lundi 20 juillet 2020

Après la Syrie et la Libye, la Turquie ouvre un nouveau front anti-russe en Arménie

À la suite des pourparlers à Ankara avec le vice-ministre azerbaïdjanais de la Défense, Ramiz Tahirov, qui est également le chef des forces aériennes de cette république riche en pétrole, le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a déclaré que l'Arménie « paierait pour ses actions ».
La coalition tripartite Azérie-turco-israélienne, soutenue par l'OTAN,  contre la petite Arménie  se heurtera cependant à la Russie, qui ne tolèrera pas un nouveau conflit sur sa frontière sud.

« Le président turc Recep Tayyip Erdogan est en contact avec son homologue azerbaïdjanais Ilham Aliyev. Le dirigeant turc suit de près les évolutions», a décadré Akar.
«Nous condamnons fermement l'attaque ignoble qui s'est produit dans la région de Tovuz en Azerbaïdjan. La douleur de l'Azerbaïdjan est notre douleur. La mort des militaires de l'armée azerbaïdjanaise ne restera pas sans réponse », a déclaré le chef du ministère turc de la Défense, Hulusi Akar, avertissant de représailles imminentes de la part Turquie.
Selon le site d'information russe Avia-pro, la Turquie semble avoir mobilisé son armée de l'air, surtout ses avions F-16, afin d'intervenir éventuellement dans le conflit entre les deux républiques de l'ex-Union soviétique. Étant donné la supériorité de la Turquie sur les capacités militaires de l'Arménie, il s'agit pour Erevan d'une menace on ne peut plus grave.
« Il est fort probable que la Russie ne souhaite que le rôle du pacificateur pour le moment, et ne souhaite que voir se réconcilier l'Arménie et l’Azerbaïdjan. Mais au vu de l'animosité et des menaces du gouvernement turc, Ankara, motivé par l'idée nationaliste de créer un nouvel Empire ottoman, souhaiterait alimenter le feu de la discorde à travers des paroles provocatrices », ajoute la source.
Israël avec la Turquie contre la Russie

Des drones israéliens impliqués dans le conflit Arménie/Azerbaïdjan: la Russie passera-t-elle à l'acte pour les contrer? Une chose est sûre : le régime israélien tente, de concert avec les USA, de mettre les bâtons dans les roues de la Russie, d'embraser le flanc sud russe et ce, de concert avec l'OTAN, ne serait-ce que pour compromettre la désormais avérée présence russe au Levant. La raison? La Russie refuse de voir dans ses liens avec Israël autre chose qu'un frein aux sursaut d'une entité belliciste. Durant les quatre jours de conflits sporadiques dans les régions frontalières, la majorité des attaques de l’armée azerbaïdjanaise contre les positions arméniennes ont été menées par des drones et des missiles anti-blindés israéliens, selon des sources arméniennes. Pour une Arménie qui s'apprête à ouvrir l'ambassade d'Israël à Erevan c'est un avertissement. 
Guerre Arménie/Rep. d’Azerbaïdjan:la Russie prise de court....
« Le conflit qui a éclaté la semaine dernière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan est étroitement lié aux activités d'Israël », dit d'ailleurs le ministre arménien des Affaires étrangères.
La tension entre ces deux voisins du Caucase remonte aux premières années après l’effondrement de l’ex-Union soviétique, les deux réclamant la souveraineté sur la région de Karabakh. N'empêche que rien n'indiquait l'imminence d'une escalade et que celle-ci a presque surpris tout le monde au point de pousser certains analystes à y voir un troisième front anti-russe ouvert par un OTAN/US déjà en pleine activité contre Moscou en Syrie, en Libye. 
De façon traditionnelle, l’Arménie est tout au long de ces années, soutenue par la Russie tandis que l’Azerbaïdjan bénéficie du soutien turc, bien que ni Moscou ni Ankara ne soit jamais intervenu directement, laissant les deux pays régler leurs problèmes via le dialogue. La Russie compte deux bases militaires, Erebuni dans le centre et Gymuri dans le nord-ouest de l’Arménie et ses Mig-29 déployés dans ces bases ont la mission de protéger la sécurité aérienne d’Erevan voire tout l’espace aérien arménien. Mais Moscou n’est jamais intervenu directement dans le conflit de Karabakh pour ne pas blesser la République d’Azerbaïdjan à laquelle elle a d'ailleurs vendu ces dernières années, un nombre considérable d’armements sophistiqués dont les systèmes de défense aérienne S-300 et Buk-M2. Cette nouvelle flambée de violence s'est assortie quelque part par des menaces d'attaques azerbaïdjanaise contre les installations vitales de l’Arménie dont sa centrale nucléaire. Et ce fut là que le rôle d'Israël a été porté au grand jour.
« Les armes israéliennes sont utilisées contre la population civile du pays, ce qui impliquera évidemment certaines mesures. La question est qu'Israël vend à l'Azerbaïdjan des armes meurtrières que l'Azerbaïdjan peut facilement utiliser contre les infrastructures civiles et la population », a ainsi lancé à la presse l'attachée de presse du ministère arménien des Affaires étrangères Anna Naghdalyan. 
Pour les stratèges de l'axe US/OTAN/Israël, il est grand temps que la Russie se sente menacée son propre territoire, au Caucase par exemple, ne serait-ce que pour lâcher la prise en Libye, en Syrie voire en Afghanistan. 
Mais l'implication israélienne dans ce conflit et son synergie avec Ankara, ne risque-t-elle pas de lui coûter chère? Au cours de la semaine du conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, l'armée arménienne a réussi à abattre au moins 15 drones, dont la grande majorité sont israéliens. Parmi les drones israéliens abattus, il y a deux Sky Striker, un Orbiter 3 et un Hermes 900, signe que la DCA russe est bien active et au contraire des assertions de l'armée sioniste en Syrie, elle est bien précise et bien puissante. L’armée arménienne est équipée de missiles Iskander et de chasseurs Su-30 russes, soit des armements que la Russie possède en Syrie et qui par considérations pour Israël, elle s'est refusée d'employer. Certains milieux évoquent les mesures que l'Arménie adoptera contre Israël dans les prochains jours et n'excluent pas que la Russie vienne au secours de l'Arménie. Après tout Erevan a envoyé ses forces spéciales en Syrie appuyer les Arméniens syriens d'Alep. La grande surprise pour Israël pourrait être "russe" et elle pourrait non pas venir de l'Arménie mais bien de la Syrie. Le S-400 en Syrie n'attend que tirer.
Source : Presstv
--------------------------------------------------
Un bref aperçu des récents développements en Libye:
     Les avions de transport militaire turcs ont intensifié leurs vols vers la base aérienne d'al-Watiyah. Au moins 4 vols ont été effectués au cours des derniers jours;
     Le GNA basé à Tripoli a envoyé de nouveaux renforts en première ligne à l'ouest de Syrte;
     Le porte-parole de la salle d'opération de Syrtefra du GNA a annoncé que le GNA se prépare à une avance sur les deux villes;
     Les tensions au sein des factions de l'ANL se poursuivent dans la région d'al-Brega. La brigade Al Saiqa exige la libération de ses membres détenus par la police.
Military Situation In Libya On July 19, 2020 (Map Update)

