vendredi 8 janvier 2016

France. Livre américain : "Un AUTRE Attentat sous faux drapeau"

Un livre qui analyse les récents attentats de Paris et de San Bernardino.

En ce premier anniversaire des attentats de Charlie Hebdo, un nouveau livre terrible vient d’être publié aux États-Unis sur les dernières grandes affaires sous faux drapeaux ... Avec l'aide de 26 grands analystes alternatifs et celle des deux plus grands artistes politiques américains, David Dees et Anthony Freda.
Achetez ce livre dès que vous le pouvez, car il est impossible de dire quand il pourrait être interdit, comme cela est arrivé à « Nobody Died at Sandy Hook ».
Merci de nous aider répandre la vérité!
Par Kevin Barrett 7 janvier 2016
Voici la description du contenu du livre.
Est-ce que les "attaques terroristes" de Paris et de San Bernardino étaient des opérations sous faux pavillon? La plupart des 27 contributeurs de ce livre disent «oui». Bien que le gouvernement, les spécialistes académiques et les médias traditionnels ont peur d'examiner sérieusement les éléments de preuve, ces 27 grands intellectuels publics - y compris d'anciens responsables gouvernementaux de haut niveau, professeurs et journalistes - expliquent sans crainte, comment et pourquoi nos propres gouvernements massacrent des gens et organisent d’horribles événements terroristes faussement imputé aux pigeons classiques, les " musulmans radicaux ".
afff-front-cover
Depuis l’ "Opération Gladio» du Pentagone, qui fut un programme de l'armée américaine, et qui a orchestré la quasi-totalité des "attaques terroristes" durant la guerre froide, jusqu’à l’ère post 11/9, d'abondantes preuves indiquent que la plupart des actes terroristes ont été créés par les gouvernements et faussement imputés à leurs ennemis. Le motif: Limiter les libertés fondamentales, promouvoir le leadership autoritaire, et préparer le public à la guerre.
Dans ce livre, les anciens officiers du contre-terrorisme de la CIA (Philip Giraldi et Robert David Steele), l’ancien conseiller économique en chef du président Reagan (Paul Craig Roberts), et deux douzaines d'autres éminents analystes, examinent en détail les histoires officielles de ce qui est arrivé à Paris le 13/11/15 et à San Bernardino le 02/12/15.
ʺANOTHER French False Flagʺ examine également des questions telles que:
* Comment savons-nous qu’un événement est un faux pavillon?
* Qu’est l’«État profond» et comment est-il impliqué dans les attaques sous fausse bannière?
* Qui est vraiment derrière ISIS/Daech?
* Comment les fusillades à Paris et de San Bernardino s’ajustent dans l'histoire du terrorisme sous faux drapeau, de l'affaire Lavon à celle du golfe du Tonkin, de l'attaque de l'USS Liberty aux Opérations Northwoods et Gladio, jusqu’à  la série d’actes «terroristes islamistes» lancées à partir du 11/09/2001?
* Y a-t-il une connexion sioniste?
* Ces événements font-ils partie d'un programme du Nouvel Ordre Mondial?

Ce livre a été publié au premier anniversaire de l’attentat de Charlie Hebdo. Il vient après le livre  ʺ We Are NOT Charlie Hebdoʺ [Nous ne sommes pas Charlie Hebdo].  Des Libres Penseurs questionnent ce 11/9 français. Le chercheur David Ray Griffin, le professeur de droit international Richard Falk, et l'ancien ministre canadien de la Défense, Paul Hellyer, entre autres sommités, donnent aussi leur point de vue.

ʺANOTHER French False Flagʺ, et ʺWe Are NOT Charlie Hebdoʺ sont les pionniers d'un nouveau genre. CE sont des projets de "Renseignement Open-Source» qui exposent les grandes faux drapeaux peu de temps après qu'ils se soient produits. Pourquoi est-ce nécessaire? Normalement, les faux drapeaux sont conçus de telle sorte que l'histoire officielle est martelée profondément dans l'esprit du public, dans la foulée immédiate de l'événement, quand les gens sont dans un état de choc et sensibles à l'hypnose de masse. Si les critiques attendent trop longtemps pour exprimer un point de vue sceptique, cela va tomber dans l'oreille d'un sourd et cela aura peu d’effet. Donc, si nous voulons gagner la «guerre de l'information" en diffusant la vérité, nous devons réagir aussi rapidement que possible. C’est ce que font ces livres.

