lundi 26 octobre 2020

Les kleptocrates juifs ont pillé la plus grande banque d'Ukraine. L'or ukrainien, syrien, irakien et libyen a-t-il également été volé?

À la mode typique, une autre histoire inexplicablement bizarre émerge d'un accord conclu entre les États-Unis et son croque-mitaine «ISIS» (ISIL / Daech) dans lequel Washington a reçu des quantités massives d'or volé en échange d'un passage sécurisé aux membres du groupe en Syrie. Cela rappelle une autre opération de vol en or qui aurait eu lieu en Ukraine il y a six ans. Peu de temps après le coup d'État soutenu par le Syndicat du crime à Kiev, un convoi de quatre camions et deux minibus de fret, chargés d'or, est arrivé à l'aéroport Boryspil de Kiev aux petites heures du matin. Une bande d'agents a chargé un avion de caisses lourdes et l'avion s'est ensuite envolé.


L'accord a donné aux États-Unis «des dizaines de tonnes d'or que l'organisation terroriste avait volées», a rapporté Sputnik le 27 février 2019, citant l'Agence de presse arabe syrienne (SANA). Le butin a été évalué à 50 tonnes. Une partie était de l'or syrien, mais une grande partie était irakienne. En échange, les forces américaines auraient fourni un passage sûr aux terroristes et à leurs chefs de file retranchés dans des cachettes dans la province orientale de Dayr al-Zour.

Des soldats américains "réparent ''
la porte plaquée or du palais de Saddam

Cela rappelle une autre opération de vol en or qui aurait eu lieu en Ukraine il y a six ans. Peu de temps après le coup d'État soutenu par le Syndicat Juif [1] du crime à Kiev, un convoi de quatre camions et deux minibus chargés d'or est arrivé à l'aéroport Boryspil de Kiev aux petites heures du matin. Une bande d'agents noirs a chargé un avion de caisses lourdes et l'avion s'est ensuite envolé.

Des rumeurs ont émergé selon lesquelles la réserve officielle d'or de l'Ukraine avait été «transportée aux États-Unis», mais il n'y avait aucune confirmation officielle du nouveau gouvernement de kakistocratie quant à savoir s'il y avait une opération et ou où l'or partait. Il n'y avait pas non plus de confirmation officielle du destinataire. Comme d'habitude, ceux qui ont remis en question l'incident ont été ridiculisés comme des «théoriciens du complot». Des éléments de l'histoire peuvent être glanés ici .

Pendant ce temps, alors que la monnaie ukrainienne, la hryvnia, s'est effondrée, la banque centrale a dûment signalé 42,3 tonnes d'or dans sa chambre forte. Puis, soudainement, le chef de la banque centrale ukrainienne a laissé entendre dans une interview télévisée que les coffres étaient vides.

Le mystère de l'or ukrainien

La question se pose: les nouveaux kakistocrates d'Ukraine ont-ils conclu une sorte d'accord non transparent avec les psychopathes de la Cabale? Ou les kleptocrates psychopathes du Syndicat du Crime ont-ils simplement eu accès aux coffres-forts et ont-ils été autorisés à piller l'or? De la suite de ces histoires, j'ai appris à m'attendre au pire, donc cette dernière hypothèse est ma théorie. Je ne pense pas que l'or de l'Ukraine soit entre des soi-disant «mains officielles».

Selon l'une des versions de la rumeur, ce n'est pas seulement l'or monétaire qui a été retiré du pays, mais des objets de valeur culturelle et historique. C'était aussi de l'or, ce qu'on appelle l'or scythe. Oui, et voici ce mécanisme de pillage familier du FMI: Washington a promis d'aider Yatsenyuk «le Yid», la marionnette de Goldman Sachs,  à obtenir un prêt du FMI , et l'or scythe a été utilisé pour remplir la fonction de sécurisation du crédit futur. La valeur des objets culturels volés dépasse de loin la valeur de l'or dont les objets sont fabriqués et atteint jusqu'à 20 milliards de dollars. Sans aucun doute, quelqu'un quelque part dans le Syndicat du crime a fait une bonne affaire.

Le mystère des comptes gelés de la Libye

Quelque 10 milliards d'euros de fonds publics libyens, gelés dans le cadre des sanctions contre le cercle intime de feu Mouammar Kadhafi, ont mystérieusement disparu d'une banque belge entre 2013 et 2017, selon les médias locaux.

En novembre 2013, quatre comptes Euroclear Bank appartenant à la Libyan Investment Authority (LIA) et à sa filiale Libyan Foreign Investment Company (LFICO) à Bahreïn et au Luxembourg contenaient quelque 16,1 milliards d'euros d'actifs gelés. Cependant, lorsque les autorités ont tenté de saisir les fonds en 2017, il s'est avéré qu'il ne restait qu'un peu plus de 5 milliards d'euros dans ces comptes, a révélé une enquête de l'hebdomadaire Le Vif .

