mardi 20 octobre 2020

Si vous preférez Israël à votre pays, votez Trump

Une récente interview avec le principal conseiller juif et directeur de campagne de Trump révèle une vérité choquante: si vous votez pour Trump, vous votez en fait pour Israël et pour la suprématie juive.

Trump présente à son suzerain Netanyahou
la clé d'or de la Maison Blanche lors d'une cérémonie écœurante
( voir la vidéo de 3 minutes ici )

Hier, en surfant sur Internet, je suis tombée sur un lien sur un article explosif de Jackson Richman (15 octobre) sur le site Algeimeiner. Cela comprenait une interview entre le site Web Algeimeiner et Boris Epshteyn (prononcer "Epstein'' avec un "sh'', comme le maître chanteur pédophile, agent du Mossad et ami de Trump et de Bill Clinton [1]), conseiller stratégique clé pour la campagne électorale 2020 du président américain Donald Trump. [2]

Epshteyn est l'un des principaux conseillers juifs du président Trump, la cheville ouvrière de sa campagne électorale. Il a un accès direct au président à tout moment. Il a été la personne-ressource de la campagne électorale pour la sensibilisation des juifs, par le biais de la coalition «Jewish Voices for Trump», qui a été mise en place en septembre il y a seulement quelques semaines. Ici, l'intervieweur du site Algeimeiner s'entretient avec Boris Epshteyn par téléphone. L'interview a eu lieu la semaine dernière (le 7 octobre) et a été éditée par souci de concision et de clarté par l'éditeur du site lui-même.

Cette interview est de la pure dynamite et j'ai l'intention d'en citer longuement quelques passages. L'original peut être lu ici .

L'interview prouve de manière concluante ce que je soupçonne déjà depuis un certain temps: que Trump, loin d'être une « marionnette sioniste» comme le prétendent ses critiques les plus durs, y compris moi-même, soutient en fait Israël parce qu'il l'aime [et parce qu’il est crypto-juif, honteux de l’avouer]. Profondément et sincèrement. Il n'y a aucune coercition ici, l'obligeant à soutenir Israël à contrecœur et contre sa volonté. Aucune pression, aucune trace de chantage - bien qu'il soit largement soupçonné que le Mossad a la marchandise sur lui via le scandale pédophile Jeffrey Epstein [1].

Au contraire, c'est une histoire d'amour passionnée entre un président américain (raciste et d’extrême droite) et le peuple juif (pratiquant un apartheid officiel et méprisant les goyim) qu'il adore vraiment. Cœur et âme. Si vous aussi, vous partagez l'engouement de Trump pour Israël et le peuple juif, alors Trump est votre homme. Sortez et votez pour lui le 3 novembre, ne serait-ce que pour le bien d'Israël.

Tel est le message de cette interview électrisante que je suis sur le point de vous citer textuellement.

Boris Epshteyn : «Trump est le président le plus pro-israélien de l'histoire de ce pays. »
Trump : Je suis la meilleure chose qui puisse arriver à Israël

L'intervieweur du site JNS commence par demander: «Pouvez-vous décrire votre parcours, en particulier d'où vous venez et comment votre identité joue un rôle dans la campagne de réélection du président américain Donald Trump?»

Boris Epshteyn répond franchement, sans tenter de dissimuler son impressionnante origine juive: «Je suis originaire de l'ex-Union soviétique», nous dit-il. «Je suis venu ici en 1993 depuis Moscou. Nous étions des réfugiés juifs. C'était la période des oligarques juifs, lorsque les prédateurs des Juifs russes en haut lieu volaient les ressources de la Mère Russie avec l'aide de leur président ivrogne, Boris Eltsine [3].

Boris Epshteyn poursuit en douceur: «J'ai travaillé sur la campagne John McCain, j'étais un substitut de la campagne Mitt Romney, puis j'étais un partisan, puis un substitut puis un conseiller principal supervisant les messages de substitution sur la campagne Trump 2016. J'étais directeur de la communication pour l'inauguration, directeur adjoint de la communication à la Maison Blanche. J'étais le commentateur politique en chef chez Sinclair Broadcast Group, et maintenant je suis le conseiller stratégique de la campagne Trump, et je suis coprésident de «Jewish Voices for Trump».