"ANOTHER French False Flag" est un monument dédié à la liberté d'expression dans un moment de lâcheté et de censure (en particulier l'auto-censure). Son rédacteur et éditeur, Kevin Barrett, avait été chassé de l'Université du Wisconsin par des politiciens républicains pour s’être interrogé sur le 11/9. Il a été attaqué indirectement par le président français François Hollande dans des tirades sur la théorie-anti-complot, et a été désigné comme l'un des cinq plus dangereux "intellectuels conspirationnistes " dans le monde par le think tank de Hollande, l'Institut Jean Jaurès.
Cela n'a pas empêché Barrett de voler à plusieurs reprises vers Paris pour donner des entrevues (en français) et de participer à des conférences dans lesquelles il démontre aux Français que c’est le gouvernement de Hollande et ses alliés étrangers "et NON PAS des musulmans radicauxʺ qui les ont massacrés en masse dans les rues, les bureaux, les stades, les cafés et les boîtes de nuit.

Comme un défi aux censeurs, Barrett a choisi d'inclure un très large éventail de perspectives dans ce livre. La plupart des lecteurs y trouveront peut-être quelque chose de difficile, de désagréable, peut-être même d’offensant. Et c’est ce qui arrive lorsque c’est la liberté d'expression qui est la chose la plus importante. Comme disait Voltaire «Je désapprouve ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'à  la mort pour que vous ayez le droit de le dire. »


ʺANOTHER French False Flagʺ et son prédécesseur ʺWe Are NOT Charlie Hebdoʺ sont les livres les plus importants du mouvement pour la vérité depuis la période 2002 - 2005, et les travaux séminaux de Thierry Meyssan, Nafeez Ahmed, David Ray Griffin, et Webster Tarpley. Comme le dit l'ancien ministre canadien de la Défense, Paul Hellyer, «Les gouvernements occidentaux d'aujourd'hui et les médias traditionnels ne sont pas dignes de confiance. Si vous voulez la vérité, vous devez lire des livres comme celui-ci ".


Ce livre contient des essais de Paul Craig Roberts, Alain Soral, Philip Giraldi, Stephen Lendman, Robert David Steele, Gilad Atzmon, Ken O'Keefe, James Petras, AK Dewdney, Imran Hosein, Zaid Hamid, Mujahid Kamran, Gearóid O Colmáin, James Tracy, Rasheed al-Hajj, Catherine Shakdam, Patrick Henningsen, Anthony Hall, Ajamu Baraka, Henry Makow, Nick Kollerstrom, Ole Dammegard, Eric Walberg, James Fetzer, Barry Kissin, Brandon Martinez, l'ayatollah Seyyed Ali Khamenei; édité et introduit par Kevin Barrett, avec une couverture par des artistes politiques de renom David Dees et Anthony Freda

Les attentats sous faux drapeau ont toujours servi l'extrême droite


L'objectif recherché par Hollande et Valls ne semble pas atteint : le parti "socialiste" a perdu les élections régionales, gagnées en réalité, et malgré les fausses analyses, par le FN. Celui-ci compte désormais 27% de voix. En particulier, la fonction publique, qui était le terreau des voix socialistes, bascule vers l'extrême droite, et, dans la fonction publique, les plus à droite sont les militaires et les policiers.

C'est ce que révèle une étude du CEVIPOF, le Centre de recherches politiques de Sciences Po, qui relève que 51,5% d'entre eux ont déposé un bulletin Front national dans l'urne en 2015, contre 30% en 2012. «L'implantation du Front national (FN) au sein des trois fonctions publiques [de l'Etat, territoriale, hospitalière] s'est confirmée de manière impressionnante lors du premier tour des élections régionales de 2015», détaille l'étude, qui explique que le Front national est devenu «l'un des trois partis préférés des fonctionnaires», un milieu qui lui était traditionnellement hostile.

Et ça continue : Un témoin clé sur le point de se faire interviewer par “Sky News” violemment arrêté par la police

Un témoin clé sur le point de se faire interviewer par “Sky News” violemment arrêté par la police (vidéo)
Dans cette vidéo, alors qu’un témoin de l’affaire de l’homme abattu devant le commissariat du 18ème arrondissement était sur le point de donner une interview, des policiers décident subitement de l’arrêter..

En effet, comme le confirme Sky News, un homme s’apprêtait à montrer au journaliste Mark Stone, la vidéo qu’il venait de filmer devant le commissariat.

B-338



VOIR AUSSI :

Voici la preuve que les attentats de Paris sont un false-flag 

Attentats de Paris : qui a prévenu Éric de Rothschild et la communauté juive de France ?

 Hannibal GENSERIC

Source : http://www.veteranstoday.com/2016/01/07/afff/