mercredi 31 juillet 2019

Pactole pour les tueurs. La mort d'Epstein rapportera 100 millions de dollars


Un nouveau bref rapport du ministère russe de l'Intérieur (MVD), révèle, selon l'interrogatoire de certains criminels affiliés à OPG (Organized Criminal Group qui est la mafia russe opérant dans le monde entier) arrêtés, que le recrutement d’un tueur-à-gages a été lancé aux États-Unis et dans le monde afin de liquider Jeffrey Epstein. Le montant de ce contrat est de 100 millions de $.
 
Cet « appel à tuer » intéresse au plus haut point l’OPG. Cette information a été confirmée par l’avocat Spencer Kuvin, qui représente un certain nombre d’enfants victimes d’esclavage sexuel  d’Epstein, et qui, il y a quelques heures, avait averti que la vie d’Epstein "est en grand danger", car ses puissants amis "ne veulent pas que leurs secrets soient dévoilés". Il a aussi averti que "Epstein connaît tellement de dégueulasseries sur ses amis riches et célèbres qu'il y en a peut-être certains parmi eux qui sont prêts à organiser une attaque contre lui pour l’empêcher de divulguer ces abjections.», déclarent en outre:« Il ne fait aucun doute dans mon esprit qu’aucune prison ne vous protégera quand des personnes puissantes voudront vous atteindre »
Selon ce rapport, des hommes politiques et des hommes d'affaires milliardaires, ainsi que des chefs d'État étrangers et des membres de la royauté britannique, de la CIA et du Mossad israélien, craignent qu'Epstein ne révèle des secrets destructeurs aux procureurs fédéraux américains. Cette crainte s'est transformée en terreur, lorsque, vendredi dernier, ces procureurs ont annoncé qu'ils enquêtaient aussi sur d'autres «personnes non accusées», qui ont été rapidement  rapidement identifiées grâce aux dizaines de comptes de blanchiment d'argent qu’Epstein a ouverts à la Deutsche Bank pour transférer son argent de chantage.
 
NOTES
[1] Mercredi soir, des gardiens de la prison où Jeffrey Epstein était incarcéré ont retrouvé le financier à moitié inconscient. Recroquevillé en position fœtale dans sa cellule du Metropolitan Correctional Center de Manhattan à New York, Jeffrey Epstein portait des marques sur le cou, laissant présager que quelqu’un a essayé de le « suicider » par pendaison.
Ses blessures n’étaient pas susceptibles de mettre sa vie en danger. Certains gardes interrogés par NBC News se demandent si l’homme de 66 ans n’aurait pas pu mettre en scène une agression ou un suicide pour se faire changer d’établissement. La piste de l’agression n’est pas écartée non plus et un détenu, déjà interrogé, a nié les faits. En attendant que la lumière soit faite sur la situation, Jeffrey Epstein a été placé sous surveillance préventive pour personne suicidaire.
VOIR AUSSI :
Hannibal GENSÉRIC

1 commentaire:

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés.