samedi 31 mars 2018

Pourquoi détestent-ils Poutine ? Ce que l'on ne vous dit pas.


Tout le drame sur le piratage russe et la collusion sont un écran de fumée, masquant la véritable raison pour laquelle l'élite hait le président Vladimir Poutine.
Le vrai conflit concerne une lutte de pouvoir géopolitique pour la domination du monde, qui implique des centaines de milliards de dollars et un désir d'asservir la population humaine à tout prix.
Rapport de Worldaffairs.blog:
Voici la grande image: c'est une bataille géopolitique des (USA + UE) contre la (Russie + Chine). Les États-Unis et l'UE sont gouvernés par les mêmes chefs oligarques banquiers et militaro-industriels, tandis que la Russie et la Chine - deux pays indépendants - ont fait une alliance par nécessité. Pourquoi? Si la Russie tombe, la Chine sera la prochaine. Obtenez l'ours, vous obtenez le dragon, et ainsi vous obtenez le monde.
Mais voici le kicker: les mondialistes ont piégé l'ours en 1991 lorsque l'URSS a échoué. Cependant, plutôt que de se lier d'amitié avec l'ours, ils l'ont mis en cage puis l'ont affamé, torturé et humilié pendant les huit années qui ont suivi. C'est alors que l'ours a démoli la cage et s'est défendu.
Cold War
L'hystérie anti-russe dans les années 50 et 60 aux USA
Trahison dans les années 1990
Le plus grand vol du siècle a eu lieu en Russie dans les années 1990, et les bourreaux étaient des escrocs de Wall Street qui ont promis des miracles du capitalisme, mais qui ont plutôt démantelé tout le pays. Au nom de la privatisation, la Russie a été mise en vente.
Tout ce que vous pouvez imaginer - les champs de pétrole / gaz, les mines d'or / diamant, les compagnies aériennes, les médias, les usines, vous-même - ont été vendus au 1 / 1000e de leur juste prix réel [1]. Une poignée de Russes, soigneusement sélectionnés par les États-Unis, se sont retrouvés avec des actifs valant des centaines de milliards de dollars [1]. En échange, chaque Russe a obtenu une "part" d'une valeur de 7 $. Les contribuables américains ont même subventionné ce racket dégoûtant.
Sous cette thérapie de choc administrée par les capitalistes vautours américains, le PIB de la Russie a chuté de 40%. Le pays a été chargé d'une dette écrasante du FMI et de la Banque mondiale, et la pauvreté et le suicide ont explosé.
L'armée russe était en ruine et perdait gravement des guerres contre les terroristes islamistes en Tchétchénie et au Daghestan. Oh, ces terroristes étaient les mêmes moudjahidines d'Afghanistan et étaient toujours financés par l'Arabie Saoudite et armés par les États-Unis. Pour ajouter l'insulte à la blessure, en 1999, l'Occident a bombardé la Serbie - l'allié fidèle de la Russie - et a également donné l'adhésion à l'OTAN à trois pays proches de la Russie.
La plupart des politiciens russes, y compris le président Eltsine, ont été achetés et contrôlés par Washington, comme l’a déclaré Bill Clinton en se vantant devant Tony Blair.
L’Empire de Poutine
Dans ces circonstances terribles, Poutine est devenu le président par intérim de la Russie le 31 décembre 1999.
Au cours des années suivantes, il a pris en grippe les oligarques puissants, les politiciens corrompus et les élites qui ont formé la cinquième colonne. Avec un style KGB autoritaire, il a liquidé des traîtres, journalistes et autres, emprisonné des opposants et consolidé son pouvoir. Poutine a été aidé par la hausse des prix du pétrole, mais il a utilisé la nouvelle richesse à bon escient. Il a développé l'économie russe, accumulé des réserves d'or et de devises et réduit considérablement la dette nationale.
1. Entre 1999 et 2014, le PIB de la Russie a été multiplié par 10 et son rang mondial est passé de la 22e à la 8e place
2. Le ratio dette / PIB de la Russie est passé de 100% en 1999 à 17% en 2016
3. Les réserves de change sont passées de presque rien au 6ème rang mondial
4. Les réserves d'or ont augmenté pour devenir le 6ème plus grand dans le monde ainsi
Poutine a démarré RT, la chaîne d'information de la Russie, il a interdit les OGM [2], a expulsé George Soros, et a combattu le marxisme culturel. Il a construit plus de 15.000 églises, encouragé les familles à avoir plus d'enfants et interdit la propagande transgenre / gay aux enfants.
Finalement, Poutine a reconstruit l’armée qui a écrasé les terroristes islamiques en  Russie et en Syrie, malgré le soutien apporté aux terroristes islamistes par une puissante coalition composée des pays suivants : États-Unis, Israël, Royaume-Uni, France, Turquie, Arabie Saoudite et Qatar et 40.000 mercenaires djihadistes.
La diplomatie de Poutine a également été remarquable. Après les sanctions américaines de 2014 et la chute brutale des prix du pétrole, chaque « expert »  et politicien occidental a prédit l'isolement de Poutine et la disparition de l'économie russe. Mais, en 2017, 144 entreprises américaines et 62 pays ont assisté à la conférence économique de la Russie à Saint-Pétersbourg. En France, le nouveau président, Emmanuel(le) Macron, a choisi Poutine pour sa première visite d'un dirigeant étranger.
En d'autres termes, Poutine a rendu la Russie encore plus belle, plus fière et plus forte, c'est pourquoi sa cote d'approbation est toujours supérieure à 80% et qu’il a été réélu avec 77% des voix dès le premier tour. Qui dit mieux en Occident ?
La Russie sous les attaques
Cependant, les mondialistes [3] ont aussi leurs propres victoires. En 2003-2004, les gouvernements pro-russes en Géorgie et en Ukraine ont été renversés par les révolutions colorées de George Soros. En 2014, les États-Unis ont organisé un violent coup d'État en Ukraine, renversé un dirigeant démocratiquement élu et l'ont remplacé par un milliardaire non élu.
L'Ukraine est une cible de la CIA depuis des décennies. Comme Brzezinski l'a écrit dans son livre, The Grand Chessboard, la Russie sera paralysée sans accès à la Crimée et à la mer Noire - la seule porte russe vers la mer Méditerranée. Sentant le danger après le coup d'Etat de 2013, Poutine a rapidement organisé un référendum en Crimée et l'a annexée. (Plus de 75% des Criméens parlent le russe comme langue maternelle, et l'Ukraine  est beaucoup plus pauvre que la Russie, donc le résultat des élections était prévisible).
Un autre domaine où la Russie a été poignardée dans le dos par l’Occident: l'expansion de l'OTAN. Contrairement aux promesses faites lors de la dissolution de l'URSS, l'OTAN a ajouté 13 nouveaux pays européens, qui sont tous des hôtes potentiels des bases militaires des États-Unis et de l'OTAN. Beaucoup de ces pays font maintenant partie du système de défense antimissile. De l'autre côté de la Russie, les États-Unis ont déployé THAAD en Corée du Sud. Cela signifie que les États-Unis pourraient d'abord lancer une attaque nucléaire contre la Russie, puis abattre les missiles que la Russie tire en réponse. Toute la situation est extrêmement volatile et dangereuse - la Russie a plus de 7 000 armes nucléaires.
Tout ce harcèlement n'est qu'un symptôme des ego blessés des mondialistes [3] gouvernant l’Occident et qui ont échoué dans leurs tentatives de conquérir la Russie. Pas une fois, mais six fois au cours des 200 dernières années - 1812, 1856, 1905, la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale et la prise de contrôle par Wall Street de la  Russie dans les années 1990.
Rothschild, le bolchevisme et Hitler
En 1812, financé par les Rothschild, Napoléon a envahi la Russie. En 1856, la Grande-Bretagne et la France ont attaqué et pris la Crimée, pour la même raison pour laquelle les États-Unis ont organisé un coup d'État en Ukraine en 2013.
En 1905, des banksters [3] à Wall Street - Jacob Schiff et ses semblables - ont financé le Japon pour attaquer la Russie. Au milieu de la guerre, les banksters essayèrent de fomenter une révolution et de renverser le tsar. Le gars qui dirigeait la révolution était Léon Trotsky (Lev Bronstein, juif). Il échouerait en 1905 et fuirait la Russie, mais reviendrait en 1917 en utilisant en utilisant l'Allemagne au lieu du Japon.
Avant la Première Guerre mondiale, Trotsky et Lénine ont recueilli des millions de dollars auprès des banques internationales. Trotsky a visité New York et a obtenu un passeport américain afin qu'il puisse rentrer en Russie. Inondés par l’argent des capitalistes, les bolcheviks ont tué le tsar pendant la Première Guerre mondiale et ont rapidement signé un traité de paix avec l'Allemagne. Danke Schoen!
Ainsi, vous voyez, « l'Empire du mal » de l'Union Soviétique était une création de l'Amérique et de l'Europe - un fait qui est effacé des livres d'histoire. L'Union Soviétique était le résultat d'une guerre civile fomentée par des forces extérieures - une guerre civile dans laquelle les méchants ont gagné. Le bolchevisme était un virus étranger qui a envahi la Russie, tué des dizaines de millions de Russes et tenté de détruire le christianisme - la religion russe depuis plus de 1000 ans. Cependant, quand les Américains pensent aux «Russes», on leur apprend seulement à penser à l'Union Soviétique.
Avançons rapidement à la Seconde Guerre mondiale, et c’est encore l'Europe (Allemagne) qui a attaqué la Russie. 20 millions de Russes sont morts en combattant les nazis, dont deux millions dans la seule ville de Leningrad. La Russie a combattu les nazis pendant quatre ans et a détruit 70% de l'armée d’Hitler. Cependant, les États-Unis sont arrivés à la fin du match (en 1944) et ont raflé la mise. Ils ont obtenu tous les honneurs pour avoir «vaincu les nazis». Ils avaient emmené chez eux la plupart des savants [4] et des usines nazies, ce qui leur a permis d’avoir rapidement la bombe atomique, les fusées, et la NASA nazie.
Et après?
Sachant tout cela, une personne objective ne ferait pas de la Russie l'ennemi de l'Occident. La Russie ne sera un ennemi que si ce dernier exige sa soumission. La Russie et la Chine sont déterminées à préserver leur souveraineté [5]. Pour ce faire, ils travaillent sur leur propre système financier (carte de crédit, banque, etc.) et sur des alliances internationales. Ils essaient aussi de se libérer du système de pétrodollars, qui permet aux États-Unis d'emprunter des trillions sans aucun effort. Bien sûr, les mondialistes détestent ce défi au Nouvel Ordre Mondial.
Depuis la Seconde Guerre mondiale, la réponse réflexe de l'Amérique à tout défi diplomatique a été d'intimider ou de bombarder. Eisenhower nous a mis en garde et nous l'avons ignoré: le complexe militaro-industriel-bancaire-médiatique américain aux mains juives a une influence énorme et indue. JFK a préconisé la détente avec la Russie et le retrait des troupes du Vietnam, et il a été vilipendé par le Deep State. Trump fait face à beaucoup d'animosité de la part de l'Establishment pour la même raison. Les mondialistes prêchent sans cesse sur les merveilles de la diversité, mais détestent les pays qui pensent différemment.
Les conflits mondiaux et les guerres sont très addictifs pour le complexe militaro-sécuritaire, qui a besoin de 800 bases militaires à travers le monde, 600 milliards de dollars par an et 35 milliards de dollars d'exportations d'armes par an. Les guerres signifient aussi des dettes massives pour les nations, ce qui est exactement ce que veulent les banques internationales. Les sociétés mondiales sont attirées par un monde unipolaire, car cela leur garantit un monopole, une main-d'œuvre et des matières premières bon marché et l'accès aux clients/esclaves. Les ingénieurs sociaux et les marxistes culturels comptent sur les médias d'entreprise monolithiques pour répandre la même propagande dans le monde entier. La confluence de ces forces refusera-t-elle d'accepter un monde multipolaire?
Vont-ils nous pousser dans des guerres désastreuses, potentiellement même une guerre nucléaire? Souvenons-nous du "discours de paix" de JFK de 1963

