lundi 31 décembre 2018

Panique en Amérique. Le nouveau missile hypersonique nucléaire russe Avangard secoue le Pentagone


Le 26 décembre, le Kremlin a annoncé que le ministère de la Défense russe avait lancé à l'essai le véhicule planeur hypersonique Avangard, qui vole 27 fois plus vite que la vitesse du son et qui peut transporter des armes nucléaires de la classe mégatonne. L'armée américaine n'a rien à opposer au nouveau missile, a déclaré le quotidien respecté Die Welt.
L'Avangard, baptisé «cadeau du Nouvel An à la nation» par le président russe Vladimir Poutine, a alarmé les experts militaires et de la défense aux États-Unis et en Europe, selon le point de vue allemand.

Le 26 décembre, l'arme a été lancée à partir d'une base de missiles dans les montagnes du sud de l'Oural et a réussi à frapper une cible d'entraînement au Kamchatka, à 6.000 kilomètres.
Die Welt souligne que l'Occident sait depuis longtemps que les Russes développent et testent des armes hypersoniques (les travaux sur l'Avangard ont commencé après 2002, lorsque les États-Unis se sont retirés du traité de 1972 sur les missiles antibalistiques et ont commencé à développer des défenses contre les missiles balistiques).
Résultat de recherche d'images pour "avangard"
Le planeur, capable de porter une arme nucléaire de classe mégatonne, a été présenté avec des tests du système de missiles SARMAT, des torpilles à drones ultra-rapides, des missiles de croisière dotés de centrales nucléaires, le système de missile aérien «Kinzhal» ainsi que des systèmes laser et hyper-soniques. Le journal affirme que le président américain Donald Trump a annoncé le retrait de son pays du traité INF d'octobre 1987.
Ce qui rend Avangard unique, c’est sa manœuvrabilité, car le véhicule change constamment de cap et d’altitude tout en survolant l’atmosphère, zigzaguant sur sa trajectoire, rendant impossible la prévision de son emplacement, a révélé l’ancien ministre de la Défense russe Sergueï Ivanov.
Selon le groupe de réflexion américain Rand Corporation, cette caractéristique garantit que la cible sur laquelle se dirige réellement ce missile hypersonique reste pratiquement secrète.
"Nous n'avons aucune défense qui puisse empêcher l'utilisation d'une telle arme contre nous", a déclaré John Hyten, chef du commandement stratégique des États-Unis au Comité des forces armées du Sénat américain à la fin du mois de mars.
Selon Die Welt, les radars américains actuels ne peuvent pas localiser un tel missile sur des distances suffisantes.
«Il faudrait couvrir des milliers de kilomètres, et non pas des centaines», a déclaré l'ingénieur en chef du Pentagone et ex-chef de la NASA, Michael Griffin, à un panel d'experts peu avant le lancement du test, soulignant que la courbure du globe limite la couverture des radars, en plus il faut prendre en compte l'immensité de l'océan Pacifique occidental et l’absence d'îles pour installer des radars.
«Il n’y a pas beaucoup d’endroits où les radars peuvent être installés. Et si vous  trouvez de tels endroits, ils deviendront probablement des cibles pour ce missile», a déclaré Griffin.
Selon le journal, les États-Unis devraient probablement installer un réseau de capteurs de reconnaissance dans l'espace pour traiter ce problème. Griffin a également souligné que non seulement la Russie, mais aussi la Chine, travaillait de manière intensive sur les armes hypersoniques, dépassant les États-Unis.
«L’année dernière, la Chine a testé plus d’armes hypersoniques que nous n’avons fait en une décennie. Nous devons changer cela », a-t-il déclaré.
Le 6 novembre, l'agence de recherche au Pentagone Darpa, pressée par ces développements, a lancé un appel d’offres urgent à l'industrie, dans le but de proposer un système de défense contre les missiles hypersoniques dans les couches supérieures de l'air. Cependant, Die Welt souligne que les détails restent secrets.
Le Pentagone contemple Avangard
Dix mois après la révélation de l’avance russe dans le domaine de nouveaux systèmes d’armes avancés caractérisés notamment par l’évolution en vitesse hypersonique (plus de Mach 5), le Pentagone produit un premier document de posture stratégique prenant en compte cette nouvelle réalité stratégique. (Il s’agit d’un rapport de l’US Navy : “Un concept pour maintenir la supériorité maritime, version 2.0.”)
Le  texte court et factuel de RT-USA présente cette situation du point de vue officiel du document US mentionné, traduisant en termes très retenus ce qui est qualifié de “panique au Pentagone” par le journal allemand Die Welt, et reconnu comme une situation extrêmement dangereuse par un rapport du GAO du 18 décembre. L’essentiel du point de vue factuel est évidemment que le document présenté ici annonce que les USA espèrent disposer de systèmes hypersoniques en 2025 au plus tôt  alors qu’Avangard, dont les essais ont donné toute satisfaction, devrait entrer en service opérationnel dans les six premiers mois de 2019. Un autre système hypersonique, de portée stratégique intermédiaire, autour de 2 000 et 4 000 kilomètres avec l’autonomie de l’avion-lanceur, le Kinzhal, est d’ores et déjà en service à une dizaine d’exemplaires sur MiG-31.
A still from a Russian government video shows the Kinzhal missile detaching from a MiG-31 aircraft. Click to enlarge
Aujourd’hui, le Pentagone est devenu incapable de telles performances industrielles et technologiques, sinon à produire avec des dépassements de coûts [1] et de délais des “monstres” cul-de-jatte marchant avec deux béquilles et trois cannes, comme le F-35 ou le porte-avions de la classe Gerald R. Ford. On attend avec intérêt de voir comment le Pentagone réussira à tenir son délai de 2025 pour disposer de systèmes hypersoniques, – si nous existons toujours, d’ici là, en tant que “civilisation”.
VOIR AUSSI :

Arme hypersonique: nouvelle vidéo du tir d'essai du système russe Avangard

 Hannibal GENSÉRIC

4 commentaires:

  1. Comment les commentaires et vidéos sur les dépassements et crimes israéliens sont muselés et interdits par facebook.
    http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/revelation-du-manuel-de-censure-secret-de-facebook-alors-que-la-plate-forme-retire-une-video-sur-la-terreur-israelienne-a-l-encontre-des-pal

    RépondreSupprimer
  2. Tous les pays doivent être indépendant de leurs politiques étrangères telques la Russie et la Chine Iran

    RépondreSupprimer
  3. Vive la Russie, les gendarmes du monde ont perdu le contrôle de leur navire ah ah

    RépondreSupprimer
  4. Voila une bonne nouvelle
    Merci peuple russe
    La france vous aime

    Venez nous libérer de l occupation
    Et vous serez nos hôtes dans ce pays Finistère Qui appartient à celui qui le libère
    Jf

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes ne seront pas pris publiés