vendredi 12 juillet 2019

USA. Résumé global de l’Affaire Epstein


Philip Giraldi est  un ancien spécialiste de la lutte antiterroriste au sein de la CIA,  et un ex officier du renseignement militaire qui a servi dix-neuf ans (dont en Turquie, en Italie, en Allemagne et en Espagne). Il est actuellement directeur exécutif du Council for the National Interest
Il nous donne ci-dessous une analyse exhaustive et pertinente de l’Affaire Epstein, qui secoue en ce moment le "marais" washingtonien. H. Genséric

Giraldi: Le pédophile Jeffrey Epstein travaille-t-il pour le Mossad?
L’affaire a toutes les caractéristiques d’un important cas d’espionnage, peut-être liée à Israël (…). Les procédures utilisées montrent que nous sommes en présence d’un service de renseignement sophistiqué qui rassemble des informations pour faire chanter des personnalités politiques et publiques haut placées... Le procureur Acosta a déclaré: «On m'a dit qu'Epstein appartenait au Renseignement»
L’ampleur de l’espionnage israélien dirigé contre les États-Unis est une énorme histoire qui n’est que rarement abordée dans les grands médias. L’État juif arrive régulièrement en tête de liste des pays prétendument amis qui organisent de manière agressive un espionnage contre les citoyens américains et contre les juifs américains. Jonathan Pollard, emprisonné en 1987 pour avoir espionné pour Israël, est maintenant considéré comme l’espion étranger qui a porté le plus de dommages de l’histoire des États-Unis. En Israël, c’est un héros national.
Le producteur hollywoodien et espion israélien Arnon Milchan
La semaine dernière, j’ai écrit sur la façon dont les espions israéliens qui opèrent plus ou moins librement aux États-Unis sont rarement contrés, encore moins arrêtés et poursuivis en justice, parce que les échelons supérieurs du gouvernement refusent qu’on les gêne dans leurs opérations d’espionnage au détriment des intérêts américains et pour le seul bénéfice d’Israël.
J’ai cité le cas d’Arnon Milchan, producteur de films milliardaire à Hollywood, dont l’activité secrète comprenait le vol de technologies top secrètes aux États-Unis afin de permettre à Israël le développement de son programme d’armes nucléaires , ce qui allait à l’encontre des intérêts des États-Unis. Milchan a été impliqué dans un certain nombre d'autres vols ainsi que dans la vente d'armes pour le compte de l'État juif, à tel point que son travail de producteur de film n’est en réalité qu’une couverture, et qu’il beaucoup moins lucratif que son travail d'espionnage et de marchand d'armes au marché noir, pour lequel il touchait des commissions.
Le fait que Milchan n’ait jamais été arrêté par le gouvernement des États-Unis ni même interrogé sur son activité illégale, qui était bien connue des autorités, n’est qu’une autre manifestation de l’efficacité et la puissance du pouvoir juif à Washington.
Jeffrey Epstein est accusé de trafic de filles mineures
Une affaire beaucoup plus convaincante impliquant un éventuel espionnage avec des manifestations politiques majeures vient de refaire surface. Je fais référence à Jeffrey Epstein, le «financier» milliardaire de Wall Street, qui a été arrêté et accusé d’avoir exploité un «vaste» réseau d’exploitation sexuelle de filles mineures. Il opérait depuis ses demeures de New York et de Floride, ainsi que sur son île privée dans les Caraïbes, que les visiteurs appellent «Orgy Island» [1]
Parmi les autres associés de grande valeur, il est allégué qu'Epstein était particulièrement proche de Bill Clinton, qui a volé des dizaines de fois à bord de son avion privé 727, dénommé le « Lolita Express ».
Epstein a été arrêté le 8 juillet après un acte d'accusation par un grand jury fédéral à New York. C’était plus d’une décennie après qu’Alexander Acosta, le plus haut procureur fédéral à Miami, qui est maintenant secrétaire au Travail du président Trump, ait accepté un accord portant sur des accusations similaires concernant la pédophilie, qui n’avait pas été communiquée aux accusateurs avant la finalisation devant le tribunal.
Il y aurait eu des centaines de victimes, dont environ 35 ont été identifiées, mais Acosta a délibérément refusé à deux plaignantes de comparaître devant le tribunal pour témoigner avant le prononcé de la sentence.
L’intervention d’Acosta signifiait qu'Epstein évitait à la fois un procès public et une peine de prison fédérale possible, mais n’a purgé que 13 mois de prison (sur les 18 mois de condamnation) dans la prison du comté de Palm Beach, où la sécurité n’était pas garantie, sur des accusations de prostitution en Floride. Pendant sa détention, il a été autorisé à sortir de prison pendant seize heures six jours par semaine pour travailler dans son bureau. On ne peut pas dire qu’il était en prison ; beaucoup de malfrats goyim auraient voulu être traités de la sorte.
Les crimes d’Epstein ont été perpétrés dans son manoir de Manhattan, d’une valeur de 56 millions de dollars, et dans sa villa au bord de l’océan à Palm Beach, en Floride. Les deux résidences étaient équipées de caméras cachées et de microphones dans les chambres, ce qui permettait à Epstein d’enregistrer les relations sexuelles de ses « invités » de marque avec ses filles mineures, dont beaucoup provenaient de milieux défavorisés, qui ont été recrutées par des proxénètes, euphémiquement décrit comme "masseuses" pour de l'argent. Certaines provenaient d’Europe de l’Est et des Balkans (Slovénie) par avion où les recruteurs proxénètes les attiraient par des promesses de mannequinat (à l’exemple de Mélania Trump).
Apparemment, Epstein n’ pas fait beaucoup d’efforts pour  dissimuler ses actes, ainsi son avion s'appelait le «Lolita Express» et son île s’appelait « l’île aux orgies ».
Bill Clinton a volé 26 fois sur le ‘Lolita Express’
Les Démocrates demandent une enquête sur l'affaire Epstein, ainsi que la démission d'Acosta, mais ils pourraient bien finir par regretter leurs demandes. Trump, la véritable cible de la fureur démocrate contre Acosta, ne connaissait apparemment pas les détails de la négociation de plaidoyer (avec Acosta) qui a mis fin au procès d’Epstein.
Bill et Hillary Clinton étaient cependant des associés très proches d'Epstein. Bill, qui a utilisé le «Lolita Express» au moins 26 fois, pourrait vraisemblablement être impliqué dans la pédophilie, compte tenu de ses antécédents et de son manque relatif de morale conventionnelle. Lors de nombreux voyages, Bill a refusé les escortes des services secrets, qui auraient été témoins de son comportement répréhensible.
Lors d'un long voyage en Afrique en 2002, Bill et Jeffrey étaient accompagnés de l'acteur pédophile Kevin Spacey [2] et de nombreuses jeunes filles, des "employées" légèrement vêtus, identifiées uniquement comme des "masseuses". Epstein était également un contributeur majeur à la Clinton Foundation était présente au mariage de Chelsea Clinton en 2010.
Trump
Dans l’année où des élections approchaient, les Démocrates ne voudraient certainement pas  rappeler au public les exploits de Bill, mais il faut aussi se demander où et à quel degré l’enquête pourrait s’étendre. Il y a aussi un angle possible concernant les « exploits » de Donald Trump dans la même galère.
Bien que Donald n’ait peut-être pas été un habitué du «Lolita Express», il a certainement évolué dans les mêmes cercles que les Clinton et Epstein à New York et à Palm Beach, mais, selon ses propres termes,  il est aussi amoral que Bill Clinton. En juin 2016, Katie Johnson a engagé une action en justice à New York, affirmant qu'elle avait été violée à plusieurs reprises par Trump lors d'un rassemblement organisé par Epstein en 1993, alors qu’elle n’avait que 13 ans.
Dans une interview accordée au New York Magazine en 2002, Trump a déclaré: “Je connais Jeff depuis quinze ans. C'est un gars formidable… il est très amusant d'être avec lui. On dit même qu'il aime autant les belles femmes que moi, et beaucoup d'entre elles sont plutôt jeunes. Aucun doute là-dessus - Jeffrey aime sa vie sociale. ”.
Caractéristiques d'un cas d'espionnage
L’affaire Epstein a également toutes les caractéristiques d’un important cas d’espionnage, probablement lié à Israël.
À moins que Epstein ne soit un pédophile extrêmement malade qui aime regarder des films d’autres hommes baisant des fillettes de 12 ans, la procédure de tournage ressemble à un service de renseignement sophistiqué rassemblant des informations pour faire chanter des personnalités politiques et d’autres personnalités publiques importantes.
Les personnes faisant l'objet d'un chantage coopéreraient sans aucun doute avec le gouvernement étranger (israélien) impliqué dans la plupart des cas pour éviter un scandale majeur. Cela s'appelle recruter des «agents d'influence». C'est ainsi que fonctionnent les agences de renseignement et c'est ce qu'elles font.
Acosta: "On m'a dit qu'Epstein appartenait au Renseignement"
Le fait qu'Epstein soit perçu comme étant lié au renseignement a été clairement indiqué dans les commentaires d'Acosta lors de son élimination par l'équipe de transition de Trump. On lui a demandé: «L’affaire Epstein va-t-elle poser problème [pour les audiences de confirmation]?»…
Acosta avait expliqué, apparemment, que, le jour même, il n’avait eu qu’une seule réunion sur l’affaire Epstein. Il aurait mis un terme à la transaction avec l’un des avocats d’Epstein, car on lui avait «dit» de reculer, et qu’Epstein était d’un « niveau hiérarchique supérieur ».  On m'a dit qu'Epstein appartenait au Renseignement et qu'il fallait la laisser tranquille."
Des questions sur la richesse d’Epstein suggèrent également une connexion avec une agence gouvernementale secrète aux poches bien garnies. Le New York Times rapporte que «Ses opérations de gestion de l'argent ont été toujours top secret, de même que la plupart des noms de ceux pour qui il est sensé travailler. Il a prétendu travailler pour un certain nombre de milliardaires, mais le seul client important connu était Leslie Wexner, le milliardaire fondateur de plusieurs chaînes de distribution, y compris The Limited. » [Note: Wexner est un important philanthrope et donateur politique. Parmi les récipiendaires de son argent figurent des groupes juifs et israéliens, ainsi que Mitt Romney, George W. Bush et Jeb Bush. Epstein, qui a créé un fonds spéculatif au début des années 1980, après quelques années au service de Bear Stearns, n’a eu qu’un seul client connu, Les Wexner, fondateur de Victoria’s Secret. Ce dernier semble lui avoir notamment légué pour 0$ la somptueuse résidence new-yorkaise dans laquelle il vivait et recevait ses connaissances haut placées et un flot ininterrompu de jeunes minettes.
