samedi 28 novembre 2020

Helga Zepp-LaRouche - Les banques centrales prévoient un verrouillage permanent et un génocide

Soixante-quinze ans après la Seconde Guerre mondiale, le monde est menacé d'une nouvelle dictature fasciste. Elle se présente sous la forme d'une tentative de la City de Londres [1], de Wall Street et de diverses grandes banques centrales de consolider le contrôle total de tous les investissements financiers au profit des super-riches [2] au détriment des classes moyennes et des pauvres du monde entier. . La «transition écologique» qu'ils colportent signifie une prise de contrôle financière destructrice des économies, la couleur «verte» n'étant que la bannière de leur but de pillage.

Cet article paraît dans le numéro du 27 novembre 2020 de l' Executive Intelligence ReviewCet appel a été lancé sous forme de résolution par l'Institut Schiller, le 19 novembre.

Pour une résistance mondiale au fascisme mondial: arrêter la prise de contrôle par la Banque Centrale

par Helga Zepp-LaRouche

helga-china-show_0.jpg
Helga Zepp-Larouche, 72 ans, est la veuve
de Lyndon Larouche [9] et chef de son mouvement.)

 

 

 

 

 

 

 

Ils l'appellent le "Great Reset". 

Sous prétexte de reconstruire l'économie mondiale après la pandémie COVID-19, les principaux banquiers privés et milliardaires ont l'intention de mettre en œuvre un «changement de régime», selon lequel la politique monétaire et fiscale ne sera plus décidée par les gouvernements élus, mais directement par les banques centrales privées et les principaux acteurs financiers. 

Dans cette phase finale de la politique néo-malthusienne en faveur des spéculateurs voleurs, qui dure depuis des décennies, ils consolideraient le contrôle ultime de tous les investissements et les canaliseraient entièrement vers des «technologies vertes», coupant ainsi tout investissement dans les secteurs productifs de l'énergie, de l'industrie, de l'agriculture et des infrastructures de haute technologie.

Si ce programme, promu par le Forum économique mondial avec une série de conférences "Great Reset" (Grande réinitialisation), réussit, il signifiera la fin des nations industrialisées, et la mort de millions, puis de milliards, des habitants des pays en développement. 

Il existe une relation directe entre la productivité d'une économie, y compris la densité de flux d'énergie de ses processus de production, et le nombre d'êtres humains qu'elle peut soutenir/faire vivre. 

Si l'ensemble de l'économie mondiale est «décarbonisée», dans ce que Hans Joachim Schellnhuber et ses associés appelaient il y a déjà des années la «grande transformation de l'économie mondiale», y compris la sortie de l'énergie nucléaire et de la recherche nucléaire, alors le nombre de personnes qui peuvent être maintenues en vie sera à peine d'un milliard. Et que deviennent les  sept autres milliards? Cette approche, si elle n'est pas inversée, ne peut que conduire au chaos et à une nouvelle guerre mondiale.

Le plan d'introduction de la numérisation des monnaies et des crypto-monnaies fait partie intégrante du «Great Reset». Ce virage permettrait la surveillance totale de toutes les données personnelles dans n'importe quel domaine d'activité économique, complétant ce qui est déjà en cours avec la surveillance par la NSA et le GCHQ [3].

Si la société continue de fonctionner au profit d'une élite financière privilégiée, cette numérisation des monnaies servira à dévaluer la dette accumulée et impayable par dépréciations et inflation, comme ce qui s'est passé en Allemagne en 1923. 

La population et l'économie productive elle-même seront pillées. La numérisation des monnaies ne peut trouver des applications utiles que si la société est orientée vers le bien commun.

L'effort actuel pour établir un contrôle total sur la politique monétaire et fiscale, en donnant le contrôle aux banques centrales dans le cadre de la «grande réinitialisation» et en imposant un Green New Deal, est basé sur les mêmes principes fascistes que la politique de Hitler et  du président la Reichsbank, Hjalmar Schacht, et doit être absolument rejetée.

NOUS DEMANDONS:

• Une séparation bancaire mondiale Glass-Steagall [4], pour mettre fin à tout soutien au secteur spéculatif des banques d'investissement et à l'arrêt de l'économie souterraine;

• Le rétablissement de la souveraineté des États sur les monnaies nationales;

• La création d'une banque nationale dans chaque pays et le retour de la création de crédit aux gouvernements souverains;

• La création d'un nouveau système de crédit dans la tradition de l'intention initiale du système Bretton Woods de Franklin Delano Roosevelt et des pays non alignés lors de la Conférence de Colombo en 1976. Le principal objectif est d’élever le niveau de vie de chaque être humain sur la planète comme condition préalable à la paix et de surmonter tous les défis actuels, tels que la pandémie, la famine mondiale et la pauvreté.

• Une augmentation massive de la productivité en s'orientant vers de nouvelles plateformes économiques basées sur l'utilisation commerciale de l'énergie de fusion thermonucléaire et la coopération internationale dans la recherche spatiale et les voyages.

L'opposition fondamentale qui détermine notre avenir et celui des générations à venir se situe entre une société de surveillance de masse sous le régime de la finance fasciste verte et un monde de détente, d'entente et de coopération entre tous les peuples et toutes les nations, à la manière dont tous les humanistes ont posé le défi et continuent d'exiger aujourd'hui. Nous nous engageons à lutter pour cela. Nous nous engageons à lutter pour cela.

Ce texte est diffusé dans le monde entier et les lecteurs sont invités à le signer. En 1945, tous ceux qui venaient de vivre le fascisme et la guerre mondiale disaient clairement: "Plus jamais!" Nous sommes maintenant à l'heure de la décision: avons-nous appris quelque chose de l'histoire ou sommes-nous plus immoraux que nos ancêtres?

---

Premier commentaire de David C

Je pense que nous devrions élargir la définition de notre ennemi, qui est le "Culte qui a pillé/détourné le monde" que vous avez écrit à propos de Henry. Les banquiers internationaux sont définitivement très impliqués, comme on l'a dit ici:

"La ville de Londres, Wall Street et diverses grandes banques centrales doivent consolider le contrôle total de tous les investissements financiers au profit des super-riches au détriment des classes moyennes et des pauvres du monde entier."

Qui d'autre fait partie de ce culte? La Maison Rothschild est impliquée dans la prise de contrôle financière du monde, et ce sont des Sabbatéens, ou «Juifs» sataniques - ces «Juifs qui ne sont pas les Juifs» dont parle la Sainte Bible, mais ceux de la «Synagogue de Satan». Les pharisiens ont toujours utilisé Rome pour faire leur sale boulot [5], y compris lorsqu'ils ont crucifié le Christ Jésus, et les jésuites continuent à travailler avec les sabbatéens et les francs-maçons. Les «juifs» sabbatéens sont très importants, tout comme les jésuites et les francs-maçons, ainsi que d'autres sociétés secrètes comme «Skull and Bones» [6], «Les Chevaliers de Malte», etc. J'ai été surpris d'apprendre qu'ils utilisent tous le Talmud [7] et la Kabbale. Bien qu'il semble que les juifs existent depuis bien plus longtemps que les jésuites ou les francs-maçons, les `` juifs '' sabbatéens auraient été créés par les jésuites, pour diviser les judaïques,en utilisant leur stratégie «diviser et régner». La lettre "J" n'existait supposément pas avant 1524, donc les noms "Jésus", "Jésuites" et "Juifs" n'existaient pas jusque-là. Auparavant, les Juifs étaient appelés Hébreux ou Israélites, les jésuites et les francs-maçons semblent être les descendants des Templiers.

