dimanche 24 janvier 2016

Qui sont les plus grands arnaqueurs des Musulmans ?

L’Arabie saoudite dispose de 100.000 tentes climatisées et inoccupées… mais n’accueille aucun migrant musulman. Il en est de même des autres pays du Golfe. Au lieu d'accueillir des réfugiés syriens, irakiens ou yéménites, ces "bons musulmans", gardiens des "lieux saints", leur envoient des mercenaires assassins, voleurs et violeurs, lorsqu'ils ne les bombardent pas directement. L'argent que des millions de musulmans dépensent chaque année en allant à la Mecque, sert à recruter et payer ces mercenaires et à acheter des armes auprès de l'Occident.... pour tuer un maximum de musulmans. Pour le seul hadj, l’Arabie saoudite a engrangé 8,5 milliards d’euros en 2014, c'est ce qu'a dépensé l'Arabie en achats d'armes occidentales la même année.
migration-accueil-refugie-migrant-europe-syrie-arabie-saoudite-tente L’Arabie Saoudite est non seulement un pays très proche de l’Irak et de la Syrie mais il s’agit surtout d’un pays musulman immensément riche qui pourrait accueillir de nombreux migrants dans de bonnes conditions et proche de leur pays en plus. Ces 100.000 tentes haut de gamme situées à Mina, près de la Mecque, peuvent accueillir jusqu’à trois millions de personnes et ne servent que cinq jours par an…

Alors que l’Europe ouvre grand ses frontières aux migrants, les autorités saoudiennes ont mené depuis 2013 une campagne concertée de mise en détention et d'expulsion de centaines de milliers de travailleurs migrants sans papiers et n’a accueilli aucun réfugié à ce jour. N’est-ce pas la situation la plus invraisemblable qui soit ?
De plus, 5 autres pays du Golfe (Qatar, Koweït, Oman, Bahreïn et les Émirats arabes unis) refusent d’accueillir des réfugiés arabes, alors qu’il s’agit en grande partie de musulmans sunnites, comme eux. En revanche, Riyad propose la construction de 200 mosquées pour les migrants en Allemagne. Cherchez l’erreur…

Les plus grands acheteurs d'armes (par habitant) du monde sont les pays du Golfe

En 2014, les ventes d'armes "ont augmenté pour la sixième année consécutive", atteignant 64,4 milliards de dollars, contre 56 milliards en 2013, soit une augmentation de 13,4%, affirme ce document rédigé par le cabinet d'experts IHS Janes, basé à Londres.

Le rapport, qui couvre quelque 65 pays, indique que Riyad est désormais le plus gros acheteur d'armes au monde, avec des importations atteignant 6,4 milliards de dollars.
L'Arabie saoudite, deuxième en 2013, détrône l'Inde (5,5 milliards) et devient du même coup le "plus important marché" pour les États-Unis.
"Les importations saoudiennes ont augmenté de 54%", et grimperont encore de 52% en 2015 pour atteindre 9,8 milliards de dollars, poursuit le rapport.
"En 2015, un dollar sur sept dépensés pour l'achat d'armes (est déboursé) par l'Arabie Saoudite", insiste IHS Janes, soulignant que "le Moyen-Orient est le plus gros marché régional" pour les ventes d'armes, avec quelque 110 milliards de dollars d'importations potentielles pour la décennie à venir.
A eux seuls, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont importé 8,6 milliards de dollars d'équipements militaires en 2014, soit davantage que toute l'Europe de l'Ouest.
Du côté des exportations, le rapport note qu'avec des ventes atteignant 23,7 milliards de dollars, les États-Unis "fournissent un tiers de toutes les exportations (mondiales) et ont été le principal bénéficiaire de la croissance" du marché.

Revenus du Hadj (pèlerinage)

Selon une étude de la chambre de commerce et d’industrie de La Mecque publiée en août 2014, la dépense moyenne d’un pèlerin venu de l’étranger est de l’ordre de 4 095 euros et celle d’un pèlerin « national » de 1 166 euros.
Pour le seul hadj, l’Arabie saoudite a engrangé 8,5 milliards d’euros en 2014. Sur l’ensemble de l’année, le tourisme religieux devait générer 16,4 milliards d’euros, selon Abdullah Al-Marzouq, professeur en économie du hadj à l’université Um Al-Qurah.
Les chantiers  de la construction de projets hôteliers et d’équipements urbains, entraînent la destruction du patrimoine historique de La Mecque, dont la maison présumée de Khadija (première femme du prophète) et du Prophète, remplacée par des toilettes publiques, ou celle d’Abou Bakr, compagnon de Mahomet et premier calife de l’islam, par un hôtel Hilton. 
 
Les "gardiens des lieux saints"  sont en réalité leurs profanateurs.

migration-acceuil-refugie-europe-syrie-arabie-saoudite-tente-2

En vidéo

Voir aussi La religion islamique, un sacré business

Hannibal GENSERIC