lundi 19 avril 2021

Bon coup de Moscou. Capture d'une équipe de la CIA préparant un coup d'état en Biélorussie

Un nouveau rapport « d'une importance particulière » du Conseil de sécurité russe ( SC ) circulant dans le Kremlin aujourd'hui note que le Chargé d'affaires par intérim Ukrainien, Vasily Pokotilo, a été informé de la décision d'expulser le consul d'Ukraine à Saint-Pétersbourg, Alexander Sosonyuk, de la Fédération de Russie; après que  le Service fédéral de sécurité ( FSB ) l'a attrapé en flagrant délit en train de tenter d'acheter à une officière de contre-espionnage du FSB, un enregistrement vidéo archivé du KGB montrant le sénateur américain Joe Biden, ivre, en train d'uriner sur une prostituée dans un hôtel de Moscou lors de sa visite en Union soviétique en 1979.

 

Belarus's leader upsets Vladimir Putin by cosying up to the West | The  Economist 

Suite à cette notification d'expulsion , le ministère ukrainien des Affaires étrangères a publié un avis indiquant: «Un haut diplomate de l'ambassade de Russie à Kiev doit quitter l'Ukraine dans les 72 heures, à compter du 19 avril ... Nous protestons vivement contre la détention illégale d'un employé du consulat général d'Ukraine à Saint-Pétersbourg le 16 avril et contre son ordre de quitter la Russie ... Nous excluons totalement les accusations portées contre le fonctionnaire consulaire ... Ces actions des autorités russes violent gravement la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961 et la Convention de Vienne sur les relations consulaires de 1963 et prouvent une fois de plus la politique d'aggravation avec l'Ukraine choisie par la Russie ».

Une réaction ukrainienne provocante à venir 48 heures après que Joe Biden a ordonné brusquement aux navires de guerre de la marine américaine de ne pas entrer dans la mer Noire et de menacer la Russie - un revirement brutal précédé par le président Poutine acceptant un appel téléphonique imprévu de Biden. Au cours de cet appel, le président Poutine a non seulement averti Biden que les navires de guerre américains entrant dans la mer noire seraient en danger d'être détruits par la Russie et devraient « rester à l' écart pour leur propre bien » . Le Président Poutine a aussi averti Biden de «faire preuve de prudence » car le FSB savait exactement ce que la CIA complotait.

Un avertissement non entendu par "Sleepy Joe" , comme en témoigne le fait qu'il a persuade son allié britannique d'annoncer que les navires de guerre de la Royal Navy naviguent vers la mer Noire en mai en solidarité avec l'Ukraine - ce qui a poussé le président Poutine à riposter en autorisant le FSB à commencer l'arrestation immédiate d' agents connus de la CIA et de publier l'annonce à la presse restreinte « LE FSB DE RUSSIE ENSEMBLE AVEC LE KGB DE LA RÉPUBLIQUE DU BÉLARUS A SUPPRIMÉ LES ACTIVITÉS ILLÉGALES DES CITOYENS DE LA RÉPUBLIQUE DU BÉLARUS ZYANKOVICH YURI LEONIDOVICH ET FEDUTA ALEXANDER IOSIFANNOVICH, UN COUP MILITAIRE AU BÉLARUS » dans lequel il révèle: 

Le Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie, de concert avec le Comité de sécurité de l'État de la République du Bélarus, à la suite d'une opération spéciale, a réprimé les activités illégales de Yuri Leonidovich Zyankovich , qui a la double nationalité des États-Unis et de la République de Biélorussie et Alexander Iosifovich Feduta , citoyen de la République du Bélarus, qui prévoyaient de mener un coup d'État militaire en Biélorussie selon un scénario élaboré de « révolutions de couleur » avec la participation de nationalistes locaux et ukrainiens, ainsi que l'élimination physique du président A. Loukachenko .

