samedi 1 décembre 2018

Technologie Magrav : le programme américain de drones secrets compromis ?


Quel est le lien entre la flotte américaine de drones, les laboratoires biologiques américains secrets et l’épidémie de grippe porcine? Gordon Duff et Mehran Keshe répondent.
Nous espérons que le traitement contre la grippe porcine, grâce à la technologie Magrav de Keshe, sera démontré bientôt dans une grande capitale. Des contacts ont été pris avec la Russie et la Maison Blanche pour partager cette découverte. Cette percée signifierait une large capacité à éradiquer un certain nombre de maladies.

L’utilisation de la technologie Keshe contre le virus Ebola en Sierra Leone et dans d’autres cas a été dissimulée par les Grands Médias Menteurs (GMM). Ma Il y a eu aussi des échecs.
Encore une fois, rappelons le cas de l'USS Donald Cook [1], qui est passée du fameux indestructible destroyer AEGIS, à un tas de ferraille flottant grâce à la technologie Magrav de Keshe [2] pendant qu’il paradait en mer Noire pour impressionner les Russes.
La question du moment actuel est de faire notre possible pour que les traitements anti-viraux basés sur Magrav soient acceptés, même si certains gouvernements et «d’autres agences» développent et renforcent encore des virus pour des expériences de «guerre douce» et/ou d’eugénisme mondial. [3]
On m'a offert de la documentation, des vidéos, des données de recherche, qui doivent arriver demain. Cependant, il y a une histoire beaucoup plus sombre derrière tout cela.
Résultat de recherche d'images pour "global hawk reaper drone"
Global Hawk
La première allégation est que la grippe porcine a été développée et utilisée par les États-Unis pour affamer la Russie et la Chine. Nous avons vu la maladie franchir des milliers de kilomètres en Chine, en sautant par-dessus les pays islamiques où il n’existe pas d’élevage de porcs pour des raisons religieuses. L'impossible est arrivé.
L'autre allégation est que des drones américains sont responsables de la propagation de la maladie, et que ces drones tels que le Global Hawk peuvent parcourir des milliers de kilomètres et libérer des micro-drones qui s'autodétruisent après avoir répandu le virus de la grippe porcine.
Résultat de recherche d'images pour "drone rq 170"
RQ170
Nous avons également entendu dire qu'un Global Hawk américain avait été détourné électroniquement à l'aide de la technologie basée sur Keshe et pourrait bien se trouver à Téhéran maintenant. Rappelons qu’un drone furtif Boeing RQ170 a été attrapé intact par l'Iran il y a plusieurs années en utilisant cette même technologie.
Mais rien ne prouve que le drone Global Hawk détourné fût porteur du virus. De plus, l’Iran n’a pas admis officiellement avoir ce drone dont la conception serait utile non seulement à l’Iran, mais également à la Russie et à la Chine. Le Global Hawk est une technologie incroyable, c’est le nec plus ultra des drones militaires.
En écrivant cela, VT vient de subir une cyberattaque.
Au cours des dernières années, le gouvernement américain aurait lancé deux programmes hautement classifiés contre l'Iran, la Russie et la Chine.
L'un d'entre eux se déroulait  au laboratoire Lugar de Tbilissi, en Géorgie [4]. La Russie affirme que cette installation financée par les États-Unis a travaillé sur des projets de guerre bactériologique (ou guerre des germes). De solides preuves l’appuient, notamment les déclarations de l’ancien chef des services de renseignement géorgiens et de nombreuses personnes qui y ont travaillé.
Deux produits de cette installation ont particulièrement retenu l'attention.
- 1) le gaz Sarin, qui a été fourni aux terroristes islamistes qui l’ont ensuite utilisé en Syrie afin d’accuser à tort au gouvernement Assad et de bombarder la Syrie. Ce qui fut fait à au moins deux reprises par la triade d’États Voyous : USA, France, GB. Mais des  preuves concluantes démontrent que le gouvernement syrien est complètement étranger à ces attaques chimiques terroristes.
- 2) la grippe porcine (une maladie mortelle à 100% pour les porcs). Elle s'est propagé comme une traînée de poudre en Russie et en Chine, d'une manière «naturellement impossible» : sans «patient zéro» et sans vecteur [5].
La question ici concerne d’abord la validation des traitements viraux de Keshe. Pour des raisons de sécurité, je ne suis pas autorisé à montrer des vidéos. Il semble vraiment qu’essayer d’arrêter les maladies est considéré comme un «terrorisme» dans certains milieux américains.
En outre, le traitement coûte environ 0,10 USD; effectivement, nous entendons «dix cents» par patient et a jusqu'à présent démontré une efficacité spectaculaire. Les laboratoires pharmaceutiques et leurs sbires sont fous furieux.
Violence, campagnes de diffamation, menaces, désinformation, tout sera déchaîné.
J'hésite toujours à aller dans cette galère, et je suis toujours sceptique même si Keshe et moi sommes amis personnels depuis de nombreuses années, mais nous avons affaire à un curieux mélange de succès, d'échecs, de processus décisionnels et, tout le temps, les technologies qui pourraient tout changer dans la face du monde sont supprimées.
Parallèlement, VT (Veterans Today) travaille directement avec l'Université de Californie et le US Department of Energy, aux côtés de la DARPA, sur des projets liés à l'énergie. Nous avons constaté de visu comment la physique a été transformée en fiction et publié des données fiables qui réfutent les paradigmes actuels qui soutiennent notre économie basée sur le carbone.
Nous n'avons rien retenu et notre production de VT Science aurait bien dû changer le monde si nous n'étions pas réduits au silence, censurés dans le monde entier, interdits de diffusion dans les médias, etc.
Travailler pour VT est plus dangereux que de sortir sa tête des tranchées de la Somme en 1916.
À un moment donné, tout doit cesser, le faux jeu de la médecine commerciale, la fausse production d'énergie, la fausse aéronautique basée sur la gravité, tout un jeu mettant en scène de fausses nations et de fausses sociétés les unes contre les autres, alors que le monde est réduit en cendres.
Et ainsi de suite…
Source : Veterans Today
NOTES
[5] La grippe porcine est une maladie respiratoire causée par des virus (virus de la grippe) qui infectent les voies respiratoires des porcs, entraînant des sécrétions nasales, une toux aboyante, une perte d'appétit et un comportement apathique. La grippe porcine produit chez les porcs la plupart des mêmes symptômes que la grippe humaine chez l'homme. La grippe porcine peut durer environ une à deux semaines chez les porcs en vie. Le virus de la grippe porcine a été isolé pour la première fois chez des porcs en 1930 aux États-Unis et a été reconnu par les producteurs de porc et les vétérinaires comme pouvant causer des infections chez les porcs dans le monde entier.
Dans un certain nombre de cas, des humains ont été infectés par la grippe porcine lorsqu’ils sont étroitement associés aux porcs (par exemple, les éleveurs, les transformateurs de viande de porc). De même, des populations de porcs ont parfois été infectées par la grippe humaine. Dans la plupart des cas, les infections inter-espèces (virus porcin chez l'homme; virus humain de la grippe chez le porc) sont restées localisées et n'ont pas causé d'infections nationales ou mondiales, ni chez le porc, ni chez l'homme. Malheureusement, cette situation inter-espèces avec les virus de la grippe a le potentiel de changer.
Hannibal GENSÉRIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés.