lundi 6 janvier 2020

Piège "diplomatique": Soleimani tué lors d'une mission diplomatique en Irak pour recevoir une missive de Trump-Pompeo


Aucune interception magique n'était nécessaire, apprend-on maintenant de l'Irak, pour organiser l'assassinat de Soleimani. Nous apprenons maintenant que l'embuscade a été organisée par la voie diplomatique, en attirant Soleimani en Irak en lui promettant qu’il allait recevoir une offre de réduction des sanctions du président Trump.

Le général Qassem Soleimani a atterri en Irak pour rencontrer le Premier ministre Adel Mahdi, qui devait recevoir un message pour l'Iran de la part du président Trump. Il a plutôt été assassiné, et la note diplomatique du secrétaire d'État Michael Pompeo à l'envoyé iranien, Soleimani, était en fait une invitation à une embuscade mortelle. Méthode maffieuse.
Photo choc censurée:
le général Soleimani avec les troupes américaines en Irak
Esper et Pompeo ont menti à Trump

Soleimani s'est envolé de Damas et a été tué alors qu'il quittait l'enregistrement diplomatique à l'aéroport international de Bagdad.
L'Irak avait servi d'intermédiaire entre Téhéran et Washington, le général Soleimani jouant le rôle de représentant diplomatique de l'Iran.
Le gouvernement irakien avait demandé à Soleimani d'organiser et d'entraîner les forces qui avaient vaincu Daech, un processus qui se poursuivait comme il se poursuivait en Syrie en partenariat avec la Russie et la Turquie, dans le cadre de la Coalition d'Astana.
Trump menace l'Irak de «grandes sanctions» s'il est contraint d'abandonner les bases aériennes
Trump menace d'utiliser une base américaine en Irak pour bombarder Bagdad, détruire la production pétrolière irakienne ....
D'abord la Turquie, puis l'Irak et ensuite le Qatar, l'Amérique est expulsée du Moyen-Orient… il est temps de fabriquer plus de porte-avions… après tout, protéger et transporter ISIS autour du monde… et voler du pétrole est un travail difficile.
l'Irak devrait se préparer à des sanctions devant lesquelles celles imposées à l’Iran paraîtraient douces s’il devait expulser les troupes américaines sans couvrir d'abord les coûts d'une base aérienne équivalente, a déclaré le président américain Donald Trump.
«Nous avons une base aérienne extrêmement chère qui existe. Cela a coûté des milliards de dollars à construire, bien avant mon temps. Nous ne partirons pas à moins qu'ils ne nous remboursent pour cela », a déclaré Trump aux journalistes à bord d'Air Force One dimanche.
Les mesures punitives que les États-Unis sont prêts à infliger à leur prétendu allié dans la lutte contre l'État islamique seront encore plus sévères que les sanctions paralysantes déjà en vigueur contre Téhéran, a déclaré le président.
«S'ils nous demandent de partir, si nous ne le faisons pas de manière très amicale, nous leur imposerons des sanctions comme ils n'en ont jamais vues auparavant. Cela rendra les sanctions iraniennes gentilles »
L'avertissement de Trump à l'Irak intervient après que les députés irakiens ont adopté une résolution, défendue par le Premier ministre intérimaire du pays, demandant au gouvernement irakien d'expulser les troupes étrangères en annulant une demande d'assistance militaire auprès de la coalition dirigée par les États-Unis.
La résolution, adoptée ce dimanche, prévoit que certaines troupes étrangères pourraient rester en Irak à des fins de formation, mais le nombre d'instructeurs étrangers jugés nécessaires devrait être communiqué par les autorités irakiennes.
Trump promet de  détruire tous les sites culturels iraniens
Prenant exemple sur les idiots utiles de l’impérialisme et du sionisme que sont les terroristes islamistes sunnites, Trump a réitéré sa menace de détruire les sites culturels iraniens en représailles à de futures attaques potentielles de Téhéran, qui a promis de venger l'assassinat du général Qassem Soleimani, par les États-Unis.
Accusant l'Iran de "torturer" et de "mutiler" des soldats américains dans des attentats-suicides et en posant des bombes en bordure de route, Trump a laissé entendre que les attaques contre les troupes américaines justifient le fait que l’Amérique puisse impunément commettre des crimes de guerre –comme  la destruction du patrimoine culturel d'une nation :
"Ils ont le droit de tuer notre peuple. Ils sont autorisés à torturer et à mutiler notre peuple. Ils sont autorisés à utiliser des bombes en bordure de route et à faire exploser notre peuple. Et nous ne sommes pas autorisés à toucher leurs sites culturels? Cela ne fonctionne pas de cette façon. "