Un CV impressionnant, certes. M. Epshteyn a de quoi être fier. Un réfugié désespéré à un moment donné, fuyant la persécution dans sa Russie natale à cause de sa judéité [4], et en un rien de temps - hé hop! - il monte au sommet du totem politique en devenant un panjandrum dans l'administration Trump. Les merveilles ne cesseront jamais.

En ce qui concerne mes antécédents juifs, c'est évidemment extrêmement important pour moi, et je suis fier d'être la personne-ressource pour la sensibilisation des Juifs pour la campagne Trump et de dire clairement qu'il est le président le plus pro-israélien de l'histoire de ce pays. Avec lui, des promesses faites aux juifs, sont des promesses tenues.

Notez bien cela, cher lecteur. Et arrêtez de dénigrer le président pour avoir fait des promesses et les avoir jetées à la poubelle! La chose importante, selon la cheville ouvrière juive de Trump à la Maison Blanche, est que Trump a tenu toutes les promesses qu'il a faites à Israël . En fait, Trump a donné à Benjamin Netanyahou tout ce qu'il avait demandé, et même plus qu'il ne s'y attendait probablement .

Si vous avez le moindre doute sur ce score, cliquez sur la vidéo liée ci-dessus et regardez l'expression sur le visage de Netanyahou alors que Trump lui tend la Clé d'Or de la Maison Blanche. Bibi ressemble au chat qui vient de recevoir le plus gros bol de crème. Il ronronne de joie.

M. Epshtyn s'exprime avec éloquence sur l'effort héroïque que ce président ultra-sioniste a fait pour lutter contre l'antisémitisme et promouvoir la sensibilisation à l'Holocauste. «Sur le plan international et national, le président a combattu l'antisémitisme partout et n'importe où», s'enthousiasme-t-il. «Il a permis aux agences fédérales de combattre l'antisémitisme en tant que crime de haine. Il a combattu l'antisémitisme sur les campus universitaires, le classant comme un crime de haine sous le titre VI de la loi de 1964 sur les droits civils. Nous venons de voir le premier règlement sous ces auspices entre l'Université de New York et le Département américain de l'éducation. Le président a également signé le JUST Act 2017. Il a également signé la loi Never Again Education, qui prévoit 10 millions de dollars pour l'éducation sur l'Holocauste pour nos jeunes générations.[5]

Les principaux partisans de Trump sont les nationalistes blancs américains [6]. Les nationalistes blancs qui envahissent le site de Darkmoon sont tous d'excellents camarades, sans réserve dans leur admiration pour leur président charismatique qu'ils considèrent comme le nouveau messie de l'Amérique [7]. Ce qu'ils ne parviennent pas à comprendre cependant, selon Epshteyn, c'est que leur président héroïque ne leur rend pas leur admiration. Trump, en bref, n'aime pas les nationalistes blancs autant que les nationalistes blancs l'aiment. En fait, il les méprise et les utilise cyniquement.

Laissez Epshteyn expliquer:

INTERVIEWEUR: Pourquoi le président n'a-t-il pas condamné les nationalistes blancs lors du premier débat présidentiel?

EPSHTEYN: Il l'a fait.

INTERVIEWEUR: Il a dit qu'il était prêt à le faire, mais il ne l'a pas fait.

EPSHTEYN: Vous avez demandé, laissez-moi répondre. Lorsque [l'animateur de Fox News et modérateur du débat] Chris Wallace lui a demandé s'il condamnait les nationalistes blancs, Trump a répondu: «Bien sûr. Et je l'ai fait à plusieurs reprises. Cependant, la question était censée être: «Joe Biden condamne-t-il Antifa?» mais cela n'a jamais été demandé à Joe Biden. Et Joe Biden a mentionné les Proud Boys.

Le président est sorti et a condamné les Proud Boys et les nationalistes blancs. Les gens de gauche attaquent le président pour tout, et beaucoup de ceux dans les médias essaient de trouver une sorte de trou quelque part pour attaquer le président, mais il a été absolument clair dans sa condamnation des suprémacistes blancs, des nationalistes blancs, du KKK et des Fiers Garçons (Proud Boys).

Trump a été «absolument clair dans sa condamnation des suprémacistes blancs,
des nationalistes blancs, du KKK et des Proud Boys».