Les Juifs sabbatéens détestent les vrais Juifs, comme ils le déclarent dans les "Protocoles de Sion" , où ils admettent créer intentionnellement de l'antisémitisme, pour gérer leurs "frères mineurs". Ils détestent aussi les chrétiens, étant anti-Christ. Ils utilisent les Juifs pour se cacher derrière, et plus tard comme boucs émissaires. Nous avons vu cette stratégie jouer plusieurs fois, notamment pendant la Seconde Guerre mondiale, et elle est apparemment utilisée à nouveau. Les «juifs» sabbatéens ont créé l'État sioniste d'Israël - pas de vrais juifs. Les juifs sabbatéens, les jésuites et les francs-maçons contrôlaient probablement FDR. Churchill, Staline et Hitler, qui était le «père d'Israël».  

Le massacre de 1,5 million de chrétiens arméniens a été mené par le Donmeh [8], une ramification sabbatéenne, c'est pourquoi ils veulent qu'il soit supprimé. Le contrôle de l'argent est leur arme la plus puissante, de sorte que les banquiers de la "City of London" et de "Wall Street" sont fortement impliqués, mais le centre de la puissance financière semble être en Suisse, où se trouve la "Bank of International Settlements" (BRI) - la banque centrale des banques centrales. La BRI aurait financé les nazis tout au long de la Seconde Guerre mondiale. Certains pensent que la "CIA" internationale est basée en Suisse, avec d'autres agences de renseignement dans le monde sous son égide. La Cité de Londres existe depuis longtemps, tandis que la Cité du Vatican et le District de Columbia (1871) sont des créations plus récentes. Depuis la Suisse, cette cabale satanique internationale contrôle les trois cités-États, qui représentent leur contrôle financier, religieux et militaire du monde.

Nous sommes actuellement au milieu d'une prise de contrôle satanique mondiale. Si nous ne les arrêtons pas maintenant, ce sera probablement impossible à l'avenir. Contrairement à l'opinion de cet article, je ne pense pas que l'utilisation de l'un des systèmes politiques actuels fonctionnera, et qu'ils sont irréversibles. Je crois que le modèle coopératif a fait ses preuves lorsque les sept principes coopératifs sont suivis et peuvent être utilisés pour tout.  

Si les gens du monde entier s'unissaient, comme George Orwell nous a dit de le faire dans "Animal Farm", alors nous pourrions reprendre notre monde des griffes du culte satanique. Nous devons faire en sorte que les forces de l'ordre et les forces militaires se retirent, et cela ne se produira que s'ils voient que nous avons une force écrasante qui ne peut pas être arrêtée, comme cela s'est produit dans "Animal Farm". Nous sommes tous des types de personnes très différents, mais nous sommes tous des êtres humains confrontés à l'esclavage et finalement à l'extinction. Par conséquent, il nous appartient de nous unir maintenant, pendant que nous pouvons encore les arrêter.

Cela peut paraître un miracle, mais des miracles se produisent, donc je ne suis pas prêt à abandonner l'espoir!

Source : Helga Zepp-LaRouche -- Central Banks Plan Permanent Lockdown & Genocide

https://www.henrymakow.com/
November 27, 2020

------------------------------------------------

NOTES de H. Genséric

[1] la City of London, la ville péché de l’Empire

[2] "Voici, en une seule image, ce qui ne va pas en Amérique"
La pseudo crise du CV a permis, d'ores et déjà,  aux 1% de riches de s'enrichir encore plus, et aux 99% autres que nous sommes de s'appauvrir. L'exemple des USA est transposable dans tout l'Occident, sinon dans le reste du monde, à quelques rares exceptions près...H. Genséric

Propos liminaires sur l'impact économique de la "pandémie"
Covid-Arnaque. Pourquoi la Stupide-19 ne tue pas les grands noms de la Société ?
À quelque chose malheur est bon …

Les ultra-riches américains ont vu leur richesse augmenter de 282 milliards de dollars pendant ces trois semaines de pandémie artificielle.
Un
nouveau rapport de l’Institute for Policy Studies révèle que, pendant que des dizaines de millions d’Américains ont perdu leur emploi à cause de la pandémie de coronavirus, l’élite ultra-riche des États-Unis a vu sa valeur nette augmenter de 282 milliards de dollars en seulement 23 jours. Et ce, malgré le fait que l’économie devrait se contracter de 40 % ce trimestre.