Les kleptocrates juifs ukrainiens vident le placard

L'Ukraine et son peuple ont un grave problème de kleptocratie juive et de kakistocratie. Cela s'est manifesté le 19 décembre 2016, lorsque les Ukrainiens se sont réveillés pour apprendre que la plus grande banque du pays, PrivatBank, venait d'être nationalisée après que ses deux propriétaires aient utilisé l'argent des déposants pour bâtir un empire commercial et distribué l'argent entre les organisations juives en Europe. La couverture à ce sujet était, bien évidemment, inexistante en Occident où, parait-il, la presse est libre, surtout de ne rien dévoiler de compromettant sur les juifs .

PrivatBank était la plus grande banque d'Ukraine avec 20% du secteur et 53 milliards de dollars d'actifs. Les abus et la criminalité impliqués sont ahurissants

La part des «créances douteuses» du portefeuille de PrivatBank a été évaluée à 97% par le «régulateur» et à 80% par les acteurs du marché. Environ  97% des prêts aux entreprises de PrivateBank étaient allés à des sociétés liées à ses deux propriétaires et principaux actionnaires, Gennady Bogolubov et Igor Kolomoisky . Les prêts aux citoyens ordinaires et aux petites entreprises étaient presque inexistants.

Étonnamment, le principal intervenant de la banque, Ihor Kolomoyskyi, la deuxième personne la plus riche d'Ukraine, n'a soulevé aucune objection. Kolomomoyski était autrefois le gouverneur de l'oblast de Dnipropetrovsk mais avait quitté le pays. Il est bien connu pour ses relations. La société suisse Swissport a accusé Kolomoysky de confiscation illégale de sa participation majoritaire dans sa filiale ukrainienne. En outre, les autorités de Crimée ont accusé Kolomoyskyi d'avoir pillé les dépôts bancaires de 200.000 Criméens.

Une affaire pénale contre Kolomoysky a été ouverte en Russie en janvier 2016, où il est accusé d'avoir organisé des meurtres et d'utiliser des méthodes de guerre interdites. Le président russe Vladimir Poutine a décrit Kolomoyskyi comme un «escroc unique».

Kolomoysky et Gennady Bogolubov sont une force financière motrice au sein de la communauté juive européenne. Le premier est le père fondateur du Parlement juif européen.

Dans un modèle de donateur similaire aux piliers des opioïdes d'Oxycontin, les Sacklers , Bogolubov peut être vu dans le clip ci-dessous se vanter à la Conférence internationale de Shluchim de ses dons d'une valeur de plusieurs millions d'euros à la communauté juive. Et il a même plaidé pour plus d'argent auprès du public dans la vidéo .

Jewish Kleptocrats Looted Ukraine's Biggest Bank. Was Ukrainian, Syrian,  Iraqi and Libyan Gold Stolen, Too? | Winter Watch

Cette scène incontournable doit être vue pour être crue.

Lire: L'affaire Alexandre Stavisky: un escroc juif immigré qui a abattu 2 premiers ministres français

Ces kleptocrates ont mené une escroquerie à l'importation qui a transféré illégalement 2 milliards de dollars à l'étranger au cours des deux années précédant la faillite de la banque. Le président ukrainien Petro Porochenko ne semble pas vouloir poursuivre les tristement célèbres propriétaires de la banque. En fait, juste un jour après la nationalisation de PrivatBank, ses pertes ont été compensées par un amendement au code des impôts. L'amendement réduit de près de moitié les taxes d'exploitation des champs pétrolifères ukrainiens. Kolomoyskyi détient toujours une part importante dans l'industrie pétrolière ukrainienne.

Jewish Kleptocrats Looted Ukraine's Biggest Bank. Was Ukrainian, Syrian,  Iraqi and Libyan Gold Stolen, Too? | Winter Watch 

Les politiciens ukrainiens, comme Porochenko, dépendent du groupe de médias Kolomoyskyi pour leur réélection [2]. Les seuls perdants de cet accord sont déjà les pauvres goyim Ukrainiens, qui ont été pillés pour payer les problèmes de la banque grâce au financement de sauvetage de la Banque nationale d'Ukraine.

Le FMI maintient l'Ukraine en laisse par l'esclavage de la dette. Le FMI émet un nouveau prêt de 3,9 milliards de dollars (auparavant 5,5 milliards de dollars) pour payer la nationalisation de la banque. Le retard de ces décaissements de prêts était la démence utilisée par Joe Biden pour évincer l'un des rares procureurs honnêtes que l'Ukraine ait jamais eu.

