lundi 26 mars 2018

Le véritable J. Bond 007, et comment les Britanniques ont sauvé Martin Bormann, le plus grand dignitaire nazi


Je  rappelle ici  que toutes les guerres sont inventées par les banquiers maçonniques pour détruire et asservir les goyim (les non juifs).
Martin Bormann, qui signait les bulletins de paie d’Adolf Hitler et savait tout sur l'effort de guerre nazi, était un espion allié. Le livre "Op JB" (1996) de John Ainsworth-Davis décrit son sauvetage par les Britanniques des ruines de Berlin en avril 1945.
James Bond a été calqué sur un agent appelé Ainsworth-Davis, sauf que ce dernier était un esclave sexuel, un Illuminati et un meurtrier de masse.
bond-bormann.jpegCe livre est la preuve que la Seconde Guerre mondiale était une sinistre mascarade. Alors que la plupart des nazis étaient sincères, le mouvement nazi était sponsorisé et contrôlé au sommet par la banque centrale juive maçonnique, de la City de Londres, afin de commencer une guerre pour tuer un maximum de patriotes «goyim» des deux côtés et faire avancer le gouvernement mondial. Les Juifs assimilés ont également été sacrifiés à ce programme diabolique.
J'étais méfiant que Simon & Schuster ait publié ce livre au milieu d'une grande fanfare. Justement, ces circonstances exceptionnelles de publication authentifient l'histoire d'Ainsworth-Davis.
Auparavant, Martin Bormann était agent Rothschild – Une preuve accablante
(À partir du 1er juillet 2009)
Le deuxième homme le plus puissant de l'Allemagne nazie, Martin Bormann, secrétaire privé d’Hitler et chef de l'appareil du parti nazi, était un agent des Illuminati (c'est-à-dire britannique) [1], il assura la destruction de l'Allemagne et de la communauté juive européenne.
Ainsi, il a avancé deux objectifs principaux des Illuminati: (a) intégrer l'Allemagne dans un gouvernement mondial en annihilant ses prétentions nationales, culturelles et raciales, et (b) établir Israël comme la capitale mondiale des banquiers maçonniques en menaçant d'extermination les juifs européens.
Les Illuminati sont une alliance lâche de la finance juive et de l'aristocratie britannique / américaine / européenne unie par le mariage, l'argent et la croyance à l'occulte (franc-maçonnerie). Winston Churchill, un franc-maçon dont la mère était juive, correspond parfaitement à cette description.
Ils possèdent de vastes cartels interdépendants (banques, pétrole, produits pharmaceutiques, armements, produits chimiques, minéraux, médias, etc.) et contrôlent la société et le gouvernement par le biais de groupes professionnels, médias, éducation, sociétés secrètes, groupes de réflexion, fondations et agences de renseignement. Leur but est «d'absorber la richesse du monde» (selon Cecil Rhodes) et de contrôler ses citoyens en utilisant la propagande, «l'éducation» et l'ingénierie sociale.
Les nations (Grande-Bretagne, États-Unis, Israël), les mouvements (sionisme, socialisme, nazisme, communisme) et les peuples (américains, allemands, juifs, arabes, chrétiens, musulmans, bouddhistes, etc. etc.) sont leurs pions à sacrifier à leur régime mégalomaniaque dément pour la dictature mondiale. La carrière de Bormann illustre comment ils orchestrent les guerres pour faire avancer cet objectif à long terme.opjb.jpg
Quand j'ai traité de ce cas en juin 2007, un lecteur m'a suggéré de lire le livre "OPJB" (1996) Le récit du Lieut. Commandant John Ainsworth-Davis sur la façon dont Ian Fleming et lui ont dirigé une équipe de 150 hommes qui a sauvé Martin Bormann de Berlin, déchiré par la guerre, le 1er mai 1945, en utilisant des kayaks de rivière. Selon ce livre, Bormann a vécu sous une fausse identité (fournie par les services secrets britanniques) en Angleterre jusqu'en 1956 avant de mourir au Paraguay en 1959.
Le titre du livre "OPJB" signifie "Opération James Bond". Ian Fleming a pris le nom de l'auteur de «Un guide de terrain pour les oiseaux des Antilles» pour le sauvetage de Bormann. Il l'a donné plus tard au héros de sa série d'espions qui a été modelé sur Ainsworth-Davis, qui a employé le nom, Christopher Creighton. Il est décédé en 2013 à l'âge de 89 ans.
La vérité a donc été cachée et tout le monde le savait.
La preuve que Bormann, qui a été le Premier responsable de l'holocauste, était un agent britannique, trônait sur les étagères depuis 1996! Le livre comprend une lettre de 1963 de Ian Fleming confirmant que lui et Creighton ont mené le sauvetage de Bormann. Il comprend également une photographie d'une lettre de Winston Churchill de 1954 donnant à Creighton la permission de raconter cette histoire après la mort de Churchill, «en omettant, bien sûr, les sujets dont vous savez qu'ils ne pourront jamais être révélés».
300px-John_Ainsworth-Davis.jpg
Selon Creighton (image à gauche), Martin Bormann était présent, confortablement assis dans la tribune du public au procès de Nuremberg, lorsqu’il fut condamné à mort par contumace! (p.243)
L'histoire de base était que Bormann aiderait les Alliés à récupérer le butin de guerre nazi afin de le rendre à ses propriétaires légitimes. Si vous croyez cela, alors j'ai quelques hectares sur la lune à vous vendre. Bormann avait toujours été un agent britannique Illuminati et était en grande partie responsable de la défaite nazie. Louis Kilzer estimait qu'il valait une armée de 50 divisions. Hitler l’a couvert. La Seconde Guerre mondiale était une monstrueuse arnaque des Rothschild contre les Allemands, contre les Juifs et contre la race humaine, et le butin de cette guerre a fini dans les mains des Illuminati, dont le siège principal est la City de Londres. Les mensonges récents de mère Theresa  n’en sont qu’une pitoyable tentative d’allumer la troisième Guerre Mondiale pour le bénéfice des Illuminati.
Le Vrai  "JAMES BOND" était un esclave sexuel, un ILLUMINATI et un meurtrier de masse
Le vrai James Bond a aidé à tuer des milliers de personnes, principalement des alliés britanniques. Il était hanté par les fantômes de «gens parfaitement loyaux et innocents qui avaient été pris dans nos opérations ...» (79)
Il ne faisait que "suivre les ordres" qui n'avaient aucun sens d'un point de vue patriotique. «Nous n'agissions pas par patriotisme ou par des principes moraux élevés, nous ne le faisions pas pour l'Angleterre ou l'Oncle Sam. Comme d'habitude, nous faisions ce qu'on nous avait dit de faire: nous exécutions nos ordres. (170)

Par exemple, Creighton a prévenu les nazis de l'heure et du lieu exacts du raid de Dieppe de 1942 qui a coûté la vie à 3000 Canadiens. On lui a dit que les Britanniques voulaient tester les défenses nazies. Les vraies raisons: (a) convaincre Staline qu'il était trop tôt pour ouvrir un second front contre les nazis, et (b) renforcer la crédibilité de Creighton quand viendrait l'invasion de Normandie.
Creighton parle aussi de "Operation Tiger" en avril 1944, un exercice d'entraînement à Slapton Sands, dans le Dorset, qui fut brusquement interrompu par huit torpilleurs allemands. Le prix payé: plus de 800 américains se sont noyés. (Le chef de la Gestapo Heinrich Muller a écrit que les nazis avaient été avertis par un espion allemand.) Le fiasco a été gardé secret pour protéger le moral du jour J.
Creighton dit que les survivants ont été internés ou tués par une mine de mer afin de garder le secret. (p.25) En dépit du fait que le littoral du Dorset ressemblait à la Normandie, les nazis ne semblaient pas en avoir tiré la conclusion logique.
Les agents qui tombaient sur les «vrais secrets de la Seconde Guerre mondiale» (c'est-à-dire le fait que les nazis étaient infiltrés et manipulés par les «Anglais») étaient souvent trahis et trouvaient la mort en action. C'est arrivé à la petite amie de Creighton, Patricia Falkiner. Morton avoua que Falkiner était sa pupille: «Il avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour empêcher Patricia de participer aux opérations ... seulement lorsqu’elle était tombée sur les secrets les plus vitaux de Bletchley, il avait été forcé de la déployer ...» (p. 85)
Creighton, à gauche, s'assura également que Pearl Harbor, un autre exemple d’arnaque Illuminati, était tenu secret. Le 28 novembre 1941, un sous-marin hollandais, le K-XVII, intercepta la flotte japonaise en route vers Pearl Harbor et alerta le QG naval britannique. Afin de maintenir l'illusion que Pearl Harbor était une surprise, le sous-marin et son équipage ont été détruits. Creighton " a anéanti la totalité du personnel du sous-marin avec deux minuscules cylindres de cyanure insérés dans leur approvisionnement en oxygène, et une boîte d'explosifs déguisés en whisky ... la guerre m'avait transformé en démon et en meurtrier de masse ..." (p. 81)
"SECTION M" (Pour Morton) = Un paradis pédophile
morton1.jpgOfficiellement,  Desmond Morton était le «conseiller» de Winston Churchill. En fait, il était en charge d'une organisation Illuminati très secrète dédiée à l'avancement de la dictature du gouvernement mondial à travers des magouilles. Il a été financé par la «Couronne», c’est-à-dire la Banque d'Angleterre des Rothschild. Il répondait  seulement à Churchill qui, bien sûr, ne répond qu’à Victor Rothschild. Le directeur de la Banque d'Angleterre, Montagu Norman, a recommandé Ian Fleming au Service de Renseignement Naval. (Fleming avait 15 ans de plus que Creighton.)
"La SECTION M" avait à sa disposition les ressources de la Royal Navy et des Marines et était responsable du sauvetage de Martin Bormann, et peut-être aussi d'Hitler (voir ci-dessous).
Morton ne s'est jamais marié et il y a des rumeurs selon lesquelles Churchill et lui auraient un attachement homosexuel. Il a accusé Churchill d'avoir des sentiments homosexuels pour FD Roosevelt. (Winston Churchill, par Chris Wrigley, page 268).
Résultat de recherche d'images pour "churchill roosevelt"
Les meilleurs agents et commandos comme Creighton ont été choisis parmi les hommes et les femmes à la fin de leur adolescence qui étaient personnellement connus des Illuminati. Creighton n'avait que 21 ans en 1945. On choisissait, le plus souvent, les jeunes étaient orphelins ou séparés de leurs parents. Par exemple, les parents de Creighton étaient divorcés, mais Louis Mountbatten et Desmond Morton étaient des amis de la famille. Morton prit Creighton sous son aile et devint son «oncle». Dans un moment de crise, "je l'ai étreint comme je l'ai si souvent étreint dans le passé." (85)