[3] Government Communications Headquarters  (GCHQ), littéralement « quartier-général des communications du gouvernement » est le service gouvernemental du Royaume-Uni responsable du renseignement d'origine électromagnétique et de la sécurité des systèmes d'information.
Son rôle est de fournir au gouvernement et aux forces armées britanniques des informations collectées grâce aux techniques de renseignement d'origine électromagnétique.
Membre de l'UKUSA, il est l’un des principaux contributeurs du réseau mondial d’interception électronique Echelon. Le GCHQ constitue le plus grand service d'interception des communications occidental après la National Security Agency (NSA) américaine.

[4] Le Glass-Steagall Act est le nom sous lequel est généralement connu le Banking Act de 1933 aux États-Unis par lequel sont instaurés :

  1. l'incompatibilité entre les métiers de banque de dépôt et de banque d'investissement ;
  2. le système fédéral d'assurance des dépôts bancaires ;
  3. le plafonnement des taux d'intérêt sur les dépôts bancaires (règlementation Q).

Battu en brèche depuis le milieu des années 1970 et largement contourné par l'ensemble de la profession bancaire, il est finalement abrogé « sous l'administration Clinton, le 12 novembre 1999 » par le Financial Services Modernization Act, dit Gramm-Leach-Bliley Act, juste à temps pour permettre la fusion constitutive de Citigroup.

[5] Un rappel historique est utile pour établir le contexte actuel (voir également Andrew Joyce, par exemple ici et ici). La première indication historique de la connexion entre les Juifs, l'argent et le pouvoir semble provenir de Cicéron, vers 59 avant JC. Son discours Pro Flacco offre la défense d'un propréteur romain en Asie du nom de L. V. Flaccus qui a été accusé de détournement de cargaisons juives d'or destinées à Jérusalem. (Rappelons que Rome a conquis la Judée quatre ans auparavant.) Parlant des juifs, Cicéron commence par une déclaration révélatrice:
"Vous savez à quel point c'est une grande foule, comment ils collent les uns aux autres, à quel point ils sont influents dans les assemblées informelles. Je vais donc parler à voix basse pour que seuls les jurés puissent entendre; car ceux qui ne veulent pas qui les inciteraient contre moi et contre tout homme respectable."

Cicéron se moque clairement des Juifs, mais leur pouvoir doit être bien connu à ce moment-là, sinon sa moquerie serait inutile. Il procède à une défense enthousiaste, citant «l’acte de fermeté de Flacco pour défier la foule des Juifs» et leur «tentative de fixer leur haine sur lui».

Une deuxième allusion précoce à la richesse juive vient de l'empereur Claude dans son troisième édit de 41 après JC. Abordant les troubles civils à Alexandrie, Claudius distingue les Juifs, qui vivent «dans une ville qui n'est pas la leur». «Ils possèdent une abondance de toutes les bonnes choses» mais abusent de leur richesse en continuant de s'opposer aux autorités locales et en semant la discorde générale. Dans un sens, écrit Claudius, les Juifs pourraient être blâmés «d'avoir fomenté fléau général qui infeste le monde entier».

Puis en l’an 100 après JC, nous avons la critique bien connue de Tacite, dans ses Histoires. Au milieu d'une discussion sur «la race des hommes haineux envers les dieux» - il parle d’un peuple qui est «vil et abominable», ainsi que «dépravé» - il remarque que les Juifs de la diaspora, «les pires racailles de tous les peuples», ont travaillé sans relâche pour envoyer "tribut et contributions à Jérusalem, augmentant ainsi la richesse des Juifs". Il est clair que cette richesse a été utilisée à des fins pernicieuses.

