lundi 12 juillet 2021

Les vaccins ARNm Covid-19 sont les produits médicaux les plus mortels jamais fabriqués par l'Homme

Le soi-disant vaccin expérimental contre le covid-19 est traité de manière assez différente de tous les autres médicaments sur ordonnance disponibles actuellement. C'est maintenant le produit médical le plus mortel de l'histoire. Si le vaccin covid-19 était une voiture ou une bouilloire, il aurait été retiré de la vente il y a longtemps. Chaque fois qu'un nouveau médicament est introduit, il y a toujours des règles sur la façon dont il doit être prescrit, sauf pour les vaccins Covid utilisés en Occident et dans les pays vassaux.
Les chiffres officiels britanniques montrent que
les vaccins Covid causent 190 fois plus d'effets secondaires néfastes que les autres vaccins, et qu'ils sont 56 fois  plus mortels.

Certains médicaments doivent être pris avec de la nourriture, d'autres doivent être pris à jeun. Certains médicaments doivent être pris le matin, d'autres le soir. Certains médicaments ne conviennent qu'aux adultes, d'autres sont à éviter par les personnes âgées ou par les femmes enceintes.

Les règles concernant le moment où les médicaments doivent être pris sont élaborées après la réalisation des différents essais. Parfois, les règles changent lorsque les médecins observent comment un médicament affecte différents groupes de personnes.

Par exemple, ce n'est qu'après la terrible expérience avec les femmes enceintes qu'il a été découvert que la thalidomide peut être sans danger pour certaines patientes, mais inappropriée pour les femmes qui attendent un bébé.

Les règles sont toujours conçues par l'observation et l'expérience et un médecin qui ignore les règles de prescription peut avoir de terribles ennuis. Il pourrait perdre son permis d'exercicer et être poursuivi en justice.

J'étudie et j'écris sur les médicaments depuis 1970 et je n'ai jamais connu d'exception à ces règles simples – jusqu'à maintenant.

Le soi-disant vaccin expérimental contre le covid-19 est traité de manière assez différente de tous les autres médicaments sur ordonnance maintenant disponibles. C'est maintenant le produit médical le plus mortel de l'histoire. Et cela signifie que c'est aussi le produit artificiel le plus mortel de tout ce que l’homme a fabriqué de la sorte. Si le vaccin covid-19 était une voiture ou une bouilloire, il aurait été retiré de la vente il y a longtemps.

Voici quelques-unes des façons dont le médicament reçoit un traitement spécial et très dangereux sans précédent.

1) il est habituel que les médicaments soient prescrits avec prudence au départ. Les médicaments peuvent être essayés sur des groupes spécifiques de personnes. Les essais se poursuivent généralement pendant quelques années avant que les médicaments ne soient largement disponibles. Cependant, les injections expérimentales covid-19 sont déployées auprès de plus de sept milliards de personnes pendant que l'essai se poursuit. En fait, dans le passé, aucun médicament sur ordonnance n'aurait été autorisé sur le marché avec le record de tests précoces épouvantables des injections covid-19.

2) il y a toujours des débats et des discussions sur un nouveau médicament. Les médecins sont censés offrir des jugements, des observations et des réflexions. Les revues médicales publient des articles, des lettres et des études de cas. Aujourd'hui, il n'y a pas de discussion sur les injections covid-19. Les médecins qui offrent des commentaires critiques perdent leur licence et sont vilipendés. Les médias, généralement prompts à mettre en évidence les problèmes de médicament, s'en prennent aux médecins qui tentent d'attirer l'attention sur des effets secondaires ou des décès. Les informations sont supprimées. Par exemple, la BBC se vante de refuser de permettre aux critiques des vaccins d'exprimer leurs craintes sur les programmes de ces vaccins- même si ces craintes sont justifiées.

3) Personne ne craint d'être poursuivi parce que tout le monde a reçu une indemnité. Les patients paralysés peuvent demander une indemnisation relativement faible à leur gouvernement, mais grâce à l'intervention de l'investisseur de la société pharmaceutique Bill Gates, les fabricants pharmaceutiques ne peuvent pas être poursuivis. Et il semble que les médecins puissent également être à l'abri d'une action en justice devant les tribunaux civils. (La plupart ont enfreint le droit international en prescrivant des produits expérimentaux sans s'être d'abord assuré qu'ils avaient reçu le consentement complet et éclairé de ceux qui ont été piqués.)

4) Ceux qui avaient un vaccin non approuvé (c'est-à-dire un vaccin qui ne leur permet pas d'entrer aux États-Unis ou en Europe) se font dire qu'ils peuvent également avoir un vaccin approuvé (un vaccin approuvé et qui leur permettra donc de voyager plus librement). Je n'ai vu absolument aucune preuve montrant que c'est sans danger. Il n'y a pas eu de tests ou d'essais satisfaisants et concluants pour voir si les doses de différents vaccins sont compatibles ou mortelles.

5) Les compagnies pharmaceutiques disent que la deuxième dose du vaccin devrait être administrée douze semaines après la première dose. Mais de nombreux médecins administrent la deuxième dose quatre semaines seulement après la première. Il n'y a eu aucun test pour montrer que cela est sûr ou efficace. Il a été rapporté que les médecins ne sont pas payés pour avoir administré le premier vaccin avant d'avoir administré le deuxième vaccin. Il ne faut pas être cynique pour se demander si les médecins pourraient précipiter la deuxième piqûre afin qu'ils soient payés plus rapidement. Peut-être que les médecins craignent que s'ils n’injectent pas le deuxième vaccin rapidement, la personne vaccinée ne reviendra pas pour le faire - soit parce qu'elle a eu de mauvais effets secondaires, soit parce qu'elle est morte. Pour autant que je sache, aucun médecin n'a encore donné la deuxième piqûre aux personnes décédées.

6) Il a été initialement dit que l’injection covid-19 ne devrait pas être administrée aux femmes enceintes. Ce conseil est maintenant ignoré et l’injection est administrée aux femmes enceintes ou susceptibles de l'être. Il n'y a aucune preuve suggérant – et encore moins de montrer – que cela est sans danger.

7) L’injection covid-19 est administrée aux patients en phase terminale qui ont été marqués comme inaptes à la réanimation. Il ne semble pas vraiment utile de donner une injection qui ne fait rien mais qui réduit peut-être légèrement le risque de maladie grave aux patients qui doivent mourir sous peu et qui, il a été décidé, devraient être étiquetés avec des avis «  Ne pas réanimer » .

8) Il est maintenant largement connu que les injections covid-19 peuvent causer des problèmes sanguins, notamment la coagulation. Mais je sais que les vaccins sont administrés à des patients qui ont des antécédents médicaux de coagulation sanguine.

9) Les individus reçoivent une première injection fabriquée par une entreprise et une deuxième injection fabriquée par une autre entreprise. Cela va à l'encontre de tous les principes médicaux de base. Il n'y a encore aucune preuve pour montrer que cela est sans danger à long terme, mais les premiers tests auraient montré plus d'effets secondaires.

10) à l'automne, les médecins prévoient de donner aux individus une dose du vaccin covid-19 avec un vaccin contre la grippe. Il n'y a eu absolument aucun test fait pour voir si c'est sûr.

Donc, voilà dix façons d’injection des vaccins covid-19, ou comme vous voulez les appeler, qui ne sont pas scientifiques. C'est délibérément et manifestement non professionnel et extrêmement imprudent. Les médecins impliqués dans cette expérience mondiale massive et incontrôlée devraient être radiés du registre médical et emprisonnés à vie. Au lieu de cela, ils seront récompensés par d'énormes sommes d'argent et des éloges.

Aucun journaliste grand public n'ose remettre en question ce qui est fait - même s'il y a clairement très peu de science dans cette expérience et que le peu de science qui existe est ignoré. Leur lâcheté est sans précédent et leur soif de fric sans limite.

Ceux qui acceptent les mensonges et les absurdités acceptent se conduisent comme les bons Allemands de la Seconde Guerre mondiale, parce que c'est plus facile, bien plus rentable et bien plus confortable que de confronter les fraudeurs avec les vérités simples que je viens d'exposer.

Pendant ce temps, ceux d'entre nous qui remettent en question cette fraude et qui remettent en question le manque total de science derrière ce qui se passe sont diabolisés et attaqués.

Le silence sauvage et cruel et la diabolisation des diseurs de vérité médicaux sont toutes les preuves dont nous avons besoin que la prétendue pandémie de covid-19 est la plus grande fraude de l'histoire. Elle a été inspirée, maintenue et promue, sans pitié, par les personnes les plus méchantes que le monde ait jamais vues. Et l'establishment médical doit désormais s'inclure dans ce sinistre complot qui menace notre présent et notre avenir.

Source : The Covid-19 Vaccines are the most lethal medical products ever made and have been rolled out to 7 billion people whilst still in trials
By Dr Vernon Coleman
---------------------------------

Les décès dus aux vaccins Covid au Royaume-Uni après 6 mois sont 407% plus élevés que les décès dus à tous les autres vaccins combinés au cours des 11 dernières années

http:// 

Une demande d'accès à l'information adressée à la MHRA (Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (Agence de réglementation des médicaments et produits de santé)) a révélé à quel point les vaccins Covid-19 sont réellement mortels.

Malheureusement, les données fournies ne sont pas ventilées chaque mois, mais fournissent un examen global au cours de la dernière décennie du nombre total d'effets indésirables et de décès, qui sont les suivants :

Le vaccin Pediacel pour lutter contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche a été autorisé par la MHRA le 3 décembre 2010. Au 8 avril 2021, 3013 effets indésirables et 15 décès ont été signalés à la MHRA.

Le vaccin antipneumococcique pour lutter contre la pneumonie a été autorisé par la MHRA le 20 mai 2015. Au 8 avril 2021, 8.238 effets indésirables et 38 décès ont été signalés à la MHRA.

Le vaccin antirabique de GlaxoSmithKline ; dont Patrick Vallance détient des parts, a obtenu l'autorisation de la MHRA le 6 avril 2017. Au 8 avril 2021, 2387 effets indésirables et 1 décès ont été signalés à la MHRA.

Le vaccin VIVOTIF contre la fièvre typhoïde a été autorisé par la MHRA le 25 juillet 2018. Au 8 avril 2021, 309 effets indésirables et 0 décès ont été signalés à la MHRA.

Les vaccins méjugés pour lutter contre la méningite ont été autorisés par la MHRA le 31 mars 2015. Au 8 avril 2021, 9980 effets indésirables et 2 décès ont été signalés à la MHRA.

Le vaccin contre l'anthrax a été autorisé par la MHRA le 3 mai 2018. Au 8 avril 2021, 294 effets indésirables et 0 décès ont été signalés à la MHRA.

Le vaccin contre l'hépatite A a été autorisé par la MHRA le 24 décembre 2020. Au 8 avril 2021, 848 effets indésirables et 1 décès ont été signalés à la MHRA.

Les vaccins contre la grippe, dont le premier a été autorisé en 2013, ont eu 23.068 effets indésirables et 227 décès signalés à la MHRA.

Au total, il y a eu 450 décès parmi les 236,55 effets indésirables du vaccin à ARNm Pfizer signalés au programme Carte jaune de la MHRA au 30 juin 2021.

Le vaccin AstraZeneca a fait 960 décès parmi les 775.940 effets indésirables signalés au programme de carte jaune MHRA au 30 juin 2021.

Il y a également eu 6 décès parmi les 22.191 effets indésirables du vaccin Moderna et 24 décès parmi les 2.690 effets indésirables signalés pour lesquels la marque du vaccin n'était pas spécifiée.

Cela signifie qu'au 30 juin 2021, les vaccins Covid-19 ont causé 1.037.376 effets indésirables et 1.440 décès, et maintenant les autorités viennent pour vos enfants et veulent donner des injections de rappel aux personnes âgées et vulnérables en automne.

 

Le tableau ci-dessus montre que le nombre d'effets indésirables aux vaccins Covid-19 signalés à la MHRA, totalisant 1.037.376, est 17,25 fois supérieur au nombre d'effets indésirables signalés à la MHRA pour tous les autres vaccins approuvés depuis 2010.

Il montre également que le nombre de décès dus aux vaccins Covid-19 signalés à la MHRA, totalisant 1.440, ce qui est plus de 5 fois supérieur au nombre de décès signalés à la MHRA en tant qu'effets indésirables de tous les autres vaccins approuvés depuis 2010.

C'est un chiffre effrayant lorsque l'on considère le nombre total d'effets indésirables et de décès pour les vaccins Covid-19 qui se sont accumulés sur 6 mois par rapport au nombre total d'effets indésirables et de décès pour tous les autres vaccins approuvés depuis 2010 s'étant accumulés au cours des 11 derniers années.

----------------------------------------------------
Note de H. Genséric :
Si on extrapole, pour les vaccins Covid, sur une période de 11 ans, la même période considérée pour les autres vaccins recensés, nous avons le tableau suivant :

  Effets Indésirables Décès
Vaccins classiques
60 137 284
Vaccins Covid :
   
 sur 6 mois 1 037 376 1 440
sur  11 ans 11 411 136 15 840
     
Rapport vaccins Covid / vaccins  standard
19056

Cela signifie que les vaccins Covid causent 190 fois plus d'effets secondaires néfastes que les autres vaccins, et qu'ils sont 56 fois  plus mortels.
----------------------------------------------------

Avez-vous besoin de plus de preuves que le déploiement des vaccins Covid-19 doit être arrêté immédiatement ?

Source : Deaths due to the Covid Vaccines in the UK after 6 months are 407% higher than deaths due to all other Vaccines combined in the past 11 years

-------------------------------------------------------------

Mise à jour le 13/07/2021 à 7h

Vaccin Spoutnik V

A la différence des vaccins ci-dessus qui utilisent de l’ARN messager contre la Covid-19, le vaccin Spoutnik V utilise des adénovirus transformés pour aider le système immunitaire à combattre le coronavirus. Il n'est donc pas à inclure dans la liste des vaccins tueurs ci-dessus.
Si , par exemple, Pfizer base son procédé sur un ARN messager qui délivre à notre système immunitaire la solution pour synthétiser des anticorps face au coronavirus, la méthode employée par les Russes est radicalement différente.
L’Institut Gamaleya (concepteur du vaccin) indique utiliser deux adénovirus transformés dans son vaccin. Les adénovirus sont une famille d’une centaine de virus dont une quarantaine peuvent infecter l’être humain. Notre corps a déjà rencontré un adénovirus, puisque c’est l’un d’entre eux qui est responsable du rhume. 
En substituant certaines parties d’un adénovirus pour y mettre le matériel génétique de la Covid-19, il serait possible que notre corps arrive à s’armer contre cette nouvelle menace. L’idée du laboratoire russe consiste donc à créer un vaccin vectorisé, c’est-à-dire un vaccin contenant un vecteur viral qui alerte le système immunitaire d’une attaque, mais qui reste inoffensif car il ne peut infecter le corps. 
Pour créer un vecteur viral, il faut au préalable modifier une partie du virus pour la remplacer par le matériel génétique souhaité, dans le cas présent, c’est celui de la Covid-19. De plus, il faut également ôter la protéine qui sert normalement au virus pour se multiplier. Ainsi, lorsque le produit est injecté dans l’organisme, il apporte avec lui le nouveau matériel génétique (celui de la Covid-19), tout en étant “inoffensif” pour l’organisme puisqu’il ne peut ni se répliquer, ni infecter l’organisme. Avec cet élément, notre corps peut créer et entraîner des anticorps qui seront efficaces contre la Covid-19.

