samedi 17 mars 2018

Voici pourquoi les Anglais ont "empoisonné" leur espion russe et sa fille



Selon le site WhatDoesItMean, l’agent double russe  Sergei Skripal et sa fille ont été empoisonnés par le MI6  parce que Sergei voulait racheter son retour en Russie, contre la fourniture à la Russie de documents en sa possession, prouvant que le dossier de la fausse collusion « Trump-Russie » ou « RussiaGate » a été complètement monté par le MI6.

Dans notre article « La GB utilise un empoisonnement sous faux drapeau pour en accuser la Russie » et « Un espion empoisonne un espion : y a-t-il un lien avec la campagne anti-Trump ? » nous avions vu que les Britanniques ont empoisonné l’ex agent double russe, et ex colonel Sergueï Skripal et sa fille à Salisbury avec du  gaz neurotoxique, en Angleterre, le 4 mars. Comme de bien entendu, en Occident, le gouvernement britannique prétend que le gaz utilisé est un agent neurotoxique Novichok qui a été produit seulement dans l'ex-Union soviétique. Or la seule usine d’armes chimiques soviétique qui produisait ce gaz se trouvait dans l’ex territoire soviétique d'Ouzbékistan. Laquelle usine d'armes chimiques a été démantelée par les États-Unis après l'effondrement de l'Union soviétique

En effet, le site de fabrication était l'Institut de recherche scientifique de l'État soviétique pour la chimie et la technologie organiques (GosNIIOKhT) à Noukous, en Ouzbékistan. Depuis son indépendance en 1991, l'Ouzbékistan a travaillé avec le gouvernement des États-Unis pour démanteler et décontaminer les sites où les agents de Novichok et d'autres armes chimiques ont été testés et développés.

Ces agents et leurs formules ne sont pas un savoir ou un produit exclusivement russes :
Dans son livre publié en 2008, le principal inventeur de cet agent chimique, en donne la formule dans son livre   State Secrets: An Insider’s Chronicle of the Russian Chemical Weapons Program”.
Les États-Unis et le Royaume-Uni savent donc comment le fabriquer. Comme par hasard, le laboratoire d'armes chimiques de l'armée britannique de Porton Down, est à seulement 8 miles de Salisbury où les Skripals auraient été empoisonnés. Le gouvernement britannique prétend que Porton Down a identifié l'agent qui aurait été utilisé sur les Skripals. Mais ce laboratoire est parfaitement capable de produire cet agent Novichok, tout comme des laboratoires similaires dans d'autres endroits et d’autres pays. En plus, le centre de formation chimique, biologique et radiologique nucléaire à proximité appelé «  Defence CBRN Centre at Winterbourne Gunner » est à peine à 4 km de Slisbury.
Yulia Skripal, fille de l'ancien espion russe
Sergueï Skripal, a déclaré être la "cible réelle"
de l'attaque par gaz neurotoxique

Or, au début de février (2018), le Service fédéral de sécurité russe (FSB) a été contacté par Yulia Skripal, qui vivait à Londres depuis 2011  et qui préparait son retour en Russie pour épouser le fils d'un haut responsable de la sécurité russe
Son père, Sergei Skripal, déjà démoralisé par la mort de son fils l'année dernière, et celle de son épouse en 2012, voulait aussi retourner en Russie avec elle. Pour qu’il soit autorisé à le faire, Sergei Skripal fournirait la preuve que le MI6, en coopération avec le régime Obama-Clinton, avait entièrement créé ce qui est maintenant connu comme le "dossier Trump", conçu pour détruire la légitimité du président Trump .
Sergueï Skripal est un ancien officier des renseignements militaires russes recruté par le MI6 pour être un double agent. Son  recrutement a été orchestré par l'agent du MI6 Pablo Miller qui travaillait directement sous l'égide du créateur de " Dossier Trump", l'officier du MI6 Christopher Steele. De son côté,  Sergei Skripal travaillait pour Orbis Business Intelligence, l'équipe de Christopher Steele qui a réuni le tristement célèbre et bidon  "Dossier Trump". Les deux espions du MI6, Miller et Steele, travaillaient aussi pour cette même société.
Ainsi la boucle est bouclée.
Bien que les détails de l'offre faite au FSB par Sergei Skripal afin de sécuriser son retour en Russie restent un secret classifié, cela confirme que Yulia Skripal discutait de cette question avec son père, le 4 mars, quand ils ont été attaqués et laissés dans un état critique. En même temps que cet empoisonnement, le journal Telegraph de Londres écrit que tous les liens Internet entre Sergei Skripal et Orbis Business Intelligence de Christopher Steele ont été effacés.
 
Au même moment, tous les liens Internet entre Sergei Skripal et les créateurs du faux "Dossier Trump" étaient en train de disparaître. En parallèle à ces actions organisées par des professionnels du Renseignement, le gouvernement britannique a soudainement accusé la Russie d'avoir empoisonné au gaz neurotoxique l’espion et sa fille. Mais lorsque la Russie a demandé des preuves, les Britanniques ont carrément refusé de le faire, malgré ce que stipule la Convention sur les armes chimiques, que le Royaume-Uni a signé avec la Russie.
Et lorsque le chef du parti travailliste Jeremy Corbyn a demandé pourquoi la GB réagissait ainsi, les forces favorables au Premier ministre Teresa May se moquèrent de lui, suivis par le secrétaire britannique à la Défense, Gavin Williamson, affirmant que «la Russie devrait s'en aller au loin et fermer sa gueule».
Cela a conduit le sénateur russe Sergey Kalashnikov à avertir:
L'Occident a lancé une opération massive pour expulser la Russie du Conseil de sécurité de l'ONU ... La Russie est maintenant un acteur très gênant pour les pays occidentaux et cela explique toutes les récentes attaques contre notre pays. [1]

Il est important de noter que personne en Occident ne prend la peine de se demander pourquoi la Russie enfreindrait la première règle cardinale de «l'étiquette d'espionnage» en ciblant un espion impliqué dans un échange d'espion, ce que, ni l'Union Soviétique ni la Russie n'ont fait une seule fois en plus de 70 ans.
Comme le souligne le professeur Anthony Glees, directeur du Centre d'études de sécurité et de renseignement de l'Université de Buckingham, si la Russie a effectivement empoisonné Skripal "Personne ne fera plus jamais un échange avec elle" - et qui pose la question logique: "Si la Russie avait vraiment voulu tuer Skripal, pourquoi ne l'a-t-elle pas exécuté quand il était en Russie en prison?"

Sergei Skripal et sa fille Yulia
dans la dernière photo connue
prise le 4 mars 2018 à Salisbury, Angleterre


--------------------------------------------------

Des scientifiques britanniques refusent de relier le gaz neurotoxique à la Russie, malgré les pressions

« C’est de la propagande soigneusement formulée, d’un type élaboré par des menteurs. »

J’ai maintenant reçu la confirmation d’une source bien placée au FCO (Ministère des Affaires Étrangères du Royaume-Uni) que les scientifiques de Porton Down (Laboratoire Scientifique du Ministère de la Défense) ne sont pas capables d’affirmer que le gaz neurotoxique comme étant de fabrication russe malgré la pression qu’on exerce sur eux pour qu’ils le fassent.
 

Porton Down ne voulait signer que pour la formulation « d’un type développé par la Russie », après une réunion plutôt difficile où cette dernière formulation a été convenue comme un compromis.

Pour tous ceux qui ont une expérience de Whitehall (gouvernement), cela était évident depuis plusieurs jours. Le gouvernement n’a jamais dit que l’agent neurotoxique avait été fabriqué en Russie ou qu’il ne pouvait être fabriqué qu’en Russie. La formulation exacte «d’un type développé par la Russie» a été utilisée par Theresa May au parlement, utilisée par le Royaume-Uni au Conseil de sécurité de l’ONU, utilisée hier par Boris Johnson à la BBC et, plus révélateur encore, «d’un type développé par La Russie » est  la phrase précise  utilisée dans le communiqué conjoint publié hier par le Royaume-Uni, les États-Unis, la France et l’Allemagne  :


Connaissiez-vous ces faits intéressants?

Les inspecteurs de l’OIAC ont eu pleinement accès à toutes les installations d’armes chimiques russes connues depuis plus d’une décennie – y compris celles identifiées par le dénonciateur présumé « Novichok » Mirzayanov – et l’an dernier, les inspecteurs de l’OIAC ont achevé la destruction des 40.000 dernières tonnes d’armes chimiques russes.

En revanche, le programme de destruction des stocks d’armes chimiques des États-Unis a encore cinq ans à courir.

Israël dispose de stocks importants  d’armes chimiques mais a toujours refusé de les déclarer à l’OIAC. Israël n’a pas accepté  la Convention sur les armes chimiques ni un membre de l’OIAC. Israël a signé en 1993 mais a refusé de ratifier car cela signifierait l’inspection et la destruction de ses armes chimiques. Israël a sans aucun doute autant de capacité technique que n’importe quel État pour synthétiser les « Novichoks ».


Porton Down n’est toujours pas certain que ce sont les Russes qui ont synthétisé un « Novichok ». D’où « d’un type développé par la Russie ». 
Notez : développé, non conçu, produit ou fabriqué.

Cette opération est, manifestement, une propagande très soigneusement formulée. D’un type élaboré par des menteurs.


L’auteur est un ancien diplomate britannique et ex ambassadeur en Ouzbékistan.


[1] Voici pourquoi l'Occident ne piffe pas les Russes

Hannibal GENSERIC

17 commentaires:

  1. C'est correct. C'est complètement hystérique et dangereux, c'est grave. Je peux dire que nous sommes condamnés par nos dirigeants qui se croient supérieurs que celui de dieu. Si c'est ma place, je ne fais pas ça pour une raison tordue et odieuse (nos dirigeants n'apprennons pas la leçon de sagesse et de honneur.) (ça veut dire que c'est foutu. Nous risquons revenir dans le préhistoire, avec la bâton de bois et les cailloux.) (😁)

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. Une seule question qui me vient à l'esprit pourquoi n'a t-il pas été assassiné lorsqu'il était dans la prison Russe avant d'élire domicile au royaume unis avec sa fille....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, si les Russes voulaient supprimer leur agent traître, ils l'auraient fait lorsqu'il était en prison. Le gouvernement May prend les gens pour des imbéciles. Mais c'est elle qui est imbécile.

      Supprimer
  4. Ce monde occidental est complètement tombé sur la tête. Entre la destruction de l'Irak, de la Libye, et maintenant de la Syrie, pour de sombres intérêts économiques... Et la fourniture d'armes à tous ces terroristes...
    Trop c'est trop ! On croirait nos dirigeants hypnotisés tant ce qu'ils décident est incohérent. Et s'ils ne sont pas hypnotisés, alors c'est que le niveau de corruption aura atteint des sommets. Je ne peux croire à autre chose.

    Seule issue, le réveil des peuples afin que tous retrouvent le bon sens qui sied.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mr Helstroffer,pensez vous que la perfide Albion et ses services spéciaux véreux soient un peu coluche, rappelez vous ?

      Supprimer
  5. Moi, ma préoccupation est ceci: que deviendra le monde quand Poutine ne sera plus Président?
    C'est triste ce que fait l'Occident à l'humanité. Souvent même le premier des attardés comprend leurs mensonges et manoeuvres, mais ils font tout pour trouver des justificatifs aussi tordus. LE REVEIL DU RESTE DU MONDE, SURTOUT L'AFRIQUE, SERA TRES AMER POUR L'OCCIDENT.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réélu pour 6 ans, Poutine va tenter de nous protéger contre les fous illuminés pour encore 6 ans. Après cela, si nous sommes toujours vivants, on verra...

      Supprimer
    2. Comme vous dites, Vladimir Poutine pour 6ans,rien ne l'empéchera de rempiler pour 6ans de plus, si son peuple le décide et que sa santé est bonne ? En France le général de Gaulle à quitté le pouvoir à 79ans ?Pour ceux qui connaissent le peuple Russe,Ils ont des hommes comme Medvedev qui pourra postuler, de toute Façon le peuple Russe,la Russie ne laissera jamais un PD, dégénéŕé gouverner la Russie ? La pédérastie, la souillure de la vie humaine, est pour ce peuple inacceptable.Si en France le peuple veut continuer la pérennité de son peuple, il faudra que tout les Français'es jettent tout ces dégénérés dans les chiottes!


      Supprimer
  6. L'Occident n'est pas sous hypnose, il est sous "joug bancaire absolu". J'ai pris des cours d'hébreu. Le Rabbin-Professeur, me demandait d'aller chaque vendredi soir au Shabbat Shalom, afin d'entendre les textes de la Torah, qu'il me traduisait. Chaque vendredi, tout Judaïsant dit :"Quand Israël sera sous la pression totale de ses ennemis,et que l'on pensera que c'est "La fin", Elie reviendra sur son char de feu, et tuera tous les ennemis d'Israël". En clair, 1) Ils croient, dur comme fer, au Père Noël Sioniste, et 2) c'est un cas typique de schyzophrènie collective, chez des personnes à structure paranoïaque. Ce sont des ... "fous", suffisamment dangereux pour massacrer cinq milliards d'êtres humains." : la "Contre-Shoa = Mille rendus, pour un prêté".

    RépondreSupprimer
  7. La shoa c'est déjà leurs travail

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! la..."Shoa" ! Les premiers à la connaître un siècle plus tôt ce sont les...Algériens :
      -
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Enfumades_d%27Alg%C3%A9rie
      - http://www.dandelotmije.com/article-algerie-les-enfumades-du-dahra-un-crime-contre-l-humanite-aujourd-hui-en-france-certains-osen-122281612.html
      - https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/pour-en-finir-avec-le-8-mai-1945-181009
      - https://www.huffpostmaghreb.com/2017/05/07/guelma-le-four-a-chaux-de-la-commune-dheliopolis-un-four-crematoire-pour-les-martyrs-du-8-mai-1945_n_16466934.html

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Pourquoi avoir peur ? La peur est parfois insignifiante. Les gens ont peur quoi ? La réponse: c'est la mort ! Et la colère de dieu. C'est tout.

      Supprimer
  9. La vieille dinde de Londres a été missionnée par la Juiverie US, pour tenter de faire capoter la coupe du monde qui va se dérouler en Russie. Et le caniche Macron, et autres dirigeants corrompus de l'UE, ont reçu l'ordre de lui emboiter le pas ...

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour les amis, actuellement le "combat" le plus important se situe dans ce qui est appelé le Qûantique, le Nagual, c'est à dire par une intelligence artificielle de nature matricielle et de forme tridimensionnelle cubique, qui ouvre ensuite la porte au domaine multidimensionnel. Cette utilisation des dimensions interagit directement sur le psychisme collectif et permet de conditionner le "théâtre" des actes de prise de pouvoir sur la conscience de l'humanité. Ces ultra dimensions sont aussi le domaine des hypers-sensibles, des médiums en général.
    Ceci pour vous éclairer et vous servir, par mes réflexions nées des observations. Bernard Pierre MILLION. PAIX en vous et confiance en Dieu.

    RépondreSupprimer
  11. Moi ce qui me géne dans vos réponses, aucune allusion sur le lieu ou se trouvent prisonniers le pére skripal et sa fille ? Car aujourd'hui, ce qui compte,C'est surtout que les réseaux sociaux et autres se mobilisent pour forcer la déchétterie Thérésa May et l'usurpateur Macron de nous dire si les skripals sont vivants ou s'ils les ont assassinés ? Le neurotoxique en question,la perfide Albion et le pinnochio dangereux pour notre pays devraient le faire respirer à leur conjoint'es. Que tout les pays demandent la libération du pére et la fille skripal, et soient renvoyés dans leur pays natal, ma Russie puisqu'ils en avait fait la demande.. Qu'ils arrêtent de nous saouler avec leur mendonges et scénarios bidons ? Les seuls coupables dans l'enlévement des skripal, sont les péďés anglais et la vieille Thérésa May, sans oublier les déchets gouvernementaux qui par complicité sont à juger comme les nazis de 1939-1945.Poutine doit tout faire pour faire rapatrier ses deux compatriotes. Si Macron ou la dégénérée Thérésa May ouvrent leur gueules puantes, la Russie leur balance un missile thermonucléaire sur la gueule ? Vous allez me dire que je suis fou= non, réfléchissez, la Françe, les anglais et les pédés americains sont les influences dégénérées qui détruisent la vie humaine aux travers de deviances, ils souillent l'humanité. Alors tous unis exigeons la libération des skripal.et destituons les criminels qui souillent nos pays,nos sociétés et nos vies !

    RépondreSupprimer