Avec Wexner, nous commençons à voir pointer le 11 septembre, la guerre d’extermination en Irak et l’effondrement économique en 2008…]
Mais de quel service de renseignement?
La CIA et les services russes du FSB sont des candidats évidents, mais ils n’auraient aucun motif particulier d’embaucher un agent comme Epstein. Cela laisse Israël, qui aurait eu hâte de disposer d'une base d'agents d'influence de haut niveau en Europe et aux États-Unis.
Le contact d’Epstein avec les services de renseignement israéliens est vraisemblablement lié à ses relations avec Ghislaine Maxwell, qui aurait été son principal proxénète acheteuse de gamines.
Ghislaine est la fille de Robert Maxwell, « suicidé » dans des circonstances mystérieuses en 1991. Maxwell était un homme d'affaires anglo-juif, de profil très cosmopolite, comme Epstein, un multimillionnaire très controversé sur ses  liens avec le Mossad.
Après sa mort, Israël a organisé des funérailles nationales au cours desquelles six anciens et anciens responsables des services de renseignement israéliens ont écouté les discours élogieux du Premier ministre Yitzhak Shamir: "Il a fait plus pour Israël plus que tout ce qu’on peut dire aujourd'hui"
Epstein a gardé un livre noir identifiant bon nombre de ses contacts sociaux, qui est maintenant entre les mains des enquêteurs. Il comprenait 14 numéros de téléphone personnels appartenant à Donald Trump, y compris son ex-épouse Ivana, sa fille Ivanka et son épouse actuelle Melania.
Le carnet comprend également le prince Bandar d’Arabie saoudite, Tony Blair, Jon Huntsman, le sénateur Ted Kennedy, Henry Kissinger, David Koch, Ehoud Barak [ancien premier ministre israélien], Alan Dershowitz, John Kerry, George Mitchell, David Rockefeller, Richard Branson, Michael Bloomfield, Dustin Hoffman, la reine Elizabeth, le roi saoudien Salman et Edward de Rothschild.
Le Mossad aurait exploité les contacts d’Epstein, organisant leur coopération en faisant en sorte qu’Epstein les invite à diner et à boire, et  en les envoyant dans des lieux exotiques, en leur fournissant jouvencelles et d’autres divertissements salaces. S'ils refusaient de coopérer, il serait alors temps de les faire chanter, avec des photos et des vidéos du sexe avec des adolescentes à l’appui.
La connexion israélienne fera-t-elle l'objet d'une enquête?
Il sera très intéressant de voir jusqu'à quel point et à quelle profondeur l'enquête sur Epstein et ses activités ira. On peut s’attendre à ce que des efforts soient faits pour protéger les hauts responsables politiques tels que Clinton et Trump et éviter tout examen d’un éventuel rôle israélien.
C’est la pratique habituelle, comme en témoignent le rapport sur le 11 septembre et l’enquête Mueller, qui ont évité toute enquête sur ce qu’Israël aurait pu faire. Mais cette fois-ci, s’il s’agissait bien d’une opération israélienne, il pourrait s’avérer difficile de dissimuler l’histoire, car son aspect pédophile a déchaîné la colère de l’opinion publique américaine à tous les niveaux. Le sénateur Chuck Schumer, qui se décrit lui-même comme le "protecteur" d’Israël au Sénat, appelle à la démission d’Acosta. Mais, il pourrait bien changer de ton s'il s'avérait qu'Israël était une partie importante de l'histoire.
Alan Dershowitz, avocat d'Epstein
L’avocat d’Epstein, Alan Dershowitz, qui a contribué à la détermination de la peine extraordinairement légère prononcée contre Epstein, est un fervent partisan d’Israël. Il a contribué à annuler un documentaire sur le lobby israélien aux États-Unis. Voir ici.
Dershowtiz a approuvé la torture et les punitions collectives. Il était le «Professeur Frankfurter de Droit» de la faculté de droit de Harvard, nommé en l'honneur de l'ancien professeur de Harvard et juge à la Cour suprême, Felix Frankfurter. La chaire de Frankfurter à Harvard lui avait été achetée par Jacob Schiff. Frankfurter faisait partie d'un groupe secret qui a travaillé à créer Israël. (Plus d'informations ici).
Deux des victimes adolescentes d’Epstein ont affirmé que Dershowitz avait été impliqué dans les activités sexuelles avec Epstein, ce qu’il a démenti avec colère. Il est poursuivi maintenant pour diffamation. Hollywood Reporter a déclaré: "Après avoir supplié effrontément l'action même du tribunal, Dershowitz tente de se rabattre sur des technicités et des immunités étendues pour échapper à la recherche de faits."
JTA rapporte que la relation de Dershowitz avec Epstein “s’est étendue au-delà de la représentation légale. Il avait l'habitude d'envoyer les brouillons de ses livres à Epstein avant publication et participait à des "séminaires" convoqués par Epstein avec d'autres personnalités de Harvard, comme l'ancien président Larry Summers. Il a également assisté à des "rassemblements sociaux" dans la maison de ville d’Epstein dans l’Upper East Side.