NOTES
[1] C’est exactement le même phénomène que nous observons en Irak, en Tunisie, en Libye en Égypte, etc. suite au sinistre « Printemps arabe ». Les prédateurs sont les mêmes en Irak et en Libye (riches en pétrole et gaz). Ces mêmes prédateurs ont laissé leurs valets arabes piller les pays moins riches. L’Empire anglo-sioniste a cédé au Qatar la Tunisie et l’Égypte à la Sinistre Arabie. Ils y ont tout acheté pour une misère, contre le versement de cette misère aux Frères musulmans locaux. On a soudain vu des fortunes apparaître chez des gens qui  n’ont rien fait de leurs mains ou de leurs cerveaux, sauf à abrutir les populations crédules dans des mosquées pour pouvoir recruter des djihadistes (et des « djihadettes du sexe ») pour aller tuer du Syrien de l’Irakien, voire de l’Afghan. Par contre, les vrais travailleurs, industriels, ingénieurs, médecins, entrepreneurs, etc. sont allés sous d’autres cieux faire fructifier leur savoir-faire et leurs compétences.

En Tunisie, des laboratoires de recherche ferment à cause de la fuite des cerveaux !

« Nous lançons aujourd’hui un cri de détresse pour les compétences universitaires qui quittent le pays », a déclaré ce vendredi 30 mars 2018, le coordinateur général de l’union des professeurs universitaires et chercheurs tunisiens, Nejmeddine Jouida, sur Mosaïque FM.
Le responsable a aussi fourni les chiffres de cette débâcle. Il a en effet dit : « D’après le secrétaire d’Etat à l’Immigration : 90 mille compétences tunisiennes sont installées à l’étranger dont 30 mille sont des chercheurs universitaires. Aussi une étude récente, de l’Institut tunisien des études stratégiques, fait ressortir que 80% des professeurs universitaires interrogés, veulent quitter le pays ! ».
Après la Révolution de la brouette, les professeurs universitaires qui ont émigrés vers les pays du globe seraient plus de 4500, d’après M. Jouida qui a finalement expliqué que cette fuite massive de cerveaux a fait que de nombreux laboratoires de recherche ont fermé leurs portes, par manque de personnel compétent.



C’est ce qui s’est passé en Russie avant Poutine. La Tunisie, l’Égypte, la Libye attendent leur « Assad » ou leur Poutine.


Parler des Juifs est lourd de conséquences. Les Juifs n'aiment pas être mentionnés, sauf en des termes extrêmement flatteurs. Vous risquez d'être banni de Facebook et d'autres réseaux sociaux pour avoir fait référence aux «Juifs». Vous pouvez être viré. Même il y a cent ans, c'était une étape difficile, susceptible de causer l'ostracisme social.
Pour désigner les juifs sans les nommer, les États-Unis ont produit un nouveau mot: "mondialistes". Donc, dans cet article, mondialiste = bankster = juif.



