lundi 20 juillet 2020

USA. Et maintenant ?


Fatigué d’être traité de Mau-Mau par l’Inquisition Woke ? Car il s’agit de ça, bien sûr : une opération d’agitation en mode turbo utilisant tout l’attirail des outils médiévaux d’entourloupe mentale pour arracher les États-Unis à leur propre existence.

Le moteur qui anime Black Lives Matter n’est pas la justice mais la coercition, et pas seulement la coercition, mais le plaisir sadique d’infliger douleur, blessure et humiliation dans le processus d’extraction de fonds et de pouvoir.
Les outils sont l’insurrection violente, la mauvaise foi et la malhonnêteté inconditionnelle, utilisés comme brodequins, estrapades et fers chauffés au rouge à une nation en cours de dislocation sous les chocs d’une pandémie et d’une implosion financière. Maintenant, après quelques semaines de tumultes, de pillage, et d’incendie en juin, la véritable forme de cette jacquerie raciste est évidente : ce sont les troupes de choc du Parti Démocrate désespéré et dément. Les ruines fumantes de Minneapolis et de Santa Monica sont la plate-forme politique du Parti. La zone de non-droit de Seattle baptisée CHOP est sa cité brillante sur la colline. Bien sûr, tout le monde n’est pas devenu fou, et tout le monde ne suivra pas cette agitation.
Les chefs de la guerre des médias de l’Inquisition Woke  – The New York Times, CNN et MSNBC – font des heures supplémentaires pour terroriser le public dans une hystérie Covid-19 renouvelée, avec en prime la destruction du petit business local de l’Amérique en provoquant de nouveaux confinements. L’économie du pays était déjà suffisamment en difficulté. Maintenant, la question est : comment un establishment politique responsable gérera-t-il la contraction ? La réponse de l’Inquisition Woke est simplement d’étendre les opérations de pillage à tout ce qui n’est pas cloué. L’Inquisition Woke est comme la larve d’une guêpe parasite essayant de se frayer un chemin hors d’une chenille dodue, ne laissant rien d’autre derrière elle qu’une chrysalide vide. Cela vaut d’abord pour le cerveau, puis pour les tripes.
Qui n’est pas impressionné par la stupidité de cette vicieuse racaille ? Il n’y a aucune preuve au cœur de leur plainte que la police, à l’échelle nationale, « traque les hommes noirs ». Par contre, s’il y a quelque chose à voir, ce sont des hommes noirs se descendant entre eux, inconscients des dommages collatéraux sur les nourrissons et les enfants emportés par leurs fusillades. Ne plus payer la police et lui attacher les mains dans le dos ? Eh bien, les résultats sont déjà là : une augmentation énorme du taux d’homicides à Chicago, New York, Houston, Baltimore, Kansas City, Newark, Nashville, et cetera, une criminalité écrasante en film noir et noir.
Conduisant naturellement au mantra du Wokestérisme : c’est la faute de Blondin, le sale Blanc. Blondin est le racisme incarné. La fragilité blanche rend la rédemption impossible. Aucune pénitence, aucune excuse ni aucun remède n’y peuvent rien. Ce qui soulève une autre question : pourquoi même se préoccuper des réparations pour l’esclavage ? Ce ne sera jamais suffisant. C’est peut-être exactement la raison pour laquelle le véritable objectif de l’Inquisition Woke est de saper toutes les institutions américaines, puis de faire exploser la République.
La pétulante «Résistance» qui s’est retranchée après la perte choquante des élections de Hillary en 2016 a fait son travail de sape en enrôlant le FBI, la CIA, le NSC, le DOJ et d’autres agences fédérales dans des intrigues séditieuses qui ont donné à l’appareil judiciaire fédéral un aspect, et une pratique, corrompus et indignes de confiance. Tout dans l’enquête Mueller était un exercice de mauvaise foi et de perfidie, laissant les rouages de la justice officielle si brisés que leurs méfaits pouvaient à peine être corrigés, et encore moins poursuivis. À ce jour, les sponsors des guérilleros de la loi parrainent la persécution permanente du général Michael Flynn, des mois après que le Ministre de la Justice a officiellement abandonné ses poursuites contre lui. Croyez-vous que ces turpitudes ne restent pas en travers de la gorge du nombre important de citoyens qui refusent toujours d’être rendus fous par la terreur Woke ?
Et qui est la figure de proue à la tête de cet équipage de pirates du parti Démocrate Woke semant la coercition ? La coquille vide de Joe Biden, un sénateur gaffeur devenu vice-président corrompu, n’est plus qu’un hologramme de candidat. La nouvelle campagne d’hystérie de la Covid-19 dans la presse Woke peut être juste une psy-op pour cloîtrer le pauvre Joe dans son sous-sol et s’assurer qu’il reste hors de la vue du public. Ils l’ont emmené pour une brève diffusion hier en Pennsylvanie, un fiasco minable. Dans un discours formel, M. Biden a déclaré : « Donc, aujourd’hui, je publie un gribrouillon [sic] – je pense que la presse l’a eu – comment créer des millions d’emplois syndicaux bien rémunérés, en utilisant la technologie protestante [quoi donc ?] Que nous avons besoin maintenant et à l’avenir. » Hmmm. Technologie protestante ? Qu’est-ce que ça pourrait être ? Cela ressemble à un autre tour des farces sans fin de Blondin.
Too much magic : L'Amérique désenchantéeAprès le discours, certains médias ont coincé le candidat à côté d’une limousine de campagne. Il s’est arrangé pour refuser de répondre à toutes les questions en se dandinant, droit dans ses bottes, les yeux vitreux, les mains étrangement écartées comme des nageoires de phoque – un autre symptôme ? De qui se foutent-ils avec ce pathétique automate de momie , cette ruine de vieux politicien véreux ? À quel jeu perfide jouent-ils maintenant ? Et après… ?
Par James Howard Kunstler − Le 10 juillet 2020 − Source kunstlker.com
Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.

1 commentaire:

  1. L'Amérique le leader de l'Occident en chute presque libre. En ce moment il ne faut pas compter sur l'Europe qui est sur le point d'exploser. A suivre la situation de la Grande-Bretagne maintenant hors de l'UE de Bruxelles ainsi que la révolution en France car il y a du mouvement au sein de la gendarmerie.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.