La déclaration de Trump samedi selon laquelle les États-Unis pourraient tirer sur 52 sites importants pour le peuple et la culture iraniens a suscité une controverse aux États-Unis, de nombreux critiques, car  l'administration Trump imiterait alors les méthodes de ses "adversaires déclarés", l'État islamique (qui  a endommagé et détruit des sites culturels d'importance mondiale en Syrie et en Irak.) et les Talibans qui ont commis les mêmes prédations en Afghanistan.
Les satanistes veulent la troisième guerre mondiale en Iran
Les satanistes qui ont littéralement créé le chaos en Irak, en Afghanistan, en Libye et en Syrie, applaudissent maintenant Donald Trump pour avoir assassiné le général iranien Qassem Soleimani.
Le nettoyeur et belliciste ethnique John Bolton a récemment déclaré:
«Félicitations à toutes les personnes impliquées dans l'élimination de Qassem Soleimani. Longtemps en préparation, ce fut un coup décisif contre les activités malveillantes de la Force Quds iranienne dans le monde entier. J'espère que c'est la première étape d'un changement de régime à Téhéran. »[1]
Bolton n'est pas à la Maison Blanche, mais il sourit certainement parce qu'il est témoin que Trump réalise réellement l'aspiration d'Israël. Ce qui est intéressant, c'est qu'en 2011, Trump était partout dans les médias pour attaquer Obama et dire qu'Obama voulait mener une guerre inutile avec l'Iran. Trump a alors déclaré:
«Notre président va déclencher une guerre avec l'Iran parce qu'il n'a absolument aucune capacité de négocier - il est faible et inefficace. Donc, la seule façon dont il pense qu'il va être réélu, et aussi sûr que vous êtes assis là, c'est de déclencher une guerre avec l'Iran. »[2]
En 2012, Trump a de nouveau déclaré: «Ne laissez pas Obama jouer la carte de l'Iran pour déclencher une guerre afin d'être élu - faites attention , Républicains!» [3] En 2013, Trump n'a pas du tout pu fermer sa grande gueule: "Je prédis que le président Obama attaquera l'Iran à un moment donné pour sauver la face!" [4]
Obama n'avait aucune intention d'attaquer l'Iran. En fait, il a toujours affronté le régime israélien, l'entité même qui continue d'envoyer de précieux soldats américains mourir au Moyen-Orient. Obama a été le premier président de l'histoire à qualifier ouvertement le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de personne sans valeur et méprisable. “a chickenshit.”[5].
Alors maintenant, Trump fait exactement ce qu'il pensait qu'Obama avait l'intention de faire. Alors pourquoi les États Sionistes d'Amérique (Zionist States of America) ont-ils assassiné Qassem Soleimani? Eh bien, ils essayaient de sauver «des centaines de vies américaines» [6]! Trump a déclaré:
«Le général Qassem Soleimani a tué ou gravement blessé des milliers d'Américains sur une longue période, et complotait pour en tuer beaucoup plus… mais il s'est fait prendre! Il était directement et indirectement responsable de la mort de millions de personnes, y compris du grand nombre récent de manifestants tués en Iran même. »[7]
Quelqu'un peut-il donner à Trump une copie de On Bullshit (sur les conneries) de Harry G. Frankfurt? "L'une des caractéristiques les plus marquantes de notre culture est qu'on y trouve tellement de conneries", écrit Francfort. "Tout le monde le sait." [8]
Trump sait qu'il est une marionnette du régime israélien et qu'il essaie de plaire à ses maîtres. Il sait qu'aucun Américain sérieux ne soutiendrait une autre guerre au Moyen-Orient. Il sait que la guerre en Irak coûtera aux États-Unis au moins six mille milliards de dollars. Mais il doit obéir aux pouvoirs sataniques d'Israël. Il doit provoquer l'Iran afin que les États-Unis trouvent une excuse pour une autre guerre. En fait, dès que le général a été assassiné, Benjamin Netanyahu est rapidement monté sur le podium politique et a déclaré que Trump avait fait du bon travail, car il avait agi «rapidement, avec force et de manière décisive».
Mais Israël et les États-Unis peuvent regretter une telle décision car la Russie, la Chine et la France ne sont pas satisfaites. De plus, l'activité diabolique de Trump provoque une réaction massive dans le monde, et il semble que les responsables israéliens et leurs marionnettes aux États-Unis n'étaient pas prêts pour cette réaction.
Gardez à l'esprit que les dirigeants iraniens ont toujours sympathisé avec les Américains, malgré le fait que l'establishment anglo-américain a renversé un président iranien démocratiquement élu du nom de Mohammad Mosaddegh en 1953. [9]
Par exemple, juste après l'attaque du 11 septembre, ce sont les dirigeants iraniens eux-mêmes qui ont proposé de s'associer à l'armée américaine pour lutter contre le terrorisme. Les États-Unis ont toutefois rejeté l'offre généreuse. [10]
