samedi 17 juillet 2021

Vers un retrait des troupes étatsuniennes d’Irak (et de Syrie) ?

Je ne m’attendais pas à cela. Super, si c’est vrai .

 Graphique: Les troupes américaines au Moyen-Orient | Statista

Renforts américains en Irak et souveraineté d'Israël sur le Golan - JForum

Nafiseh Kohnavard @nafisehkBBC - 13:57 UTC - 15 juil. 2021
Grande nouvelle :

Le coordinateur de la Maison Blanche pour le Moyen-Orient, Brett McGurk, a informé les responsables irakiens que les troupes américaines allaient se retirer d'Irak.
"étape par étape", selon les sources. "Les premières troupes de combat partiront, puis les autres", a-t-il dit à ses hôtes irakiens. ...
"Le retrait d'Irak ne sera pas comme ce qui s'est passé en Afghanistan et il se fera étape par étape. Le calendrier de ce retrait sera fixé lors du voyage du Premier ministre irakien à Washington", m'ont dit des sources officielles. ...

Et voici la déclaration du bureau du Premier ministre selon laquelle le "mécanisme de retrait des troupes de combat" a été brièvement mentionné dans le document suivant
lien

Le lien renvoie à un tweet du compte du Premier ministre irakien qui parle (en arabe) de la réunion McGurk – al-Kadhimi :

Au cours de la réunion, ils ont discuté de la coordination et de la coopération conjointe dans divers domaines, des préparatifs pour la tenue du prochain cycle de dialogue stratégique entre l'Irak et les États-Unis d'Amérique, des mécanismes de retrait d'Irak des forces combattantes et de la transition vers une nouvelle phase de coopération stratégique.

Mes premières réflexions à ce sujet :

  • La pression que la résistance a exercée sur les forces d’occupation a atteint le résultat souhaité.
  • Aucun délai n’est donné, mais je m’attends à ce que la retraite ait lieu dans les semaines plutôt que dans les mois à venir, car sinon la pression augmentera.
  • Quitter l’Irak signifie probablement aussi quitter la Syrie, car le ravitaillement et le soutien du nord-est syrien occupé par les États-Unis et de la base d’al-Tanf, située dans le triangle frontalier entre la Syrie, l’Irak et la Jordanie, passent par l’Irak.
  • Les Kurdes du nord-est de la Syrie doivent immédiatement entamer des pourparlers avec la Russie et le gouvernement syrien. Ils devront renoncer à leur autonomie sinon ils seront dévorés vivants par la Turquie. Attendez-vous à ce qu’ils prennent (encore) la mauvaise décision. Cela signifie que le gouvernement syrien, avec le soutien de la Russie, devra utiliser la force contre eux. Ainsi soit-il.
  • L’occupation américaine a privé le gouvernement syrien de l’accès à deux de ses plus grandes ressources, le pétrole et les céréales. La Syrie se portera beaucoup mieux après les avoir récupérées.
  • Attendez-vous à une énorme pression de la part des faucons habituels et des médias pour que le gouvernement revienne sur sa décision.
  • Les États-Unis ont traîné les pieds pour renouveler l’accord nucléaire avec l’Iran. Le retrait des troupes d’Irak et de Syrie les éloigne de la zone dangereuse dans le cas d’une éventuelle guerre contre l’Iran.

Bien qu’il y ait maintenant les premiers démentis de certains « officiels » anonymes, je crois que la décision a été prise.
Elle n’est que rationnelle. L’occupation de l’Irak et de la Syrie n’a absolument aucun sens.

Par Moon of Alabama – Le 15 juillet 2021

Via le Saker Francophone

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.