Spoutnik V efficace contre les nouvelles souches de coronavirus
MOSCOU, 12 juillet. /TASS/.
Le vaccin Spoutnik V est efficace contre les nouvelles souches de coronavirus selon les résultats de l'étude du Centre national de recherche Gamaleya pour l'épidémiologie et la microbiologie publiés dans la principale revue internationale Vaccines, a rapporté lundi le Fonds russe d'investissement direct (RDIF).
 « Le Centre national de recherche en épidémiologie et microbiologie de Gamaleya et le Fonds russe d'investissement direct (RDIF, le fonds souverain de la Russie) ont annoncé aujourd'hui les résultats solides de l'étude sur l'activité neutralisante des sérums d'individus vaccinés avec le vaccin Spoutnik V contre de nouvelles variantes du SRAS-CoV -2. La vaccination avec Spoutnik V a produit des titres neutralisants protecteurs contre de nouvelles variantes, y compris Alpha B.1.1.7 (identifié pour la première fois au Royaume-Uni), Beta B.1.351 (identifié pour la première fois en Afrique du Sud), Gamma P.1 (identifié pour la première fois dans Brésil), Delta B.1.617.2 et B.1.617.3 (identifiés pour la première fois en Inde) et les variantes endémiques de Moscou B.1.1.141 et B.1.1.317 avec des mutations dans le domaine de liaison au récepteur (RBD) », dit la déclaration.
Il est à noter que les données montrent que Spoutnik V conserve ses propriétés protectrices contre les nouvelles souches.
"Notamment, Spoutnik V a démontré une réduction significativement moindre de son activité de neutralisation du virus contre un certain nombre de variantes par rapport aux données d'autres producteurs de vaccins, qui avaient précédemment confirmé l'efficacité de leurs vaccins contre de nouvelles variantes du coronavirus ", note le communiqué.
Le RDIF a également signalé que le Centre Gamaleya étudiait activement les nouvelles souches du SRAS-CoV-2 afin d'évaluer l'efficacité du vaccin Spoutnik V, alors qu'elles continuent d'émerger dans diverses parties du monde.
À ce jour, Spoutnik V a été enregistré dans 67 pays avec une population totale dépassant les 3,5 milliards de personnes. Les données des régulateurs d'un certain nombre de pays, dont le Mexique, l'Argentine, la Serbie, Bahreïn, la Hongrie, Saint-Marin, les Émirats arabes unis et d'autres, obtenues lors de l'inoculation des résidents, démontrent que Spoutnik V est l'un des vaccins les plus sûrs et les plus efficaces contre l'infection au coronavirus.

Hannibal GENSERIC

6 commentaires:

  1. Bonsoir
    Cher Hannibal,la citation de Attali (l'avenir de la vie, 1981) que vous mettez en avant est malheureusement un fake.
    C'est par sympathie que je vous le signale.
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  2. Mal barrés Hannibal : https://nicolasbonnal.wordpress.com/2021/07/12/tyrannie-turbo-tous-azimuts-bravo-les-optimistes-type-sannat-mais-avec-un-peuple-comme-ca-pourquoi-se-gener/

    RépondreSupprimer
  3. To date, Sputnik V has been registered in 67 countries with a total population surpassing 3.5 bln people. Data from the regulators of a number of countries, including Mexico, Argentina, Serbia, Bahrain, Hungary, San Marino, the UAE and others, obtained during the inoculation of residents, demonstrates that Sputnik V is one of the safest and most effective vaccines against the coronavirus infection.

    https://tass.com/world/1313087

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de la précision. Dans le Post, il fallait bien préciser qu'il s'agit des vaccins occidentaux ARNm. Sputnik V est un vaccin standard qui a, comme les vaccins standards, très peu d'effets secondaires ou de suite fatale.

      Supprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.