De plus, l'Iran, contrairement à l'Amérique, n'a jamais eu pour mission d'envahir des pays et de détruire le tissu moral et politique de ces pays. Nous savons déjà à quel point la guerre en Irak a été catastrophique. [11]
Ainsi, lorsque Khamenei déclare que l'Amérique est «mauvaise et méchante», il se réfère à la manifestation d'une idéologie diabolique qui est venue enrouler sans doute la planète entière [12]. Il ne fait nullement référence au peuple américain. Khamenei a même dit très clairement aujourd'hui que «Mort à l’Amérique» n'a rien à voir avec l'Américain moyen, mais a tout à voir avec l'idéologie sioniste, qui cherche à pressuriser la planète entière. Cette politique a été étoffée en 1979 [13] et elle est toujours d'actualité. L'ayatollah Khomeini postulait alors:
«Il n'y a aucun crime que l'Amérique ne commettra pas afin de maintenir sa domination politique, économique, culturelle et militaire sur les parties du monde où elle prédomine. Elle exploite les peuples opprimés du monde au moyen des campagnes de propagande à grande échelle qui sont coordonnées pour lui par le sionisme international.
«Au moyen de ses agents cachés et perfides, elle aspire le sang des peuples sans défense comme si elle seul, avec ses satellites, avait le droit de vivre dans ce monde. L'Iran a essayé de rompre toutes ses relations avec ce grand Satan et c'est pour cette raison qu'il fait face maintenant à des guerres qui lui sont imposées. »
Le «sionisme international» est une description appropriée de ce qui se passait alors. Comme je l'ai déjà suggéré, les États-Unis et l'Angleterre avaient déjà renversé un président démocratiquement élu en Iran en 1953, et les deux pays se développaient de manière agressive au Moyen-Orient pour maintenir en vie un empire diabolique.
L'ayatollah Khomeiny a tenté de résoudre le problème du «sionisme international» en faisant appel à l'unité musulmane. Mais c'était encore un autre problème parce que des pays comme l'Arabie saoudite se prosternaient déjà devant le «sionisme international». Comme le dit E. Michael Jones,
«Au moment même où il a invoqué l'unité islamique, Khomeiny a été forcé d'admettre que l'islam était en train de se diviser en deux factions en guerre. La grande bataille culminante de la croisade anti-communiste a masqué cette scission pendant des décennies, mais maintenant, alors que les guerres intra-islamiques font rage au Yémen et en Irak, Khomeiny s'est montré plus un prophète qu'un politicien capable de réaliser l'unité islamique. Dans les deux cas, le Grand Satan exacerbait la division comme moyen d'atteindre des objectifs géopolitiques. »[14]
Khomeiny a manifestement allumé un projecteur prophétique qui, encore une fois, est toujours d'actualité. Le «sionisme international» aspire toujours le sang de pratiquement toutes les nations de la terre à travers des activités secrètes, l'espionnage et des moyens trompeurs. [15] Et en rejetant métaphysiquement l'ordre moral et politique et en embrassant le chaos et la destruction, le sionisme international est essentiellement devenu le satanisme.
Ce principe a été exprimé par saint Athanase, qui a postulé que toute idée métaphysique qui nie ontologiquement le Logos et sa place centrale dans l'univers finira par être satanique. Dans un univers satanique, ce qui est vrai est en fait un mensonge et ce qui est un mensonge est par définition vrai. Le régime israélien et ses marionnettes aux États-Unis représentent le satanisme. Trump est l'un de leurs prédicateurs. En bref, une «allégeance active à Satan» est l'idéologie politique des États-Unis, de l'Arabie saoudite et même d'Israël, en particulier lorsqu'il s'agit de traiter des questions importantes au Moyen-Orient.
Khamenei a ajouté que tant que la politique étrangère des États-Unis demeurerait «mauvaise et méchante» [16], l'Iran et ses dirigeants continueraient de scander la mort à ceux qui perpétuent le nettoyage ethnique pratiquement partout au Moyen-Orient. Les représentants du mal au Moyen-Orient, dit Khamenei, ne sont autres que Donald Trump, John Bolton et Pompeo. [17] Khamenei a continué: «Les États-Unis sont l'incarnation du mal, mais se plaignent toujours lorsque vous scandez « Mort à l'Amérique ». [18]
Les États-Unis sont l'incarnation du mal parce que les politiciens ont adopté un principe essentiellement talmudique qui dit essentiellement que les guerres perpétuelles et le nettoyage ethnique au Moyen-Orient et ailleurs sont bons pour l'Amérique, malgré la preuve du contraire.
Hannibal GENSERIC