-------------------------------------------------------

Un bref aperçu des récents développements en Syrie au 20/07

Military Situation In Syria On July 20, 2020 (Map Update)
Une explosion s'est produite dans la ville d'Al-Qamishli, dans le gouvernorat d'al-Hasakah;
     Une explosion de voiture piégée a tué au moins 3 civils et blessé plusieurs autres dans la ville de Sajo, au nord de la ville d'Azaz;
     Un engin explosif improvisé a explosé dans un centre électoral de la ville de Busr Al-Harir dans le gouvernorat de Daraa;
     L'artillerie de l'armée arabe syrienne a bombardé des positions militantes près du village de Tal Wasit dans le gouvernorat de Hama;
     Selon l'ANHA, deux civils ont été blessés par des tirs d'artillerie turcs dans le district de Qamishli du gouvernorat d'al-Hasakah;
     460 personnes détenues dans le camp d'Al-Hol ont été libérées par les FDS des villes d'Al-Baghuz et de Susah.
---------------------------------------------------------
Un bref aperçu de l'évolution récente au Yémen
Military Situation In Yemen On July 19, 2020 (Map Update)
     Des avions de combat de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite ont effectué 6 frappes aériennes dans la région de Nate;
     Des avions de combat de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite ont effectué 6 frappes aériennes dans la région de Majzar;
     La salle des opérations des officiers de liaison et de coordination (fidèle à Ansar Allah) a signalé 112 violations du cessez-le-feu à al-Hudaydah au cours des dernières 24 heures;
     Des manifestations en faveur de la déclaration d'autogestion du Sud par le Conseil de transition du Sud ont eu lieu à Mukalla;
     La coalition dirigée par l'Arabie saoudite continue de détenir vingt navires transportant des dérivés du pétrole qui se rendaient au Yémen. Ce blocus contribue à la crise humanitaire au Yémen. 
Source : South Front
Hannibal GENSERIC

2 commentaires:

  1. POUTINE TOUJOURS PLUS NUL ? MAIS NON C UN JUDOKA N JOUEUR D'ECHECS!
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/07/19/nota-le-mutant-l-guillon-kyrill-dimitriev-choisi-par-poutine-pour-creer-le-vaccin-russe-est-un-banquier-goldman-sachs-on-rappelle-la-chute-ahurissante-du-pnb-russe-pas-besoin-de-robot-ave/

    RépondreSupprimer
  2. Au lieu de se consacrer entièrement à défendre ses intérêts envers l'Iran, Israël se répand dans toutes les directions. Pour ce qui est de l'OTAN, pas la peine d'en rajouter, une bande de fous dirigent cet organisme criminel.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.