Selon les informations préventives reçues des partenaires biélorusses, dans les conversations privées de l'un des messagers Internet, les idéologues de l'opposition radicale biélorusse Zyankovich Y. et Feduta A. ont organisé une discussion sur le plan d'insurrection armée en Biélorussie et a décidé de tenir une réunion personnelle à Moscou en utilisant les mesures de secret dont ils disposaient avec des généraux opposés des Forces armées de la République.

À l' arrivée de Ziankovich à Moscou , et après des consultations aux États Unis et en Pologne , la réunion prévue a eu lieu dans un bureau séparé de l'un des restaurants de la capitale. 

Au cours de la réunion, les conspirateurs ont déclaré aux «généraux biélorusses» que pour la mise en œuvre réussie de leur plan, il était nécessaire d'éliminer physiquement pratiquement toute la haute direction de la république.

Ils ont détaillé le plan d'un coup d'État militaire, notamment la saisie de centres de radio et de télévision pour diffuser leur appel au peuple, bloquant les troupes internes et les unités de police anti-émeute fidèles au gouvernement actuel dans la capitale de la république.   Un arrêt complet du système électrique de Biélorussie était en  préparation afin d’entraver les actions du pouvoir et des forces de l’ordre.   On a supposé que certaines formations armées («partisans») se trouvaient sur les soi-disant «bases cachées».

Le but ultime était de changer l'ordre constitutionnel avec l'abolition de la présidence et l'imposition au pays d’un «Comité de réconciliation nationale».   Dans le même temps, Zyankovich envisageait de devenir le «conservateur» du parlement et du système juridique du pays , tandis que Feduta souhaitait s'engager dans une réforme politique et un travail idéologique.

Il est à noter que les opposants ont choisi le jour de la Parade de la Victoire à Minsk du 9 mai de cette année comme date du coup d'État militaire.

Après avoir documenté la réunion, les conspirateurs ont été arrêtés par les forces de sécurité russes et remis à leurs partenaires biélorusses.

En ce qui concerne Zyankovich et Feduta , les organes d'enquête de Biélorussie enquêtent sur une affaire pénale fondée sur un crime au sens de l'article 357 (complot ou autres actes commis dans le but de saisir le pouvoir de l'État) du code pénal de la République de Biélorussie .

Le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, a assuré avoir déjoué une tentative de « coup d’État » et d’« assassinat » le visant lui et sa famille, planifiée par les États-Unis, en annonçant l’arrestation de deux personnes avec l’aide de Moscou.

Selon M. Loukachenko :« Nous avons détenu le groupe, ils nous ont montré comment ils avaient tout planifié, je suis resté silencieux. Ensuite, nous avons découvert le travail de services de renseignement clairement étrangers, très probablement la CIA, le FBI », a assuré M. Loukachenko dans une vidéo diffusée par la présidence.

Et  il a déclaré: 

Les agents sont venus par vol des  États Unis.
Une autre chose qui me surprend, c'est pourquoi les Américains se comportent comme ça.   N'oubliez pas que personne, à l'exception des plus hauts dirigeants politiques, ne peut se charger de se débarrasser d'un président. Seulement eux, pas les services spéciaux.
Je vais vous en dire plus. Je suis reconnaissant à Poutine.
Quand il parlait avec Biden, il lui a posé cette question.   Biden a juste gargouillé et n'a donné aucune réponse.

Poutine m'a appelé et m'en a parlé à mon arrivée en Azerbaïdjan . 


Source : Russia Captures CIA Assassination Team Plotting May 9th Color Revolution

5 commentaires:

  1. Vivement un coup d'Etat aux USA monté enfin par le FSB ?

    RépondreSupprimer
  2. Les dirigeants occidentaux plutôt que de s'occuper des affaires de leurs pays s'ingèrent dans les nations étrangères.

    RépondreSupprimer
  3. Que les U.S.A arrêtent de chercher des puces à Poutine ! Sinon , la pauvre Europe Occidentale , prise entre 2 feux , sera une fois de plus un nouveau terrain d'affrontement , comme en 1914 et en 1940 .

    RépondreSupprimer
  4. Les Russes devraient mettre les auteurs capturés du coup d'etat dans la même cellule que Navalny

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.