lundi 26 octobre 2020

La dure leçon du Karabagh: l’Armée Arménienne défaite par une nuée de drones…

Les forces armées arméniennes ont subi de très lourdes pertes au Haut Karabagh. Le rôle des drones turcs et israéliens a été déterminant mais non décisif dans la déroute arménienne. Les Russes reprochent au leadership arménien son ralliement à l’Occident et ne pardonneront jamais ce tropisme qu’ils assimilent à une trahison.

Strategika 51La dure leçon du Kara Bagh: l'Armée Arménienne défaite par une  nuée de drones…Une perspective russe (Anglais) 

La leçon du conflit du Haut Karabagh est à enseigner dans toutes les écoles militaires du monde. Ce conflit marque la montée en puissance des drones de combat et la pertinence pour des pays pauvres de garder une force aérienne formée par des avions à turbo-propulseurs légers, peu onéreux et peu rapides mais capables d’échapper aux radars adverses et d’emporter des missiles et des projectiles intelligents. Il ne sert à rien de maintenir des escadrilles de chasseurs-bombardiers dernier cri si on peut parvenir au même résultat ou mieux avec des avions simples à hélices.

Le conflit au Haut Karabagh a démontré l’extrême vulnérabilité de l’artillerie et des véhicules blindés aux drones d’attaque emportant des munitions antichar mais également aux drones kamikazes.

 Arménie

D’un point de vue politique, ce conflit reflète un des fondements de la nouvelle stratégie de Bakou, lourdement influencée par celle de la Turquie, selon laquelle ce conflit gelé ou à somme nulles ne peut être résolu que par la force militaire brute. La Russie aurait pu changer le cours de ce conflit mais Moscou a décidé d’observer tout en négociant avec la Turquie d’un compromis. C’est une sanction indirecte pour les élites arméniennes ayant fait le choix de l’Occident.

Enfin, ce conflit reflète la nouvelle réalité de ce que seront les conflits des cinq prochaines années. Il a été observé de très près par les militaires russes et iraniens présents aux frontières mais également chinois. Le drone de combat vient faire son entrée dans le domaine de la guerre et sortir de l’emprise des opérations clandestines du renseignement. Ce n’est qu’un début. La sophistication de l’avionique embarquée et des armes offre un avenir assuré aux robots dans la conduite des guerres futures contre les humains au sol. 
Source : Strategika-51
 
Armenia And Azerbaijan Boast Their Military Successes Amid Another Failed Ceasefire As Turkish Proxies Suffer From Russian Strikes In Syria 

L'Iran est prêt à intervenir à tout moment dans le conflit du Karabakh.

Le Corps des gardiens de la révolution islamique d'Iran a commencé un transfert d'urgence de ses chars T-72S vers les frontières avec l'Azerbaïdjan et le Karabakh. Nous parlons d'au moins 30 véhicules de combat, qui constituent une force très importante, d'autant plus qu'il y a déjà environ 40 chars ici. Ces actions de l'Iran sont associées à la volonté de Téhéran d'intervenir dans le conflit au Karabakh.

À l'heure actuelle, l'Iran a déployé au moins 70 chars et plus de 30 obusiers de campagne près de ses frontières nord, se préparant manifestement à un conflit armé à grande échelle. Considérant le fait que l'Azerbaïdjan contrôle déjà la frontière entre l'Iran et le territoire du Karabakh, les experts n'excluent pas que Téhéran puisse s'opposer à l'Arménie, mais uniquement en cas d'attaques d'Erevan et en cas de chute d'obus sur le territoire de la République islamique.

D'autre part, les chars iraniens sont situés directement à l'arrière de l'armée azerbaïdjanaise, à cet égard. il est également possible que Téhéran soit prêt à soutenir l'Arménie, même si pour le moment la république islamique adhère à la neutralité dans ce conflit.

Il n'y a pas de déclaration officielle de l'Iran à ce sujet, cependant, il a été précédemment signalé qu'au moins 70 missiles sont tombés sur le territoire de la République islamique à la suite d'une frappe infructueuse de l'une des parties au conflit.
Source : avia.pro

 

3 commentaires:

  1. Avoir raison mort ce n'est pas la solution. Le pire qui est écrit dans les livres religieux n'est pas forcément une nécessité.

    RépondreSupprimer
  2. auj cest tjr l'armée des lâches qui gagne

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.