mercredi 14 juillet 2021

Covid-Arnaque. Des « vaccins » au nano-graphène super magnétique, pour l’Intelligence artificielle et l’Internet des corps

Nous publions un article de Theara Truth sur les vaccins anti-COVID-19 pouvant contenir, selon une hypothèse, du graphène, utilisé en médecine -recherche médicale- depuis plusieurs années. Cet article informatif comporte de nombreux liens internet (études scientifiques et vidéos) démontrant le magnétisme chez des hommes et des femmes pouvant être provoqué par la vaccination. Des experts scientifiques ont fait des enquêtes sur ce phénomène étrange et des équipes indépendantes ont analysé le contenu du vaccin dans des laboratoires.

 
Le site Factuel de l’AFP a tenté de nier les faits du magnétisme malgré les nombreuses recherches scientifiques sur cette question. L’AFP  souligne entre autres que l’experte scientifique « Pour appuyer ses propos, Jane Ruby montre des captures d’écran de documents d’une société allemande, Chemicell, et assure, en la citant, que « les réactifs de magnétofection sont développés, conçus et prévus, pour la recherche », et ne doivent pas être utilisés « pour tout médicament destiné à l’homme »… L’AFP cite d’autres experts qui nient le phénomène dont ceux de la mégasociété pharmaceutique Pfizer qui vend son vaccin partout dans le monde.  Faut-il faire confiance à une société poursuivie en justice (“fraudulent marketing”, etc.) ?

Rappelons aussi que des masques sanitaires contenant du graphène ont été rappelés au Canada. 

Mondialisation.ca vous invite à consulter les documents cités dans cet article.

Bonne lecture.

***

Fin avril j’ai écrit l’article ‘La bombe humaine’ sur les ‘vaccins’ qui contamineraient les non vaccinés ‘ par « transmission de quelque chose » , prétendument la protéine S [spike], touchant notamment les femmes et le système reproducteur, avec à l’appui des milliers de témoignages de femmes, d’articles et de papiers scientifiques sur les ‘ vaccins « auto -disséminants ».

https://www.mondialisation.ca/la-bombe-humaine-effets-de-la-vaccination-arnm-sur-les-personnes-non-vaccinees/5656131

On peut croire que ce phénomène d’excrétion est « simple » car les protéines spike seraient transmises physiquement, par l’ air ou la peau, mais ça reste à prouver !

Pourtant, le Dr Carrie Madej , ainsi que moi même, parlions déjà des FRÉQUENCES comme le véritable facteur de cette éventuelle “transmission ».

Vocabulaire :

CEM= champs electro magnétiques

EMF= Electro magnetic Fields

*

“Des "vaccins" au nano Graphene, super magnétiques , pour l'Intelligence Artificielle et l' Internet des Corps", image №1

Voici ce qui se passe chez les vaccinés.

Pour voir la vidéo, cliquez ICI

Certains faits sont déjà prouvés, d’autres sont des hypothèses, résultat des connections issues de tous les éléments de recherches -dans mes dossiers- et de liens avec des documents officiels.

Nous avons vu des centaines de vidéos de personnes « vaccinées », mettant des aimants et des objets métalliques sur le bras supérieur vacciné ou parfois sur leur front. On peut ainsi observer dans ces vidéos que :
- Des aimants collent.
- Des objets métalliques collent aussi.
- Des smart phones collent…
Ce n’est pas du « fake ». Nous pouvons voir que cela se produit réellement, comme par exemple dans ces vidéos :  Il y a de plus en plus de vidéos et donc de plus en plus de personnes vaccinées qui subissent ensuite un effet électromagnétique inhabituel. Loin d’être une simple idée, cet effet est testé en plaçant du métal, des cuillères, des fourchettes, un aimant et même un téléphone portable sur le site d’inoculation. Ils collent à la peau de la personne vaccinée.

Le Dr. Pedro Chavez a fait une entrevue sur le sujet (en espagnol, traduit en anglais) :

" Il y a de plus en plus de vidéos et donc de plus en plus de personnes vaccinées qui souffrent ensuite d’un effet inhabituel de l’électromagnétisme. Loin d’être une simple idée, cet effet est testé en plaçant du métal, des cuillères, des fourchettes, un aimant et même un téléphone portable sur le site d’inoculation. Ils adhèrent à la peau de la personne vaccinée." Le médecin mexicain Pedro Chavez, qui a traité et enregistré plusieurs patients souffrant de ce phénomène (voir ci-dessous), affirme que personne ne peut expliquer ce qu’il peut être ou ce qui le provoque, tout n’est que spéculation. Les endroits magnétisés le sont aussi : les bras, le cou, la zone sous la clavicule, le front ? Il est également frappant de constater que cet effet a été produit chez des patients qui ont été vaccinés contre la grippe l’année dernière.

Chavez estime que pour savoir ce qui leur arrive, il est nécessaire de réaliser de nombreuses études dans l’organisme des personnes magnétisées armées de fréquencemètres. Il propose de les faire même dans les endroits où il y a des antennes 5G, antennes qui seront activées entre juin et juillet. Conversation très intéressante avec le colonel et aussi un docteur en médecine Pedro Chavez.  » (Extrait du texte en espagnol, Traduit avec www.DeepL.com) (1) Source: Madrid Market Magazine

En tant que médecins, nous sommes confrontés aux dommages biologiques causés par les vaccins, il y a des études très poussées sur le sujet, mais ici nous sommes confrontés aux dommages électro-physiques, c’est-à-dire les particules ferriques et l’électromagnétisme de ces particules.

Sur Uno TV de Mexico, on dit que l’aimant est faux. Et, Maldita, un ‘fact checker’ a publié que nous mettions un aimant dans leur aisselle et que cet aimant est celui qui a attiré la particule métallique (Hahaha…). Et un autre a dit que nous leur mettions de la colle pour que l’aimant ou le métal reste là. Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.

Au sein du COMUSAV, nous avons eu une réunion avec des médecins de différentes parties du monde, il y avait des gens du Japon, car il y a le COMUSAV Japon, et le COMUSAV Indonésie, le COMUSAV Europe est en train d’être formé avec certains pays, et nous avons discuté de la façon dont nous pouvons aider les patients avec le peu que nous savons. Il y a un moyen qui consiste à utiliser un feutre en coton, celui que les femmes utilisent pour se démaquiller, au centre duquel nous avons placé un aimant, collé avec du silicone, qui à son tour serait placé à l’endroit de l’inoculation lorsque peu de temps s’est écoulé. Il est retiré lorsque la personne prend un bain et laissé pendant 3 ou 4 jours. Quand il est finalement retiré, il doit être imprégné de noir, c’est ainsi que je l’ai vu dans un documentaire de La Quinta Columna, c’est arrivé à un médecin. Cela est censé éliminer les particules magnétiques sous la peau. Mais si nous faisons cela et que quelqu’un tombe malade, il pourrait penser que c’est parce que nous avons enlevé l’ingrédient actif du vaccin. L’autre solution est celle des paires biomagnétiques. Dans ce cas, il faudrait faire des études pour voir si les effets peuvent être contrecarrés, que seules les particules restent en circulation, mais pas magnétisées. Il existe une autre théorie qui dit que mettre deux aimants, l’un sur le poignet gauche et l’autre sur le droit, de pôle opposé, désactiverait apparemment le magnétisme qui circule dans le corps. Mais il faut le vérifier.

(source : https://www.orwell.city/2021/06/magnetgate-dr-pedro-chavez. Traduit avec www.DeepL.com/)

Links: Rumble | LoveoTV

Pour regarder les autres vidéos, cliquez ICI

Des objets qui collent sur des personnes. Réalité ou fiction ?
Video 23

Étude scientifique sur l’electromagnétisme des personnes vaccinées au Luxembourg

Synthèse et conclusion du travail d’enquête effectué par Amar Goudjil (European forum for vaccinevigilance/mamer, le 06 juin2021)

Depuis quelques mois, ce sont des centaines de vidéos amateurs qui fleurissent un peu partout sur les réseaux sociaux mettant en scène des personnes visiblement devenues électromagnétiques suite à la vaccination. C’est en tout cas ce que l’on peut observer.

Après que de nombreuses questions nous ont été posées par un certain nombre de nos membres sur cet effet d’électromagnétisme « supposé » apparaissant chez les sujets vaccinés, notre association a pris la décision de s’intéresser concrètement à ce sujet pour le moins intriguant.

Est-ce que cet effet est donc réel ou n’est-ce juste qu’une élucubration ?

Cette enquête, à caractère statistique et sociologique portant sur cet effet d’électromagnétisme « supposé » et dont il est question ici, soulève à minima et au préalable trois questions importantes :

1. Est-il vrai que les gens présentent un effet d’électromagnétisme après acte de vaccination ?
2. Si tel est le cas, est-il vrai que seuls les individus vaccinés présentent cet effet ?
3. Qu’est-ce qui est réellement injecté aux individus sous la qualification de vaccin et qui pourrait provoquer cet effet ?

Pour tenter de répondre à ces questions, l’enquête a été confiée à l’un des membres de l’association. Il s’agit de la personne chargée de traiter des questions démographiques et sociologiques, avec l’ouverture rapide d’une enquête approfondie et publique sur la composition exacte et réelle de ces dits vaccins.

En résumé :

A la question, est-il vrai que les gens présentent un effet d’électromagnétisme après avoir subi au moins un acte de vaccination ? La réponse est affirmative. Effectivement, les individus deviennent bien électromagnétiques sur zone d’injection à minima.

A la question, qu’est-ce qui est injecté aux individus et qui provoque cet effet ?
Nous répondons que c’est aux gouvernements et aux autorités garantes de la santé publique et de la santé des luxembourgeois de répondre à cette question car ce sont eux qui, en amont, ont pris la décision lourde de « vacciner » des populations en bonne santé à l’aide de « vaccins » encore au stade expérimental et dont, lors des essais cliniques, tous les hamsters sont morts.

Nous ne répondrons pas ici de la responsabilité des uns et des autres mais il est certain que si des nanoparticules super-para-magnétiques (magnetic beads) sont entrées dans la composition de ces dits vaccins, à titre expérimental ou pour quelque raison que ce soit, alors que jusque-là celles-ci n’étaient réservées qu’aux thérapies anticancéreuses, alors il est urgent de demander une mise au point, dans les plus brefs délais, aux laboratoires pharmaceutiques et aux autorités de santé qui elles, ont donné leur autorisation pour la mise sur le marché de ces injections.

C’est aux toxicologues et aux pharmacologues à qui il revient maintenant la responsabilité de découvrir les origines et les causes de ces effets d’attraction observés sur les sujets vaccinés et c’est aux hommes politiques, garants de la santé des citoyens de ce pays, de demander très rapidement l’ouverture d’une enquête approfondie et publique sur la composition exacte et réelle de ces dits vaccins.

(Cliquez le Rapport pour le lire au complet)

Pour consulter le site European Forum for Vaccine Vigilance, cliquez ICI

*

Bien sûr, il semble évident que l’on ait injecté (sans le dire) quelque chose qui présente de fortes propriétés électro magnétiques, allant d’un effet  » doux  » à un effet très puissant, dans ces vaccins à ARN messager. Dans le but de « booster le passage de l’ARN messager dans la cellule par une magnétofection « . [magnétofection : méthode de transfection qui utilise des champs magnétiques pour concentrer les particules contenant l’acide nucléique dans les cellules cibles.]

Pour en savoir plus consultez ce site : chemicell.com

Nous avons appris depuis qu’il est scientifiquement possible d’injecter des nanoparticules EMF programmables dans des vaccins ou des systèmes d’administration de médicaments.

Nous avons trouvé plusieurs articles scientifiques prouvant que c’est FAISABLE et que cela peut même conduire à une dépendance à la dopamine chez les rats qui sont ‘magnétisés’ dans le cerveau puis placés dans un environnement à forts CEM où la dopamine est produite, et non  » heureux’ dans un environnement sans CEM (pensez aux ‘villes intelligentes’).

Le principe est appelé ‘magnétofection :

Une nouvelle méthode « audacieuse » utilise une protéine magnétisée pour activer les cellules du cerveau de manière rapide, réversible et non invasive.

Des chercheurs américains ont mis au point une nouvelle méthode pour contrôler les circuits cérébraux associés aux comportements complexes des animaux, en utilisant le génie génétique pour créer une protéine magnétisée qui active à distance des groupes spécifiques de cellules nerveuses.

Comprendre comment le cerveau génère le comportement est l’un des objectifs ultimes des neurosciences – et l’une de leurs questions les plus difficiles. Ces dernières années, les chercheurs ont mis au point un certain nombre de méthodes qui leur permettent de contrôler à distance des groupes spécifiques de neurones et de sonder le fonctionnement des circuits neuronaux.

(…)

Plusieurs études antérieures ont montré que les protéines des cellules nerveuses qui sont activées par la chaleur et la pression mécanique peuvent être génétiquement modifiées pour devenir sensibles aux ondes radio et aux champs magnétiques, en les attachant à une protéine stockant le fer appelée ferritine, ou à des particules paramagnétiques inorganiques. Ces méthodes représentent une avancée importante – elles ont, par exemple, déjà été utilisées pour réguler le taux de glucose dans le sang des souris – mais elles impliquent de multiples composants qui doivent être introduits séparément.

Ensuite, les chercheurs ont inséré la séquence d’ADN Magneto dans le génome d’un virus, avec le gène codant pour la protéine fluorescente verte et des séquences d’ADN régulatrices qui font que la construction n’est exprimée que dans des types spécifiques de neurones. Ils ont ensuite injecté le virus dans le cerveau de souris, en ciblant le cortex entorhinal, et ont disséqué le cerveau des animaux pour identifier les cellules qui émettent une fluorescence verte. A l’aide de microélectrodes, ils ont ensuite montré que l’application d’un champ magnétique sur les tranches de cerveau activait Magneto afin que les cellules produisent des impulsions nerveuses.

(theguardian.com) Traduit avec www.DeepL.com

Grâce à leur méthode, publiée l’année dernière dans Nature, les biologistes peuvent activer ou désactiver à volonté les neurones d’un animal vivant  – rapidement, à plusieurs reprises et sans implant – en modifiant les cellules pour les rendre réceptives aux ondes radio ou à un champ magnétique :

Actionner un interrupteur dans la tête
Grâce à une nouvelle technologie, les scientifiques sont en mesure d’exercer un contrôle sans fil sur les cellules du cerveau des souris en appuyant simplement sur un bouton. La première chose qu’ils ont faite a été de donner faim aux souris.

(Source : The Rockefeller University)

Le nanographène est possiblement la nanotechnologie utilisée:

Preuve de la nanotechnologie injectée :

Grace aux scientifiques de la Quinta columna, nous pouvons observer que ces nano magnétiques injectées sont à base de nano oxyde de Graphène:

La Quinta Columna : L’analyse d’un flacon de vaccin confirme la présence de nanoparticules de graphène

note :d'autres tests avec plus d'echantillons de vaccins sont en cours et seront biento publiés
Note : d’autres tests avec plus d’échantillons de vaccins sont en cours et seront bientôt publiés.

Voir également les références suivantes (en anglais) :

« Annonce urgente : Le COVID-19 est causé par l’oxyde de graphène introduit de plusieurs manières dans le corps« , le 25 juin 2021.

Les vaccins COVID dans toutes leurs variantes, AstraZeca, Pfizer, Moderna, Sinovac, Janssen, Johnson & Johnson, etc., contiennent également une dose considérable de nanoparticules d’oxyde de graphène. C’est le résultat de leur analyse par microscopie électronique et spectroscopie, entre autres techniques utilisées par diverses universités publiques de notre pays.

La Quinta Columna : « L’oxyde de graphène a sa bande d’absorption dans la 5G« .

« Ils ont découvert que les nanoparticules d’oxyde de graphène sont en fait compatibles avec les neurones et autres cellules du cerveau. Des nanotubes d’oxyde de graphène recherchent les synapses et s’y attachent.

Les nanoparticules de graphène étaient excitables par des fréquences chez les sujets. Pour être plus précis : les nanoparticules de graphène trouvent une résonance dans la fréquence des micro-ondes 41,6 GHz de la technologie 5G. (Source: orwell.city)

Les Etats avides du Great Reset [la Grande Réinitialisation], se pressent tous sur la « 4 ème révolution technologique » bio numérique, basée sur les nanotechnologies, la génétique, les implants cérébraux ,le numérique, la fusion de l’homme avec l’intelligence artificielle (transhumanisme). (latribune.fr)

Le Graphène nano particules, est aussi un projet européen de millions d’euros (le Graphène Flagship)

AstraZeneca fait partie de Graphène Flagship. MAIS Graphene Flagship est aussi lié à : « Human Brain Project »

« Des capteurs en graphène lisent les ondes neuronales de basse fréquence associées à des états cérébraux distincts»

« Un implant biocompatible à base de graphène mesure et prédit les états du cerveau en toute sécurité »

Voir le site graphene-flagship.eu et

Soothing the symptoms of anxiety with graphene oxide (Apaiser les symptômes de l’anxiété grâce à l’oxyde de graphène)

L’oxyde de graphène interagit avec la partie du cerveau responsable de la formation des souvenirs liés à la peur, qui provoquent l’anxiété. Il ne fonctionne pas comme un médicament, en inhibant la fonction des récepteurs – au contraire, il arrête temporairement l’ensemble du mécanisme suffisamment longtemps pour perturber la pathologie liée à la peur dans le cerveau, sans l’endommager », poursuit Ballerini. L’oxyde de graphène interrompt les signaux des neurones liés à l’anxiété sans affecter les neurones, ni les cellules environnantes. En d’autres termes, il ne fait qu' »éteindre » les communications entre des neurones spécifiques. (Traduction de l’anglais, source : graphene-flagship.eu)

(Ça me rappelle le ‘ soma’ dans Brave New Word ! plus d’anxieté, tous calmes et dociles .. )

The ‘Human Brain Project”

Cet espace commun, soutenu par le GSMA et la Commission européenne et organisé par l’ICFO, présentera les applications commerciales innovantes et les prototypes les plus récents dans les domaines du graphène, des neurosciences, de l’intelligence artificielle et du développement de médicaments personnalisés (humanbrainproject.eu)

 
Et voir ce lien :

Magnetism Plays Key Roles in DARPA Research to Develop Brain-Machine Interface without Surgery (Le magnétisme joue un rôle clé dans la recherche DARPA visant à développer une interface cerveau-machine sans chirurgie)

Le graphène est un super conducteur électromagnétique, utilisé à présent en médecine, agissant sur le CERVEAU.

« Inbrain Neuroelectronics développe une interface neuronale intelligente peu invasive qui, alimentée par l’intelligence artificielle (IA) et l’utilisation du big data, aura la capacité de lire et de moduler l’activité cérébrale, de détecter les biomarqueurs spécifiques à la thérapie et de déclencher des réponses adaptatives pour des résultats optimaux dans les thérapies neurologiques personnalisées. L’investissement permettra à l’entreprise de mener des essais et de solidifier la sécurité du graphène en tant que nouvelle norme de soins et d’attention médicale dans les neurotechnologies. » (www.graphene-info.com)

GRAPHÈNE pour les vaccins

https://principia-scientific.com/big-pharma-injecting-graphene-oxide-as-adjuvant-in-covid-jabs/

Ils vous disent tout, mais êtes vous capables de voir ?

Ray Kurzweil [auteur, ingénieur, chercheur, et futurologue américain] prédit que les humains deviendront des hybrides dans les années 2030. Cela signifie que nos cerveaux seront capables de se connecter directement au Cloud, où il y aura des milliers d’ordinateurs, et que ces ordinateurs augmenteront notre intelligence actuelle. Selon lui, le cerveau sera connecté via des nanorobots, de minuscules robots fabriqués à partir de brins d’ADN : « Notre pensée sera alors un hybride de pensée biologique et non biologique« , a-t-il déclaré. (money.cnn.com)

Le ministère de La Défense au Royaume-Uni déclare :

« Les perspectives éthiques sur l’augmentation humaine vont changer et cela pourrait arriver rapidement. Il pourrait y avoir une obligation morale d’augmenter les gens, en particulier dans les cas où cela favorise le bien-être ou nous protège de nouvelles menaces.» (www.fromrome.info)

Le 24 septembre 2029, Boris Jonhston fait une déclaration sur les vaccins les nanotechnologies, et le Nouvel Ordre Mondial :

Pour en revenir à la ‘transmission’ de quelque chose aux ‘non vaccinés’, je pense depuis des semaines, que c’est plutôt une question d’empoisonnement et de ‘ transmission par les EMF toxiques émis par ces nano magnéto particules de graphène, et non pas à cause d’une “ protéine spike physique “ qui sortirait intacte comme un super fantôme pour attaquer le corps à proximité, volant de leurs bouches à votre nez ( pas nécessaire ), mais surtout à cause de ces nanos magnétiques .

