mercredi 7 juillet 2021

Covid-Arnaque. La crise sanitaire gérée par le Talmud

Cette opération Covid restera dans la mémoire collective comme la plus grande tromperie de l'Histoire et comme le symbole d'un Occident soumis à des forces irrationnelles et abusives, utilisant le religieux pour imposer à des milliards d'êtres humains les mesures les plus liberticides et les plus folles. Une hérésie, une folie !

Hier dans A bâtons rompus, notre émission hebdomadaire de décryptage de l'actualité, nous avons eu le plaisir de recevoir l'historien Youssef Hindi pour essayer de comprendre les raisons qui expliquent cette gestion catastrophique du Covid et de la situation sanitaire.
Bien évidemment, le sujet est tellement vaste que nous n'avons pas pu aborder en détail tous les points souhaités. C'est la raison pour laquelle cet article a pour but de vous offrir quelques extraits marquants du dossier publié par Youssef Hindi et peut-être vous donner envie de le télécharger pour en découvrir le fabuleux contenu.
Israel - Covid-19 - Immigration update 

Sur Strategika.fr, Youssef Hindi a publié un lourd dossier sur le sujet, intitulé : Dossier Strategika : vaccination et dictature sanitaire en Israël et en Occident.
Ce dossier en téléchargement payant (5€) vaut son pesant d'or car on y découvre tous les éléments sourcés et référencés, démontrant que la gestion absurde et arbitraire du Covid et de la vaccination prend ses sources non pas dans les manuels scientifiques ou médicaux comme on pourrait le supposer, mais dans les livres religieux hébraïques ! Et naturellement cela éclaire sous un jour nouveau le pourquoi des mesures liberticides qui nous sont imposées depuis près de 2 années.
Et nul besoin de sombrer dans le complotisme ordinaire car Youssef Hindi cite ses sources et les accompagne des liens correspondants. Ce dossier qui permet de comprendre beaucoup de choses que les médias nous cachent, révèle que nous sommes dans le domaine de l'irrationnel, à travers l'échange indirect imaginé entre le Professeur Raoult qui disait le 17 mars 2020 : "On ne peut pas isoler toute la population ! Ce n’est plus de la science, c’est de la science-fiction ou de la sorcellerie !" et à qui le médecin talmudiste Ariel Toledano répondrait que "ce n’est pas de la science-fiction ou de la sorcellerie, mais du judaïsme."
Le quotidien Le Monde, journal propriété de l’oligarchie (Xavier Niel, Madison Cox, Prisa, Matthieu Pigasse et Daniel Kretinsky) aussi subventionné par l’État français, nous a offert une démonstration de mon propos avec une tribune surprenante dont le titre est "Quand Moïse et le Talmud exhortaient au confinement en cas d’épidémie" (le 24 novembre 2020). Ce texte est signé d’Ariel Toledano, médecin et spécialiste des textes juifs.
En effet, A. Toledano affirme que la politique de confinement actuelle est celle préconisée par le Talmud : "On peut lire dans le Talmud (Traité Baba Kama 60b) que si une "épidémie sévit dans une ville, il faut faire en sorte de rester chez soi".
Une recommandation qui date de plus de quinze siècles, et qui est argumentée par les rédacteurs du Talmud en apportant non pas une source scripturaire – comme à l’accoutumée –, mais trois sources pour montrer le bien-fondé de cette mesure.
La première citée est un extrait du Livre de l’Exode (12, 22). Moïse s’adresse aux anciens d’Israël avant que l’Égypte soit affligée de la dernière plaie, celle qui frappe de mort l’ensemble des premiers-nés du royaume. Il leur dit : "Que pas un d’entre vous ne franchisse alors le seuil de sa demeure, jusqu’au matin." Confinement avant l’heure de la délivrance pour ce peuple esclave en Égypte.
Toutefois, les rabbins du Talmud, craignant que cette source scripturaire amène à penser que le confinement ne doive se limiter qu’à la nuit, proposent un deuxième extrait. Le Livre d’Isaïe exprime ainsi l’idée d’un confinement nécessaire durant toute la période au cours de laquelle sévit l’épidémie. "
Va, mon peuple, retire-toi dans tes demeures, et ferme les portes derrière toi ; cache-toi un court instant, jusqu’à ce que la bourrasque soit passée" (Isaïe 26, 20).
Cette exhortation du prophète Isaïe évoque indéniablement les mesures de confinement que nous vivons."
Et Ariel Toledano d’ajouter que si les rabbins du Talmud ont bien conscience que l’isolement peut avoir des effets psychologiques néfastes et attenter au moral des personnes confinées,
"ils préfèrent expliquer que les angoisses engendrées par de telles mesures restent bien moindres que le risque d’être victime de l’épidémie".
Cet argument talmudique ressemble effectivement à celui des laboratoires pharmaceutiques, de l’Agence européenne des médicaments et des médecins de télévision stipendiée par les laboratoires.
La troisième source scripturaire sur laquelle s’appuient les rabbins du Talmud est tirée du Deutéronome (cinquième livre de la Torah) :
"Au dehors, l’épée fera des victimes, au dedans, ce sera la terreur : adolescent et adolescente, nourrisson et vieillard" (Deutéronome 32, 25).
Il est alors clair,
écrit Ariel Toledano, que "rien ne justifie de déroger aux règles sanitaires".
La politique démente menée en Occident, la dictature sanitaire qui s’installe trouverait donc sa source première, d’après A. Toledano, dans les textes religieux juifs.

En préambule des éléments développés dans ce dossier de 52 pages denses et passionnantes, Youssef Hindi écrit :
"Le 18 avril 2020, durant le premier confinement, nous publiions sur strategika.fr un texte analytique, "Coronavirus : accélérateur historique", dans lequel j’expliquais que la pandémie était l’occasion pour l’oligarchie occidentale messianiste d’accélérer toute une série de processus engagés ces dernières décennies, notamment sur le plan économico-social.
Le présent dossier aborde un autre aspect : la crise civilisationnelle que le Covid-19 a révélé mais que l’Occident traverse depuis de nombreuses décennies. Nous avons constaté, à l’occasion de cette pandémie, la folie collective s’étant saisie des élites occidentales qui, par leur politique mortifère, font bien plus de victimes que le virus du Covid-19 dont la létalité est extrêmement faible (inférieur à 1%, avec des variations en fonction des lieux). Cette folie collective a atteint également une partie des populations occidentales qui accepte d’être menée à l’abattoir économique, social et sanitaire.
Ce "monde d’après" ne peut être compris en profondeur sans
une approche anthropologique, religieuse et historique de longue durée. C’est par ces outils des sciences sociales que l’on peut percer la réalité apparente et mettre à nue la réalité réelle.
Je vais élargir l’étude à Israël puisque l’oligarchie judéo-occidentale et ses relais politico-médiatiques ont décidé d’utiliser la population de l’État juif comme cobaye et modèle pour un occident déchristianisé revenu à un dangereux archaïsme sacrificiel. Nous verrons, données scientifiques à l’appui, que les dirigeants israéliens et occidentaux sont en train de sacrifier sciemment leurs populations.
Nous atteignons là les points nodaux de la crise actuelle, la convergence entre deux systèmes anthropologiques et religieux : celui de l’Occident (revenu à une forme de paganisme après la mort du christianisme) et celui du monde juif qui voit resurgir l’ombre de ses pratiques sacrificielles antiques.
Cette convergence israélo-occidentale n’a aucun rapport avec la pseudo civilisation "judéo-chrétienne". Nous assistons plutôt à une convergence judéo-païenne mortifère résultant de la mort (peut-être temporaire) de la civilisation chrétienne."

Puis vient le plan et le contenu des différents points abordés :
PLAN :
Israël : laboratoire vaccinal et modèle pour l’humanité
- Israël, laboratoire de la dictature sanitaire
- Les effets secondaires du vaccin Pfizer
- Citoyenneté à deux vitesses : les vaccinés et les non-vaccinés

Le peuple juif et ses maîtres : Prison théologico-légale, instrumentation et sacrifices
- Empêcher la conversion des juifs au christianisme
- Permanence des lois raciales et séparatistes, de l’Antiquité à l’époque moderne
- Le peuple juif sacrifié par ses maîtres
- Sacrifice humain pour Yahvé au temps des Hébreux

Le modèle israélien imposé aux Européens
- Propagande israélienne dans les média français
- Les Européens sacrifiés sur l’autel de Big Pharma par l’Union européenne

Religion et système sacrificiel : Un modèle explicatif de la crise actuelle
- Après la propagande israélienne, la propagande judaïque dans le journal Le Monde
- La médecine dans la loi juive
- Des dirigeants qui se prennent pour des messies et des prophètes
- Sacrifice économique : des Aztèques à l’Occident libéral
- Quand l’Occident sacrifie les jeunes et les enfants
- Tournant civilisationnel : De la société de consommation à la société de consumation
- L’Occident déchristianisé revient-il au système sacrificiel païen ?
- Médecine et sacrifice selon Jacques Attali


