens qui font la queue pour se faire injecter méritent-ils de vivre? Méritent-ils de mourir [2]?

Les personnes responsables de ce gigantesque canular sont sûrement celles qui méritent de mourir. Mais ce n'est jamais comme ça que ça se passe.

Je suppose que si quelqu'un acceptait un vaccin expérimental pour une maladie dont il est impossible de prouver qu'elle existe réellement, il pourrait bien mériter de mourir simplement pour être mortellement stupide [2], mais je ne peux pas être le seul à le dire, et je ne le ferais pas, parce que toute notre culture est conçue pour nous tromper, à commencer par la croyance universelle que nous n'allons pas mourir si nous disons simplement les bons mots ou si nous suivons le bon prédicateur.

Le deal est que nous allons mourir et nous n'avons pas besoin d'un gouvernement tordu pour nous aider à atteindre cet objectif. Si vous ne faites pas face à cela, vous n'êtes pas confronté à la réalité, et la situation actuelle de panique totale dans le monde en découle directement.

Les Noirs exhortés à tuer les Blancs

Toute ressemblance entre les centres-villes dirigés par les démocrates américains et la boucherie anti-blanche qui se poursuit en Afrique du Sud n'est pas purement fortuite. Maintenant qu'ils préparent les États-Unis à la vente au rabais à la Chine, la nouvelle majorité démocrate cherche exactement ce type d’autorisation pour déposséder les blancs de leurs maisons.

Alors que les craintes grandissent que les dupes vaccinés propagent cette soi-disant grippe de Wuhan à d'autres, la prédiction de Sherri Tenpenny selon laquelle 50 millions de personnes mourront de ce vaccin qui n'est pas un vaccin. Bien sûr, les vidéos de Truth Unmasked ont déjà été éliminées, c'est pourquoi je les ai envoyées un peu partout si rapidement hier.

Des afflictions mystérieuses et inexplicables se produisent chez des personnes non vaccinées qui sont entrées en contact avec celles qui ont été vaccinées. Apparemment, cela arrive à des milliers de personnes.

Ce qui signifie que le vrai cauchemar ne fait que commencer.

Ce dont personne ne parle, c'est l'effet boule de neige. Lorsque vous commencez à empoisonner tout le troupeau, il est fort probable que personne ne survivra. Cela pourrait bien être le karma humain inévitable, la pénalité pour cette inconscience volontaire qui affecte tout le monde et a créé ce tourbillon qui fait tourner l'humanité dans les égouts.

La tempête de cytokines arrive [3]  

Méritez-vous de mourir?
Et que ferez-vous des riches hypocrites qui ont causé toutes ces destructions, souffrances et mort inutiles?
Sans parler de tous ces présentateurs gay de télévision payés par des juifs pour vilipender les blancs, et qui sont, non seulement ceux qui vous ont convaincu que Biden avait gagné les élections et que la guerre est bonne pour l'économie, mais qui vous ont fait prendre le maléfique vaccin!

Par John Kaminski
écrivain qui vit sur la côte du golfe de Floride, essayant constamment de comprendre pourquoi nous nous détruisons et identifiant un système de croyances corrompu comme le moteur de notre disparition.
http://johnkaminski.org

NOTES de H. Genséric

[1] Les chiffres officiels confirment : IL N'Y A PAS de pandémie COVID

[2] Jacques Attali : « La sélection des idiots se fera toute seule : ils iront d’eux-mêmes à l’abattoir. »

[3] cytokines. Hormones du système immunitaire, ces molécules polypeptidiques sont produites en réponse à différents stimulus. Elles sont impliquées dans la régulation des fonctions immunitaires, mais aussi dans l'hématopoïèse, l'hémostase. Les plus connues sont les interleukines (IL), les interférons (IFN), les facteurs de croissance hématopoïétiques (CSF), les facteurs de nécrose des tumeurs (TNF).
 http://

Des morts de Comirnaty

Les statistiques officielles du gouvernement de 12 pays –États-Unis, Inde, Brésil, Argentine, Inde, Chili, France, Allemagne, Royaume-Uni, Autriche, Italie, Danemark– qui ont été collectées et analysées au 19 avril 2021, montrent qu'il y a eu au total 2.485 décès parmi les personnes vaccinées avec le produit Pfizer/BioNTech. Ce qui correspond à un taux de mortalité moyen simple de 39,4 décès pour 1 million de doses administrées pour Pfizer: soit environ trois à cinq fois plus élevé que pour AstraZeneca et Johnson & Johnson.

http://

La plus grande vague de décès chez Pfizer a été enregistrée en Norvège, où leur nombre pour 1 million de doses administrées a atteint 143. Aux États-Unis, 1.134 personnes ont perdu la vie après avoir reçu une dose de Comirnaty, selon les données fournies par le CDC Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS). Ce dernier chiffre est 20 fois supérieur à celui du vaccin Johnson & Johnson. Les données du ministère mexicain de la Santé montrent également que Pfizer a beaucoup plus d'effets secondaires qu’AstraZeneca ou d'autres vaccins (au 17 avril, il y avait 2,08 cas d'effets indésirables graves pour 100.000 doses du Pfizer contre 1,56 cas pour l’AstraZeneca, et pour des cas supposément attribués à la vaccination, la différence est encore plus prononcée: 2,62 contre 0,38 pour 1.000 doses).