6 commentaires:

  1. Très bel article. Aussi objectif qu'il reflète LA réalité.

    RépondreSupprimer
  2. Il y a un problème avec un argument de cet article. C'est l'illusion que la révolution bolchevique est l'oeuvre de la famille Rotchild et de l'impérialisme anglais. La fable du wagon plombé sert aussi d'argument à la fausse thèse de la main allemande. ainsi la révolution bolchevique est l'ennemi de l'angleterre et de l'allemagne vaincue. Cet argument ressassé évacue le reste de l'Histoire, la suite de l'Histoire avec l'intervention de tous les autres pays impérialistes vainqueurs et vaincus. Intervention ouverte ou sournoise qui a duré jusqu'à la disparition de l'Union Soviétique. À qui fera-t-on croire que l'impérialisme anglais ou allemand défait est responsable du fait que le tiers de l'Humanité vivait sous le socialisme après la révolution chinoise. Il faut une démarche scientifique dans la défense des peuples et un fait doit s'inclure dans le modèle et quand cela ne marche pas c'est que ce fait doit être examiné sous un autre angle pour qu'il s'imbrique dans le modèle d'ensemble. Il faut surtout s'assurer de son existence sinon (il faut relire la citation de Fontenelle) on risque d'épiloguer et de tirer des conclusions fausses. Citation de Fontenelle : "Assurons-nous bien du fait ,avant que de nous inquiéter de la cause. Il est vrai que cette méthode est bien lente pour la plupart des gens qui courent naturellement à la cause, et passent par-dessus la vérité du fait; mais enfin nous éviterons le ridicule d'avoir trouvé la cause de ce qui n'est point."

    RépondreSupprimer
  3. Oui mais l'ours qui s'est libéré de sa cage s'est aussi le KGB, le bras armé du parti communiste. Le parti russe et soviétique étant dans un sale état mais se reconstituant (c'est comme cela que l'on peut expliquer la réhabilitatioon de staline en russie aujourd'hui) l'ours défend et protège le parti chinois avec ses armes sophistiquées. C'est pour cela aussi que le parti communiste chinois s'épure et peut le faire maintenant de ses éléments corrompus qui ont cru au mirage du capitalisme (il en fallait pour faire plus vrai aux yeux des yankees et anglais).
    ce que l'on voit aujourd'hui c'est une période de transition comparable à la transition précédente qui a fait passé l'humanité du féodalisme au capitalisme, avec la soumission, l'écrasement, parfois un début d'extermination puis l'absorption de la noblesse par la bourgeoisie. Il reste à caractériser le nom de cette nouvelle classe que l'on peut nommer le bras armé et idéologique de la classe ouvrière, qui s'en détache évidemment mais qui sait elle-même qu'elle n'est qu'une étape dans le processus d'extinction des classes sociales, dans le communisme quine peut être que lent, se produisant avec des virages violents, des défaites suivies d'avancées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et oui on comprend mieux ainsi la haine des capitalistes contre poutine...

      Supprimer
  4. Poutine est parmi le vicaire de Dieu sur cette terre rendue inhabitable par l’occident et certains riches pays Arabes incarnés en Gog et Magog.
    Gloire aux soldats Russes, son peuple et à M. Poutine. Gloire à la Syrie de Bachar et le Grand défenseur de l’islâm, l’Iran qu’on l’aime ou on ne l’aime pas.
    La haine de l’Occident contre M. Poutine est ce qui qui l’élève encore plus et lui donne cette illumination à travers ce monde noirci et submergé de sang des millions d’êtres innocents pour un dollar, livre sterling ou Euro.
    Avec M. Poutine, le chao que l’occident a créé au tiers monde, leur plate-bande ne serait jamais menacé de tomber en jachère comme aujourd’hui. Voulez-vous que l’occident incarné en bande de boucaniers applaudisse ce héros qui leur empêche de continuer à assassiner en masse des innocents?
    Dieu seul suffit et protège ses VICAIRES dans ce bas monde en déchéance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, l'Unité Divine va arriver, j'aimerais un Poutine en FRANCE !!!

      Supprimer