Ce qu'ils ne vous ont pas dit sur Ukrainegate et Joe Biden corrompu en phase terminale

Incroyable coïncidence selon laquelle le fils de Nancy Pelosi a également des relations commerciales avec l'Ukraine

La dette extérieure de l'Ukraine continuera d'augmenter. En réalité, il n'y a pas de lutte contre la corruption, car tous les suspects habituels au pays et à l'étranger travaillent sur ce pays pauvre, triste et malheureux et ses habitants sans aucune fin en vue.

Les «supporters internationaux» ukrainiens ont exigé la nationalisation de PrivatBank. La décision de l'État a été accueillie favorablement par le FMI, le G7 et l'Union européenne. Bien sûr, ces suspects habituels ont plus de dettes pour commettre la dernière arnaque. L'histoire de l'Ukraine suggère qu'après la nationalisation, la banque sera probablement vendue à bon marché aux mêmes oligarques lavage-rinçage-répétition, privatisation-gains / nationalisation-pertes.

Le 18 décembre 2016, la banque a été nationalisée par le gouvernement ukrainien pour protéger ses 20 millions de clients et préserver «la stabilité financière du pays». Un audit médico-légal a montré que la banque avait fait l'objet d'une fraude à grande échelle et coordonnée avant la nationalisation, entraînant des pertes d'au moins 5,5 milliards de dollars. En juillet 2017, les auditeurs de la banque, une filiale ukrainienne de Price Waterhouse Coopers, ont vu leur licence d'audit révoquée pour sa prétendue «vérification d'informations financières déformées».

Kolomoyskyi, de son côté, non seulement continue de  voler librement, mais utilise une technique de promesses vides pour garder intacts ses autres actifs ukrainiens. Il s'est engagé dans un plan triennal de remboursement de 5,3 milliards de dollars américains de prêts d'initiés louches pour couvrir les pertes de la PrivatBank. Compte tenu de l'histoire du transfert des obligations financières de Kolomoiskyi envers l'État, de ses vastes participations dans les compagnies aériennes, les médias et le pétrole, et ses vastes relations politiques, beaucoup restent sceptiques quant à savoir si l'oligarque rendra l'argent et si le pouvoir des kleptocrates sera contré.

Selon Forbes, un certain nombre d'autres copains qui ont obtenu un crédit de PrivatBank - dont Natel, Zebrina et Palmira Trading - ont déjà entamé une procédure de faillite. Les déposants de PrivatBank ne peuvent pas retirer de devises. L'énorme recapitalisation de PrivatBank conduira à une nouvelle dévaluation de la hryvnia et augmentera l'inflation.

Pour mettre en perspective le programme de sauvetage de plusieurs milliards de dollars, l'ensemble des réserves de change du butin de l'Ukraine avant la PrivatBank se situait entre 16 et 24 milliards de dollars. En conséquence, deux oligarques juifs ukrainiens ont réussi à drainer, ou voler, un tiers du total de la réserve de devises de l'Ukraine, rendant le pays extrêmement vulnérable aux attaques spéculatives.

Source : Jewish Kleptocrats Looted Ukraine’s Biggest Bank. Was Ukrainian, Syrian, Iraqi and Libyan Gold Stolen, Too?

NOTES de H.G.

[1] La mafia juive, c’est «la vraie mafia»

[2] En voulant s’arrimer à l’Occident, l’Ukraine a surtout acquis les tares de celui-ci : nul ne peut y être élu sans le soutien de l’argent juif. Cet argent juif provient de la poche des contribuables goyim. Ainsi en est-il aux USA (Trump, et tous les autres , en France (Macron, Sarko, Hollande, Giscard, Pompidou), en Grande Bretagne, en Allemagne, etc.

VOIR AUSSI :

-   L'armée américaine vole 2,13 milliards de dollars d'or en Syrie dans le cadre d'un accord avec l'Etat Islamique

-   France. Seif al-Islam Kadhafi : « j’ai des preuves solides contre Sarkozy »

-   Sarkozy, l’OTAN et l’or de Kadhafi

-   L'ex Premier Ministre libyen: Sarkozy a bien reçu 50 millions d'Euros pour sa campagne de 2007

Hannibal Genséric

2 commentaires:

  1. L'Amérique fait comme Hitler. Elle vole l'or des pays conquis. Une autre méthode soutenir un candidat pour la présidence d'une nation. Celui-ci en place la facture arrive. Sarkozy élu, il vendit 1/5 de l'or de la banque de France aux USA à un prix bradé. Perte pour l'Etat Français 26 milliards d'euros.

    RépondreSupprimer
  2. Cela n'excuse rien mais Hitler était en guerre déclarée pas les USA...Eux volent même l'or de leurs alliés!Ou à ceux qui ont l'impudence de leur résister. Je ne parle pas des ressources pétrolières,gaz, etc etc...

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.