dimanche 26 juillet 2020

Les services de renseignement israéliens utilisent une application téléphonique pour espionner et signaler les gens sur d'Internet


On a beaucoup parlé dans les médias juifs de mystérieux trolls russes influençant les élections, mais de véritables campagnes de cyber-désinformation sont organisées en public par le gouvernement israélien .

Une application pour téléphone portable appelée Act.IL disponible en téléchargement dans l'Apple Store recrute chaque jour des Juifs américains et les organise dans des opérations de trolls sur les réseaux sociaux dans le but de contrôler, diriger et supprimer les conversations publiques qui leur déplaisent sur le sionisme, le BDS et le pouvoir juif.

 
Le fondateur et PDG d'Act.IL, Yarden Ben Yosef , a servi dans une unité de renseignement de «combat spécial» dans l'armée israélienne. La plupart du personnel de l'entreprise est composé d'espions. Le programme reçoit un financement conjoint du donateur milliardaire du GOP (le magnat mafioso des jeux à Las Vegas, et financier de l’élection de Trump) Sheldon Adelson et de l'État israélien [1].
L'application fournit aux utilisateurs des fenêtres contextuelles de style Amber Alert contenant des liens vers Facebook, Twitter, Youtube, etc., des messages critiques à l'égard des Juifs, d'Israël ou du soutien aux Palestiniens et au BDS, ainsi que des instructions aux utilisateurs pour harceler, briguer et signaler en masse les cibles désignées afin de les bouter hors d'Internet. .
Après chaque «mission», les trolls reçoivent des points. Les harceleurs et stalkers les plus prolifiques sont célébrés sur un tableau de bord public.
Les médias britanniques affirment à plusieurs reprises que les trolls russes sont responsables du Brexit et ont tenté d'intervenir lors des dernières élections, mais aucune preuve n'a jamais été apportée. [2]
Pendant ce temps, les utilisateurs d'Act.IL ont été très actifs dans les cyberattaques visant Jeremy Corbyn et ses partisans dans le but de saper les perspectives électorales du Parti travailliste britannique.
Comme de bien entendu, ni les services de renseignement ni les médias britanniques (contrôlés par qui-vous-savez) ne semblent intéressés par cette ingérence étrangère dans leur processus électoral.
Les politiciens et les célébrités ne sont pas les seuls visés par cette opération de cyberguerre. D'innombrables étudiants américains, des militants de base   et des affiches sur Internet qui osent remettre en question Israël ou le pouvoir juif sont également inondés du harcèlement organisé par l'État israélien. Les trolls d'Act.IL ont même manipulé un sondage du concours Eurovision.
Les utilisateurs sont régulièrement invités à noyer les personnes et sites ciblés avec des plaintes astroturfées pour les faire virer aux États-Unis et dans d'autres pays sous contrôle juif, tels que la G.B. ou la France.
Selon @AntiBDSApp , qui rend compte des singeries du réseau, ces derniers temps, ils ont bombardé des articles de gauche dans le but de différencier Black Lives Matter, que les Juifs soutiennent largement et considèrent comme utiles, de la cause palestinienne, qu'ils considèrent comme dangereuse.
Un acteur étatique étranger joue en effet un rôle important en essayant de contrôler et d'influencer le discours en Amérique. Le Lobby, USA, un documentaire fortement censuré d'Al Jazeera détaille ce réseau d'espionnage juif. Divers autres programmes destinés à harceler et à terroriser les citoyens américains, comme la plate-forme doxing Canary Mission (qui place les nationalistes blancs et les militants palestiniens sur des listes des gens à abattre) fonctionnent en tandem avec des programmes comme Act.IL.
Parce que c'est le soutien astronomique d'Israël pour le pouvoir juif, ne vous attendez pas à entendre beaucoup parler des chasseurs de «trolls étrangers» à BellingCat ou au New York Times .
Eric Striker Jul 25, 2020
 
NOTES de H. G.
Hannibal GENSÉRIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.