Posted: 26 Apr 2021 11:43 PM PDT

http://


Les jambes d'une femme se sont couvertes de cloques douloureuses remplies de sang, après sa vaccination AstraZeneca.

Sarah Beuckmann, de Glasgow, a initialement développé des symptômes pseudo-grippaux lorsqu'elle a reçu sa première dose du vaccin, le 18 mars.

Mais une semaine plus tard, elle a commencé à ressentir des picotement dans ses jambes et a remarqué une éruption cutanée autour de ses chevilles.

La femme de 34 ans s'est rendue à A&E alors que des ampoules douloureuses apparaissaient.

Elle a passé plus de deux semaines à l' hôpital de l'Université Queen Elizabeth à subir des tests, qui ont déterminé qu'elle avait fait une réaction au vaccin.

Sarah a dit qu'elle encouragerait toujours les gens à recevoir le vaccin, car elle sait que son effet secondaire était extrêmement rare.

Mais la maman, dont l'éruption cutanée s'est propagée à ses bras, son visage et ses fesses, veut que les gens soient conscients des changements que cela peut provoquer sur le corps et quoi faire s'ils ont une réaction extrême.

Elle a déclaré au Daily Record: "Je pense toujours que les gens devraient être vaccinés et le nombre de personnes qui l'ont été et qui n'ont pas eu de problèmes montre que c'est sans danger pour la plupart.

"Je veux juste que les gens sachent qu'il y a des réactions qui peuvent survenir et n'ignorent pas les éruptions cutanées.

"Ce n'est pas pour effrayer les gens, mais juste au cas où cela arriverait à quelqu'un d'autre, cela signifie qu'ils vont recevoir un traitement immédiatement."

Pour tenter de déterminer ce qui a déclenché l'éruption cutanée, les médecins ont effectué des tests de dépistage du VIH, de l'herpès et d'autres affections cutanées - mais les résultats sont tous revenus négatifs.  

Les médecins ont finalement décidé que le vaccin avait provoqué sa réaction, après avoir effectué deux biopsies.

Ils ont mis Sarah sous stéroïdes qui aident à sa guérison.

Sarah a déclaré: "J'utilise également actuellement un fauteuil roulant simplement parce que je ne peux pas marcher avec mes jambes bandées tous les jours et les ampoules sur la plante de mes pieds.

"À un moment donné, j'étais assis là à penser:« Vais-je me faire amputer les jambes?" parce que je ne savais pas ce qui se passait et, de toute évidence, c'est également nouveau pour le personnel de l'hôpital.

"J'étais à l'hôpital universitaire Queen Elizabeth et je ne peux rien reprocher à cet hôpital. Des aides signants aux consultants, tout le monde était absolument fantastique avec moi. Je n'aurais pas pu demander de meilleurs soins.

Le dermatologue, le Dr Emma Wedgeworth, a décrit la réaction de Sarah comme «extrêmement rare».

Elle a dit que les vaccins sont conçus pour activer le système immunitaire et que parfois une activation anarchique peut se manifester au niveau de la peau.

Un porte-parole du NHS Greater Glasgow et Clyde a ajouté qu'il était normal que les vaccins provoquent des effets secondaires potentiels, mais que ceux-ci "doivent être constamment équilibrés par rapport aux avantages "escomptés" dans la prévention de la maladie ''. 

Source 

4 commentaires:

  1. Ces vaccins mortels détruisent nos défenses immunitaires naturelles pour les remplacer par des cellules artificielles. l'être humain vacciné (sauf avec Spoutnik) devient ainsi un OGM. La dépopulation mondiale est en marche, reste à souhaiter qu'il restera assez de gens non intoxiqués.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est exactement ça .... Que se passera t-il lors des prochaines grandes vagues de grippes ou autres infections ?
      ... Plus de résistances naturelles !!!!

      Supprimer
  2. Hannibal, chers lecteurs, dans les Tontons flingueurs, Dumesnil alias le Mexicain meurt cinq minutes après sa piqure !
    https://www.youtube.com/watch?v=FJ-VtuUlJ4Q

    RépondreSupprimer
  3. Israël compte 9 millions d'habitants 2/3 sont vaccinés tous avec Pfizer. A ce jour il reste 3 millions de personnes non empoisonnées. Comme pendant la Shoa 6 millions de condamnés.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.