Creighton parle de son service dans la Section M en termes sinistres: "d’horribles années de trahison et d'horreur dans lesquelles j'avais été forcé". (78) Il parle de «l'influence de type Svengali [2] et du contrôle que Morton avait exercé sur moi depuis ma plus tendre enfance».
À l'âge de 15 ans, Creighton a eu une apparition d'un «ange noir» qui l'a possédé comme un «ange de la mort».
"Je me suis réveillé au milieu de la nuit, trempé de sueur et il était là, debout au pied de mon lit ... Je ne pouvais pas bouger Avec un sentiment d’humiliation et de terreur, je me suis rendu compte que j'étais impuissant à l’empêcher de me posséder - comme il le ferait souvent dans les semaines, les mois et les années qui suivirent. " Cela veut bien dire que Creighton a longtemps été victime d'un pédophile.
Cet Ange Noir était probablement Morton. Creighton continue directement: "Avec le recul, je peux voir à quel point j'étais complètement sous l'emprise de Morton pendant la plus grande partie de la guerre, de 1940 à 1945, j'étais sa marionnette, manipulée par lui et exécutant ses ordres." (18)
Le test d'endurance final pour "les garçons et les filles était de 12 coups de trique administrés par un Marine Commando sur leurs fesses nues devant leur classe." (69)
Il est possible que, comme certains agents MI-5 et MI-6 aujourd'hui, certains agents de la section M aient été des esclaves sexuels afin de contrôler leur esprit. Greg Hallett a une explication différente, occulte.
Des pions dans leur jeu
L'OM de Morton était «une tromperie et un double jeu», dit Creighton. C'est incroyable qu'il soit vivant pour raconter l'histoire. Peut-être est-ce parce qu'il a accepté le spin que Bormann a été sauvé afin de restaurer le pillage nazi à ses propriétaires légitimes.
Comme Creighton, nous sommes tous des pions dans leur jeu. Par exemple, Otto Gunther, le double de Bormann, était un prisonnier de guerre trouvé au Canada. Les dossiers de Bormann ont été modifiés pour s'adapter à Gunther alors quand son cadavre a été retrouvé, les gens ont cru qu'il était l’adjoint d'Hitler.
Les commandos accompagnant Bormann lors de son évasion n'avaient aucune idée de son identité. Beaucoup étaient des «combattants de la liberté» juifs. Quelle ironie!
Les grandes nations, l'Angleterre, les États-Unis, l'Allemagne, la France sont tous des pions aux mains des juifs Illuminati. À quoi sert une démocratie quand l'Ordre des Illuminati possède les politiciens et contrôle l'information, comme c’est le cas dans ces pays?
Pensez aux millions de personnes qui sont mortes pendant la Seconde Guerre mondiale, le tout pour détruire et dégrader l'humanité afin que les consanguins Illuminati puissent posséder et contrôler tout le monde. Ils sont encore occupés à nous diviser les uns contre les autres, alors nous ne nous unirons jamais contre eux.
------
Le correspondant Greg Hallett décrit le "body jumping" "saut de corps" et comment Hitler a été sauvé.
Articles liés  "Bormann Ran Hitler for the Illuminati"  and Hitler & Bormann Were Traitors are must-reads in this connection.



[2] Svengali est un personnage de fiction du roman Trilby de George du Maurier, paru en 1894. Hypnotiseur, Svengali incarne l'archétype du personnage maléfique manipulateur, capable d'amener les gens à faire ce qu'il désire. Son nom est rentré dans l'anglais courant pour désigner un individu extrêmement manipulateur et aux intentions mauvaises, d'où de nombreuses adaptations cinématographiques ou télévisuelles.

Source : https://www.henrymakow.com/
Traduction : Hannibal GENSERIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire