lundi 9 novembre 2020

USA. Félicitations à la présidente Kamala (aka Kabala)

La chose la plus gentille que nous puissions dire à propos de Joe Biden est qu'il est un esprit dispersé  et fatigué , dont la vie quotidienne physique et cognitive dépend de la gestion vigilante de sa femme de sa parole et de son pied. Elle est toujours présente où qu'il soit: lui chuchotant son mot oublié et lui montrant où se trouvent le podium et la porte de sortie. Simplement, elle est son chien-guide et son stand-by théâtral qui l'entraîne depuis les coulisses. Et pour autant que nous sachions, Biden est peut-être déjà incontinent et a besoin de couches pour adultes sous son pyjama, et Mme Biden joue aussi, probablement, le rôle de changeur de couches personnel.
C'est le statut pré-électoral de notre nouveau président, Joe Biden.

Mais qu'en est-il de la post-élection? Comment notre président handicapé et dépendant gérera-t-il des affaires d'État complexes et des politiques étrangères encore plus complexes au cours des quatre prochaines années? Il a déjà 77 ans et il est clair que ses capacités cognitives continueront de diminuer naturellement avec l'âge, sans aucune perspective de retour à une élasticité robuste.

Cela pose donc la question ici: pourquoi diable le parti démocrate l'a-t-il choisi comme chef de parti et candidat à la présidentielle alors qu'ils savent mieux que vous et moi de la stature mentale décroissante de Biden? Sûrement une ruse tacite mais flagrante est à portée de main ici? Oui? Non? Oui, en effet, il y en a et appelons-le ici «Opération Kamala». Les dirigeants du parti démocrate qui ont désespérément besoin de gagner la Maison Blanche et d'y rester pendant huit ans ont eu recours à une méthodologie non conventionnelle pour insérer leur véritable candidat préféré: un candidat impopulaire selon les normes présidentielles; un candidat sélectionné et non un élu.

Le véritable candidat préféré du Deep State Juif et du Jewish Power (le Pouvoir Juif) est Kamala Harris, la vice-présidente de Joe Biden, et non Joe Biden lui-même. Le parti démocrate effectuera assez tôt son "grand switcheroo'', qui sera exécuté bientôt car il deviendra impossible de couvrir les défaillances mentales de Biden. Ce que ces honchos du Parti démocrate et ces stratèges désespérés ont fait essentiellement, c'est exploiter cyniquement notre constitution et nos règles électorales en jouant un tour de Monte à deux cartes contre l'électeur américain. Maintenant, vous voyez la carte Biden démocratiquement élue, et MAINTENANT vous voyez la carte de la V.P. choisie Kamala Harris. Chaque conjecture faite à ce jeu sournois fait de chaque électeur américain un perdant , un cocu.

Kamala Harris: une avocate de slime-ball qui a atteint la haute fonction de procureure de district de l'uber libéral San Francisco est de race mixte: d'origine asiatique-indienne et afro-américaine. Elle est une combinaison de Modi, le premier israélien, et de Sammy Davis Jr, le premier israélien - pourtant les médias traditionnels la qualifient systématiquement de «Noir-Américain», et c'est clairement parce que «Asiatique-Indien» ne se vend pas bien dans l'isoloir. Ici, nous avons la même inexactitude raciale intentionnelle que la façon dont le président mulâtre Obama a été vendu à l'électeur. 

Et comme les présidents Obama et Trump avant elle, Kamala est à la fois passionnée et redevable au pouvoir juif.

Multiculturalism 

 
Le lobby juif a fait la promotion de sa
sélection en tant que future présidente bien qu'elle soit la première démocrate à abandonner la course présidentielle, voire la première démocrate à être écartée de la course par Tulsi Gabbard. N'ayant pas d'enfant à 56 ans et mariée à un juif divorcé, elle se présente comme une «belle-mère fière et aimante» de ses deux enfants juifs.
Kamala a donc manifestement un investissement personnel et de carrière pour servir Israël avant tout. En ce sens, on peut dire que Kamala a en fait épousé Israël et a ainsi garanti son ascension au rang politique aux États-Unis, malgré sa faible popularité, même parmi les démocrates. 

En voyant les visages sacrés et brillants d'intelligence
des juifs, les "nazis" se sont enfuis à toutes pompes

Comment expliquer autrement que le plus grand perdant des primaires devienne finalement le président des États-Unis d'Amérique? Telle est la ruse «non conventionnelle» conçue par les stratèges criminels démocrates. Voici la scène du crime où la démocratie américaine a été poignardée au cœur et dans le globe oculaire. Ceci peut très bien être le déclencheur de la guerre raciale prévue pour l'Amérique par le pouvoir juif lorsque l'Amérique se retrouvera, du jour au lendemain, dirigée par une présidente de couleur sélectionnée (non élue).

Et jusqu'au jour où Kamala prendra la Maison Blanche avec l'aide d'un tour de passe-passe juif, nous avons Biden.

Biden le sioniste engagé. Biden le vieil homme avec un penchant pour les touchers inappropriés des petites filles. [1]
Biden, le partisan des révolutions de couleur et des guerres pour les Juifs. Biden qui ne sait pas où se trouve la porte de sortie. Biden qui est mauvais en maths mais doué pour empocher de l'argent provenant d'accords corrompus. Biden l'affiche et la cheville ouvrière de la plus grande opération de subterfuge juive contre l'électeur américain et sa constitution bien-aimée.

Ce qu'il reste à dire sauf: bonne chance aux Américains. Vous êtes certainement foutu pour les 4-8 prochaines années. Vous êtes foutu peut-être même pour l'éternité.

Par• 8 novembre 2020, The Unz Review

[1] USA. Esclave sexuelle de Thomas Jefferson
La tradition des présidents pédophiles et/ou  violeurs continue en Amérique.
Après Jefferson, Bush Sr, Clinton et Trump, voici un vieux pervers : Biden .

Hannibal GENSERIC

3 commentaires:

  1. bidon n'aura que quelques mois a vivre le mossad est deja chez lui et prepare son cerceuil suite aux ordres de la cia et fbi et la guerre aura bien lieu contre l'iran la syrie, le liban etc.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et poutine gagnera la guerre et ce sera la fin des mondialistes...

      Supprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.