Source: Giraldi: Did Pedophile Jeffrey Epstein Work for Mossad?
Par Philip Giraldi, republié de American Herald Tribune
[1] Selon la déclaration d’un fonctionnaire du ministère de l’Intérieur des États-Unis, dans le monde entier des États et des services secrets sont impliqués dans des réseaux pédophiles. D’après ses déclarations les politiciens qui ont des tendances pédophiles sont choisis pour des postes de pouvoir parce qu’ils pourront par la suite être soumis à des chantages et être contrôlés. Beaucoup de politiciens américains seraient déjà soumis à des chantages depuis des années par la CIA et le Mossad. Selon l’ex-agent de la CIA Robert Steele les deux services secrets dirigent par exemple la dénommée « Ile des orgies ». Selon Steele l’île était truffée de caméras qui enregistraient des vidéos de « quelques-unes des personnes les plus puissantes dans les situations les plus humiliantes ». Par cette implication dans les pratiques pédocriminelles, d’importants représentants de l’Etat arrivent à un conflit intérieur entre la satisfaction de leur addiction et la crainte que leur comportement sexuel contre nature et punissable soit porté aux yeux du public. Ils deviennent accessibles au chantage et ainsi contrôlables. Aussi incroyables que ces choses puissent paraître à des citoyens honnêtes, les déclarations identiques de témoins de tels événements sont tous les jours plus nombreuses. Où sont les cris des Grands Médias et la poursuite pénale qu’on attendrait ?
[2] Explosif: Liste des pédophiles hollywoodiens qui ont abusé de Corey Feldman dans lequel on voit que Bill Clinton et  Kevin Spacey sont des habitués du "Lolita Express", l'avion des pédophiles violeurs, appartenant au MOSSAD israélien

-  Une actrice révèle que George Clooney est le leader du culte du sexe gay. Elle est assassinée

-  USA. Pédophilie: Bill Clinton, Epstein et le "Lolita Express"

-  USA. Qui est Jeff Epstein, ce milliardaire proche des puissants accusé de « trafic sexuel » de mineures ?

--------------------------------------------------------

Mise à jour le 13/07

Acosta démissionne et permet au réseau de pédophilie du Mossad à continuer à faire chanter les «élites» américaines
Note du rédacteur: Acosta a répété à plusieurs reprises qu’il avait non seulement laissé Epstein «à l’abri», mais qu’il n’avait pas regardé Wexner et de nombreux autres types de l’AIPAC / ADL et de l’«industrie de l’Holocauste» impliqués dans le scandale Epstein. Si vous essayez de rechercher Wexner, ou même d’en trouver une photo, ou n’importe lequel des méga milliardaires qui financent le malfrat Epstein, votre recherche sera vaine. Par contre, comme le confirme le N.Y. Times, Epstein n'a AUCUN argent à lui. En réalité, il est financé par de grassouillets princes  saoudiens friands de chair fraiche.
Juste après l'arrestation dimanche du gestionnaire de fonds spéculatifs, Jeffrey Epstein, accusé de trafic à des fins sexuelles et d'abus sur mineurs, les législateurs ont exhorté Acosta à démissionner après avoir allégué avoir traité Epstein lors des négociations de plaidoyer en 2008, alors qu'il occupait son poste en tant que procureur américain pour le sud de la Floride.
Le secrétaire américain au Travail, Alexander Acosta, démissionnera de ses fonctions, a déclaré vendredi à la presse le président Donald Trump.
"Je déteste que cela se produise", a déclaré Trump, ajoutant qu'Acosta avait fait un "excellent" travail en tant que secrétaire du travail.
Acosta, qui a comparu aux côtés de Trump, a déclaré qu'il avait "appelé le président ce matin et lui avait dit que je pensais que la bonne chose à faire était de se retirer".
 

Hannibal GENSÉRIC

2 commentaires:

  1. ca va lui faire du bien la taule
    qui l se fasse cogner et mange du rat

    RépondreSupprimer
  2. je suis certain que la mafia juive la franc maconnerie -illumintati et cie feront eliminer toute personne qui tenterait de les poursuivre en justice

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés.