dimanche 4 juillet 2021

Covid-Arnaque: plainte déposée contre la France devant la Cour pénale internationale pour crime contre l’humanité

Prof Christian Perronne :
"La France est le pire pays du monde pour la gestion de la crise covid en termes de nombres de morts"juste devant le Yémen.

 Je viens de recevoir l’excellente nouvelle que le CSAPE (Collectif des Syndicats et Associations Professionnels Européens) a déposé en date du 28 juin dernier devant la CPI une plainte pénale visant le président Emmanuel Macron, le gouvernement et les haut-fonctionnaires impliqués dans la gestion criminelle de l’épidémie de Covid.

http://


Voici le communiqué reçu ce jour de son secrétaire général :

Le CSAPE vous informe qu’en suite de l’interpellation du 02 mars 2021, par mise en demeure restée sans réponse, une plainte contre des dirigeants français vient d’être déposée à la Cour pénale internationale (CPI) avec demande d’ouverture d’enquête pour crime contre l’humanité, atteinte à la dignité humaine, servitude et génocide, sous le numéro OTP-CR-271/21.

Nous rendons publique la plainte et nos découvertes au niveau mondial et nous vous incitons à vous associer à l’action du CSAPE en déposant également plainte avant que la situation ne devienne irréversible pour cause d’absence de résistance effective – (les actions devant les juridictions françaises étant vouées à l’échec pour les raisons d’ailleurs exposées dans la plainte).

Il s’agit de l’avenir de l’humanité dont nos enfants.

Vous pouvez prendre connaissance de la plainte jointe.

Après avoir découvert les informations révélées, toutes factuelles, vous serez certainement convaincus de la nécessité d’agir. Dans ce cas le CSAPE peut vous aider dans la démarche.

Il faut être conscient que toutes les bonnes volontés doivent mettre une pression supérieure à celle que nous impose la dictature en place. Rassembler autour d’une action coercitive et participer à un travail d’équipe en relayant cette action sont des moyens incontournables pour vaincre une politique totalitaire et délétère.

Vous pouvez également nous rejoindre en adhérant au CSAPE en retournant le bulletin d’adhésion téléchargeable sur le site www.csape.international et nous aider par une cotisation et/ou un don pour le travail accompli par les initiateurs.

Avec nos remerciements,

Bien cordialement.

Patrice LEPILLER
Secrétaire général du CSAPE

Dossier de plainte du CSAPE contre la France pour crime contre l’humanité : télécharger le pdf.
___________________________

Les requérants expliquent qu’ils ont décidé de déposer une plainte nominative contre :

* Pour avoir organisé une situation de dommages considérables et de crimes sur la population française :
  • Le président de la République française, monsieur Emmanuel MACRON ;
  • Le premier ministre, monsieur Jean CASTEX, chef du gouvernement ;
  • L’ensemble du gouvernement actuel représentant l’exécutif ; L’ensemble du comité scientifique dirigé par monsieur Jean-François DELFRAISSY ;
  • L’Institut Pasteur en son Président : Christian VIGOUROUX, président de section au Conseil d’État et les Membres de droit représentants du ministre de la Recherche, du Budget, de la Santé, du président du Centre national de la recherche scientifique, le directeur général de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, ainsi que Sanofi Pasteur.

* Pour avoir participé activement en France :

La ministre de la Santé, madame Agnès BUZYN ;
Le directeur général de la Santé, Jérôme SALOMON ;
Le président de l’Assemblée nationale, monsieur Richard FERRAND ;
L’académie nationale de médecine, Dr CHARPENTIER Bernard, 1ère division, Président
Le conseil de l’ordre des médecins, Dr Patrick BOUET ;
Le conseil de l’ordre des infirmiers monsieur Patrick CHAMBOREDON ;
Le conseil de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes, monsieur Pascale MATHIEU ;
L’ensemble des ARS (agences régionales de santé) dont la liste des noms est communiquée ;
L’ensemble des académies scolaires dont la liste des noms est communiquée.

* Pour avoir organisé et participé activement depuis l’international :
  • Le directeur général de l’OMS, Tedros Ghebreyesus (Genève, Suisse) ;
  • Le docteur Christian Drosten (Berlin, Allemagne) ;
  • Bill Gates (Seattle, Washington, États-Unis) ;
  • La commission européenne en sa présidente Ursula von der Leyen (Bruxelles, Belgique) ;
  • L’Agence européenne du médicament (EMA) en sa directrice Emer Cooke (Amsterdam, Netherlands). 

Source

Covid-Arnaque. En France, les médias cachent les effets néfastes de vaccins

 

 

7 commentaires:

  1. Il y a encore des hommes courageux pour déposer plainte contre les criminels puissants. Le travail juridique de cette démarche est remarquable. Espérons que la CPI fera diligence dans cette cause.

    RépondreSupprimer
  2. Et rien contre Rothschild et Gates, c' est pour quand ?
    Ce sont eux les commanditaires du génocide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut prendre la peine de lire correctement l'entier de la plainte. Bill Gates est sur la liste des poursuivis.

      Supprimer
  3. Trop gros comme poursuite a mon humble avis. Il faut poursuivre une seule personne le Ministre de la sante. Avec suffisament de pression il demissionnera et ensuite y aller crechendo. Le proces contre tout le gouvernement prendra 20 ans. Il faudra attaquer les plus vulnerables des marrionnettes, en commençant par le bas de l’echelle.

    RépondreSupprimer
  4. Sur la photo on ne voit que les sous-fifres...comme d'habitude !
    Mais bon, il n'y aurait de toute façon pas assez de place pour y faire entrer tous ceux qui le méritent.

    RépondreSupprimer
  5. D'ici que la CPI appelle les accusés à la barre on en aura Vu des vertes et des pas mure. Étant donné que c'est leur bras séculier.

    RépondreSupprimer
  6. Encore faut-il que la cpi ne soit pas corrompue.
    Apparemment aucun d'eux ne semble inquiet depuis des mois ...et continu le plan..

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.