Ainsi Youssef Hindi explique pourquoi Israël a été choisi pour servir de modèle à suivre et pour être le laboratoire vaccinal de l'industrie pharmaceutique, avec les conséquences tragiques que nous connaissons tous aujourd'hui.
"Depuis des siècles les rabbins, et les intellectuels laïques juifs à leur suite, le répètent : le peuple juif, Israël, a pour destinée, qu’il le veuille ou non, d’être le phare de l’Humanité, et ce au prix de lourds sacrifices.
C’est une promesse biblique que les élites juives désirent ardemment accomplir
:

"Lève-toi, resplendis, car ta lumière est venue, et la gloire de Yahvé rayonne sur toi (Israël). Oui, tandis que les ténèbres couvrent la terre et une sombre brume les nations, sur toi Yahvé rayonne, sur toi sa gloire apparaît. Et les peuples marcheront à ta lumière, les rois à l’éclat de ton aurore. Lève tes yeux à l’entour et regarde ! Les voilà qui s’assemblent tous et viennent à toi : tes fils arrivent de loin, avec tes filles qu’on porte sur les bras.
À cette vue, tu seras radieuse, ton coeur battra d’émotion et se dilatera, car les richesses de l’océan se dirigeront vers toi, et l’opulence des peuples te sera ramenée [...]
Et les fils de l’étranger bâtiront tes murailles, et leurs rois te serviront [...] Car le peuple, la dynastie qui refusera de te servir périra ; ce peuple-là sera voué à la ruine [...]
Et tu suceras le lait des peuples et tu boiras à la mamelle des souverains."
(Ésaïe 60, 1-17)
"C’est à la lumière de la Bible hébraïque qu’il faut interpréter les déclarations de certains membres de l’oligarchie et de l’intelligentsia juive.
À l’instar de Bernard-Henri Lévy qui déclarait, à une heure de grande écoute télévisuelle, chez Laurent Ruquier dans son émission "On n’est pas couché" : "Les juifs sont une escorte discrète et silencieuse pour les autres nations."
Manuel Valls,
l’ancien ministre de l’Intérieur et Premier Ministre, "éternellement lié à la communauté juive et à Israël", affirmait, aux côtés de BHL : "Les juifs sont à l’avant-garde de la République."
Nous verrons dans le présent dossier que ce rôle dévolu au peuple juif vaut aussi dans le contexte de la dictature sanitaire et du Covid-19. Israël est, pour son malheur, à l’avant-garde de la dictature sanitaire en Occident."
Youssef Hindi
enchaîne ensuite sur les raisons qui font "d'Israël, le laboratoire de la dictature sanitaire" et détaille les résultats catastrophiques de cette campagne de vaccination faisant dire au "rabbin Dynovisz qui s’étonne de voir le peuple juif subir le sort qui était destiné aux seuls goyim (non juifs)."
Et l'historien poursuit sa démonstration en disant : "Cela mérite un éclaircissement historique qui vous permettra de saisir la relation complexe et ambiguë qu’entretiennent les élites juives et les communautés juives.
La vaccination en Israël a été menée dans une étroite collaboration entre Pfizer et l’État juif. Précisons que le Président directeur général de Pfizer, Albert Bourla, a refusé de se faire vacciner. Il a ainsi fait savoir sur CNBC le 14 décembre 2020 que les dirigeants de Pfizer attendront leur tour pour se faire vacciner :

