mercredi 29 janvier 2020

Le Moyen-Orient pourrait détruire Trump


Le président Trump sera facilement acquitté lors du procès devant le Sénat. Cela peut se produire cette semaine et aucun témoin ne sera probablement appelé. Ce sera une victoire supplémentaire pour lui et s'ajoutera à l'effet de ses victoires dans les accords commerciaux et de l'état général de l'économie américaine. Ces facteurs devraient indiquer une solide victoire en novembre pour lui et le Parti Républicain au Congrès.
Mais voilà : il y a le Moyen-Orient, et le Moyen-Orient est un cimetière de rêves:
1. Irak. Les manifestations de rue en Irak contre l’alliance américaine s'intensifient. Il pourrait bien y avoir un million de personnes de Muqtada al-Sadr. La fureur chiite à propos de la mort de Soleimani est bien réelle. La conviction de Trump que dans un concours de volonté il l'emportera sur les chiites irakiens est une illusion, une illusion née de sa personnalité narcissique et de sa réticence à écouter des gens qui ne partagent pas ses illusions. Un gouvernement irakien hostile et des foules de rue rendraient la vie insupportable pour les forces américaines là-bas.
2. Syrie. La poignée de troupes américaines à l'est et au nord de l'Euphrate «gardant» le pétrole syrien du gouvernement syrien est dans une position précaire avec les Irakiens chiites derrière eux de l'autre côté de la frontière et un éventail hostile de l’armée syrienne, de Turcs, de djihadistes et potentiellement de Russes sur leurs devant et sur leurs flancs.
3. Palestine. Le "Deal du siècle" approche à grands pas. D'après ce que l'on sait de ses contours, l'accord tuera toutes les perspectives restantes pour un État palestinien et reléguera à jamais tous les Palestiniens (citoyens israéliens et simplement occupés) au statut d'ilotes.
En retour, l'accord offrira aux esclavagistes des pots-de-vin substantiels en aide financière. De toute évidence, Trump continue de croire que les Palestiniens sont des sous-hommes, des untermenschen. Il pense qu'ils vont vendre leur liberté. L'Autorité palestinienne a déjà rejeté cet accord. Leur réaction à l'imposition de ce régime sera probablement une autre Intifada.
Une combinaison des catastrophes qui peuvent émerger de ces facteurs, le Moyen-Orient pourrait bien retourner la base de Trump contre lui et ce résultat serait entièrement de sa propre faute.

1 commentaire:

  1. il y a les lèches-s/vettrumnatnyah qui font tout ce qui en leur ... pour payer essayer de passer la nième Nekba après celles de 1917 et 1948
    ALLAH ahfadhna min ahbabina...quant à nos ennemis on s’en charge

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.