Vers l'an 220, Cassius Dio a écrit son histoire romaine dans laquelle il décrit les deuxième et troisième soulèvements juifs, respectivement en 115 et 132 après JC. De ce dernier événement, Dio explique que «Partout, les Juifs montraient des signes d'hostilité envers les Romains». Et ils ont évidemment pu utiliser leurs richesses pour soudoyer d’autres afin qu’ils leur viennent en aide: «ainsi, de nombreuses nations les rejoignaient par empressement à gagner de l’argent». Il est clair qu'il a fallu des richesses considérables pour payer «de nombreuses nations» pour les acheter afin de combattre à leurs côtés. Et il est évident que les Juifs ont réussi à en attirer une multitude d'autres: «la terre entière, pourrait-on presque dire, était en train de s'agiter».

Bien qu'ils perdraient dans ces soulèvements, les Juifs ont réussi à se regrouper et à réaffirmer leur pouvoir - un pouvoir devenu légendaire en 300 après JC . C'est à cette époque que Justin l'historien a écrit son long traité Historiarum Philippicarum. Le livre 36 traite de l'origine ignoble du peuple juif et explique la croissance et la cohésion de cette tribu singulière. Leur théologie pragmatique a fusionné la religion avec la politique d'une manière qui s'est avérée très réussie; en conséquence, "il est presque incroyable de voir à quel point ils sont devenus puissants."

Puissant, en effet. Vers 420, le poète romain Rutilius Namatianus pouvait écrire, dans son De redito suo, sur la capacité des Juifs, malgré leur défaite formelle par les Romains, à continuer d'exercer une influence dominante: “Ce sont leurs propres conquérants qu'une race conquise maintient "

[6] La Skull and Bones (littéralement Crâne et Os) est une société secrète de l'université Yale aux États-Unis. Ce groupe est aussi connu par les anglophones sous les noms « Chapter 322 » et « Brotherhood of Death ». Ce serait la première société secrète qui ait vu le jour à Yale, sous l'impulsion de William Huntington Russell en décembre 1832.

[7] LE TALMUD révélé. 2. La haine raciste envers les non-juifs et envers Jésus et Marie
Que dit le judaïsme rabbinique sur ce qui différencie les Juifs et les Gentils?
20 EXTRAITS CHOQUANTS DU TALMUD ( livre saint des sionistes)

De la réalité d’un complot juif, ou la domination talmudique vue par des « juifs » dissidents
La Turquie kémaliste et l'Arabie Saoudite créées et dominées par les juifs Dönmeh

[9]  Lyndon Hermyle LaRouche, Jr., né le à Rochester (New Hampshire) et mort le à Leesburg (Virginie)1, est un homme politique, essayiste et polémiste américain.
Il est président fondateur du LaRouche PAC, un comité d'action politique créé en 2004, et fondateur des revues Fusion et Executive Intelligence Review. Bien qu'il n'ait aucun diplôme en économie, il se présente comme spécialiste de l'« économie physique » et défend un programme de réorganisation complète du système financier international.
Il fut candidat à la primaire démocrate pour l'élection présidentielle américaine de 1996, où il fut battu par le président sortant Bill Clinton, en obtenant seulement 5,47 % des suffrages, soit près de 600 000 voix.
En France, ses idées sont défendues par Jacques Cheminade, fondateur du parti Solidarité et progrès après sa candidature à l'élection présidentielle de 1995. En Allemagne, le représentant de LaRouche est son épouse, Helga Zepp-LaRouche, fondatrice et présidente de l'Institut Schiller voué à faire connaître la pensée de LaRouche dans ce pays ; elle fut candidate à la chancellerie allemande pour le Bürgerrechtsbewegung Solidarität (de) (BüSo, Mouvement des droits civiques Solidarité).

Hannibal GENSÉRIC

 

2 commentaires:

  1. les juifs ont endormis les romains avec le christianisme une histoire de tarés qu ils ont inventé et qui les a neutralisé le monde entier !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis intrigué par la plupart des commentaires sur le net?
    Toujours blâmer "Mussolini" et JAMAIS, Marx.Lenin ou ce super psycho Trotsky, mais seul Mussolini semble être le plus grand diable ...A propos quelle idéologie génocide le plus de gens ?? Fascisme ??

    Mussolini = Fascisme = L'État est une Corporation
    Anti-fascisme = Les Corporations sont l'État!

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.