Comment quiconque peut encore croire que Trump est secrètement un haineux des Juifs et envisage, dans le temps plein, de retirer le tapis sous les pieds de la communauté juive internationale. Mais cette folle théorie du complot dresse toujours la tête laide dans les endroits les moins propices, en particulier sur mon propre site Web. Ici, un partisan inconditionnel de Trump est autorisé, dans l'intérêt de la liberté d'expression, à colporter la théorie d'Alice et du Pays des Merveilles selon laquelle «Trump est le nouveau Staline», le fléau des Juifs! Donnez-lui du temps et vous verrez! Il transformera tous les Juifs en viande hachée!

M. Epshteyn a des mots de bons conseils pour ce fanatique bien intentionné et aimable:

Si quelqu'un pense [encore] cela, alors il n’a qu’à constater. Le président des États-Unis  a une fille juive, des petits-enfants juifs, un gendre juif. Il a été entouré de Juifs tout au long de sa carrière dans les affaires et a maintenant des Juifs dans tout son entourage et  à des postes de haute responsabilité dans son administration. Est-ce cela a quelque chose à voir avec l'antisémitisme ? . Tout ce qu'il y a à faire, c'est de regarder les faits.

Cependant, notre aimable fanatique de Trump préfère ne pas regarder les faits et aime affirmer que les Palestiniens connaissent beaucoup moins de problèmes maintenant, sous le bienveillant et pacifique Trump, que sous le belligérant Obama. Un coup d'œil à cet article - Israël construit 12 000 nouvelles colonies en 2020 - suffirait à convaincre tout observateur raisonnable que Trump est la peste bubonique des Palestiniens. Mais la logique et la raison n'ont pas leur place dans le cerveau d'un homme mordu par le virus de l'idolâtrie de Trump.

Je mentionnerai ici en passant que nous avons sur notre site un commentateur qui est prêt à mourir pour la théorie de la Terre plate. Pour de folles andouilles comme celui-ci, la colère est la mauvaise réponse. Les théoriciens de la Terre plate et les idolâtres de Trump ont besoin de notre compassion et de notre compréhension. Nous devons prier pour eux, pas les haïr.

Ce sera un choc pour le partisan fanatique de Trump mentionné ci-dessus d'apprendre que les Juifs, en nombre croissant, affluent maintenant vers le drapeau de Trump. Il n'aimera pas ça du tout, étant un antisémite radical qui pense que Trump lui-même est un crypto-antisémite. «Les électeurs juifs», nous informe Epshteyn, «se dirigent [maintenant] vers le président Trump. Je pense que ça va continuer. »

L'intervieweur demande: «Que signifierait un deuxième terme de Trump pour la communauté juive?»

Réponse d'Epshteyn: «Le soutien continu d'Israël est évidemment vital pour la communauté juive. Continuer à lutter contre l'antisémitisme est vital pour la communauté juive. Tant que le président Trump est au pouvoir, les juifs américains sont à l'abri de l'antisémitisme enragé de l'extrême gauche.

Le directeur de campagne juif de Trump ne pourrait pas expliquer plus clairement qu'il ne l'a déjà fait que le peuple juif et Trump sont soudés à la hanche. Le président entend prendre toutes les mesures nécessaires pour éradiquer l'antisémitisme. Si cela signifie la criminalisation de la négation de l'Holocauste et une punition sévère pour le crime flagrant de critique d'Israël, alors qu'il en soit ainsi. Cela devra cependant attendre. Ce sera sans aucun doute à l'ordre du jour si Trump obtient un second mandat, estime Epshteyn.

L'interview se termine par une fanfare d'adulation pour Israël:

INTERVIEWEUR: S'il remporte un deuxième mandat, comment le président envisage-t-il de lutter contre l'antisémitisme croissant aux États-Unis, non seulement à l'extrême gauche, mais aussi à l'extrême droite?

EPSHTEYN: Le président a absolument combattu l'antisémitisme, et c'est ce que fait le décret de l'année dernière. Il ne combat pas seulement l'antisémitisme partout, pas seulement à l'extrême gauche. Le président continuera d'appuyer le ministère de la Justice et les agences fédérales dans la lutte contre l'antisémitisme.

INTERVIEWEUR: En trois phrases: pourquoi les électeurs juifs et pro-israéliens devraient-ils voter pour Trump?

EPSHTEYN: Combattre l'antisémitisme. Défendre Israël. Rendre l'Amérique à nouveau formidable.

VOTEZ POUR TRUMP SI VOUS PRÉFÉREZ ISRAËL

Source : Bombshell Interview: ‘Vote for Trump if you Love Israel’

Par Lasha DARKMOON                         https://www.darkmoon.me/
October 18, 2020

Un (ir)responsable des renseignements israéliens : Bachar Al-Assad est un ennemi «qu’on aurait dû tuer »

Le chef de la Division de la recherche du renseignement militaire israélien,

ror Shalom, a déclaré qu'Israël considère le président syrien Bashar al-Assad comme son ennemi, estimant qu'«il aurait dû être tué en utilisant des armes chimiques», se référant aux accusations selon lesquelles Assad aurait utilisé des armes chimiques contre ses propres citoyens tout en remportant la guerre.

Les commentaires du responsable de la sécurité sont intervenus une semaine après que le président syrien Bashar Al-Assad a commenté la perspective de pourparlers de paix avec Israël.

Le président syrien a déclaré à l'Agence Spoutnik qu'il n'était pas intéressé par des pourparlers de paix tant qu'Israël ne rendait pas les hauteurs du Golan occupées à la République arabe syrienne.

Assad a également averti qu'un soulèvement populaire commencera si les États-Unis et la Turquie ne quittent pas la Syrie.

«C'est une occupation. Dans ce cas, nous devons faire deux choses: d'abord, nous débarrasser du prétexte qu'ils utilisent pour l'occupation, c'est-à-dire les terroristes dans ce cas, l'EI/ISIS », a-t-il dit.

«La plupart du monde sait que l'EI a été créé par les Américains et qu’ils le soutiennent», a-t-il poursuivi, déclarant que «par conséquent, éliminer les terroristes en Syrie est notre priorité absolue, et si les Américains et les Turcs ne partent pas après cela, alors bien sûr, la résistance populaire commencera et c'est la seule façon. »

«Ils ne seront pas obligés de partir par le biais de discussions ou du droit international parce que ce dernier n'existe pas (pour les Américains et pour les Israéliens)», a déclaré Assad. Il a ajouté qu '«il n'y a pas d'autre moyen que la résistance et c'est ce qui s'est passé en Irak. Qu'est-ce qui a poussé les Américains à partir en 2007? C'était le résultat de la résistance du peuple irakien. »

Par ailleurs, Shalom a fait remarquer que le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, n'était en vie que parce qu'Israël ne voulait pas tuer les Libanais.

"Tel Aviv n'est pas intéressé par l'assassinat du secrétaire général du Hezbollah libanais, Hassan Nasrallah", déclarant que "si nous voulions le tuer ... nous l'aurions effectivement tué."

"L'Iran est la source des troubles et des crises dans la région directement, à travers son projet nucléaire et ses missiles de précision, et à travers ses armes au Liban, en Syrie, en Irak, au Yémen et à Gaza", a déclaré le responsable de la sécurité israélien dans une interview au journal Elaph.

PLUS SUR LE SUJET:

NOTES de H. Genséric

[2] Cela confirme, si besoin est, que Trump est totalement contrôlé par une dangereuse secte juive :

-   Donald Drumpf : un Juif Illuminati
-  
Donald Trump agit sous l'influence d'une dangereuse secte juive
-  
La Mafia judéo-russe : du Goulag à Brooklyn à la domination mondiale
-   Les mauvaises fréquentations de Trump reviennent le hanter (2)...
-  
RAPPORT EXPLOSIF: la famille du Crime Kushner contrôle maintenant la Maison Blanche
-   Trump, l'occultisme et les racines cabalistiques du christianisme évangélique
-  
USA. Détails dévastateurs de Cohen sur Trump: racisme, pédophilie et satanisme

[3] Explosif: de nouveaux liens Trump-Melania-Epstein et une dissimulation massive
-  
Le gangster Trump a détruit son propre frère
-  
Pédophilie chez Trump ?
-  
Pourquoi les criminels du 11/9, Giuliani et Bernie Kerik (agents de Trump) encouragent-ils les «théories du complot Epstein»?
-  
Que font les USA des enfants enlevés à leurs parents immigrés ?
-  
Trump aurait commandité l’assassinat du fils d'un juge fédéral dans une affaire de dissimulation Trump / Epstein / Deutsche Bank
-  
Un chantage gay? Le Mossad a-t-il "fait disparaître" Epstein pour protéger MBS et Kushner?
-  
USA. Le CHUTZPAH de Ghislaine Maxwell… et Donald Trump
-  
USA. Le tueur de la famille Salas a "été suicidé"
-  
USA. Résumé global de l’Affaire Epstein
-  
USA. William Barr a des liens inquiétants avec Epstein
-  
Trump a organisé une fête avec Epstein et 28 très jeunes filles. Est-ce là qu'il a rencontré Mélania ?

[3] Comment nous avons vendu l'Union soviétique et la Tchécoslovaquie pour des sachets en plastique
- 
Comment les juifs de Harvard pillent la Russie
- 
L'étrange amour de Trump et de Poutine pour le criminel corrompu Netanyahou
- 
Soljenitsyne : Les Protocoles de Sion se réalisent sous nos yeux
- 
Soljenitsyne condamne l'influence juive sur le peuple russe
- 
Trump, Poutine et la mafia judéo-russe
- 
USA. L’intouchable Browder, ou comment les oligarques juifs ont pillé la Russie et attaquent Poutine
- 
Y a-t-il une «6è colonne» essayant de déstabiliser la Russie ?

[4] Une Russie brutalisée par le sionisme
- 
Journaliste israélien : Les pires meurtriers du XXe siècle étaient Juifs !
- 
Les juifs russes considèrent les goyim comme leur propriété
-  
Russie. Le "meurtre rituel juif" de la famille impériale russe
-  
Ce que des hommes de renommée mondiale ont dit à propos des juifs (suite et fin)
-  
Une critique du « Yiddishland révolutionnaire: Une histoire du radicalisme juif ». Partie 2 de 3.

[5] An de grâce 2019. L’Inquisition Sioniste est imposée légalement au monde chrétien
-  
ESSENTIEL. Vérité de l'Holocauste: Six millions ? Chambres à gaz ? par Ernst Zundel et Joseph G. Burg
-  
Gideon Polya. L'holocauste et le génocide des musulmans imposés par les États-Unis après le 11 septembre
-  
HOLOCAUSTE. Lettre du Dr juif français Roger Dommergue à Steven Speilberg
-  
Hypocrisie, ton nom est Sion, par Philip Giraldi
-  
La bataille d'Auschwitz par Israël Shamir
-  
La croyance en «l'Holocauste» s'effrite dans le monde
-  
LA RELIGION DE L’HOLOCAUSTE : LA SHOAH OU LE CHAÎNON MANQUANT DE LA TORAH
-  
Le martyr et l'holocauste des Noirs par les Juifs trafiquants esclavagistes
-  
Les Juifs sont pires qu'Hitler. Au XXIe siècle, 4 fois plus de musulmans que la population d'Israël ont été massacrés
-  
Liste des personnes persécutées pour avoir contesté les données de l'Holocauste
-  
Michael Hoffman : L'ennemi de l'Amérique, c'est le talmudisme et non pas l'islam
-  
Philip Giraldi: La pompe à fric de l'holocauste continuera à rapporter encore et encore
-  
Pourim, La fête juive qui célèbre joyeusement le massacre massif des Perses
-  
Que dit le judaïsme rabbinique sur ce qui différencie les Juifs et les Gentils?
-  
Que sont devenus les Juifs envoyés dans les camps de concentration de l'Aktion Reinhardt?
-  
Quelques mensonges évidents dans la Shoah - Par le professeur R.Dommergue
-  
Un écrivain juif: «L'Holocauste» n'a jamais eu lieu et les juifs détruisent les sociétés blanches
-  
USA. Cours obligatoire de catéchisme pour les flics sur la religion de l’Holocauste
-  
USA. Un directeur d’école secondaire congédié pour avoir dit qu’il «ne peut pas dire que l’Holocauste est un événement factuel et historique»

[6] Les suprémacistes blancs juifs et le Ku Klux Klan

[7] Trump, l'occultisme et les racines cabalistiques du christianisme évangélique

Hannibal GENSERIC

3 commentaires:

  1. Que choisir pour les électeurs Américains. Trump l'ami d'Israël ou Biden l'ami de la Chine?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je voterai les 2 bipedes sataniques et criminels en meme temps
      au moins on aura la guerre mondiale (biden)
      et satan juif (trump ) le maitre de ce monde P O U R R I

      Supprimer
  2. "si vous votez pour Trump, vous votez en fait pour Israël et pour la suprématie juive."
    Et si vous votez Biden c'est du KIF avec peut-être des guerres en plus et les dérives de la secte démocrate.
    Choisir entre satan et belzébut !!!

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.