6 commentaires:

  1. Et leur argent est à Genève Zurich Zug Lausanne....

    RépondreSupprimer
  2. Et leur fortune est amassé à GEneve, Zürich Zug Lausanne....

    RépondreSupprimer
  3. Une organisation qui n'est utile que lorsqu'elle est appelée à servir ses maîtres. Les membres bien-aimés de Loubavitch avaient déclaré que s'ils devaient s'effondrer, ils effondreraient le monde avec eux. Cependant, ils sont au bord de l'effondrement, de l'Amérique en faillite, de la fin du nouvel ordre mondial, d'une multipolarité mondiale etc ...
    La configuration du monde actuel ne leur convient plus et accélère également leur effondrement, la puissance de la Russie de la Chine, la Route de la soie etc ... autant de faits qui répondent à leur ambition la plus profonde: "précipiter le retour de leur Messie". Loubavitch est l'une des sectes sionistes les plus influentes au monde et contrôle les structures des États-Unis et au-delà ... Si nous nous basons sur cet angle de vue, nous pouvons facilement comprendre les raisons pour lesquelles ils essaient d'allumer la mèche avant leur fin, interprétée comme une sorte de rédemption. C'est la seule raison qui explique cette augmentation perpétuelle des tensions, consistant à transformer même l'eau en carburant. Nous avons pu voir à plusieurs reprises comment les attaques ont été organisées pendant les périodes de détente afin qu'il n'y ait pas de détente, (par exemple Abe dans Iran Vs pétroliers). Ce que nous vivons actuellement est extrêmement dangereux et ne se limite pas du tout aux intérêts politiques, mais à un renversement cataclysmique du monde par tous les moyens. Soleimani en était le dernier exemple, mais si cela ne suffit pas, il y en aura un autre, encore une fois visé ci-dessus car il n'y a pas de limite quand l'enjeu et le but signifient pour certains la fin. Ce sont eux, dans les coulisses, qui ont gouverné le monde et qui ont utilisé des marionnettes politiques au point de perdre ce pouvoir et ils brûlent actuellement leurs dernières cartouches.
    Si l'Iran ne riposte pas, cela ne changera rien! Il y aura un autre événement jusqu'à ce qu'il s'agisse de représailles, rien n'arrêtera cette machine maléfique. Pourquoi la nation iranienne? Parce qu'il représente un gigantesque bastion dans le plan de développement de la Chine et de la Russie. En touchant l'Iran, c'est l'activation du détonateur. À mon avis, que ce soit aujourd'hui, demain ou après-demain, le conflit est devenu inévitable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'américain d'aujourd'hui est le fruit du brigant français,du voleur italien,du malfaiteur anglais ,de l'imposteur espagnol,du trafiquant portugais, du voyou scandinave la plupart juif qui ont débarqué sur ce continent et qui ont transmis leurs gènes malefiques à des gens comme Trump Pompeo et toute la race blanche des USA. On ne peut attendre d'eux que des actes sataniques .

      Supprimer
  4. Donc,l'esprit du mal qui a toujours cause le Malheur,Chaos,déstabilisation et Génocide au monde est Israël ,les USA ne sont que leurs exécutants,donc l'entité Israélienne doit être effacée de la Carte ,et cela Grâce a l'Iran très prochainement, dès 2022 cet esprit du mal aurait cessé d'exister

    RépondreSupprimer
  5. peut-etre ke la GUERRE sera tres courte et kisrael et usa seront anéanti par la RUSSIE ET LA CHINE .une fois pour toute.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.