samedi 14 novembre 2020

« Nous ouvrons les portes de l’enfer »

C’est ce qu’a dit un scientifique travaillant au CERN il y a environ un an. J’ai pris note du lien, l’intention d’y revenir à un stade ultérieur. Curieusement, le lien a disparu. En fait, il n’y a rien de facilement disponible sur cela. Mais ce n’est pas la seule chose étrange au sujet du CERN. Voici une vidéo de la cérémonie d’ouverture officielle . (Il y en a un similaire pour un autre projet de méga-ingénierie, l’ouverture du tunnel du Gothard).

 Le tout sentait la vilénie et la dégénérescence. Nous voyons d’innombrables images démoniaques étranges et troublantes, des participants habillés et agissant comme des prostituées de scène avec des mouvements et des chorégraphies très suggestifs, des anges déchus torturant des âmes perdues, des ouvriers ressemblant à des zombies, des travestis, et même ce même bébé transgenre à tête énorme que nous avons également vu à la cérémonie des Jeux olympiques de Londres. Et cette « musique » ! Comme quelque chose de Eyes Wide Shut, hurlant, hurlant, atonale, le produit des esprits perturbés. La figure centrale est l’homme chèvre démoniaque Baphomet, qui danse, meurt, se lève à nouveau. À l’extérieur de l’entrée principale se trouve une statue géante de Shiva, la déesse hindoue de la Destruction.


 

Et juste en face de Shiva un « sacrifice d’enfant » a eu lieu il y a quelque temps, un événement qui a dû plaire grandement à la divinité. Maintenant, le CERN n’a pas tardé à prétendre qu’il s’agissait d’une « farce » non autorisée de la part de certains de ses scientifiques. J’en suis sûr, c’est bien vrai. Je veux dire, si tu ne peux pas rire d’un sacrifice humain, qu’est-ce qui te fera rire ? Mais si c’était une farce, c’était une blague élaborée. Voir l’alambic sur la gauche. Ces gens ont fait un petit  effort pour nous donner un peu de rire. Sympa de leur part.


Qu’est-ce que l’enfer (whoops!) a à voir avec une expérience scientifique? Eh bien peut-être tout. Rappelez-vous. Feu Stephen Hawking nous avait averti que le CERN pourrait exposer le monde à une force destructrice extra-dimensionnelle. Et encore une fois, si vous cherchez ce qu’il a dit, vous trouverez que cet aspect de son observation a été purgé. Peut-être qu’il plaisantait aussi ?

Rappelez-vous que la cérémonie du CERN n’était pas une obscure alouette de sorcellerie, une occasion de se promener nu dans les bois. Nous parlons de l’un des plus grands projets d’ingénierie européens de ces dernières années, l’événement auquel ont assisté des gens comme Merkel, Hollande et le président italien Renzi. En supposant qu’il s’agissait d’une représentation manifeste de Lucifériens / Illuminati / NWO  (Nouvel Ordre Mondial) / Puissance Maçonnique (et si ce n’était pas cela, alors qu’est-ce que c’était d’autre?), cela pourrait bien expliquer les développements bizarres balayant le monde d’aujourd’hui (COVID ; 5G ; …).

Source : 'We're opening the gates of hell'
Par
The Irish Savant 

VOIR AUSSI :

-  Stanley Kubrick et les cultes sataniques chez les "élites" super riches
-  La découverte de l'ancienne Torah prouve-t-elle que les Juifs adorent Satan?
-  "En route vers Sion " expose l’arnaque du "Peuple élu"
-  USA. Trump nomme la reine d'un culte pédophile satanique à la Cour suprême
-  Israël Shamir: L'arrivée de l'Antéchrist est retardée
-  L’origine satanique de DAECH

 

Hannibal Genséric

3 commentaires:

  1. Les liens de la cérémonie et l'ouverture du tunnel sont inaccessible. Dommage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vas-y par le lien anglais de la source de cette news.

      Supprimer
  2. Oui ! Satan a pris un certain temps de son emploi du temps, a quitté le Vatican pour officier à la cérémonie de ce tunnel du Gothard et à l'ouverture du CERN. Il a été accueilli par nos très 'respectés' chers dirigeants

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.