mercredi 9 janvier 2019

Israël taxe d’antisémite le Mouvement des Gilets Jaunes


Dans sa tentative de soutenir Macron, le Gouvernement israélien taxe le mouvement des gilets jaunes en France comme une mouvance antisémite, ce qui est aujourd'hui l'insulte suprême en Occident. Ce mouvement, les GJ, fait donc naturellement l’objet d’une étroite surveillance de la part des services de renseignement israéliens.

Un membre du gouvernement de Benyamin Netanyahu, le vice-ministre des Affaires étrangères Michael Oren s’est même permis d’ironiser sur l’opportunité pour Israël d’organiser une Conférence internationale pour la paix en France.
Une déclaration qui fait les choux gras de la presse officielle syrienne, laquelle rappelle un peu malicieusement que la France, considérée par Damas comme l’un des principaux soutiens du terrorisme en Syrie, n’avait cessé d’appeler à la tenue de conférences de la paix en Syrie à des fins en totale contradiction avec l’objet des dites conférences.
Certains médias israéliens voient dans le mouvement des gilets jaunes en France une raison supplémentaire pour les juifs français de faire leur Alyah ou « retour en Israël » oubliant un peu trop rapidement qu’en raison de leurs origines, la plupart des juifs de France, dont une très forte proportion originaire du Maghreb, ont préféré rester vivre en France que d’émigrer en Israël.
Israël incite publiquement depuis des années les juifs européens à émigrer en Israël mais la plupart des juifs d’Europe ayant répondu aux sirènes du gouvernement populiste et démagogique de Netanyahou ont vite déchanté en constatant les difficultés auxquelles ils sont confrontés dans un pays où ils ne se reconnaissent pas vraiment. Certains ont fini par fuir ce « havre de paix et de démocratie » que vante la propagande officielle de l’État hébreu.
Un observateur israélien a rappelé sérieusement que la couleur jaune des gilets des manifestants français ne les sert pas du tout car elle rappelle trop de mauvais souvenirs à l’inconscient collectif de la nation juive. Cette référence à l’étoile jaune de David n’est pas très réussie.
Bref, les gilets jaunes auraient du se vêtir en rose bonbon et en vert fuschia, histoire de se faire passer pour une Gay Pride [1] réclamant Panem et Circenses [2] à titre moins onéreux à défaut de gratuité. Les Gitans pugilistes apprécieront.
Plus sérieusement, le mouvement des gilets jaunes en France est en voie d’être pointé du doigt et requalifié par les autorités du pouvoir d’État comme un danger à l’ordre public dans un premier temps, puis, dans un second mouvement, comme une menace à la sécurité nationale. Vous voyez les choses venir petit à petit? Oui. Alors suivez la flèche. Au prochain virage, il ne serait point étonnant d’entendre le premier ministre de France et de Navarre traiter les gilets jaunes de mouvement terroriste…
A vos gilets…de sauvetage!
NOTES d'H. Genséric :
[1] Macron : « les gilets jaunes sont une foule haineuse, antisémite et homophobe »
Lors de ses vœux aux Français, #MacronLeNauséabond s’en est violemment pris aux ‘Gilets jaunes’ sans les nommer, le lâche, les définissant comme une « foule haineuse » encline à s’en prendre aux élus, aux forces de l’ordre, aux journalistes, aux étrangers, et le pompon, aux juifs (qui l’ont mis là) et aux homosexuels ( voir : France. L’autre amant(e) d’E. Macron viré de Radio France. Frédéric Mitterrand "choqué" !! ), tout cela dans une même phrase. Son propos est un festival d’amalgames odieux, et il ose parler de « déconsidération » ? Pire encore, #Macronéron, a annihilé l’existence même du mouvement et de ses sympathisants : « Le peuple ? Mais quel peuple ? » a-t-il ainsi osé parler d’eux… Et de finir sa ‘pensée’ par : « C’est tout simplement la négation de la France ».
Résultat de recherche d'images pour "macron gay"Résultat de recherche d'images pour "macron gay"
[2] Panem et circenses (traduite mot à mot : Pain et jeux du cirque) est une expression latine utilisée dans la Rome antique pour dénoncer l'usage délibéré fait par les empereurs romains de distributions de pain et d'organisation de jeux dans le but de flatter le peuple afin de s'attirer la bienveillance de l'opinion populaire.
VOIR AUSSI :
WikiLeaks a publié hier soir des documents très compromettants envers E. Macron et son système en Marche. Une véritable tuerie. WikiLeaks dispose de 9 gigas de dossiers sur Macron et son équipe:
WikiLeaks confirme l'authenticité des documents.
Le directeur des affaires générales de Macron et d"En Marche" , Grégoire Botton, écrit, sans ambages, "Je baise le peuple" et "je me masturbe au bruit de l'évier qui coule". N'est-elle pas belle la démocratie française ?
Dans une récente étude adressée à mes amis j’examinais les relations croisées de trois états : Russie, Israël, USA. Ce document a été repris, en partie ou en totalité, sur différents sites Internet dont celui de l’ASAF (Association de Soutien à l’Armée Française) et celui du périodique « Faits et Documents ».
Général Dominique Delawarde

6 commentaires:

  1. Et oui, les GJ veulent se débarrasser des pouvoirs de nuisance des banksters qui sont a l'origine de notre spoliation tout azimut .
    Or cette spoliation est la conséquence de la loi de VGE du 3 janvier 1973 qui a légalisé la dette Française .CQFD .

    RépondreSupprimer
  2. Titus titubant, rampant, sous la férule des "faux juifs" de la synagogue de Satan, abjecte secte, éternels perdants. La Vérité fait de nous des êtres libres!

    RépondreSupprimer
  3. les rats détestent le Jaune ....

    RépondreSupprimer
  4. Et oui, les GJ ne veulent plus de la loi du 3 janvier 1973 qui a permis de mettre en place la dette infinie qui nous vole 50 milliards par ans d'intérêts pour gaver les spéculateurs de la fiance .

    RépondreSupprimer
  5. Allons plus loin. La dette, c'est Rotschild. Il faut donc interdire cette institution d'exercer en France. Cela a déjà commencé vers l'est de l'Europe....

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.