mardi 4 octobre 2016

40 millions de Russes se préparent aux "bombardemets nucléaires"



La Russie entame  des « manœuvres de protection civile », du 4 au 7 octobre, en envoyant  40 millions de citoyens dans 5000 abris souterrains et en réunissant 200.000 professionnels d’unités de sauvetage et 50.000 pièces d’équipement. De mémoire humaine, c’est le plus grand exercice d'auto défense jamais réalisé. Il a lieu quelques jours seulement après que le Département d'État américain ait menacé  la Russie d’attaques terroristes sur ses villes.

VIDEO.
Vladimir Poutine a ordonné à toutes les villes de Russie de prendre part à cet exercice urgent de  défense civile, à partir d’aujourd’hui. Près du tiers de la population russe, soit 40 millions de personnes, prendront part à l'exercice pour préparer les citoyens russes à un « bombardement nucléaire imminent ».
Alors que les troupes de l'armée syrienne sous le couvert de la puissance aérienne de la Fédération détruisent systématiquement les terroristes islamiques d’Obama, les États-Unis envoient précipitamment leur secrétaire d'État adjointe aux affaires européennes et eurasiennes, Victoria Nuland (alias "fuck the E.U.") à Moscou ce soir du 4/10/2016. On s’attend à ce qu’elle publie une «menace finale» contre la Russie, mais des experts russes disent qu’elle ne sera même pas écoutée.
La logistique de cette opération de mise à l'abri de 40 millions de citoyens est d'une ampleur gigantesque et elle ne peut que s'effectuer dans un objectif bien précis: préparer le sauvetage de la population et exercer les unités de secours et les militaires à la prise en charge du pays.
Dans le même temps, le commandement principal de la Marine (MCON) a stationné leurs sous-marins d'armes atomiques à leurs "points de frappe" le long des deux côtes est et Ouest des États-Unis.
L'évacuation de ces millions des dizaines des citoyens de la Fédération à leurs bunkers nucléaires de protection suit celle effectuée cette dernière semaine, vers des bunkers, de tous les ministères de "Niveau B"  vers le point de commande Tagansky (Bunker 42) , et qui a été précédée, le 26 Août, par l’évacuation de tous les grands ministères fédéraux vers la zone protégée de Mejgorié Urban Okrug.
Tunnel leading to a bunker designed to protect Moscow citizens from nuclear Armageddon.
Les sources de renseignement russes estiment qu’une attaque est plus probable qu'elle ne l'a jamais été auparavant. Le gouvernement et les médias ont commencé à avertir les gens pour se préparer à un Armageddon nucléaire, après que des États-Unis aient annoncé qu'ils «coupaient les liens » avec la Russie au sujet de la guerre syrienne.
Les experts militaires et stratégiques ont mis en garde que le conflit syrien, loin d'être une guerre civile isolée, est en fait une poudrière de la troisième Guerre mondiale (WW3), attendant d’exploser. Toutes les grandes puissances du monde sont maintenant actives en Syrie. Avec des tensions et une rhétorique américaines qui envoient des frissons dans le dos, Poutine ne cède pas aux dictats, et reste déterminé à protéger son peuple à tout prix.
Des unités spécialisées de sauvetage, des militaires et des paramilitaires sont impliqués dans la mise en chantier de cet exercice de quatre jours. Les autorités fédérales exécutives, les chefs de régions, les instances locales et les organisations y prendront part, ainsi que les divisions paramilitaires de sauvetage, les unités d'inspection des petits bâtiments, les ambulanciers et les services d'incendie, rapporte Interfax.
 «Toute la force du ministère des situations d'urgence russes sera utilisée" a déclaré Sergey Manuilov, directeur du Département de la défense civile.
Les nouvelles de ces manœuvres sans précédent suivent l’annonce par les ministres russes que le gouvernement a construit d'énormes bunkers nucléaires capables de contenir en toute sécurité les 12 millions d'habitants de Moscou. Poutine avait déclaré, avant la construction de ces bunkers : « chaque moscovite doit être individuellement protégé ».
Cependant, les craintes en Russie restent à un niveau élevé. Zvezda, une chaîne de télévision du ministère de la défense, a titré la semaine dernière: «Les psychopathes d’Amérique affûtent les armes nucléaires pour Moscou."
Une guerre entre les États-Unis et la Russie pourrait se révéler plus apocalyptique pour les USA que pour la Russie, car cette dernière dispose de 8.400 ogives nucléaires, alors que le stock de l'Amérique est de 7500.
Le mois dernier, on dit que Poutine avait ordonné l’aménagement d’un immense centre de  644 km2 carrés dans une région isolée des montagnes de l'Oural, à partir duquel il pourrait diriger un conflit nucléaire. La Russie a également mis au point un «avion de fin du monde » [1] quasi invisible, à partir duquel les généraux pourraient diriger leurs troupes tout en étant  en sécurité.
La semaine dernière, John Kirby, porte-parole du département d'État américain, menaçait la Russie en disant que les villes russes pourraient subir des attaques terroristes si Vladimir Poutine poursuit sa campagne militaire en Syrie :
« Les conséquences sont telles que la guerre civile en Syrie se poursuivra, les extrémistes et les groupes extrémistes continueront de profiter du vide (du pouvoir — ndlr) en Syrie pour étendre leurs opérations qui comprendront des frappes contre les intérêts russes et peut-être même contre des villes russes. La Russie continuera de rapatrier dans des sacs ses militaires tués, et ils (les Russes — ndlr) continueront de perdre des ressources, peut-être de nouveaux avions.
Le Kremlin a répondu en considérant cet «avertissement» comme une menace voilée. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a répondu en disant que l'annonce de Kirby "résonne plus comme signal « attaquez ! » adressé aux terroristes, plutôt que d'un commentaire diplomatique."
Maria Zakharova raised doubts about John Kirby's warning to Russia.Le Maj. Gen. Igor Konashenkov a dit, de son côté, que la déclaration de Kirby est "la confession la plus franche du côté des États-Unis, que leur guerre en Syrie est une guerre internationale proxy menée par les terroristes agissant sous le contrôle US. Ce qui rend la déclaration de Kirby particulièrement choquante c’est qu’elle montre aussi l'ampleur de l'influence américaine directe sur l'activité des terroristes, puisqu’elle est globale et va aussi loin que la Russie ".
Étonnamment, alors que les citoyens Russes  font tout pour se protéger par des bunkers anti nucléaires, le peuple des États-Unis n’est même pas au courant de l’imminence de la guerre totale que leurs élites leur préparent, en dépit des avertissements répétés désespérément du Président Poutine de la proximité guerre mondiale III.



Sources:

NOTES

Hannibal GENSERIC