"Dès que je le pourrai, je le ferai, mais je ne veux pas que les dirigeants passent devant les autres. J'ai 59 ans, je suis en bonne santé, je ne travaille pas en première ligne, donc il n'est pas recommandé que mon groupe se fasse vacciner maintenant."
Albert Bourla, proche de Netanyahou, est un juif, fils de survivants de la Shoah. Il a d’ailleurs publiquement allumé les bougies de Hanoukka lors d’une cérémonie virtuelle organisée par l’ambassade d’Israël à Washington, comme le rapporte The Times of Israël.
Louis Imbert, le correspondant du journal Le Monde à Jérusalem, rapportait dans un article du 20 janvier 2021, qu’une partie du contrat signé entre Pfizer et Israël, est demeuré secret. Le document publié par le ministère israélien de la Santé, en partie tronqué, ne révèle pas la date à laquelle il a été signé, ni le montant payé, ni une partie des clauses.
Des clauses secrètes qui expliqueraient pourquoi l’État hébreu a eu la primeur de l’approvisionnement en vaccins. En un mois, 2,3 millions d’israéliens ont été vaccinés. Fin mars 2021, 60% de la population israélienne était vaccinée.
Le Premier ministre, Benjamin Netanyahou, déclarait début janvier 2021 qu’Israël serait le modèle vaccinal du monde : "Israël sera un État modèle à l’échelle globale (…) Israël partagera avec Pfizer et le monde entier les données statistiques qui aideront à développer des stratégies pour vaincre le coronavirus."
Interviewé par Channel 12 (chaîne israélienne) le 11 mars 2021, le PDG de Pfizer expliquait pourquoi son entreprise avait choisi Israël comme premier pays à être vacciné avec le vaccin Pfizer : "Nous savions que ce serait bon pour l’humanité si nous choisissions un pays où nous pourrions démontrer que le vaccin pourrait contribuer à la santé de sa population, et aussi à l’économie, parce que l’économie pourrait être réouverte. Bien sûr, j’ai parlé à plusieurs chefs d’État, y compris Netanyahu, et il m’a convaincu qu’Israël est un endroit avec les bonnes conditions pour l’expérimentation."
Malgré le secret qui demeure autour de certaines clauses, nous savons que Pfizer obtient "des données agrégées hebdomadaires, y compris sur des sous-groupes de petite taille divisés selon leur âge, leur passif médical ou leur lieu de vaccination. Le contrat n’exclut pas enfin le partage d’informations que l’État ne rend pas lui-même publiques."
Le secret contractuel entre Pfizer et l’État d’Israël a suscité une critique que l’on n’évoque pas dans les grands médias occidentaux.
"Le gouvernement a conclu un contrat avec un laboratoire sans en informer le public israélien et sans mobiliser le cadre éthique supposé l’encadrer", a déploré Tehilla Shwartz Altshuler, spécialiste des libertés numériques à l’Institut d’Israël pour la démocratie (IDI).
Le 18 janvier 2021, le directeur du comité Helsinki pour les droits humains, lié au ministère de la santé et impliqué dans l’autorisation de la recherche médicale, a annoncé qu’il passerait en revue ce "deal", tout en prenant garde de ne pas alimenter une défiance publique vis-à-vis de la campagne de vaccination.
Nadav Davidovitch, membre du comité qui conseille le gouvernement durant la pandémie, souligne qu’Israël a déjà servi par le passé de terrain d’évaluation de vaccins, notamment en collaboration avec les Centers for Disease Control (CDC) américains."
Le dossier se poursuit par le détail de la campagne de vaccination, les chiffres et les conséquences, tant au niveau des graves effets secondaires qu'en nombre de décès.
Nous ne pouvons que vous encourager à télécharger ce dossier d'une grande valeur informative car il explique pourquoi la gestion de cette crise sanitaire est totalement irrationnelle, destructive pour nos vies, pour l'économie et pour l'équilibre psychologique de populations entières.
Cette opération Covid restera dans la mémoire collective comme la plus grande tromperie de l'Histoire et comme le symbole d'un Occident soumis à des forces irrationnelles et abusives, utilisant le religieux pour imposer à des milliards d'êtres humains les mesures les plus liberticides et les plus folles. Une hérésie, une folie !

Eric Montana

NOTES de H. Genséric

-  COVID. Cobayes de tous pays, unissons-nous. Les vaccins introduisent de nouvelles souches mutantes du virus et causent plus de malades
-  Suivi de l'implication israélienne: l'Université de Caroline du Nord a généré COVID-19 (censuré / supprimé)
-  COVID. Le programme de vaccination israélien fonctionne à plein régime grâce aux stocks volés par Trump aux Américains
-  Israël, le spectacle d’un échec. Bibi, Pfizer et les élections
-  Le troisième verrouillage d’Israël - un constat d’échec. Par Gilad ATZMON
-  Les juifs ont-ils raté la livraison ? par Israël SHAMIR

-  L'Amérique gouvernée par le Talmud: est-ce une bonne chose ?
-  LE TALMUD révélé. Une littérature de la haine raciste. 1. Introduction La Torah et le Talmud
-  LE TALMUD révélé. 2. La haine raciste envers les non-juifs et envers Jésus et Marie
-  LE TALMUD révélé. 3è partie. Les non-juifs ne sont pas humains, génocides, racisme, pédophilie, zoophilie,...
-  Le Talmud révélé. Voici comment les juifs doivent traiter les Goyim
-  De la réalité d’un complot juif, ou la domination talmudique vue par des « juifs » dissidents
-  USA. Les dirigeants noirs proclament des vérités interdites sur les mensonges d’Israël et du Talmud

Hannibal GENSÉRIC

 

1 commentaire:

  1. Interview Cerise :
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2021/07/07/comment-leur-resister-comprendre-la-magie-sociale-lucien-cerise-sa-derniere-interview-ndlr-lucien-est-le-meilleur-interviewe-au-monde/

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.