Une médecin britannique fait une synthèse intéressante :les nanomagnétos particules arrivent à traverser la barrière hémato encéphalique et se logent dans le cerveau. (www.brighteon.com)

“Des "vaccins" au nano Graphene, super magnétiques , pour l'Intelligence Artificielle et l' Internet des Corps", image №5

Regarder en français : ​Médecin britannique – Les « vaccins » expérimentaux Covid-19 et le génocide

Je partage de toute urgence l’hypothèse suivante sur la manière dont les injections expérimentales de Covid-19 peuvent blesser et tuer, dans l’espoir de pouvoir contribuer d’une manière ou d’une autre à arrêter cette tentative de génocide de masse. Je ne crois pas qu’il s’agisse d’un accident et je vais vous expliquer pourquoi.

Je suis un médecin britannique. Mon hypothèse est que les injections expérimentales d’ARNm Covid-19 contiennent une nanoparticule magnétisée attachée à l’ARNm, qui traverse la barrière hémato-encéphalique et est ensuite attirée vers le cerveau, en particulier les structures de la ligne médiane. J’émets en outre l’hypothèse que deux éléments facilitent le passage de l’ARNm magnétisé vers le cerveau : les effets de température locale dus aux rayonnements électromagnétiques et à un réseau artificiel tel qu’un hydrogel. Je vais maintenant expliquer pourquoi je propose cette hypothèse.

Source : https://forlifeonearth.weebly.com/vaxxines–genocide.htm

Que se passe-t-il ?

a) QUELQUE CHOSE passe de personne à personne

b) ou PAS vraiment, mais la FRÉQUENCE à laquelle il est est transmis, passe, et/ou BIEN cette fréquence peut etre deployée PARTOUT.

Dans la médecine russe, étasunienne et européenne, aussi des grands pionniers des fréquences, des champs electro magnétiques, dans les études des armées, on sait que toute fréquence correspond à un organe ou une maladie ou un symptôme précis ou à un pathogène. Cela peut être utilisé pour soigner ou pour détruire personne.

Voir :

1976 RAPPORT DE RECHERCHE MÉDICALE NAVALE
3700 RÉFÉRENCES SUR LES EFFETS BIOLOGIQUES DES RADIATIONS MICRO-ONDES

Bibliographie des phénomènes biologiques (« effets »}) rappellés et manifestations cliniques attribués aux rayonnements micro-ondes et radio-fréquences : compilation et intégration du rapport et de sept suppléments

Source : ehtrust.org/

Cela est utilisé dans les guerres électromagnétiques. (riskgroupllc.com)

Alors, à quoi sert cette sorcellerie de scientifiques ? Les nanos magnétiques servent à faire rentrer plus profondément l’ARN messager dans les cellules et produire plus de ‘protéines de pointe’ [Spike] ? Oui, fort possible, mais qui nous le prouve? A-t-on analysé des non vaccinés ‘ contaminés’ pour déceler la protéine spike envahissant leurs cellules? Non.

Le fait est que ces injections changent le champ électro magnétique des victimes inconscientes qui ont couru vers les seringues.

 « Récemment, l’HYDROGEL magnétiquement réactif, comme un type d’hydrogels intelligents, a été introduit dans les applications biomédicales pour améliorer les activités biologiques des cellules, des tissus ou des organes. Ceci est principalement attribué à sa réactivité magnétique au champ magnétique EXTERNE et à l’obtention de structures fonctionnelles pour réguler à distance les propriétés physiques, biochimiques et mécaniques du milieu entourant les cellules, les tissus ou les organes. »

https://thefreedomarticles.com/does-magnetic-hydrogel-explain-covid-vax-magnet-phenomenon/

Voir une autre étude: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7068712/

Conclusion :

Le ‘ Vaccin’ qui n’est pas un vaccin, n’a rien a voir avec un ‘virus’, avec ‘soigner’ avec ‘ protéger’ , beaucoup de gens le savent à présent : les morts post ‘ vaccin’ et les blessés graves se comptent par CENTAINES DE MILLIERS. On peut le vérifier sur les plateformes officielles d’Etat des ‘effets secondaires’ (Europe), qui  rapporte nt seulement entre 1 et 15 % de victimes post-vaccin.

Le nano graphène, même inhalé, est très toxique et lié entre autre à la formation de thromboses, de fibrose pulmonaire, de dommages au cerveau, de perte de l’odorat, et du goût !

https://particleandfibretoxicology.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12989-016-0168-y

https://www.nexus.fr/actualite/news/masques-graphene-interdits/

Dans quel but installer du nano graphène dans le corps humain? ( s'il survit )

« Le graphène est la nanoparticule la plus probable pour la fabrication de capteurs biomédicaux destinés à la bio-détection, à la bio-imagerie et à l’usage thérapeutique, en raison de certaines de ses qualités stimulantes telles qu’une remarquable aptitude au traitement en milieu aqueux, des propriétés de surface fonctionnelles, une diffusion Raman améliorée par la surface, une capacité de croissance cellulaire et des certitudes de biocompatibilité. La présente étude met en évidence l’état de l’art et les perspectives d’avenir du graphène pour son utilisation comme capteur dans des dispositifs de détection miniaturisés et biomédicaux pour des applications de bio-imagerie, de bio-détection et de diagnostic.»

Source: https://www.sciencedirect.com/topics/chemistry/graphene-nanoparticle

Il y a un autre but gigantesque poursuivi ici :

il y a le fait que ces  "nanomagneto" de Graphène , ces ‘ bio sensors’ , peuvent répondre et communiquer avec un signal EMF externe   dans leurs propres mots.

Et sans ‘ récepteurs émetteurs internes comment la 5G pourrait-t-elle ‘lire les pensées:

ILS LE DISENT : 5G est une technologie qui peut ‘lire ‘les pensées’ et ‘ insérer des pensées’.

Le président chilien affirmait :

« Les machines seront capables d’insérer des pensées et des sentiments grâce à la 5G. »

Voir la vidéo en espagnol sous-titrée en anglais :

https://rumble.com/vigb9j-president-piera-machines-will-be-able-to-insert-thoughts-and-feelings-throu.html

Un But non révélé, un secret aux mains des élites technocrates transhumanistes.

Theara Truth News

Image en vedette : Pixabay.com

(A suivre…)

 http:// 

1 commentaire:

  1. Bonjour à tous,

    Voici la première partie, intitulée "Une Pandémie de Protéines Spike ou une Pandémie d’Oxyde de Graphène?" de mon dernier dossier, très long, intitulé "Nous Sommes en Guerre de Guérison à l’encontre d’un Virus bien Visible". La seconde partie, non publiée à ce jour, a trait au Grand Minimum Solaire, à la destruction programmée de l’agriculture et de l’élevage, aux Famines qui émergent, aux fausses viandes chimériques cellulaires et à base d’insectes, etc.

    http://xochipelli.fr/2021/08/los-cantos-de-xochi-nous-sommes-en-guerre-de-guerison-a-lencontre-dun-virus-bien-visible/

    Cette première partie est extrêmement longue: j’y travaille depuis plus de trois mois. Je présume qu’elle fait, environ, 140 pages en format A4, ou plus, avec pour l’instant plus de 1000 liens, pour le dossier intégral. Je conseille, ainsi, à tous les lecteurs intéressés, mais extrêmement pressés par le Temps, de consulter, en priorité, les trois chapitres sur l’Oxyde de Graphène, ainsi que le début de l’avant-propos que je viens de placer sur une autre url, pour plus d'aisance:

    "Une Pandémie d’Oxyde de Graphène?"

    http://xochipelli.fr/2021/08/une-pandemie-doxyde-de-graphene/

    Bonne Lecture

    Nous continuons le combat.

    Xochi

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.