jeudi 18 juillet 2019

Pourquoi Trump a-t-il renoncé à bombarder l’Iran ?


Dans la nuit du 19 au 20 juin, l’Iran a abattu un drone de reconnaissance américain Global Hawk au-dessus du détroit d’Hormuz.  Le président Trump a répondu en appelant à des frappes aériennes de représailles contre l'Iran. Et puis le commandant en chef Donald Trump a décidé spontanément de revenir sur sa décision de bombarder l’Iran.

En réponse aux instructions du président et du commandant en chef, le commandement central américain (CENTCOM) a confirmé le déploiement de chasseurs furtifs F-22 de l'US Air Force au quartier général avancé de CENTCOM au Moyen-Orient, à la base aérienne d'Al-Oudeid au Qatar, avec le mandat de « défendre les forces et les intérêts américains "dans la région contre l'Iran.
Selon le Washington Post
    Tôt dans la journée, le président a déclaré qu'il avait annulé l'attaque à la dernière minute car elle aurait tué 150 personnes en représailles de la chute du drone. «Nous étions armés et chargés de faire des représailles la nuit dernière sur 3 sites différents quand j'ai demandé combien mourraient», a-t-il tweeté.

    La confusion a renforcé les inquiétudes quant à la crédibilité de l’administration Trump en période de crise militaire.
La préoccupation de Trump pour les victimes était un écran de fumée
Ce qui préoccupait le Pentagone, ce n’était pas seulement la capacité de l’Iran à se défendre en cas d’attaque américaine, mais aussi son potentiel de riposte, visant les installations militaires américaines au Moyen-Orient, mais aussi d'autres cibles en Israël , en Arabie, aux EAU, etc..
Résultat de recherche d'images pour "iranian missile target middle east"
Dans une amère ironie du sort, le système «high tech» de Global Hawk AUV a été abattu par le système de missile antiaérien «low tech» Raad, «qui ressemble de façon frappante au système soviétique Kub (Cube), devenu "obsolète".
L'Iran a fait reculer les États-Unis grâce à une ancienne technologie modernisée
L'Iran a abattu la version modifiée du drone Global Hawk destiné aux patrouilles marines - le MQ 4C-Triton. Cet UAV a été mis en service à la US Navy en 2015.
Il se trouve que le drone géant de 15 tonnes d’une valeur de 220 millions de dollars et d’une envergure de 40 mètres n’a pas réussi à échapper à un missile iranien. L’Iran a cessé de compter les États-Unis comme un état fiable avec lequel on peut discuter. Amir-Ali Hajizade, chef de la division aérospatiale des gardes de la révolution, a déclaré qu'un avion militaire P-8 Poséidon volait à proximité du drone américain. Le P-8 Poséidon transportait 35 personnes à bord. L'avion militaire, a ajouté le responsable, a également envahi l'espace aérien iranien, mais l'Iran a choisi de ne pas abattre l'avion. Au lieu de cela, l’Iran a abattu le drone.
Il est intéressant de noter que l’Iran a abattu le drone américain avec le système de missile anti-aérien Raad, qui ressemble étrangement au système soviétique Kub (Cube). Le Raad a une tête chercheuse modifiée, et l’Iran a peut-être reçu la technologie de tête chercheuse de la Russie. Cela peut expliquer pourquoi le drone américain doté d'une protection électronique de pointe n'a pas réussi à échapper à l'attaque du missile iranien.
En 2016, l'Iran a acheté à la Russie quatre divisions de systèmes de missiles anti-aériens S-300 Favorit. Chaque division comprend 12 lanceurs. La gamme Favorit ("Favorite") a un rayon d’action de 200 km; le système peut facilement éliminer tous les aéronefs, y compris les missiles à moyenne portée.
Il convient de noter que la Russie se prépare à lancer une nouvelle génération de systèmes de défense aérienne dénommée S-500 Prometei (Prométhée), tandis que les États-Unis n’ont pas été en mesure de concevoir quoi que ce soit qui pourrait être supérieur au complexe de missiles russes S-300. Leur système THAAD a un objectif différent : attaquer les missiles balistiques trans-atmosphériques. Le système Patriot est clairement en retard sur le S-300.
Résultat de recherche d'images pour "iranian missile target middle east"
L’Iran peut lancer au total environ 400 missiles S-300 jusqu’à 200 km et 1.500 missiles  jusqu’à 40 km. Le pays est capable de se battre. Afin de ne pas irriter l'Iran, les Américains ont déplacé leur porte-avions Abraham Lincoln d’au moins 300 km des côtes iraniennes trois jours après l'incident. Le navire de débarquement Wasp est allé se protéger dans le canal de Suez.
Cela suggère que l'Iran a la capacité de causer des dommages considérables aux installations militaires américaines dans le golfe Persique (y compris les bases militaires américaines situées au Koweït, à Bahreïn et en Arabie Saoudite).
Hannibal GENSÉRIC

6 commentaires:

  1. Je ne sais pas ce que veulent vraiment Trump et Poutine. Mais ceux qui sont VRAIMENT aux manettes (ni politiciens ni généraux) ont compris que si Israel peut faire mal à l'Iran, l'Iran en retour peut faire très mal à Israel. Il n'y aura pas de guerre, comme il n'y en a pas eu en Corée ou en Ukraine.
    L'Empire a trop à perdre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. FAUT PAS GARDER LA TETE DANS LE SABLE COMME LES AUTRUCHES.

      La Troisième Guerre mondiale doit être fomentée en utilisant les divergences que les agents des Illuminati attiseront entre les Sionistes Politiques et les dirigeants du monde musulman. La guerre doit être menée de telle manière que l’Islam (le monde Arabe y compris la religion de Mahomet) et le Sionisme Politique (y compris l’Etat d’Israël) se détruisent mutuellement. Dans le même temps, les autres nations une fois de plus divisées entre elles à ce propos, seront forcées de se combattre jusqu’à un état d’épuisement complet, physique, moral, spirituel et économique.
      https://francmaconnerieexposee.wordpress.com/2016/09/29/la-lettre-dalbert-pike-a-mazzini/

      Supprimer
  2. si l EMPIRE +ISRAEL disparait ,un jour,LA PAIX REVIENDRA SUR TERRE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que la Cabale doit être éradiquée c'est plus large et plus simple !

      Supprimer
  3. les 2 peuples sataniques et criminels doivent disparaitre , usa et juif ces 2 etats ne doivent plus exister apres leur disparition car ils doivent etre rendus aux vrais occupants Amerindiens et Palestiniens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fin du Monde a commencé le jour où Colomb a posé un pied sur "le nouveau Monde"...

      Supprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet seront supprimés.