lundi 13 juillet 2020

Pluie de missiles et de drones yéménites sur l'Arabie

Selon le site web Al-Khabar Al-Yemeni, des militants saoudiens ont déclaré que de puissantes explosions s'étaient produites dans les villes de Khamis Mushait et Abha.
 « Les forces yéménites ont piloté des drones et tiré des missiles balistiques le dimanche 12 juillet, au soir, en direction des villes saoudiennes de Khamis Mushait et Abha », ont rapporté des militants saoudiens sur Twitter.

Khamis Mushait frappée, Najran en feu...Riyad exposé...
Des internautes ont qualifié les explosions de puissantes alors que les médias ont prétendu que la DCA saoudienne avait intercepté trois drones dans le ciel de Khamis Mushait.
Le porte-parole des forces de la coalition saoudienne, Turki al-Maliki, a prétendu que l'Arabie saoudite avait intercepté et détruit deux missiles balistiques et plusieurs drones yéménites.
Les sources officielles d'Ansarallah n'ont pas encore réagi à cette nouvelle.
« La base aérienne de King Khalid, qui se situe à Khamis Mushait, a été l’objet des attaques des combattants d’Ansarallah », ont annoncé des militants saoudiens.
La base de l'armée de l'air saoudienne King Khalid, qui fait partie de l'une des plus grandes bases militaires saoudiennes, a déjà été attaquée à plusieurs reprises par les combattants d’Ansarallah. La dernière attaque faisait partie d'une vaste opération baptisée la quatrième opération d'équilibrage de dissuasion.
Ansarallah va reconquérir Maarib
Les combattants d’Ansarallah ont été déployés à la périphérie de la province de Maarib, qui se situe à 120 km à l'est de la capitale yéménite Sanaa.
Dimanche, le général Abdullah Yahya al-Hakim, chef du renseignement du ministère de la Défense du gouvernement de salut national yéménite, a déclaré que les forces armées ainsi que toutes les tribus du Yémen, allaient bientôt reconquérir Maarib.
Il a annoncé que les forces armées yéménites se sont déployées aux alentours de Maarib et a mis en garde la coalition saoudienne contre toute offensive contre les installations économiques et pétrolières de la ville.
« Nous sommes en mesure de prendre pour cible toutes les installations pétrolières et économiques des pays agresseurs et de les détruire à un tas de ruines », a-t-il martelé.
Le général al-Hakim a réaffirmé que les forces yéménites avaient fourni une liste des cibles importantes et vitales en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis mais également à Tel-Aviv.
Quant aux succès enregistrés par les forces yéménites en matière de sécurité, il a indiqué que « les forces yéménites se sont infiltrées dans la salle des opérations des pays agresseurs et leurs centres de guerre électronique ».
La libération de la province de Maarib, riche en ressources pétrolières et gazières, revêt une importance toute particulière pour les forces yéménites.
Selon des observateurs politiques, si la province de Maarib tombe, plus aucune zone dans la partie nord du Yémen ne sera occupée par l'Arabie saoudite, ni ses mercenaires affiliés au gouvernement démissionnaire de Mansour Hadi.
Ansarallah sera une force incontestée dans la partie nord du Yémen qui affectera progressivement les équations politiques, sécuritaires et militaires de la péninsule arabique.

Pacte de défense irano-syrien: l'heure de vérité sonne pour Israël
US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)


Système de défense antiaérienne Bavar-373. ©Tasnim
« Qui dit résistance, dit volonté automatique, car la volonté est la condition sine qua non de la résistance. L’axe de la Résistance est entièrement préparé à entrer dans une guerre prolongée dont la dernière en date est la signature d’un accord militaire entre le chef d’état-major des forces armées iraniennes, Mohammad Baqeri, et le ministre syrien de la Guerre, Mohamed Ayoub » a écrit l’analyste Eyhap Choqi cité par Al-Ahed.
« Cet accord prévoit le renforcement de la coopération militaire et sécuritaire entre les forces armées et la poursuite des coordinations. Le général Baqeri, chef d’état-major des forces armées iraniennes, a déclaré que cet accord renforcera notre volonté et notre détermination à coopérer face aux pressions américaines. L’Iran renforcera le système de défense aérienne de la Syrie », a expliqué Eyhap Choqi.
Accord Syrie/Iran: Moscou
« Bien qu’il ne s’agisse pas du premier accord entre les deux pays, mais étant donné qu’il s’inscrit dans le cadre stratégique de la défense aérienne, il contient un message important », a-t-il poursuivi.
Premier message : la simple signature de cet accord envoie un message important aux États-Unis notamment par rapport à la loi César, car l’une des clauses de cette loi prévoit le retrait de Syrie de ce qu’elle qualifie de milices affiliées à l’Iran tandis que cet accord prévoit des coopérations similaires à celles entre l’Iran et le Venezuela qui subit des sanctions américaines et à la préparation de l’Iran à fournir au Liban ce dont il a besoin si son gouvernement le demande.
Le deuxième message qui est encore plus important que le premier, est que cet accord sur la défense aérienne modifie les règles du conflit, car il contrera les attaques ennemies dans le ciel syrien et créera une dissuasion suffisante, surtout si les systèmes iraniens de défense aérienne Yavar-373 et 3-Khordad y soient déployés.
Troisième message : faire face à la guerre psychologique contre l’axe de la Résistance.
L’accord entre l’Iran et la Syrie rend possible le remplacement du système de défense antimissile russe par les systèmes iraniens de défense aérienne. [1]
Les nouvelles zones de conflits en Syrie constituent des anneaux de la capacité de dissuasion, car premièrement, le secrétaire général du Hezbollah libanais, Seyyed Hassan Nasrallah, a déclaré qu’il ne permettrait pas la famine au Liban. Il a dit avoir créé une nouvelle base pour réponde à la poursuite de l’embargo et les politiques hideux qui visent à mettre dans l’impasse les solutions au Liban ; deuxièmement, l’axe de la Résistance ne se contentera pas d’une riposte. Elle agira de sa propre initiative d’autant plus que l’Iran a brisé les sanctions américaines en envoyant des aides aux pays visés par les sanctions américaines et promettant de répondre à toute attaque.
« Les arrogants ont sans aucun doute reçu ce message, et ceux qui ont compris ces messages ne seront peut-être pas en mesure d’accepter cette nouvelle situation et prendront des mesures creuses et stupides, mais l’axe de la Résistance est prêt à les affronter », a conclu Choghi.
Source : Presstv
------------------------------------------------ 

[1] La Russie a toujours été réticente à l’utilisation, par la Syrie, des défenses aériennes avancées S-300 contre les attaques israéliennes. Poutine préfère l’amitié de Netanyahou à l’allié stratégique syrien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.